Notez des films
Mon AlloCiné
    La Isla mínima
    note moyenne
    4,0
    2402 notes dont 253 critiques
    répartition des 253 critiques par note
    34 critiques
    115 critiques
    71 critiques
    28 critiques
    4 critiques
    1 critique
    Votre avis sur La Isla mínima ?

    253 critiques spectateurs

    Grégory J
    Grégory J

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 46 critiques

    3,5
    Publiée le 21 juillet 2015
    Un film d'ambiance... Rigueur sévère comme le bocage cérébral de cette région espagnole... Une histoire de jeunes filles disparues et mutilées sur fond de réalité sociale franquiste... Personne n'est épargnée, personne ne s'en sort indemne...
    LaTetesse
    LaTetesse

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 41 critiques

    4,5
    Publiée le 26 juillet 2015
    Dix Goyas très mérités pour ce film. Une vraie claque, d'efficacité, de beauté des images, d'inventions de cadrage. Des acteurs parfaits, une horreur distillée de manière supportable pour des "âmes-sensibles-s'abstenir" comme moi... J'ai comparé ce film à la saison 1 de True Detectives, que je n'ai pas aimé du tout... Côté ricain, deux shows d'acteurs sublimes (Mac Conaughy en tête) ramant avec extase dans le glauque le marécageux et la philosophie machouillée. Côté espagnol, une maîtrise, rien d'inutile, du rythme, des gueules. Deux flics ici et là, du marécage et des meurtres atroces ici et là, des paysages inédits ici et là, et pourtant, sur l'Ile Minime, on n'a pas l'impression d'être pris en otage d'une commande bobo-chic qui se la pète à mort. Petit défaut de la cuirasse : l'acteur qui joue le flic ex-franquiste a un regard trop droit, trop paisible, pour qu'on y devine une âme peut-être tourmentée - c'est ce que j'ai ressenti. Mais à part ça, j'ai marché à tout. Intelligent d'avoir choisi la période post-franquiste pour dénoncer par petites touches la chape de plomb qu'était la dictature espagnole - alors qu'en France, nous n'avons reçu de cette période d'après 75 que les joyeux délires d'un Almodovar en régalade de lâchage (le jeune flic ne joue-t-il pas, au fait, dans la comédie musicale "les amants passagers", de notre Pedro ? J'essayais de l'oublier en train de chanter "I'm so excited"...) Dans mon collège campagnard du sud-ouest de la France, me souviens, on n'avait que 14 ans et pas énormément de conscience politique, mais on a dansé dans la cour de récré le jour de la mort de Franco. Sans penser qu'il faut du temps pour qu'un peuple se réveille après une dictature si écrasante. Encore bravo au réalisateur. Thriller impec et page d'histoire. Gagnant.
    mimicessa
    mimicessa

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    4,5
    Publiée le 18 juillet 2015
    Excellent film policier sur fond politique de l'Espagne Post-Franco. Un bon scénario, une mise en scène de qualité et une très belle photographie. Le film évoque Memory of Murder ou True Detective, tout en se démarquant.
    VA m
    VA m

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 20 juillet 2015
    Bon polar au cadre depaysant mais avec tous les codes du genre.
    pookie2
    pookie2

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 1 avril 2015
    Un True Detective à l'espagnole. Superbe atmosphère, bien joué par les 2 acteurs principaux. Superbes paysages de l'Andalousie du début des années 80. A voir absolument !
    ptit-fut
    ptit-fut

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 17 juillet 2015
    superbe policier espagnol Une intrigue prenante, des acteurs de qualités et une photo magnifique A ne pas manquer pour les fans de polar un peu glauque
    ATHMOS.ONER
    ATHMOS.ONER

    Suivre son activité 104 abonnés Lire ses 232 critiques

    5,0
    Publiée le 28 juillet 2015
    "La Isla mínima" c'est un peu un True Detective dans l'Espagne qui sort du tout juste Franquisme. On y retrouve des personnages touffus, la reconstitution de l'époque est hyper détaillée, l'enquête est nébuleuse et le tout filmé avec grand talent avec des plans magnifiques et rares. Un film à part dans le genre, une pépite sombre quasi parfaite de bout en bout.
    tdeleau
    tdeleau

    Suivre son activité 65 abonnés Lire ses 494 critiques

    3,0
    Publiée le 20 juillet 2015
    Prix Spécial Police et Prix de la Critique au dernier festival de Beaune, La Isla Minima a également remporté 10 Goya (les Oscars espagnols) dont ceux du Meilleur film, réalisateur, acteur, scénario… Avec autant de succès côté critique, on s’attend à être littéralement hypnotisé par ce thriller ibérique réalisé par Alberto Rodriguez. Impossible de nier les nombreuses qualités de La Isla Minima mais pas de chef-d’oeuvre ici, uniquement (et c’est déjà pas mal) un très bon policier à l’atmosphère pesante. En tournant dans une région aride de l’Andalousie, Alberto Rodriguez nous offre une sublime photographie (des scènes caniculaires aux averses émaillant le film). Sauf que celle-ci, tout comme l’intrigue, nous rappelle un peu trop une série américaine qui a triomphé au début de... Venez découvrir ma critique dans son intégralité sur mon site ScreenReview !
    Jean-Thomas R
    Jean-Thomas R

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 13 critiques

    4,5
    Publiée le 20 juillet 2015
    Un grand polar sur fond d'Espagne franquiste. Les marécages andalous sont un cadre idéal pour une mise en scène maitrisée et efficace et des acteurs parfaitement choisis.
    marcator.
    marcator.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 41 critiques

