Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Tel père, tel fils
Note moyenne
4,0
23 titres de presse
  • CinemaTeaser
  • Elle
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Parisien
  • Positif
  • 20 Minutes
  • aVoir-aLire.com
  • Cahiers du Cinéma
  • Critikat.com
  • Ecran Large
  • La Croix
  • Les Fiches du Cinéma
  • Les Inrockuptibles
  • L'Humanité
  • Libération
  • Première
  • Studio Ciné Live
  • Télérama
  • TF1 News
  • Transfuge
  • Paris Match
  • TéléCinéObs
  • Culturebox - France Télévisions

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

23 critiques presse

CinemaTeaser

par Aurélien Allin

Un film lumineux et gorgé de vie, fort d’une énergie presque philosophique où rire et larmes ne font qu’un.

La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

Elle

par Philippe Trétiack

Il est des films que l'on peut voir et revoir sans jamais s'en lasser. Celui-ci en fait partie. Car les niveaux de lecture s'y empilent. (...) Une maîtrise de l'image et du montage qui impressionne.

La critique complète est disponible sur le site Elle

Le Journal du Dimanche

par Barbara Théate

En évitant les clichés et en rejetant tout sentimentalisme, le réalisateur tient jusqu'au bout le fil de l'émotion grâce à une mise en scène à l'image de la vie, faite de moments simples passés en famille et de dilemmes personnels, de fous rires et de larmes (...) Bouleversant.

La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

Le Parisien

par Hubert Lizé

(...) là où Etienne Chatiliez empruntait la voie royale de la comédie de mœurs, le Japonais Kore-eda explore le chemin bien plus escarpé du mélodrame intime, sur fond d’interrogations profondes sur les liens du sang. Il le fait avec justesse, élégance, sans le moindre pathos émotionnel, et son film est bouleversant du début à la fin.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Positif

par Jean-Dominique Nuttens

Le cinéaste, plutôt que de labourer mécaniquement le champ du dilemme moral qui s'ouvre devant les deux couples (...), observe les uns et les autres, limite les dialogues et épure peu à peu le propos. (...) La manière distanciée et élégiaque dont le cinéaste évoque des questions essentielles est unique dans le cinéma contemporain.

20 Minutes

par Caroline Vié

Son humour discret comme sa sensibilité [Hirokazu Kore-Eda] sont remarquables dans cette chronique boulerversante.

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

aVoir-aLire.com

par Nicolas Lochon

Le récit balisé du long métrage, dans les mains de n’importe quel faiseur, n’aurait donné lieu qu’à un téléfilm basique à peine agréable mais dans les mains du Japonais, l’œuvre se transforme en noble et vibrant film d’auteur.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Cahiers du Cinéma

par Thierry Méranger

Le film échappe avec grâce et humour au schématisme militant.

Critikat.com

par Benoît Smith

Kore-Eda refuse de trancher quoi que ce soit, tâche de maintenir l’équilibre entre d’un côté l’observation acérée des replis sombres du comportement social humain, de l’autre le soulagement rapide de cette noirceur.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Ecran Large

par Chris Huby

Kore Eda poursuit son analyse familiale toujours aussi finement.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

La Croix

par Arnaud Schwartz

Les images à l’élégance soignée, l’interprétation tout en retenue, les situations abordées en affleurements successifs, la musique de Bach (...) forment une œuvre subtile, intelligemment bouleversante, qui multiplie les possibles en se gardant bien d’asséner des réponses.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Les Fiches du Cinéma

par Isabelle Boudet

À petits pas, Kore-eda explore la filiation, s'interroge sur la place de l'enfant dans la famille, et tout simplement sur ce qui fait un parent (les gènes ou la transmission ?). Une émouvante fable moderne.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

Les Inrockuptibles

par Serge Kaganski

Kore-Eda aborde cette constellation de lourdes questions sociétales avec infiniment de tact, de délicatesse, de subtilité, comme s'il parvenait à édifier une cathédrale d'allumettes avec d'épaisses bûches. 

L'Humanité

par Michèle Levieux

Avec "Tel père, tel fils", Kore-eda Hirokazu transgresse les classes sociales, opposant de fait une certaine spiritualité à une forme de matérialisme.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

Libération

par Gérard Lefort

Leçon d’actualité, sinon de modernité, "Tel père, tel fils" délivre son message subrepticement révolutionnaire.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Première

par Eric Vernay

Sur un scénario qui ne manquera pas d'évoquer au public français la comédie "La vie est un long fleuve tranquille", d'Etienne Chatiliez, Hirokazu Kore-Eda s'interroge sur les affres du sentiment paternel en empruntant sa tonalité mélancolique habituelle.

Studio Ciné Live

par Sophie Benamon

Voir le site Studio Ciné Live.

La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live

Télérama

par Samuel Douhaire

L'auteur de "Nobody Knows" reste un grand cinéaste de l'enfance, toujours habile à montrer l'incompréhension douloureuse sur le visage de ses jeunes et attachants comédiens. 

TF1 News

par Romain Le Vern

Un beau mélodrame tout en douceur et en cruauté qui (...) révèle la place de l'homme dans une société ne tolérant aucune faiblesse d'âme et, par son élégance et sa discrétion, ne tombe jamais dans un pathos gluant. L'un des plus beaux films de cette fin d'année.

La critique complète est disponible sur le site TF1 News

Transfuge

par Louis Séguin

Kore-eda parvient à susciter l'émotion sans jamais faire de chantage, et à atterrir sur la piste attendue avec légèreté.

La critique complète est disponible sur le site Transfuge

Paris Match

par Karelle Fitoussi

Sur ce canevas un brin théorique et réchauffé digne de La Vie est un long fleuve tranquille, Kore-Eda tisse une chronique douce-amère sensible et émouvante (...). Manque la voix des enfants eux-mêmes qu'on aurait aimé plus vibrante.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

TéléCinéObs

par Olivier Bonnard

Kore-Eda, dont le toucher quasi impressionniste en fait un peu l'héritier d'Ozu (...) filme magnifiquement les enfants, comme il l'avait déjà prouvé avec l'implacable Nobody Knows. Le problème, ici, c'est qu'il ne parvient pas vraiment à transcender la caricature.

La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

Culturebox - France Télévisions

par Jacky Bornet

Des Le Quesnois et Groseille à la japonaise… Hirokazu Kore-Eda filme les enfants, comme dans "Nobody Knows", avec une acuité rare, sensible, touchante.

La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top