Notez des films
Mon AlloCiné
    Les Conquérants
    note moyenne
    2,7
    278 notes dont 74 critiques
    répartition des 74 critiques par note
    10 critiques
    17 critiques
    23 critiques
    13 critiques
    5 critiques
    6 critiques
    Votre avis sur Les Conquérants ?

    74 critiques spectateurs

    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2648 abonnés Lire ses 1 410 critiques

    2,0
    Publiée le 28 septembre 2013
    "Les Conquérants" est le type même du film piège car durant une bonne partie vraiment drôle, laissant ainsi espérer une réalisation originale dont l'humour pour le moins déjanté sera le sel, on se surprend à voir le soufflet retomber comme si on avait trop attendu avant de le déguster ! La situation de départ a en effet tout pour plaire avec ces deux demi-frères que tout oppose et dont le portrait est brossé avec un humour caustique bien particulier ! Denis Podalydès et Mathieu Demy démarrent d'ailleurs au quart de tour tous les deux et doucement, on rit, puis on sourit de moins en moins car le film tourne de plus en plus au délayage inconsistant, alors que l'on espérait justement que ce duo allait prendre une certaine épaisseur qui dégagerait au moins un peu de vérité et un minimum d'émotion ! C'est sans doute qu'au fond, le Graal dont la quête n'est pas l'objet ici, puisqu'il faut au contraire s'en débarrasser pour rompre la malédiction dont les deux héros pensent être atteints, prend au bout du compte trop d'importante au point de devenir un élément encombrant et vraiment indigeste ! Alors qu'il aurait dû être juste un prétexte à ces retrouvailles, le fameux Graal devient le sujet un peu stérile et gratuit de cette comédie, si bien que l'autodérision du départ tourne en rond, en rond et toujours en rond... Ce road-movie fumeux dans les Pyrénées devient alors ennuyeux au possible comme si le réalisateur n'avait en fait rien à nous dire de bien pertinent malgré ce que l'on attendait ! Une belle idée qui fait malheureusement pschiitt... ! Et surtout un moment bel et bien gâché ! Dans la même veine, autant revoir "Le Grand Soir" avec Poelvoorde et Dupontel autrement plus abouti...
    Avoine M.
    Avoine M.

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 239 critiques

    3,5
    Publiée le 27 septembre 2013
    Film éminemment sympathique qui mêle avec bonheur chronique sociale, (més)aventures burlesques, road movie, poésie fantastique et même action ( le casse, l'ours ) et qui vaut autant par le jeu de ses comédiens (seconds rôles compris) que par la beauté des paysages dans sa seconde partie.
    Watchingmachine P.
    Watchingmachine P.

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 66 critiques

    3,5
    Publiée le 30 septembre 2013
    Que l’on ne s’y trompe pas. La fantaisie est un luxe que peu de raconteurs peuvent s’offrir sans besoin d’artifices. Cultivant l’absurde avec un grand sérieux, Xabi Molia invite les genres dans son récit avec l’affection et l’attention qu’il accorde à ses personnages. Au point de pouvoir pimenter son récit de pointes de fantastique et de poésie sans que le décalage ne nous sorte de l’intrigue. Retrouvant son acteur fétiche, Denis Podalydès, il lui trouve un demi-frère surprenant. Face au clown triste et touchant, Mathieu Demy apporte la rage d’un personnage qui se débat contre tout, y compris lui-même. Un mélange incompatible que la magie de la route va provoquer et réconcilier. Avec l’aide d’un soupçon de magie et l’omniprésence d’une gente féminine incarnant lucidité et solidité avec autant d’aisance que nos deux loosers accumulent les échecs. C’est léger, drôle, savoureux, inventif et rafraîchissant. Un cinéma tendre et imprévisible qui fait du bien au moral.
    Patrick Braganti
    Patrick Braganti

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 375 critiques

    3,0
    Publiée le 28 septembre 2013
    Joli petit film, modeste et surprenant, sur deux demi-frères dans la galère et la scoumoune qui pensent être victimes d'une malédiction suite à la mort de leur père qui les a chargés de ramener une coupe (le Graal) dans sa grotte pyrénéenne originelle. Touchante métaphore sur la réconciliation même posthume envers un père lointain. L'aîné, Galaad, fut abandonné avec sa mère pour une deuxième épouse, mère de Noé. Galaad, comédien de théâtre qui ne perce pas, et Noé, piètre entraineur de foot, sont deux perdants qui vont d'échec en échec jusqu'à cette expédition où la restitution du Graal devient la quête de soi-même. Une voie escarpée (chemins de montagne plongés dans le brouillard d'où surgissent des animaux fabuleux...ou bien réels) qui mène vers la paix et l'apaisement. Le duo formé par les pudiques et sensibles Denis Podalydès et Mathieu Demy fonctionne plutôt bien dans cette fable drôle et mélancolique, empruntant aussi, sans insistance, le chemin du fantastique.
    tixou0
    tixou0

