Mon AlloCiné
    Mommy
    note moyenne
    4,4
    13277 notes dont 1141 critiques
    42% (480 critiques)
    34% (388 critiques)
    9% (108 critiques)
    6% (74 critiques)
    4% (48 critiques)
    4% (43 critiques)
    Votre avis sur Mommy ?

    1141 critiques spectateurs

    VILLE.G
    VILLE.G

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 106 critiques

    3,0
    Publiée le 28 octobre 2014
    Dur, très dur. Violent, très violent. Agité, très agité. Et pour autant l'émotion n'est pas passée.
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 362 abonnés Lire ses 3 097 critiques

    4,5
    Publiée le 20 novembre 2014
    Pour son cinquième film, Xavier Dolan reprend la thématique déjà au centre du premier d’entre eux, à savoir la relation mère-fils, mais cette fois elle n’est pas contrariée, comme dans le très autobiographique J’ai tué ma mère, par le coming-out du fils mais par ses troubles psychiatriques. L’adolescent qu’incarne la jeune révélation Antoine-Olivier Pilon souffre en effet de névroses comportementales qui en font un être caractériel, tour à tour hilarant et terrifiant. C’est d’ailleurs parce que Dolan ne cherche jamais à juger le personnage qu’il devient un être passionnant à suivre. Le carton en guise d’ouverture, qui nous situe dans une pseudo-anticipation mettant en place une loi autorisant les parents d’enfants instables de les confier à des hôpitaux, n’a pour but que d’amplifier le déni de sa mère envers le caractère explosif de son enfant. Incarnée par Anne Dorval, à contre-emploi puisque les canadiens ont l‘habitude de la voir dans une série pour enfants, cette femme au caractère trempé est elle aussi un personnage à qui l’on s’attache rapidement malgré ses frasques. Le lien qui les unit est à ce point fusionnel que les scènes qui les réunissent sont superbement touchantes. Le troisième personnage, la voisine quadragénaire Kyla, qui nous aide à pénétrer l’intimité de ce cocon familial hors-norme, est bien entendu plus effacé mais que le passé trouble rend tout aussi ambigu. En plus des performances d’acteurs inoubliables, la mise en scène soignée, mais moins formaliste qu’à l’accoutumée, et l’usage minutieux de musiques, connues ou composées, dont fait une nouvelle fois preuve le petit génie québécois permettent à ce drame intimiste d’être un des plus moments de cinéma les plus forts de ces dernières années. L’inventivité avec laquelle est utilisé le format de l’image pour illustrer l’étouffement psychologique des personnages est l’exemple le plus flagrant du talent avec lequel est conçu ce long-métrage mémorable. Le défaut récurrent chez Dolan qu’est d’avoir du mal à tenir jusqu’au bout le rythme de ses films est encore une fois flagrant puisque la conclusion s’étire inutilement après spoiler: l’internement de Steve qui aurait très bien pu clore la narration. Malgré ce dernier quart d’heure un peu laborieux, on ne peut pas nier que les deux heures précédentes ont su, tout à la fois nous éblouir et nous faire passer du rire aux larmes comme rarement un film aura su le faire.
    EricIDF
    EricIDF

    Suivre son activité

    0,5
    Publiée le 15 octobre 2014
    Quelle déception !!!!! Je me suis fait avoir par ce buzz unime... mais tellement creux. Prétentieux, maniéré, immature et long (mais looooonnng) quelle purge que ce Mommy ! Le réal a du talent mais il est jeune et cela se voit... il s'obstine à placer toutes ses techniques de mise en scène, le pitoyable message "liberté, liberté...", les volutes de synthé..... HELP. Le 4/3 pendant 2h sur 2h20 juste pour 3 effets visuels (le premier est agréable, après on se dit que c'est juste une idée pour un court) c'est pathétique.... Pauvre critiques cinés, c'est triste de vous voir si unanime ... En bref, le même film réalisé par un italien/grec de 53 ans, la presse l'aurait vomie... A noter que les acteurs sont plutôt bon dans cette poutine indigeste.
    alexandre75
    alexandre75

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 77 critiques

    2,0
    Publiée le 9 octobre 2014
    Désolée, mais j'ai été plus que déçue par ce film violent et vulgaire.... Cela ne serait pas un problème en soi si l'histoire était touchante, mais je suis restée à l'extérieur et mises à part deux ou trois scènes qui m'ont émue, le reste m'a laissée de marbre, pressée d'en finir !!!!!
    Emmanuel Fontaine
    Emmanuel Fontaine

    Suivre son activité Lire ses 3 critiques

    1,5
    Publiée le 12 octobre 2014
    Le film n'est pas nul en soi dans la mesure où le thème est intéressant et probablement plus que fréquent dans ce que j'ai la chance de ne pas connaitre - à ce point là en tout cas -. Mais vulgarité et violence sont non seulement désagréables mais malsaines. Rien à voir avec la violence de polars ou thrillers quelconques,c'est intolérable. A tord probablement, je n'ai même pas envie de co,prendre ce qui a donc tant plus pour accorder prix et nominations. D'un point de vue technique, je n'ai pas apprécié non plus le format 1:1 ni la bande son originale en canadien.
    nicolas t.
    nicolas t.

