Mon AlloCiné
Alda et Maria
note moyenne
3,4
27 notes dont 7 critiques
14% (1 critique)
29% (2 critiques)
43% (3 critiques)
14% (1 critique)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur Alda et Maria ?

7 critiques spectateurs

Barlet O

Suivre son activité 145 abonnés Lire ses 184 critiques

3,5Bien
Publiée le 14/01/2015

(...) Car la guerre civile angolaise reste le hors-champ du film, évoquée par petites touches avec la mère dans une cabine téléphonique qui en devient surréaliste, et de façon peut-être un peu trop explicite sur la plage. Alda et Maria ont fui leur pays tant qu'il était encore temps, pour se retrouver dans un nouvel enfermement et un déclassement social. Loin de baisser les bras, elles mettent leur énergie, chacune à leur manière, dans la survie certes, mais aussi et surtout dans leur recherche de liberté. Le film, à la fois léger et dramatique, est ainsi l'histoire de leur fraternité et de leur émancipation. Tourné avec de petits moyens, il a la beauté des films fragiles dont la production est à l'image de leur sujet et qui réussissent la délicate alchimie de faire surgir de leurs limites l'espace d'une délicate émotion.

cylon86

Suivre son activité 430 abonnés Lire ses 4 355 critiques

3,5Bien
Publiée le 14/01/2015

Pour échapper à la guerre civile d'Angola à la fin des années 80, Alda et Maria, deux sœurs, débarquent à Lisbonne. Elles n'ont pas plus de 18 ans et attendent leur mère qui doit les rejoindre. En attendant, elles découvrent que le Portugal n'est pas la terre d'accueil qu'elles espéraient. Exploitées par une immigrée arrivée plus tôt qu'elles, trouvant difficilement à manger et devant lutter pour garder l'appartement abandonné qu'elles se sont trouvées, elles sont livrées à elles-mêmes et se débrouillent comme elles peuvent. Si le film avait tout pour tomber dans le pathos, c'est sans compter sur Pocas Pascoal qui évite les clichés, puisque ce film est inspiré de sa propre histoire. S'éloignant des chemins faciles, la réalisatrice nous montre une dure réalité mais ne laisse jamais la tristesse totalement assombrir le paysage. Dans leur malheur, Alda et Maria (incarnées par deux actrices lumineuses) connaissant de brefs moments de bonheur. Il y a toujours quelque chose qui vient égayer leur vie que ce soit de la tendresse, de l'humour ou même du sexe. Il en résulte un film touchant, porté par deux superbes actrices qui se donnent corps et âme dans leurs rôles pour nous offrir de véritables moments de grâce. Et dire que l'on avait peur de s'ennuyer !

Xavier B.

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 76 critiques

4,5Excellent
Publiée le 11/12/2014

Film très personnel, partiellement autobiographique. Deux très jeunes sœurs (16 et 17 ans) débarquent à Lisbonne en 1980, fuyant la guerre entre l'UNITA et le MPLA, leurs parents ayant dû rester en Angola . Elles trouvent dans leur affection mutuelle les ressources pour se construire seules dans un univers hostile. Le thème et le scénario aurait pu conduire à un film noir. Pocas Pascoal a choisi au contraire de le faire doux, esthétiquement (jolies couleurs de Lisbonne), parfois même léger (les fous rires de deux gamines) ; les scènes plus dramatiques, une scène de deuil notamment, sont pleine de retenues (elles y gagnent en fait en réalisme). On sent cependant la fragilité de ces gamines, et l'on a parfois peur pour elles. Très bien joué par deux actrices débutantes et très complices. Pocas Pascoal nous fait précisément comprendre leur caractère. Vous ne pourrez que les aimer. Leur affection réciproque est contagieuse. Le film est très loin d'une thèse sur l'asile politique. Il ''date'' du reste sur ce plan, nous ramenant à une époque où la France était encore vue comme le pays des droits de l'homme. Notre pays était aussi alors, le film le dit, un rêve d'adolescente. L'est-il encore ? Spoiler: Il se termine avec la fin de l'épisode portugais, charnière dans la vie des deux sœurs. Le spectateur est bien sûr curieux de savoir ce qu'elles sont devenues. On le sait, l'une est maintenant un metteur en scène très doué ; on apprend, avant le générique, un peu de ce qu'est devenue la seconde. Laquelle est laquelle ? Laquelle a fait ce film ? Un peu de trouble qui conduira à repenser au film, et à prolonger le plaisir. Pocas Pascoal ressemble bien sûr à son film, partiellement autobiographique. Joliment souriante, elle semble reconnaissante à la vie pour ce qu'elle lui a apportée, bien qu'elle ne lui ait pas toujours été généreuse. NB Ce film avait été présenté en avant-première sous le titre ''Ici, tout va bien'' à Visions d'Afrique, à Oléron en octobre dernier. Félicitations aux organisateurs de ce festival pour ce choix !

