Notez des films
Mon AlloCiné
    Avril et le monde truqué
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Avril et le monde truqué" et de son tournage !

    Sept ans avant le monde d'Avril

    Avril & le monde truqué a connu un long développement qui s’est étalé sur sept ans. Sur une idée originale de Benjamin Legrand, un scénario a été écrit afin qu'il soit à la fois original et proche de l’univers de Jacques Tardi auquel les scénaristes souhaitaient rendre hommage. Un teaser a été réalisé puis présenté au forum lyonnais des Cartoon Movie. Déclenchant l’intérêt de StudioCanal, les auteurs ont de nouveau planché sur un pilote pour convaincre davantage d’investisseurs. En 2012, l’écriture et le financement bouclés, la production fut finalement lancée et aboutit à sa sortie le 4 novembre 2015.

    Un récit à plusieurs mains

    Benjamin Legrand, ami depuis plus de trente ans de Jacques Tardi (pour qui il a écrit l’album Tueurs de Cafard), explique avoir d’abord travaillé sur l’idée d’une série reprenant l’univers de son vieil ami. Convaincu par les producteurs de le transformer en long, il a travaillé avec Tardi à l’élaboration de l’univers, des personnages et d’une première ébauche de récit. A partir de là, il s’est mis à écrire seul avant d’être rejoint par Franck Ekinci, convaincu par la précision de ses retours (il était d'abord producteur sur le projet). Finalement, c’est ce dernier qui achèvera seul le scénario d’Avril et le monde truqué.

    Jacques Tardi, intervention initiale

    Même si le film a été conçu pour donner vie à l’imaginaire de Jacques Tardi, celui-ci n’est en réalité intervenu qu’après le dixième jet du scénario. Le dessinateur a dans un premier temps retravaillé les personnages, leurs costumes et leurs accessoires. En partant du scénario, il a conçu dans la foulée un storyboard avancé qui contenait entre autres la fête foraine et le téléphérique (devenu sous son impulsion un paquebot). Marqué par les changements opérés par les équipes d’animation à partir de son travail, l’auteur a préféré se retirer du projet afin de "leur laisser la liberté de faire les choses à leur manière".

    Avril et notre monde truqué ?

    Jacques Tardi ne se cache pas des parallèles construits par le récit avec notre monde actuel, tels que le désastre écologique ou le conflit entre nations. "Mais n’oublions pas que nous nous trouvons au sein d’une histoire rocambolesque", précise-t-il, en poursuivant : "il est hors de question d’asséner aux gens notre manière d’aborder la politique". Selon ces propos, un projet sur la Première Guerre mondiale a été en premier lieu envisagé (en collaboration avec Benjamin Legrand, ici co-scénariste) et se serait montré plus direct dans ses suggestions politiques et humaines.

    Des inspirations spécifiques

    Jacques Tardi s’est inspiré de revues exclusivement françaises pour créer l’univers graphique du film. Outre la revue La Science et la Vie, il cite le dessinateur Robida : "Les dessins de Robida m’ont intéressé parce qu’ils sont utopiques et appartiennent au domaine du rêve et de l’humour, et que le but d’un dessin animé est aussi de faire rêver et d’amuser."

    Scrupuleux de respecter sa propre imagination

    Différemment des autres créations de Jacques Tardi, Avril et le monde truqué repose sur une uchronie (reconstruction fictive de l'Histoire) et non pas sur l’Histoire scrupuleusement respectée: "à partir de là, on n’est plus du tout bloqué par la documentation", explique l’auteur. Toujours scrupuleux sur ses créations, Tardi a par exemple conçu le téléphérique reliant Paris et Berlin avec un grand souci du détail : "J’ai feuilleté des vieux numéros de La Science et la Vie datant du début du siècle (…) Mon objectif étant que le fonctionnement du téléphérique soit crédible".

    Les multiples possibilités de l'uchronie

    Pour Franck Ekinci, co-scénariste et co-réalisateur du projet, l’uchronie offre de grandes possibilités. Citant le livre Le Maitre du Haut Château de Philip K. Dick comme exemple, il s’est expliqué sur un tel choix : "Cela nous permettait de prendre de la documentation, de nous référer à des engins, des architectures, des expériences scientifiques et des machines réelles du passé, puis de nous appuyer sur ces éléments véridiques pour dévier, basculer dans l’imaginaire et inventer des choses nouvelles."

    Processus de création à deux mains

    Selon Franck Ekinci, voilà comment le travail de co-réalisation avec Christian Desmares s’est déroulé : pendant que le premier se concentrait sur la mise en scène (story-board, comédiens, son et conception visuelle), le second veillait à la réalisation de l’animation, des décors et du respect d’une identité visuelle au plus proche de Jacques Tardi.

    Se rapprocher de Jacques Tardi

    En charge de respecter la charte graphique définie par Jacques TardiChristian Desmares a effectué des repérages photographiques sur Paris (habitude de l’auteur d’Adèle Blanc-Sec) et a tendu à reproduire le trait de l’auteur en privilégiant la tablette au papier. Ainsi, à la pointe de stylo tubulaire de type Rotring de l’auteur, l’équipe a employé une simulation reproduisant la texture de la pointe. La gouache a été imitée au mieux, ajoutant de la mine de plomb au processus. Une fois réalisés, les dessins étaient soumis à Tardi en vue d’une modification ou d’une validation.

    Donner vie aux personnages... en amont

    Le cinéma d’animation ne permet pas l’erreur ou l’approximation, notamment de par le coût et le temps de travail qu’il exige de chaque image. Une situation familière pour l’équipe qui s’est en premier lieu empressée d’enregistrer les voix des personnages à partir des dialogues notés sous le storyboard. Les acteurs furent aussi filmés afin d’aider les animateurs à concevoir la gestuelle des personnages. Une fois visionnées, les images ont révélé quelques mauvaises indications de jeu qui ont poussé les comédiens à revenir pour une deuxième session d’enregistrement, accompagnée de nouveaux dialogues.

    Pour prolonger le monde truqué

    Pour accompagner et élargir l’univers de Avril et le monde truqué, une exposition se tient depuis le 26 mars 2015 au musée Arts et Métiers dans le troisième arrondissement de Paris et reproduit à la fois quelques décors et le style de l’enquête propres au film. Dans la même idée de prolongement, le site internet du film propose un conte en cinq chapitres qui pousse l’internaute à rechercher des savoirs disparus. Enfin, trois livres (un album, un roman et un ouvrage sur les coulisses) perpétuent l’univers aux éditions Casterman.

    Primé à Annecy

    Un an après le film brésilien Le Garçon et le Monde, Avril et le monde truqué a décroché la principale récompense du Festival du film d'animation d'Annecy, le Cristal du long métrage.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Star Wars: L'Ascension de Skywalker (2019)
    • Les Incognitos (2019)
    • 1917 (2019)
    • Les Filles du Docteur March (2019)
    • Play (2018)
    • À couteaux tirés (2019)
    • Les Vétos (2019)
    • Les Misérables (2019)
    • La Reine des neiges II (2019)
    • Jumanji: next level (2019)
    • L'Art du mensonge (2019)
    • Underwater (2019)
    • Docteur ? (2019)
    • La Vérité (2019)
    • Les Enfants du temps (2019)
    • Le Meilleur reste à venir (2018)
    • SOL (2018)
    • Brooklyn Affairs (2019)
    • Notre dame (2019)
    • Le Lac aux oies sauvages (2019)
    Back to Top