Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Démantèlement
    note moyenne
    3,6
    130 notes dont 35 critiques
    répartition des 35 critiques par note
    7 critiques
    12 critiques
    11 critiques
    3 critiques
    1 critique
    1 critique
    Votre avis sur Le Démantèlement ?

    35 critiques spectateurs

    velocio
    velocio

    Suivre son activité 418 abonnés Lire ses 2 138 critiques

    4,0
    Publiée le 28 novembre 2013
    Alors que le monde des pilotes de rallye est dominé depuis 10 ans par les Sébastien, Loeb puis Ogier, voici que nous arrive du Canada un réalisateur qui s’appelle … Sébastien Pilote ! Il est jeune, il est talentueux et son 2ème long métrage, "Le démantèlement", était présenté à Cannes 2013 dans la sélection de la Semaine de la Critique. Il a été récompensé par le Prix de la Société des auteurs et compositeurs dramatique. Ce film traite 2 sujets en parallèle. Le premier est relatif au monde paysan. Au Canada comme aux Etats-Unis, comme en France, la vie des petits paysans est devenue de plus en plus difficile : difficile de conserver son exploitation, difficile de trouver une épouse, difficile de garder sa famille à ses côtés. C’est ce que Sébastien Pilote nous montre à sa façon, dans un film très touchant mais jamais mièvre, intimiste mais jamais ennuyeux, un film qui nous fait souhaiter que sorte très vite, "Le vendeur", son premier long métrage. Le second doit beaucoup au comédien Gabriel Arcand : c'est l'histoire d'un homme qui se sacrifie par amour pour ses filles. Ce film où John Ford rencontre Honoré de Balzac est une très belle réussite.
    Marie-Noëlle L.
    Marie-Noëlle L.

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 60 critiques

    4,0
    Publiée le 29 octobre 2013
    Vu au FIFF de Namur, film sur la ruralité mais aussi sur le sacrifice d'un homme pour ses enfants. Très émouvant. Filmé de façon très pudique. Gabriel Arcand convaincant dans ce rôle de père déraisonnable.
    Patrick Braganti
    Patrick Braganti

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 375 critiques

    3,5
    Publiée le 4 décembre 2013
    Classicisme assumé pour ce très joli film qui parvient toujours à garder la bonne distance sans verser dans le pathos ni dans le portrait à charge d'un éleveur de moutons, solitaire et taiseux, qui décide de procéder au démantèlement de ses biens (ferme, troupeaux, matériel) pour venir en aide à une de ses deux filles. Le film n'est jamais manichéen puisque la ferme de Gaby est tour à tour considérée comme un espace de liberté (en dépit de la somme de travaux et de contraintes qu'elle représente) et comme une prison dans laquelle l'exploitant s'est en quelque sorte retranché, séparé de ses frères et de sa femme, entretenant des liens distendus avec sa deuxième fille Frédérique partie faire du théâtre à Montréal. La peinture du milieu rural composé essentiellement d'hommes dans la force de l'âge, roués et observateurs, plus solitaires que réellement solidaires, à l'affût des ventes aux enchères pour acquérir à moindre coût les biens d'un collègue est particulièrement réussie. Une galerie de trognes renfrognées sous les mêmes casquettes à visières, à l'esprit pratique et terrien. Le silence de Gaby cache mal sa pudeur et son orgueil blessé d'en arriver là, de quitter des paysages idylliques (la photographie et la lumière du film très soignées) pour prendre un minuscule appartement près d'une route bruyante. Ses yeux doux et interrogateurs parlent davantage qui révèlent son désarroi et son sentiment d'échec et de mauvais choix. Le comédien Gabriel Arcand joue dans la modestie et l'intériorisation le rôle d'un fermier qui symbolise aussi la fin d'une époque comme les difficultés rencontrées par ses pairs et lui-même dans l'exercice d'un métier prenant à tous les sens du terme. Le film distille un pessimisme tenace et une atmosphère crépusculaire malgré le rougeoiement incandescent des landes et des prairies.
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 874 abonnés Lire ses 3 182 critiques