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 116 critiques

    0,5
    Publiée le 8 octobre 2014
    J'aime bien d'habitude Dolan, mais là trop c'est trop, les sceptiques n'ont pas été confondu !!! Le film est comme une caricature de ses films précèdents en plus excessif, plus hystérique, plus démonstratif. Trop de pathos, trop de musique, trop d'effets tuent les intentions louables de défendre ce trio mal assorti et cabossé par la vie. Les actrices sont épuisantes à force de cris, de tics de jeu. Le montage en champs contre champs ne les aide pas. Le jeune acteur est presque trop mignon pour incarner cet ado dangereux que sa mère finit par placer. On est loin du bouleversant Sweet sixteen de Loach, que Dolan cite en inspiration. Evidemment, il y a toujours des moments clipés MTV où Dolan n'a peur de rien, ni du mauvais goût, ni du sirupeux, mais cette fois ci j'ai trop vu le système et je suis resté à l'extérieur. J'attends le prochain en espérant q u'il sache se renouveller et changer d'inspiration (ras le bol des relations mères /fils, genre Confessions intîmes et Le grand frère).
    Criticale
    Criticale

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 49 critiques

    0,5
    Publiée le 29 octobre 2014
    Je vais faire simple : ennuyant, très lent, fatiguant, extrêmement mauvais, j'ai failli m'endormir.
    Marine Z.
    Marine Z.

    Suivre son activité 1 abonné

    0,5
    Publiée le 16 décembre 2014
    Ce film est d'un ennuie mortel. L'histoire elle même n'a aucun intérêt puisque la maladie du gosse n'existe pas. Or il y a assez de maladies mentales qui touchent les enfants pour être inspiré non ? Bon le film n'a pas vocation a parler de fait de sociétés, à dénoncer, pointer un écueil de notre société. D'accord ! Mais entant que fiction irréaliste et simplement amusante il est trop vulgaire pour être drôle !! On se tape quand même la mère mâchant un chewing-gum et débitant des insultes pendant les 3/4 du film.. Les personnages sont tous désespérant. Comme a dit un précédent "critique spectateur" nous sommes en présence de 3 paumés pendant 2h15.. En outre, la relation de la mère et du fils est juste malsaine. La bande son est pesante, l'écran qui se rétrécie également. Peut-être que Xavier Dolan pensait trouver l'idée du siècle mais ça ne fait que mettre en lumière la faiblesse de son film. Ne pas réussir à faire passer des émotions sans rétrécir l'écran .. On ne va pas au cinéma pour plisser les yeux à chaque fois qu'un pseudo drame survient. Les acteurs sont bons, il n'y a aucun doute la dessus, ce n'est vraiment pas de leur faute. Si vous n'arrivez pas à vous endormir le soir vous avez désormais le choix entre le code de commerce et Mommy ! Quelle joie..
    rodrigue59
    rodrigue59

    Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 8 octobre 2014
    Autre Avant première à l'UGC de Lille. C’était vendredi dernier 3 octobre. 5ième film de Xavier Dolan, 25, Montréalais, la plus longue ovation de Cannes cette année. A la fin de la projection, j'ai compris pourquoi. Je ne sais pas qui pourrait me dire qu'il n' a rien ressenti à la suite de ce film. C'est impossible. Dès la première minute, tous nos sens sont pris par la drôlerie, l'intensité, la brutalité, la détresse des personnages. Le trio d'acteur est fantastique. Ce film fera date qu'on le veuille ou non. L'amour d'une mère n'a jamais aussi bien incarné que dans ce film par Anne Dorval. J'irai le revoir tres vite en salle.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 559 abonnés Lire ses 4 294 critiques

    4,0
    Publiée le 5 novembre 2014
    Ça y'est. Xavier Dolan,le petit prodige québécois né sous les vivas de Cannes justifie enfin sa flatteuse réputation. 5 longs-métrages en 5 ans à l'âge de 25 ans. Il y avait de quoi se brûler les ailes ou bégayer ses sujets de prédilection. C'est tout l'inverse qui se produit avec "Mommy". Fable sociale sur l'amour plus fort que tout entre une mère et son fils,chronique volcanique,mélodrame volontairement appuyé,comédie libre ayant digéré toutes ses influences. C'est un film qui nous emporte,nous terrasse,nous fait rire et pleurer dans une même scène. Une œuvre qui n'a pas peur d'assumer son sentimentalisme,ses grandes envolées lyriques voire kitschs. Dans la peau d'une mère white trash,à la fois très accessible et contradictoire dans ses émotions,Anne Dorval est époustouflante. Face à elle,le jeune Marc-Antoine Pilon en ersatz de Dolan jeune,colérique et désarmant,protecteur ultime de sa mère. Sans oublier la téméraire et discrète Suzanne Clément en voisine compréhensive à l'extrême. Trio ravageur face aux épreuves de la vie qui avance en rangs soudés,qui élargit littéralement le cadre des possibilités. Oui,la vie est aussi belle que cruelle. Merci Xavier Dolan de nous l'avoir rappelé avec autant de conviction et de talent.
    denis b.
    denis b.