    Suivre son activité 332 abonnés Lire ses 1 703 critiques

    3,5
    Publiée le 1 octobre 2013
    3 ans après l'excellent "8 fois debout", Xabi Molia réalise une nouvelle histoire de son cru, au ton très personnel. "Les Conquérants", ce sont, par antiphrase, deux "losers", qui n'ont de "conquérant" que le prénom, a priori : l'aîné des deux frères consanguins (qui avaient le même père, un aventurier nommé Joseph Tadoussac) s'appelle en effet "Galaad" (fils de Lancelot, le plus jeune des chevaliers de la Table Ronde), le cadet s'appelant lui Noé ! Ces quasi quinqua pour l'un, et quasi quadra pour l'autre, ont une vie médiocre (respectivement comédien aigri pour théâtre de MJC, et entraîneur de foot d'une équipe de CFA, détesté par ses joueurs). Galaad est persuadé d'avoir hérité, comme son demi-frère, d'une malédiction qui vient de causer, en point d'orgue, la mort de leur père. Ils vont devoir s'appliquer à faire cesser le mauvais sort qui les frappe. Les deux hommes vont partir, non pas à la conquête du Graal, mais à la conquête de leur liberté, laquelle passe par le retour du Graal dans sa cachette. Démarche originale, nécessitant un cambriolage, puis un voyage initiatique autant que drolatique dans les Pyrénées, avec rencontres diverses, voire étonnantes, dont un cheval ailé et un ours bagarreur, sur les pas des Croisés qui avaient dissimulé la précieuse relique dans une grotte mystérieuse. Denis Podalydès est à nouveau de l'aventure, comme dans "8 fois debout" - parfait comme toujours (qui plus est dans un personnage sur mesure, n'arrivant plus à réaliser le fameux "paradoxe" du comédien). Mathieu Demy lui donne avec talent la réplique, en sportif déphasé. Tous les deux dans la fragilité et l'auto-dérision, en anti Indiana Jones. Aucun spectaculaire, mais de l'imagination, de l'humour, de la poésie, de la fantaisie (et la beauté du Pays basque en prime).
    Marceau G.
    Marceau G.

    Suivre son activité 301 abonnés Lire ses 365 critiques

    3,5
    Publiée le 7 décembre 2013
    Un bon film sympathique, drôle, social et intelligent servi par un Denis Podalydès excellent en acteur de théâtre qui a (peut-être) le cancer mais qui déborde d'humour et de joie de vivre. Des situations drôles, parfois hilarantes ponctuent ce road-movie jouissif... À voir même si il ne passe plus au cinéma depuis longtemps (je n'ai pas pu publié la critique avant).
    cinono1
    cinono1

    Suivre son activité 108 abonnés Lire ses 1 463 critiques

    4,0
    Publiée le 4 octobre 2018
    Fantaisiste. Le film propose de faire un pas de coté pour regarder les difficultés du quotidien qu'il aborde de manière métaphorique et donc poétique. Cela permet un ton plus léger. C'est l"histoire de deux (anti)-héros qui tentent de se réapproprier leurs vies qui les amènera à un voyage initiatique dans les décors pyrénéens. Excellences des interprétations de Denis Podalydes et de Mathieu Demy, le contraire aurait été surprenant.
    ATON2512
    ATON2512

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 801 critiques

    3,0
    Publiée le 26 septembre 2013
    Un film bien sympathique entre un Road Movie à travers la France , Une rencontre de deux demi frères (qui s'étaient éloignés !) et une fable limite fantastique . Bien interprété . Ce film en forme de quête nous balade joyeusement . La scène de l'ours étant à tomber . Un film qui plus est servi par deux bon comédiens (M Demy et D Podalydes.
    Clément M.
    Clément M.

    Suivre son activité 16 abonnés Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 25 septembre 2013
    Un film à ne pas manquer! On suit avec plaisir et humour la quête de ces deux demi-frères aux caractères bien différents. Xabi Molia nous fait rire et présente un style original dans lequel l'irruption du fantastique se couple de façon merveilleuse avec le quotidien morose des personnages. Les dialogues sont élégants et souvent drôles; la mise en scène irréprochable et le jeu des acteurs en phase avec l'univers du film. Une très bonne surprise.
    sugarandspices
    sugarandspices

    Suivre son activité Lire ses 12 critiques

    4,5
    Publiée le 30 septembre 2013
    Désopilant et joyeux avec un fond doux amer. Deux immenses losers, comme le dit l'un des deux, mais des losers magnifiques. Demy en entraîneur de foot qui cite Marcel Gauchet est inénarrable et Podalydès égal à lui même pour le meilleur. On sort du film le sourire aux lèvres, avec l'envie de filer illico au pays basque.
    islander29
    islander29

