Mon AlloCiné
Les Bêtises
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Les Bêtises" et de son tournage !

Un premier film

Les Bêtises est le premier long-métrage de Rose et Alice Philippon. Les deux soeurs ont toutes les deux fait des études dans le secteur du cinéma et Les Bêtises est l'extension du court-métrage de fin d'études de Rose, alors qu'elle était étudiante à la Fémis. C'est après sa rencontre avec le producteur Antoine Denis qu'elle a décidé de développer la trame de son court-métrage sur un format long et de le réaliser avec sa soeur.

Un film autobiographique

En racontant l'histoire d'un jeune homme tentant de reprendre contact avec son père biologique, les réalisatrices s'emparent d'un sujet qui leur parle quelque peu puisqu'ayant touché leur famille, comme l'explique Rose Philippon : "Nous avons un membre de notre famille qui a été adopté. Il a retrouvé sa mère, lui a parlé pendant une heure, puis il est parti et ne l'a jamais revue. Je me suis souvent demandé comment s'était déroulée cette rencontre, pourquoi ça avait été si court. Comment peut-on rencontrer sa mère et partir ? Et comment réagit la famille qui découvre le nouveau venu ? Le film tenait avant tout à ce sujet là, pas à un genre."

Des références éclectiques

Pour construire l'histoire du film, Rose et Alice Philippon reconnaissent s'être inspirées d'un certain nombre de cinéastes, aux univers parfois très différents. Si elles revendiquent le burlesque de Charles Chaplin et de Jacques Tati, l'univers coloré de Jacques Demy et Wes Anderson ou le kitsch assumé de François Ozon dans 8 Femmes, les deux jeunes femmes ont également été fortement marquées par Dancer in the Dark de Lars Von Trier notamment pour son utilisation de la musique.

Plusieurs rôles principaux

Si le film est plutôt centré sur le personnage de François joué par Jérémie Elkaïm, il n'en demeure pas moins que le reste des personnages a un statut assez équivalent les uns par rapport aux autres. De ce fait, on peut dire qu'il n'y a pas un mais plusieurs rôles principaux dans le film comme le souligne Alice Philippon : "Nous avons eu la chance d'avoir des acteurs disponibles et bienveillants. Six rôles principaux pour un premier film, c'était intimidant. Ils ont tous joué le jeu."

Un héros atypique

Pour le personnage de François, les réalisatrices ont porté leur choix sur Jérémie Elkaïm qui correspondait selon elles exactement au personnage de jeune homme lunaire qu'il joue dans le film. Son rôle de dandy déjà vu dans les films de Valérie Donzelli ou dans Polisse de Maïwenn a été de nouveau exploité ainsi que son phrasé si particulier. De plus, il lui a été demandé de travailler non pas sur la psychologie du personnage mais davantage sur son corps et sa gestuelle.

Retrouvailles

Dans Les Bêtises, Jérémie Elkaïm retrouve une autre actrice emblématique du cinéma de Valérie Donzelli, Béatrice de Staël. Les deux comédiens se sont déjà donné la réplique dans les trois premiers films de la réalisatrice : La Reine des pommes, La Guerre est déclarée et Main dans la main ainsi que dans Indésirables de Philippe Barassat.

Une esthétique fantaisiste

Les cinéastes ont souhaité privilégier une image plus onirique que naturaliste. Alice Philippon souligne la manière dont sa soeur et elle ont procédé pour créer cette esthétique si particulière mâtinée de féérie : "On avait en tête les films de Jacques Demy : beaux et colorés, avec une grande cohérence visuelle entre les décors et les costumes. On voulait un univers pop et joyeux, et le générique animé du début, conçu par Chic et Artistic, a été pensé dans cet esprit. On ne cherchait pas le naturalisme."

Une chanson culte

Le titre du film renvoit directement à la célèbre chanson des années 1980 interprétée par Sabine Paturel. Chantée par Jérémie Elkaïm au personnage de sa mère qu'incarne Anne Alvaro, le choix de cette chanson pour cette scène clé du film a été soufflé aux réalisatrices par un ami. Séduites par les paroles qui collaient parfaitement au personnage de François, elles ont non seulement choisi de faire figurer la chanson dans Les Bêtises mais également de l'utiliser comme titre du long-métrage.

Lieux de tournage

Les Bêtises fut tourné en grande partie dans la belle demeure où se passe l'essentiel de l'intigue. Cette maison se trouve en Alsace. Alice Philippon explique le choix de ce lieu : "Et puis le répéreur a trouvé cette maison : lumineuse, moderne, avec beaucoup d'espace et d'air... Ca permettait de créer un décalage intéressant : en arrivant dans cette belle maison, parfaitement entretenue, François, qui est si maladroit, ne peut que se sentir mal à l'aise, d'autant plus que son costume d'extra est trop petit..."

Festivals et récompenses

Les Bêtises a été sélectionné comme film de clôture de l'édition 2015 du Champs-Elysées Films Festival. D'autre part, le film a également été reconnu pour la qualité de son scénario puisqu'il a remporté en 2012 le Prix Sopadin Junior - Prix Arlequin du Meilleur Scénario.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Madame (2017)
  • Justice League (2017)
  • Au revoir là-haut (2017)
  • Burn After Reading (2008)
  • Happy Birthdead (2017)
  • San Andreas (2015)
  • Le Musée des merveilles (2017)
  • Jalouse (2017)
  • Carbone (2017)
  • Le Sens de la fête (2017)
  • Le Brio (2017)
  • Epouse-moi mon pote (2017)
  • Maryline (2017)
  • M (2017)
  • Thor : Ragnarok (2017)
  • Battle of the Sexes (2017)
  • L'Etoile de Noël (2017)
  • Star Wars - Les Derniers Jedi (2017)
  • Marvin ou la belle éducation (2016)
  • La Montagne entre nous (2017)
Back to Top