Mon AlloCiné
Sous Les Jupes Des Filles
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Sous Les Jupes Des Filles" et de son tournage !

Naissance d'un projet

Audrey Dana signe avec Sous les jupes des filles son premier long métrage. C'est après avoir discuté avec Gilles Lellouche suite à la projection des Infidèles, qu'elle a relevé que la comédie française se place la plupart du temps du côté des hommes. Selon la cinéaste, la femme est souvent réduite à des rôles de faire-valoir. C'est suite à ce constat qu'elle a voulu réaliser "une comédie de femmes", pour les femmes. 

Titre

A l'origine, le film devait s'appeler "Homosapiennes". Mais faisant davantage penser à un documentaire qu'une comédie, le titre fut changé par Sous les jupes des filles.

A la recherche d'inspiration

Durant deux mois, la réalisatrice a interviewé des femmes pour connaître leur avis sur la question, qu'est-ce qu'une femme du XXIe siècle ? C'est avec ces échanges qu'Audrey Dana a puisé l'inspiration pour réaliser Sous les jupes des filles.

Rôles sur-mesure

En plus de jouer la comédie, les actrices ont eu la possibilité de se créer un rôle sur-mesure. En effet, Audrey Dana voulait que ses comédiennes franchissent les limites que la comédie est à même de soutenir, leurs limites, celles que les réalisateurs d'aujourd'hui auraient du mal à accepter.

The Good, the Bad and the Crazy

A l'occasion de la Journée de la femme le 8 mars 2014, Audrey Dana, a offert aux Parisiens un flashmob au casting 100% féminin réalisé l'été dernier au Trocadéro, à Paris. Avec les 11 comédiennes principales de son film et autres danseuses.

Equipe féminine mais non féministe !

Les rôles principaux sont féminins, la réalisatrice est une femme, les scénaristes sont des femmes, mais l'équipe technique est constituée, en partie, d'hommes. Ce choix est voulu puisque Sous les jupes des filles est une comédie de femmes pour les femmes. Le film n'en est pas pour autant une comédie féministe comme le précise Audrey Dana.

Bande Originale

Sous les jupes des filles a permis à Imany de créer la B.O, ce qui est une grande première pour la chanteuse. C'est Audrey Dana elle-même qui est allée à sa rencontre.

Rencontre n°1

Alice Belaidi tient le rôle d'Adeline, une femme introvertie, peureuse et un peu mystérieuse : "Audrey m’avait vue dans Radiostars et m’a appelée pour me proposer un rôle dans le film qu’elle allait écrire. On s’est vues autour d’un café et on a beaucoup plus parlé de nous, de nos vies, de nos mecs et du reste, que du film en lui-même."

Rencontre n°2

Julie Ferrier, qui joue Fanny, une femme chauffeur de bus et réservée, explique : "Audrey m’avait d’abord glissé une première fois lors d’une rencontre qu’elle souhaitait me présenter un projet. [...] ce n’est qu’un an plus tard qu’elle m’a réellement expliqué ce qu’elle préparait, alors que j’étais en répétition pour le Jamel Comedy Club. [...] Cette-fois-là, on a évoqué les enjeux qui lui tenaient à coeur, mais aussi mes envies, mes désirs, pour qu’elle commence à écrire avec Muriel. Ce qui est assez drôle, c’est qu’elle n’a finalement pas du tout utilisé cette matière dans le film !"

Rencontre n°3

Alice Taglioni joue le rôle de Marie, une véritable Dom Juan au féminin : "Je connaissais Audrey de loin depuis longtemps. On s’est croisées dans un festival il y a deux ans et elle m’a confié son désir d’écrire quelque chose de différent pour des femmes, loin de la vision classique qui se veut mystérieuse et glamour. Très peu de temps s’est écoulé avant que je n’entende parler d’un projet de film écrit et réalisé par elle. On s’est revues, on en a beaucoup parlé et je lui ai tout de suite fait confiance."

