Mon AlloCiné
    La Isla mínima
    note moyenne
    4,0
    2382 notes dont 252 critiques
    13% (34 critiques)
    46% (115 critiques)
    28% (71 critiques)
    11% (27 critiques)
    2% (4 critiques)
    0% (1 critique)
    Votre avis sur La Isla mínima ?

    252 critiques spectateurs

    Requiemovies
    Requiemovies

    Suivre son activité 131 abonnés Lire ses 786 critiques

    3,5
    Publiée le 22 juin 2015
    (...) Tout d’abord, il semble parfaitement s’inscrire dans les plus belles réussites formelles du cinéma espagnol moderne. Ce cinéma qui semble avant tout construire un univers, y déposer, y diriger, y faire évoluer des personnages. Personnages qui évolueront au sein même de cet univers comme une corrélation de mouvements, et non l’inverse. Ici, ce n’est pas les protagonistes qui font l’histoire, mais les décors, l’époque, l’univers dans lesquels ils se fondent. Le sens même d’une réalité, d’une attention particulière portée à l’authenticité du récit. La bonne idée d’Alberto Rodriguez tient principalement dans le traitement et le profil des deux flics. Il choisit délibérément de ne pas les définir dans une opposition de traits. Ni méchant, ni gentil, l’un comme l’autre avance dans la même direction, mais d’une manière différente. Le but n’est pas de ne pas définir leur psychologie mais d’éviter une opposition classique et de ranger leur profil dans des cases. Sur ce principe le récit gagne en crédibilité et efficacité. On se recentre directement sur l’enquête, que les deux veulent mener à bien, tout en n’omettant pas de les faire évoluer au sein du récit. Doux équilibre d’écriture invisible qui sert vraiment l’histoire. (...) « La Isla Minima », auréolé de ces 10 Goya (équivalent ibérique de nos César) mérite amplement son succès. D’une noirceur sous-jacente mais intense, le film ressort comme une critique assez fine d’une Espagne post-franquiste, d’un pays qui il y a 30 ans pensait avoir expédié trop rapidement tout un passé. En parallèle de l’Histoire, cette enquête semble être une délicate métaphore d’un peuple qui ne voyait pas forcément ce qu’il avait sous les yeux, là où le mal le plus tordu se cache, au plus proche de ce qu’on pense inimaginable. Et comme le rappelle le film, au jeu du chat et de la souris, il n’y a pas vraiment de gagnant, ni de perdant.
    Attila de Blois
    Attila de Blois

    Suivre son activité 123 abonnés Lire ses 1 642 critiques

    3,5
    Publiée le 16 juillet 2015
    "La Isla minima" est un bon film policier tout droit venu d'Espagne. Son intrigue n'a rien de novateur mais dévoile une enquête criminelle qui sait nous tenir en haleine. La mise en scène y est soignée le film est supporté en plus par un excellent tandem d'acteurs. Efficace sans être incroyable, il manque à "la Isla minima" ce petit truc qui le rendrait imperissable dans nos mémoires. Peut-être cela vient-il justement d'un scénario un poil trop facile. Dans tous les cas, on ne peut que passer un bon moment.
    Anne M.
    Anne M.

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 24 critiques

    4,5
    Publiée le 19 juillet 2015
    Les années 1980, après la mort de Franco dans une Andalousie rurale et fluviale. Deux policiers que tout semble opposer, s’allient pour résoudre l’assassinat de deux jeunes filles. De superbes photos, dont plusieurs aériennes, dans des tons gris terreux. Un climat caniculaire et orageux, ambiance aquatique avec des oiseaux ou ambiance végétale et minérale avec de l’herbe brûlée par le soleil. Les policiers découvrent un univers gangréné par plusieurs affaires qui s’entremêlent et des habitants cultivant le mystère. J’ai trouvé le film excellent et hypnotique.
    Aston L
    Aston L

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 12 critiques

    5,0
    Publiée le 17 juillet 2015
    Le polar de la décennie !!! Quelle claque !!! Une mise en scène virtuose, des acteurs fascinants, une intrigue passionnante, ce film mérite tous les prix qu il a eu ! Une beauté à couper le souffle, un rythme haletant, je le conseille à 100% sur grand ecran !!!!!v
    Benoît G.
    Benoît G.

    Suivre son activité 11 abonnés

    5,0
    Publiée le 18 juillet 2015
    Il y a des films qui se révèlent à vous sans s'y attendre et vous marquent durablement, un peu comme on prend une baffe : c'est le cas avec La Isla Minima. Film à la photographie magnifique, au générique de début très graphique, complètement en phase avec le souvenir fantasmé qu'on peut avoir des années 80, avec des plans en plongée sublimes comme la vue du ciel après l'affrontement ultime sous la pluie battante. Mené de main de maître, avec des acteurs qui servent parfaitement l'action et le suspens, c'est pour moi la révélation de l'année, et un film culte comme Interstellar ou Drive dans des genres très différents.
    Sylvain B.
    Sylvain B.