    4,5
    Publiée le 3 décembre 2013
    Pour le démantèlement, Sébastien Pilote a eu pour inspiration initiale Le père Goriot de Balzac. C’est l’histoire d’un fermier québécois qui va littéralement se dépouiller pour permettre à l’une de ses filles de s’en sortir financièrement. C’est un magnifique film dans une veine bluesy, dans lequel le réalisateur n’hésite pas à traquer l’émotion. L’acteur principal, Gabriel Arcand, est formidable et donne à cet homme généreux une incroyable humanité. Ses deux filles sont aussi merveilleusement interprétées. On retrouve parfois dans Le démantèlement, avec la vente aux enchères d’une ferme, une atmosphère similaire à celle de la grande littérature du sud ou de certains films américains des années 30 et 40. Les moutons et le chien jouent aussi avec un naturel parfait. Un signe de plus de la grande qualité de ce film tristement beau.
    Fidelou
    Fidelou

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 367 critiques

    4,0
    Publiée le 6 décembre 2013
    Eleveur de moutons au Quebec, Gaby n’envisage pas la retraite à 63 ans. Dans cette ferme familiale ou il a travaillé quarante ans, il n’a plus guère que son chien comme compagnon. Il est séparé de sa femme depuis belle lurette et ses deux filles vivent à Montréal. Alors, quand il voit toutes ces cessations d’activité autour de lui, Gaby n’est pas fâché de faire un peu de résistance… Jusqu’au jour où son aînée lui réclame une aide financière. Ses convictions basculent et il décide de sacrifier sa ferme pour sauver sa fille ! L’intérêt du film n’est pas dans ce choix brutal, mais dans le processus qui en découle. Habitation, bergerie, matériel, brebis… tout est vendu aux enchères. De sa maison, il garde juste de quoi meubler le sinistre appart qu’il s’est dégotté en ville. Et de sa terre il emporte le souvenir... Comment ne pas voir que ce démantèlement est d’abord une dévastation humaine. Comme si on pouvait impunément changer de mode de vie et de cadre de vie à son âge. Ce n’est pas un hasard si c’est chez les éleveurs que le taux de suicide est le plus élevé. Alors, même si Gaby donne le change en plaquant toute sa vie sans se retourner, on a du mal à croire à la renaissance. C’est au mieux pour prendre le chemin d’une mort lente. Le Démantèlement est un beau film sur un sujet fort, traité sans pathos ni triche. Avec de superbes scènes pastorales : les moutons ont toujours fait de bons acteurs et la campagne québécoise est photogénique en toute saison. Avec de cruelles images de vente aux enchères. Avec un formidable Gabriel Arcand, taciturne et expressif. Pourquoi faut-il aller au Québec pour faire ces films sur la vérité du monde rural ?
    Eric G.
    Eric G.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 17 critiques

    5,0
    Publiée le 18 juillet 2013
    Ce film est tout simplement bouleversant. Un agriculteur décide de vendre sa ferme (d'où le titre du film) pour pouvoir aider une de ses filles qui divorce. Il fait le constat amère qu'il a tout donné pour cette ferme au détriment de sa vie. L'acteur principal est d'une grande justesse. Il incarne à la perfection cet homme brisé qui trouve une certaine rédemption dans ce choix radical.
    AM11
    AM11

    Suivre son activité 1627 abonnés Lire ses 5 485 critiques

    3,0
    Publiée le 7 mars 2014
    L'histoire d'un éleveur de moutons qui vit un peu isolé mais paisiblement jusqu'au jour ou sa fille vient lui demander encore de l'argent sauf que cette fois il s'agit d'une grosse somme d'argent tout ça parce que madame ne veut pas déménager pour garder sa belle maison et veut racheter la part de son futur ex mari, elle demande donc indirectement à son père de sacrifier tout ce pour quoi il a travaillé toute sa vie. J'ai trouvé ce film poignant, émouvant mais aussi révoltant un père est prêt à tout pour ses enfants c'est normal mais voir une fille en profiter comme ça ça m'a énervé. Le film est bien réalisé tout en simplicité il n'en faut pas plus de toute manière pour être touché par l'histoire.
    David A.
    David A.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 201 critiques