Rencontre n°4

Audrey Fleurot joue le rôle de Sophie, une femme qui se sent mal dans sa peau mais équilibrée ! : "En ce qui me concerne, je suis arrivée relativement tard dans le développement du projet, ce qui rendait la chose moins évidente. Mais Audrey a une énergie tellement communicative qu’il est impossible de lui dire non. D’autant plus qu’elle m’a proposé de réadapter un peu mon personnage pour que je puisse mieux me l’approprier."

Rencontre n°5

Géraldine Nakache s'est glissée dans la peau d'Ysis, une jeune mère de quatre enfants : "J’ai rencontré Audrey Dana il y a quelques années, et le courant est tout de suite passé. Elle m’a parlé très tôt de son projet de film autour des femmes. J’avoue que ça me faisait un peu peur, je ne me sens pas vraiment l’âme d’une chienne de garde… Puis sa démarche m’a convaincue : le projet de faire cet énorme travail de recherche, en interrogeant des femmes en amont, me plaisait."

Rencontre n°6

Isabelle Adjani joue le rôle de Lili, une femme à l'humeur "en pétard" : "Mon agent m’avait confié qu’Audrey Dana préparait un film sur les femmes. [...] J’adore Audrey, sa vitalité, son regard trépidant sur… tout. Ma particularité, dans cette aventure, c’est que je suis la dernière qu’elle ait contactée, pour un rôle qui avait déjà son personnage, son histoire. Notre premier échange a été très immédiat, très ouvert, bienveillant et solidaire. Je n’ai pas hésité."

Rencontre n°7

Laetitia Casta joue le rôle d'Agathe, une femme émotive, maladroite et hyper romantique : "Quand j’ai rencontré Audrey, dans son bureau de production, elle m’a dit qu’elle avait rencontré à peu près 400 femmes. Je devais être la 401ème, et son enthousiasme était intact. Elle était énergique et dans le désir. J’avais adoré le scénario, son écriture, son travail."

Rencontre n°8

Incarnant Inès, une femme qui croit en l'amour absolu, Marina Hands confie : "[...] J’avais très envie de travailler avec elle, de rencontrer cette fille sur un plateau de tournage ou au théâtre, et peu m’importait que ce soit en tant que metteur en scène ou comme actrice. Quand elle m’a appelée pour me parler de son projet, l’évidence était là."

Rencontre n°9

Sylvie Testud joue le rôle de Sam, une femme avec un côté androgyne et aux mille facettes. "Lors de notre première discussion, Audrey m’a expliqué qu’elle voulait faire un film qui traitait de la féminité sous tous ses aspects. Elle m’a ensuite dit que je faisais partie selon elle des femmes représentatives de cette féminité, ce qui m’a beaucoup touchée. Elle en était vraiment au début de ses recherches. On a fait deux séances de discussion autour de mon personnage ; elle voulait qu’il me ressemble, ce qui m’effrayait un peu, mais c’était intéressant de voir ma féminité à travers le regard d’une autre femme. Le reste s’est fait assez naturellement."

Rencontre n°10

Vanessa Paradis interprète Rose, une femme antipathique. La comédienne confie par rapport à sa rencontre avec Audrey Dana : "J’ai rencontré Audrey quelques mois avant le tournage. Elle m’a parlé du film avec une énergie débordante, c’est cet enthousiasme que j’ai aimé et qui m’a poussé à accepter le rôle. [...] Audrey donne tellement envie de s’amuser, que tu trouves à t’épanouir sous sa direction, même si le rôle s’avère parfaitement opposé à ta nature. Après l’avoir rencontrée et observée, j’ai oublié toutes mes réticences."
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Casse-noisette et les quatre royaumes (2018)
  • Astérix - Le Secret de la Potion Magique (2018)
  • Pupille (2018)
  • Hunter Killer (2018)
  • L'Empereur de Paris (2018)
  • Rémi sans famille (2018)
  • Sauver ou périr (2017)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Leto (2018)
  • Les Veuves (2018)
  • Le Grinch (2018)
  • Mortal Engines (2018)
  • Le Grand Partage (2015)
  • Spider-Man : New Generation (2018)
  • Robin des Bois (2018)
  • L'Exorcisme de Hannah Grace (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu? (2014)
  • A Star Is Born (2018)
Back to Top