Mon AlloCiné
X-Men: Apocalypse
note moyenne
3,7
12662 notes dont 864 critiques
10% (87 critiques)
29% (250 critiques)
31% (266 critiques)
18% (159 critiques)
8% (71 critiques)
4% (31 critiques)
Votre avis sur X-Men: Apocalypse ?

864 critiques spectateurs

L'Otaku Sensei

Suivre son activité 138 abonnés Lire ses 224 critiques

4,0Très bien
Publiée le 10/07/2017

Alors que "Days Of Futur Past" n'était même pas encore sorti en salle, Bryan Singer projetait déjà de donner un 3ème volet à la nouvelle saga X-Men débutée par Matthew Vaughn en 2011 avec "Le Commencement", un 3ème film dont la mise en chantier a été très vite décidée au vu des 747 millions de dollars amassés par "Days of Futur Past" en 2014 (le plus gros succès économique d'un film X-Men, aventures solo de Wolverine comprit), 12ème plus gros succès de Marvel au box office mondial, dépassant ses concurrents sortis la même année : "The Amazing Spider-Man: le destin d'un Héros" et "Captain America: le Soldat de l'Hiver". Tandis que 2016 marque le passage du MCU dans la Phase 3 d'une manière brutale en faisant s'affronter physiquement et idéologiquement les Avengers dans "Civil War" puis, de l'autre côté, DC, qui en revient à questionner les valeurs et la définition de la Justice chez le Super Héros avec son choc des Titans : Batman VS Superman, sans oublier Deadpool qui a enfin droit à son film solo, la saga X-Men se poursuit avec son 3ème et dernier volet de la seconde trilogie : "X-Men: Apocalypse". Comme je l'avais déjà évoqué dans ma précédente critique sur "Days of Futur Past", les X-Men...j'en suis pas forcément un grand fan dans l'âme. J'avais trouvé la première trilogie (2000-2006) bien mais pas plus éblouissant que ça, mais heureusement, la deuxième trilogie démarrait fort et, après le très très bon "Days of Futur Past", proche de l'excellence (et certainement un des meilleurs film de science fiction sur les voyages temporels !), j'étais évidemment fort impatient d'enchaîner avec le dernier film qui s'annonçait déjà comme étant une conclusion "apocalyptique" ! "X-Men: Apocalypse", 9ème film de la franchise X-Men, toujours réalisé par Bryan Singer, nous emmène dans la suite des événements du précédents opus, après que Wolverine et Mystique aient arrêtés Magneto et, sauvés le monde à la fois dans le Présent et dans le Passé. L'histoire commence en Egypte Ancienne, à l'époque des premiers Mutans. Spoiler: Il y a plus de 3000 ans avant notre ère, au coeur d'une pyramide, se déroulait un rituel entre mutants visant à la réincarnation d'un mutant nommé "En Sabah Nur", plus connu sous le nom d' "Apocalypse" dans une enveloppe corporelle plus puissante. Mais le rituel fut perturbé par une violente mutinerie suite à laquelle, la pyramide abritant le rituel fut détruite et le corps d'Apocalypse...perdu, ensevelit sous les sables. Mais plusieurs millénaires après, en 1983, Apocalypse réapparu. Désireux de laver ce monde impure pour en reconstruire un ou les forts s'élèvent au dessus des faibles, commence alors, dans un contexte ou la discrimination des Hommes envers les Mutants peine à s'atténuée, à constituer une armée de mutants (dont Magneto), afin de régner en maître. Charles et les X-Men devront s'unir s'ils veulent avoir une chance face à la plus grande menace qu'ils aient eu à affronter ! Mais a-t-on réellement une chance de l'emporter contre un Dieu ? Le Super Héros est-il l'égal d'un Dieu ? Un monde qui persécute les mutants mérite-t-il d'être sauvé ? Et si Apocalypse avait finalement raison ? N'est-il pas temps que les Mutants goûtent à la Liberté ?? Voilà pour le pitch global. Verdict : Si "Days of Futur Past" avait été salué par la critique 2 ans plus tôt, ce n'est malheureusement pas le cas "d'Apocalypse", qui a reçu des critiques mitigées de la part de la presse (2,5/5 de moyenne sur Allociné). Pourtant à mes yeux, "X-Men: Apocalypse" est une très bonne suite à la saga X-Men, très honorable et réussie ! Quand "Avengers" rencontre "Les Aventuriers de l'Arche Perdue" et "La Momie", ça donne "X-Men: Apocalypse !! Le scénario de ce 3ème opus est très bien construit, astucieux et intéressant. Dans la continuité des précédents, Bryan Singer, en bon architecte, continu de bâtir solidement sa pyramide brique par brique, dans l'empire du blockbuster de Super-Héros hollywoodien ! Le scénario de ce nouvel opus est vraiment d'une grande richesse car cette fois, Singer explore vraiment les origines des mutants avec un côté mythologique ! Si encore une fois, Singer saura nous régaler comme il faut en terme d'action et d'effets spéciaux, ce que j'ai trouvé vraiment excellent dans le scénario, c'est son sous texte et les références à la mythologie égyptienne vraiment intelligemment utilisé au service des codes du blockbuster super-héroïque de SF. Dans "Apocalypse", il y a vraiment tout une transposition/actualisation de l'Exodus (évidemment, on pensera assez souvent au cours des 2h24 du film, au fameux "Exodus: Gods and Kings" de Ridley Scott). Spoiler: Tout au long du film, Apocalypse se revendique comme étant le sauveur des mutants qu'il voit comme réduits en esclavage par la société du XXème siècle. Singer rend son antagoniste plus complexe qu'il n'y paraît en lui attribuant un but noble et sensé, le Prophète/sauveteur des Mutants tel Moïse qui se bat pour libérer les esclaves sous le joug de Ramsès (pour plus de détails, je ne saurais que trop vous recommander d'aller visionner le dessin animé "Le Prince d'Egypte" de Dreamworks). Pourtant, le personnage agit comme un tyran voulant asservir les non mutants et régner seul par la force tel le pharaon. Donc ouais, on a peut être affaire à un film de Super-Héros Marvel, mais le scénario est là et bien plus creusé qu'il n'y paraît (oui les films de S-H ont un scénario^^). Les personnages, même en grand nombre, demeurent bien utilisés globalement, Apocalypse est vraiment charismatique, un pharaon aux airs lointain de l'Empereur Palpatine de Star Wars, qui n'a rien à envier à Ultron. A chacune de ses apparition à l'écran, on sent bien cette aura menaçante, l'immense pouvoir de ce personnage. Encore une fois, Singer fait bien les ponts avec les premiers films de la franchise des années 2000 en introduisant Spoiler: Cyclope et Jean Grey, la découverte de Wolverine dans le labo de William Stryker (faisant lien avec X-Men 2) , et les personnages déjà présent depuis "Le Commencement", gagnent efficacement en développement, notamment Spoiler: Magneto qui, après avoir échoué à détruire le monde dans DOFP, s'est réfugié en Pologne. Magnéto est plus profond que dans les autres X-Men car ici, le personnage est affecté par la perte de sa femme et sa fille avec qui il avait tenté de reconstruire sa vie. L'ex antagoniste tourmenté par la question de la famille. Quelle est sa famille ? Que nous reste-t-il quand on a perdu tous les êtres qui nous sont chers ? Niveau effets spéciaux, là il y a un peu plus à dire. Clairement avec ce volet et ne serait ce que par le titre, Singer aspire constamment à la démesure dans ses scènes d'action (des fois quitte à imiter Bay ou Snyder), à faire dans le monumentalisme, dans le "pharaonique" (restons dans le thème de l'Egypte tant qu'à faire ;) ). Le problème, c'est qu'il ne va pas au bout du spectaculaire promis. Je conçois qu'il n'ai pas voulu en faire des caisses sur les effets spéciaux au risque de noyer son scénario, néanmoins, c'est dommage car justement, il pouvait se le permettre selon moi ! Ensuite, Apocalypse Spoiler: est vaincu un peu trop facilement, parce qu'il était "seul" comme le lui dit Charles Xavier....un semi pétard mouillé sur ce coup là -_- Au bout du compte, même si Singer ne nous offre pas THE battle apocalyptique, X-Men: Apocalypse n'en reste pas moins très très bon. Un Blockbuster de Super-Héros Marvel proposant une modernisation de la mythologie Egyptienne et de "l'Exodus" avec toujours cette thématique centrale de la discrimination Humains/Mutants en fond, Bryan Sinder nous offre ici une très bonne conclusion à la seconde trilogie ! A voir maintenant ce que nous proposeront les prochains volet dont le premier, "X-Men: Dark Phoenix", sortira en novembre 2018.