    Suivre son activité 336 abonnés Lire ses 1 848 critiques

    2,5
    Publiée le 25 septembre 2013
    Comédie ? Vous avez dit comédie, comme c'est comique.... Un film tout à fait à part dans le genre.....Les personnages sont si dépressifs que je n'ai pu esquisser l'ombre d'un sourire...... Si l'humour c'est de brailler : "on est des loosers", alors le film est comique, sinon ,et bien non, toute la nuance est là.... Evidemment le titre est ironique, car nos deux personnages n'ont rien à conquérir que le présent, pour se libérer de leurs états d'âme... C'est un film d'états d'âme, donc, et les dialogues et les tons auraient plutôt tendance à endormir ....... La seule chose à mon avis qui sauve le film est la fin dans la montagne, avec une scène d'ours rarissime et totalement délirante..... Le genre de film que je ne peux ni conseiller, ni déconseiller, chacun se fera son opinion.... Ma morale au film : le "loufoque" n'est pas forcément drôle.....
    Christoblog
    Christoblog

    Suivre son activité 419 abonnés Lire ses 1 198 critiques

    3,0
    Publiée le 5 octobre 2013
    Un film en mode mineur peut être complètement raté (comme le récent Tirez la langue, mademoiselle), ou plutôt réussi. Il s'en faut de pas grand-chose : des acteurs parfaits plutôt que moyens (ici Mathieu Demy et un exceptionnel Denis Podalydès), des idées un peu originales plutôt que rebattues (ici un soupçon de fantastique), et un solide sens de la mise en scène plutôt que des approximations de téléfilmeur. Ne me faites cependant pas dire que Les conquérants est un film génial. Il est bourré par ailleurs de... la suite ici :
    Gourmetdefilms
    Gourmetdefilms

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 654 critiques

    3,0
    Publiée le 16 mars 2014
    J'aime bien Denis Podalydes et Mathieu Demy. Ce type d'histoire fantastique rend le pari audacieux pour un film français. On arrive aussi à évoquer des sujets graves comme la maladie sans tomber dans le morne ou le drame à excès. C'est très bien mis en scène et il y a du suspens, mais hélas c'est parfois paradoxalement assez plat et il y a quelques longueurs, ça manque un peu de crédibilité et le déroulement de l'histoire reste assez grossier.
    tof44
    tof44

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 208 critiques

    3,0
    Publiée le 29 septembre 2013
    On le sait, il y a deux sortes de comédies en France : d'un côté la comédie populaire qui cartonne au box-office (et parfois à juste titre) mais qui est souvent descendue en flammes par la critique (et souvent à juste titre), de l'autre la comédie intello encensée par la critique (et parfois à juste titre) mais que personne ou presque ne va voir (et souvent à juste titre). Clairement, "Les Conquérants" fait partie de la deuxième catégorie. Il faut dire que d'une part on imagine assez mal Denis Podalydès et Mathieu Demy se livrer à un concours de pets et d'autre part on ne peut pas vraiment compter sur le réalisateur-scénariste Xabi Molia pour réconcilier les deux publics. En effet, les nombreuses petites imprécisions ou incohérences dont il fait montre quand il s'agit d'évoquer le monde du football auquel Noé/Demy appartient sont la preuve au mieux de sa totale méconnaissance, au pire de son profond mépris pour ce sport-spectacle extrêmement populaire, à tort ou à raison. Non, le populo, Molia donne l'impression de s'en foutre pas mal et il est effectivement beaucoup plus à l'aise avec l'intello, sa peinture du milieu théâtral dans lequel évolue Galaad/Podalydès étant mille fois plus convaincante. Bon, cela dit, tout ça n'est qu'un point de détail au regard de la fantaisie ambiante du film (la quête du Graal mais à l'envers, en quelque sorte, rien que ça !), mais un point de détail qui illustre assez bien la fracture qui existe actuellement dans la comédie française. Pour revenir au film, on appréciera surtout la tendresse communicative qu'a le réalisateur pour ses deux héros, "immenses losers" comme le clame Galaad, les deux excellents acteurs ou encore la photo superbe des paysages urbains du Nord et des montagnes pyrénéennes. Et puis, outre la partie foot toute foireuse (oui oui, j'y tiens), on regrettera surtout un certain manque d'audace dans le loufoque (question Graal à l'époque contemporaine, on est loin, mais alors très loin du "Fisher King" de Terry Gilliam) et un rythme pas toujours très bien maîtrisé. On passe un bon moment mais il n'y a pas non plus de quoi sauter au plafond.
    Mike L.
    Mike L.

    Suivre son activité 22 abonnés Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 27 septembre 2013
    On se laisse porter par la douce ironie de ce conte. Poétique, drôle, émouvant, fantaisiste. C'est un mélange des genres et d'émotions subtil et réussi, servi par un duo d'acteurs au top. Bref, un joli voyage, un film qui fait du bien!
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top