Mon AlloCiné
Embrasse-moi !
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Embrasse-moi !" et de son tournage !

Un film à deux

Embrasse-moi ! est le premier film de la chanteuse et auteur Océanerosemarie, et le second long-métrage de Cyprien Vial, déjà primé pour Bébé tigre et son court Dans le rang.

Film très attendu

Océanerosemarie confie avoir toujours rêvé de voir une comédie romantique lesbienne au cinéma. Désireuse de voir une simple hsitoire d'amour entre deux femmes portée à l'écran, elle a finalement décidé de s'y atteler avec Embrasse-moi ! : "Le film que j’attendais, c’était une comédie romantique dont les héroïnes seraient des lesbiennes assumées, pour qui ces questions seraient évacuées", déclare-t-elle. "Pas de coming out, pas de déprime liée à la différence, pas de jugement sociétal difficile à surmonter. Une rom-com 2.0 : universelle, pop et populaire, tendre, drôle et solaire ! Je rêvais que des lesbiennes puissent être les héroïnes lambda de cette forme de cinéma mainstream".

Un spectacle comme idée de départ

Embrasse-moi ! est l'adaptation de La Lesbienne invisible, le spectacle d'Océanerosemarie. Un spectacle vu par Cyprien Vial, qui a décidé d'aider l'auteur et comédienne a réussir la transition vers le grand écran. "C’était très stimulant pour moi qu’elle ne veuille pas simplement adapter son spectacle, mais en écrire la suite sur un autre support. Cela impliquait d’inventer ensemble une nouvelle histoire, sur la base de son univers, dans lequel je me suis rapidement senti comme un poisson dans l’eau", affirme-t-il.

Métier important

Le choix de faire de l'héroïne une ostéopathe s'est très vite imposé au duo de réalisateurs. "On avait envie de filmer le personnage au travail, car elle s’y montre sous un jour différent. Cela nous plaisait qu’elle ait un rapport physique maîtrisé à l’autre dans sa sphère professionnelle. Au cabinet, Océanerosemarie fait du bien aux gens. Elle est à l’écoute, posée, efficace. De quoi trancher avec sa difficulté à gérer ses propres énergies dans la sphère intime…", analyse Cyprien Vial. De son côté, Océanerosemarie était ravie de faire à l'écran un métier qui la passionne ; son ostéopathe est même devenue conseillère technique sur le tournage.

Pourquoi ce titre ?

Les réalisateurs expliquent le choix du titre de leur film, Embrasse-moi ! : "À la fois doux et impétueux, il correspond bien à notre héroïne. On peut l’entendre comme un appel à l’aide tendrement chuchoté ou comme une ordre joyeux ! Même si son corps semble les scander sans cesse, une certaine pudeur empêche Océanerosemarie de prononcer ces mots dans le film. On voulait que ce soit Cécile qui les dise, comme un premier « je t’aime », à la toute fin".

Bigger than life

Embrasse-moi ! oscille entre réalisme et fantaisie, à l'image de son héroïne : "Elle vit les choses si pleinement que sa réalité est fantasque. Peut-être qu’en vrai, Cécile ne lui met pas de coup de poing. Peut-être qu’en réalité, Cécile fait juste des roulades dans l’herbe. Mais mon personnage la voit faire des roues parfaites et des saltos arrière spectaculaires. Son regard amoureux produit du merveilleux. Elle est too much et comme le film adopte son point de vue, eh bien c’est la réalité du film que de quitter le réalisme de temps à autres !", s'enthousiasme Océanerosemarie.

Céline Sallette pressentie

Céline Sallette était un temps pressentie pour donner la réplique à Océanerosemarie, avant d'être finalement remplacée par Alice Pol.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Star Wars - Les Derniers Jedi (2017)
  • Ferdinand (2017)
  • Le Crime de l'Orient-Express (2017)
  • Santa & Cie (2017)
  • Coco (2017)
  • Tout là-haut (2016)
  • La Deuxième étoile (2017)
  • Paddington 2 (2017)
  • Le Brio (2017)
  • Garde alternée (2017)
  • C'est tout pour moi (2016)
  • Drôles de petites bêtes (2017)
  • La Promesse de l'aube (2017)
  • Bienvenue à Suburbicon (2017)
  • Seven Sisters (2017)
  • Les Gardiennes (2016)
  • Jumanji : Bienvenue dans la jungle (2017)
  • Girls Trip (2017)
  • Wonder (2017)
  • La Villa (2017)
Back to Top