    Suivre son activité 3 abonnés

    1,0
    Publiée le 5 septembre 2015
    C'est le genre de film que je ne vais pas forcément voir, manque un peu d'action, mais là, vu les critiques… J'y suis allé. Tout est pompé partout (surtout de True détective), et tout sonne faux. On voit les tours de passe passe et les ficelles. Sorti dégouté du film. Quelle arnaque.
    renoir24
    renoir24

    Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 1 août 2015
    Film policier classique dans son genre et dans sa structure puisqu'il s'agit, en suivant le point de vue de deux policiers, de trouver le coupable du meurtre de deux jeunes filles de 16 et 19 ans, dans l'Andalousie des rizières au début des années 80. Le film emprunte aussi au buddy movie puisque nous suivons deux protagonistes que tout oppose : Pedro, le jeune flic idéaliste et obstiné et Juan, le vieux flic au passé et aux méthodes troubles. Et c'est la dimension métaphorique de leur coopération parfois antagoniste qui rend le film passionnant. En effet, le cinéaste Alberto Rodriguez questionne la toute jeune démocratie espagnole, dont les stigmates du franquisme demeurent bien présentes cinq années après la mort de Franco, que l'on songe aux portraits d'Hitler et du Caudillo accolés à un crucifix dans la chambre d'hôtel des policiers ou aux méthodes musclées employées par Juan. Une certaine culture violente, machiste, fondée sur le pouvoir des armes et une certaine perversion surgit des cloaques des marais rizicoles, décor cinématographique somptueux, rappelant un peu celui des grands champs dans " La mort aux trousses " d'Hitchcock. Rodriguez recourt au plan d'hélicoptère en plongée à 180° pour mieux nous montrer le dédale de l'enquête policière. Le film interroge également l'émancipation des jeunes femmes alors particulièrement à l'ordre du jour dans le monde occidental à cette époque. Or, l'Andalousie représentée ne semble pas disposée à octroyer une certaine liberté de mœurs aux jeunes filles, mais seulement à exploiter sexuellement et à punir par le meurtre leur désir de fuir leur région pauvre et de vivre une vie plus heureuse. Le film nous tient en haleine jusqu'au bout, avec des moments calmes, d'attente et des moments d'action dynamiques, lorsque la menace surgit du hors-champ. La touche vintage des couleurs, avec des couleurs insaturées et une prédominance du marron, peut agacer, mais elle permet de nous replonger dans une ambiance audiovisuelle seventies. Le cinéma espagnol produisant peu de films, crise oblige, et comme ils ne sont pas tous distribués en France, ne boudons pas notre plaisir d'en découvrir un de qualité sur nos écrans hexagonaux.
    Mathilde F.
    Mathilde F.

    Suivre son activité 98 abonnés

    4,0
    Publiée le 1 août 2015
    Dépaysant, envoûtant et joué à la perfection. Ce film ne nous prend pas la main et montre la complexité humaine dans toute sa splendeur. Le décor sublime de cette Andalousie aride est un atout de plus.
    norman06
    norman06

    Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 991 critiques

    3,0
    Publiée le 23 juillet 2015
    Polar classique. Intrigue habile et arrière-plan historique intéressant. Bonne interprétation.
    montecristo59
    montecristo59

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 10 critiques

    4,0
    Publiée le 18 juillet 2015
    Une très très bonne surprise que ce thriller à l'espagnole . Dans un no man's land tout en platitudes géométriques marécageuses, perdu au fin fond d'une Espagne où plane encore dans les brumes l'odeur glauque du franquisme, deux flics pas très raccord doivent forcer la loi du silence pour démasquer un "écharneur" de gamines. Accrochez vous braves gens, la tension devient vite palpable et vous réservera quelques sursauts ou autres décharges d'adrénaline, l'air de rien. La progression de l'enquête, bien scénarisée, dévoile au passage des aspects inquiétants sur le passé d'un des limiers, au temps de sa splendeur sous Franco. Gros travail sur la photo par ailleurs : la lumière peut magnifier un morne paysage aussi bien qu'exalter son caractère anxiogène, quand le jour décline ou que la pluie s'en mêle par exemple. Voilà un film qui ne cède jamais à la facilité, évitant le manichéisme sur chaque protagoniste autant que la surenchère à l'américaine quand l'ambiance devient gore. J'en sors impressionné et emballé. De la came efficace et un regard sans complaisance sur l'Espagne des années 80. Bravo !
    Jorik V
    Jorik V