    3,0
    Publiée le 18 juillet 2015
    Un bon polar chez les bouseux . Sans plus. Ca ressemble un peu à du Chabrol pour le contexte et à du yann arthus pour l'image (superbes vues aériennes ). Ca se passe chez les culs terreux en Espagne, c'est morbide et poisseux comme un fait divers sanglant parmi tant d'autres pour une enquête insalubre et malsaine. Le scénario est bien monté , les acteurs sont bons. Point. Rien d’extraordinaire pour moi .
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 213 abonnés Lire ses 3 253 critiques

    4,5
    Publiée le 16 janvier 2016
    "La isla minima" est présenté comme le "True detective" espagnol. Ce n'est sans doute pas faux si l'on considère, la proximité temporelle des deux réalisations, l'opposition de styles entre les deux flics notamment au niveau des méthodes d'investigation mais aussi l'ambiance visuelle empreinte de moiteur et agrémentée de vues aériennes style Google maps impressionnantes du delta du Guadalquivir . A contrario l'intrigue semble d'emblée plus évidente, spoiler: basée sur un classique et sordide trafic de jeunes filles régi sur le traditionnel rapport de classes au sein des latifundios. Alberto Rodriguez qui a mis du temps à trouver le cadre idéal pour son film, a eu le déclic quand il a songé au contexte si particulier du début des années 1980 espagnoles quand le régime franquiste à peine défait ne rêvait que de revanche. Le couple de flics, interprété de façon magistral par Javier Guttiérez et Raul Arevalo, illustre à lui seul les deux faces d'une société qui coexistent à l'époque dans une Espagne peu habituée à la démocratie. Si Raul Arevalo a été repéré chez Alex de la Iglesias ("Balada triste", 2010) et chez Pedro Almodovar ("Les amants passagers", 2013), Javier Guttiérez au regard pénétrant qui rappelle de façon troublante celui hypnotique d'Anthony Hopkins restait jusqu'alors cantonné à la télévision espagnole. Peu bavard au contraire de sa grande cousine de HBO, "La isla minima" se veut un film d'ambiance qui vous prend à la gorge pour ne plus vous lâcher une heure trente durant. Pari largement réussi, le film raflant tous les prix aux Goyas espagnols et dans divers festivals nationaux. Décidément, le cinéma de genre espagnol est une source de bonnes surprises permanente.
    titicaca120
    titicaca120

    Suivre son activité 179 abonnés Lire ses 2 179 critiques

    4,0
    Publiée le 31 décembre 2017
    en bas de l'Espagne période post franquiste dans une atmosphère glauque le parcours de deux policiers pour élucider le meurtre de deux sœurs. beaucoup de non dit beaucoup de méfiance à leur encontre. sur un rythme assez lent un étonnant thriller.
    conrad7893
    conrad7893

    Suivre son activité 129 abonnés Lire ses 1 612 critiques

    4,0
    Publiée le 26 septembre 2016
    Un thriller hispanique noir et sordide avec de superbes paysages, comme les rives du guadalquivir , vu du ciel. Une histoire sordide avec 2 protagonistes qui forment un duo de flics, qui m' a fait penser à true dectective (saison 1). Une ambiance glauque nous suit durant tout ce film que j'ai trouvé très bien. Un film qui nous distille également le climat post Franco. pour moi une réussite.
    Nyns
    Nyns

    Suivre son activité 126 abonnés Lire ses 749 critiques

    2,5
    Publiée le 22 novembre 2016
    Une déception, ce film m’attirait depuis sa sortie en salle, pour toutes les raisons évidentes qui le mettaient d’office en avant. Il apparaît que le film tire toute sa grâce dans son ambiance inédite, un village d'Andalousie dans une Espagne post-franquiste des années 80, avec deux policiers coéquipiers que tout oppose. Les plans surplombant le paysage sont magnifiques (drone ? ), de très bon goût. C'est dit, maintenant pour l’histoire on garde très peu d’intérêt quant à l'intrigue en elle-même, très convenue. Le duo manque aussi de charisme, surtout pour celui qui est censé interpréter le “good” cop, avec une mono-expression neutre qui devient vite agaçante. Les scènes s'enchaînent trop vite et de façon dénaturé je trouve. Dommage, tous ces petites choses qui font que l'on reste plutôt en retrait, car on avait vraiment envie de l’apprécier La Isla Minima après tout. Avec ce climat social intéressant à (re)découvrir, peut-être qu'il fallait justement plus en intégrer à l’histoire plutôt que garder ça en arrière plan pour une conclusion en demie teinte.
    Fritz L
    Fritz L

    Suivre son activité 118 abonnés Lire ses 767 critiques

    2,5
    Publiée le 18 août 2015
    Alberto Rodriguez est un réalisateur qui aime prendre de la hauteur au sens figuré comme propre (vu le nombre de plans en plongée haute qu’il aime nous montrer !). Il signe là un film policier de bonne facture, plutôt bien écrit et interprété. Il réussit également à nous faire saisir tout le malaise de la société espagnole d’alors, sortant d’un franquisme dur. Ok mais après ? Car « La Isla minima » est un peu plan plan et ne s’écarte jamais de l’objectif du film carré. Ce manque d’originalité, malgré quelques tentatives (fausse piste ésotérique, humour caustique) plombe le film et le spectateur également. Récompensé par 10 Goya on pouvait s’attendre à du grand cinéma espagnol, déroutant à la De Iglesia, percutant à la Saura ou décalé à la Almodovar. Nous sommes à des années lumière cinématographiques de tout cela. Comme quoi les remises de prix sont parfois injustes, on se rappelle chez nous d’ailleurs qu’en 1983 les Césars ont couronné « La balance » meilleur film écartant de fait « Danton » de Wajda, « Passion » de Godard et Une chambre en ville » de Demy. Qui se souvient vraiment de « La balance » ?
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top