Nathalie Saul

Suivre son activité Lire ses 3 critiques

2,5Moyen
Publiée le 19/01/2015

Deux sœurs en exil à Lisbonne, deux très jeunes femmes pleines de vie et d’espoir fraîchement arrivées d’Angola. Mais le Portugal n’est pas un Eldorado. Passées les premières joies de la découverte, elles sont vite confrontées à l’hostilité et au racisme d’une population qui accepte mal l’arrivée de ces migrants de leur ancienne colonie. Bien que lusophones elles aussi, comment se fondre dans la population lorsque la couleur de leur peau les désigne d’emblée comme persona non grata ? Clandestines, elles se heurtent à toutes les difficultés que connaissent les sans-papiers. L’impossibilité de trouver un travail légal les pousse dans les rets d’une compatriote radine qui n’hésite pas à les exploiter, sans parvenir pour autant à les asservir. En guise de logement, elles squattent un taudis sans électricité dans une H.L.M. Dans cette banlieue déshéritée, seule une cabine téléphonique les relie à leur mère restée au pays. Cordon ombilical fragile, source de joie, d’attente puis d’angoisse. Nous sommes en 1980 et les téléphones portables n’ont pas encore fait leur apparition. Livrées à elles-mêmes, elles font corps, n’en forment d’ailleurs plus qu’un lorsqu’elles se blottissent l’une contre l’autre pour dormir et échapper à la peur. Leur force, c’est ce lien qui les unit et qui leur permet de survivre. C’est là sans doute que le film prend tout son intérêt, au-delà du témoignage d’un exil qui date de trente cinq ans maintenant et qui peut paraître dépassé tant hélas l’urgence de l’actualité dans ce domaine propose de nouveaux sujets … L’originalité du film se situe donc dans le récit du destin de ces deux sœurs. La relation fusionnelle qu’elles entretiennent au départ sera mise à l’épreuve. Alda et Maria – que l’on croyait indissociables – vont peu à peu se différencier, allant jusqu’à s’opposer pour trouver leur propre identité. L’exil les révèlera à elles-mêmes et chacune devra choisir son chemin.

mequieroelcine

Suivre son activité Lire sa critique

4,5Excellent
Publiée le 15/01/2015

Ce film est une très belle surprise il est d'une grande douceur même si il traite d'un sujet dur... A l'heure où la violence est partout quel plaisir de passer 1H30 dans une sorte de conte initiatique tout en apprenant des choses sur une histoire méconnue : la guerre civile post-coloniale qu'a traversé l'Angola. Les deux actrices sont géniales, l'image superbe. Bref à ne pas louper et sans trop tarder à l'allure où les films disparaissent des écrans ! une très belle manière de commencer l'année en ces temps troubles et sombres.

senoli

Suivre son activité Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 14/01/2015

Très beau, très subtil. Ce film sur 2 jeunes filles en fleur dans un contexte bien particulier, celui de l'exil, effleure plusieurs sujets difficiles à sonder avec finesse mais sans faux semblants. Il évite la thèse et le misérabilisme. A voir absolument !

L'Info Tout Court

Suivre son activité 196 abonnés Lire ses 582 critiques

3,5Bien
Publiée le 14/01/2015

Déjà présenté en festival durant l'année 2012, Alda et Maria n'en reste pas moins d'actualité, à l'heure où les flux migratoires n'en finissent pas d'entretenir une pauvreté grandissante. Celle qui touche deux soeurs fuyant la guerre civile en Angola offre à ce premier long-métrage une matière prenante et émouvante, d'autant plus que celle-ci est captée avec une distance qui rend paradoxalement la portée politique plus forte. Pour en savoir plus, lisez notre critique complète:

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top