    4,0
    Publiée le 16 janvier 2014
    J'ai trouvé ce film très émouvant. Le personnage principal m'a rappelé mon grand père paternel, sa façon d'être, son silence, etc... j'ai donc un regard peut-être pas objectif. bémol, il manque une fin.
    gemini-hell
    gemini-hell

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 395 critiques

    3,5
    Publiée le 9 décembre 2013
    Une difficulté financière majeure va inciter un fermier à se séparer de son habitat et de ses terres pour répondre à l’appel de sa fille aînée, quitte à perdre ses repères et à se rapprocher de la précarisation. Ce démantèlement, au propre comme au figuré, va susciter l’incompréhension des proches de Gaby, principalement auprès de sa cadette et de son proche voisin. Décrit avec pudeur et sensibilité, ce récit sacrificiel séduit par sa simplicité et sa justesse permanente. En outre, il bénéficie d’un très bon casting dominé par Gabriel Arcand qui, avec un jeu pourtant très simple en apparence, arrive à faire passer une foule d’émotions avec un simple regard, une attitude, un silence. Les quelques longueurs qui parsèment le film n’enlèvent rien à sa qualité car beaucoup de scènes sont vraiment réussies. A signaler également le remarquable travail fait sur la photographie.
    vincenzobino
    vincenzobino

    Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 390 critiques

    5,0
    Publiée le 21 avril 2014
    Un véritable petit bijou québécois. Une magnifique leçon de vie servie par un Arcand magnifique ( possédant une expression comme j'en avais rarement vu). Parfaite évocation de l'expression "un peu de douceur dans un monde de brutes" que je remplacerais par "la naïveté au sein d'une société égoïste".
    Sylvain P
    Sylvain P

    Suivre son activité 127 abonnés Lire ses 1 156 critiques

    2,0
    Publiée le 5 décembre 2013
    Cette émouvante histoire d'une fin de carrière, d'un changement de vie, d'un sacrifice tombe malheureusement un peu à plat par excès de contemplation. S'il faut s'arrêter sur les détails des fruits d'une vie de travail, le rythme reste important. En outre, on s'attache assez peu aux deux filles de ce fermier et qui sont pourtant le prétexte au démantèlement.
    Thierry-Gautier
    Thierry-Gautier

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 141 critiques

    3,0
    Publiée le 7 décembre 2013
    Trois étoiles pour l'acteur principal, le reste du casting et pour certaines scènes magnifiques. Mais le film manque un peu de rythme dans la première partie et le réalisateur cherche à porter un regard trop bienveillant sur cette petite société (les frères, les filles ingrates...) incapable de communiquer et d'éviter le drame.
    cyril.lebars
    cyril.lebars

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 92 critiques

    2,5
    Publiée le 15 décembre 2013
    Un film très très lent. N'y allez pas si vous êtes en manque de sommeil ! Toutefois, l'histoire et le personnage principal sont intéressants. Un drame social sur les difficultés du monde rural au Canada, et les relations père-filles. Il reste que c'est bien joué et authentique. Et en plus si vous aimez entendre l'accent québécois... :)
    Thierry M
    Thierry M

    Suivre son activité 64 abonnés Lire ses 2 435 critiques

    0,5
    Publiée le 9 décembre 2013
    Voilà un petit film où l'endormissement nous guette minutes par minutes.
    cyclo86
    cyclo86

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 129 critiques

    5,0
    Publiée le 4 décembre 2013
    Excellent film. L'acteur principal est prodigieux. Et ça donne un aperçu inhabituel du Québec.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top