    Suivre son activité

    0,5
    Publiée le 27 octobre 2014
    Trés mauvais film...Long à n'en plus finir , bourré d'insupportable tics de mise en scène ( abus notamment des gros plans avec image brouillée ) , perclus d'insipides remplissages ( le félé sur son skate et trainant le caddie du supermarché , le fou rire de la mère et de la voisine autour d'une tasse de thé ) , affublé d'une présentation d'écran en 4/6 totalement inutile , trainant une bande son assourdissante tant en ce qui concerne la musique que les dialogues ( le gamin ne parle pas , il brame ! quant à sa mère elle en fait des tonnes )...on en passe et des meilleures ! Dolan est vraiment un des meilleurs metteurs en scène canadiens ? Mon Dieu ! Comment sont les autres? Zéro pointé sur toute la ligne !
    vidalger
    vidalger

    Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 597 critiques

    5,0
    Publiée le 3 novembre 2014
    Une vraie claque. La découverte d'un grand cinéaste n'est pas si fréquente qu'elle ne nous laisse pas heureux et bouleversé à la fin d'un tel film. Aussi grand qu'un Tarentino ou un Malick, Xavier Dolan innove dans la forme, le montage, trouve les plans les plus intelligents qu'on ait vus depuis longtemps. La BOF et la couleur de l'image - elle change selon le tempo et les humeurs des protagonistes - illustrent parfaitement cette histoire d'adolescent canadien perturbé, porté par une mère fun et une voisine étrange. Ne pas manquer une scène d'anthologie onirique (l'écran s'agrandit!) qui explore le rêve d'une mère courage avant le...découragement final. Courez voir ce film, c'est un ordre!
    Felipe Dla Serna
    Felipe Dla Serna

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 113 critiques

    5,0
    Publiée le 8 octobre 2014
    Cela faisait très longtemps que je n'avais pas vu une œuvre cinématographique si bien faite. J'évacue tout de suite le tout petit grain de sable que je trouvé dans ce rouage qui fonctionne si bien dans ce chef d'œuvre, quelques petits longueurs (5 à 10 minutes dont on aurait pu, plus ou moins, s'en passer. Tout le reste frôle la perfection, une maîtrise de la réalisation inégalable, le trio d'acteurs protagoniste hors du commun, les dialogues d'une fraîcheur, une actualité et d'une efficacité imparables.... Les superlatifs me manquent. Déjà l'histoire: les relations conflictuelles entre une mère et son fils adolescent, atteint du syndrome d'hypéractivité, violent et tendre à la fois. Elle est intense, sensible, subtil. Un sujet grave, mais traité avec humour et finesse. Et puis il y a la forme. Le cinéaste s'appuie ici de quelques artifices novateurs, comme le format de l'écran, de largeur variable en fonction de la narration. Éblouissant, époustouflant, émouvant, intense, sensible.
    Lo87
    Lo87

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 10 octobre 2014
    Bouleversée après la fin de ce film magnifique. Que dire? ce film est la vraie Palme d'Or. Aussi bien au point de vue formel qu'au point de vue narratif, tout est parfait. Xavier Dolan ne fait que se bonifier de film en film. Il fait quasiment tout, des sous-titres dans deux langues à la réalisation spoiler: , en passant par le montage et l'actorat . De plus, il réalise en pellicule 35mm, ce qui apporte sûrement encore plus à la sensibilité palpable de "Mommy". spoiler: La "fin alternative" du film est vraiment filmée de façon splendide, les changements de format d'écran sont merveilleux, la musique si bien choisie et synchronisée, les acteurs (toujours les mêmes depuis le début, ce qui fait fortement plaisir!) et leur direction sont brillants, Anne Dorval solaire. A ne manquer sous AUCUN PRETEXTE!
    btravis1
    btravis1

    Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 74 critiques

    2,0
    Publiée le 13 octobre 2014
    Xavier Dolan manie la caméra avec talent, sa mise en scène est inventive, on ne peut pas le nier. Mais autant dans son précédent film, l'histoire était prenante, autant ici, le traitement choisi par le réalisateur m'a laissé de marbre. Déjà au bout de vingt minutes, il est difficile de supporter les dialogues criés du fils et de la mère. Difficile également d'avoir de l'empathie pour ces 2 personnages quand dès le début du film, ceux-ci n'en ont aucune pour la jeune victime de Steve. Et c'est là où le réalisateur rate son film en opposant sans cesse son trio avec le reste de la population (personnel hospitalier, taxi, voisins, mari, juge, victime, spectateur...) et en voulant dédouaner le comportement du fils et de sa mère. Du coup, de nombreux passages du film, censés émouvoir, laissent froid. Malgré tout, certaines scènes sont touchantes et le personnage de la voisine enseignante apporte justement ce supplément d'âme qu'il manque parfois.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top