    Suivre son activité 560 abonnés Lire ses 82 critiques

    3,5
    Publiée le 17 juillet 2015
    Auréolé d’un énorme succès en Espagne et récipiendaire d’une dizaine de Goyas (l’équivalent de nos Césars), il va s’en dire que cette « Isla Minima » a marqué les esprits dans la péninsule ibérique. Après avoir vu le film, on se demande tout de même la raison d’un tel engouement. C’est un policier tout à fait honorable, plus que correct même mais dont les qualités générales ne dépassent aucunement la moyenne du genre, surtout au niveau mondial lorsque l’on se réfère aux chefs-d’œuvre américains ou coréens tels que « Prisoners » ou « The Chaser » pour ne citer qu’eux. Ce qui a certainement plu aux espagnols, c’est le fait d’inscrire le film dans un contexte historique lourd de sens et propice à réveiller les fantômes du passé, comme le faisait le sublime film fantastique de Guillermo del Toro, « L’Echine du Diable ». L’Espagne de l’après Franco est convoquée tout comme les grèves à répétition et l’éveil de la démocratie et cela participe à rendre l’atmosphère de «La Isla Minima » encore plus sombre qu’elle n’est. L’environnement dans lequel évoluent les enquêteurs, ayant tous deux des rapports intimes mais contraires avec l’époque franquiste, joue d’ailleurs dans la réussite du film. De même Alberto Rodriguez sait instaurer un climat. Plans aériens à couper le souffle sur les marais andalous, images jaunies faisant ressembler le film à un western ou bande sonore stressante rappelant le poisseux mais méconnu « Haute tension » d’Alexandre Aja, l’enveloppe est belle et adaptée à son sujet. Il soigne peut-être un peu trop les aspects contextuels et formels au point que le fond semble mis de côté. En effet, le récit et la résolution de l’intrigue se révèlent floues. On a du mal à saisir les tenants et les aboutissants de cette sordide affaire. Et s’il ne manque pas de rythme, le long-métrage se complait dans un air de déjà-vu particulièrement désagréable. Comme si Rodriguez avait voulu se mesurer à ses illustres homologues cités plus haut et réitérer leur succès en Espagne. Mais il a oublier de ne pas trop s’en inspirer pour éviter la redite. Rien n’est donc révolutionnaire ici et on a déjà vu (bien) mieux sur grand écran et même à la télévision (« True Detective » en serait une énorme inspiration). Dommage donc que cet élégant et sombre polar soit plus satisfaisait en dehors qu’au-dedans…
    jean l.
    jean l.

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 70 critiques

    5,0
    Publiée le 17 juillet 2015
    enfin un thriller digne de ce nom intrigue qui ne vous lâche jamais interpretation parfaite, dans un cadre indédit pas étonnant que ce film ai tout gagné en Espagne, y compris le grand prix de San Sebastian
    bouddha5962
    bouddha5962

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 125 critiques

    4,0
    Publiée le 18 juillet 2015
    Même si l'intrigue est parfois longue, le film est très bien réalisé ! Les décors sont magnifiques et les filmer de hauteur donne un aspect différent. Les acteurs campent bien leur rôle et les découvertes donnent un sens à ces personnages très secrets. A voir sans conteste
    missfanfan
    missfanfan

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 386 critiques

    5,0
    Publiée le 24 juillet 2015
    Bravo au metteur en scène pour ce film grandiose voilà un vrai polar avec tout ce qu'il faut du suspense des paysages naturels de superbes acteurs et actrices inconnus tous meilleurs les uns que les autres qui joues à la perfection on tremble , on veux savoir la suite la fin avant la fin , bref du vrai bon cinéma qui manque tant sur nos écrans le cinéma Espagnol renouvelle son genre pour notre plus grand plaisir bref courrez voir cette pépite
    Javi Fu
    Javi Fu

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 53 critiques

    4,0
    Publiée le 14 novembre 2014
    Marshland, film Espagnol qui à toute les chances de sont coter pour gagner quelques Goya ! Ce film est vraiment incroyable, avec une mise en scène ingénieuse et passionnante, hyper intriguant et intense, un super scénario avec une fin efficace, choquante et dynamique.. Le tout avec deux acteurs qui déborde de par tout (Javier Gutiérrez, qui montre enfin sont talent dans un film au lieu de faire des série à 2 balles.. Et un Raul Arévalo qui nous offre sa meilleure performance). Le meilleur du film c'est sa mise en scène captivante avec des plans vraiment beau grâce a sa magnifique et succulente photographie ( avec ces plans aériens vraiment beau.. très bon jeu de plan avec le paysage !). Une atmosphère qui rappel pas mal à Fargo, Mud où la série True Detective... Presque rien.. D'ailleurs le film rappel beaucoup à True detective.. Avec deux détectives (un des deux qui a des problème avec l’alcool) puis avec des problèmes et des passez un peut tourmenter.. L'ambiance, l'atmosphère.. Cet photographie merveilleuse qui montre ces magnifiques paysage.. Pas mal de ressemblance avec la série. Le montage est parfait et dynamique qui donne un rythme a couper le souffle. Jamais un temps mort ou une baisse de rythme ou d'intensité. Bref allez voir ce thriller noir qui est juste grandiose !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top