Cynévore

Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 60 critiques

2,5Moyen
Publiée le 27/10/2016

Bryan Singer maitrise la technique, Bryan Singer maitrise le son, mais Bryan Singer maitrise-t-il le scénario ? Bah là, c'est un peu l'échec... Ce nouvel X-men gravite autour du personnage d'Apocalypse, l'antagoniste ultime de l'équipe X-men, et traite de sa folle ambition de dominer le monde. Premier problème : l'acteur Oscar Isaacs n'est clairement pas à la hauteur (entre autre, par son absence de charisme). Michael Fassbender non plus, car une fois n'est pas coutume, il incarne un Magnéto assez mou, dont les raisons qui lui font haïr le monde nous sont encore présentées, au point que cela en devient lassant. Quant au professeur Xavier, il parvient partiellement à attirer notre attention, en développant une relation touchante avec Jean. Mais franchement, ça ne casse pas trois pattes à un canard. X-men Apocalypse est brouillon. Complétement brouillon devrais-je dire... Wolverine par-ci, Quicksilver par-là. C'est, à mon avis, l'un des X-men les plus anecdotiques qui soient. En tout cas, c'est le X-men qui m'a le plus déçu.

AMANO JAKU

Suivre son activité 185 abonnés Lire ses 713 critiques

4,0Très bien
Publiée le 27/05/2016

Les sagas de super-héros ont le désavantage (ou l'avantage, à vous de voir) de déchaîner les passions : entre les ultra puristes qui crache sur tout non-respect de l'œuvre d'origine et les djeuns qui ne connaissent rien aux comics mais qui kiffent trop les partis pris des films, il y a de quoi se perdre. Moi, j'ai choisi mon clan : même si je lis des comics depuis des lustres et que je n'apprécie pas forcément quelques choix plus que douteux (Mystique et Xavier potes ? Grrrrrr !!!!), j'ai décidé d'accepter la nouvelle vision de Marvel concernant la plus connue des équipes de mutants à partir du moment où on nous a bien fait comprendre dans "Days of The Future Past" que les nouveaux films X-Men se déroulaient dans une réalité alternative de celle de la première trilogie avec Patrick Stewart (donc, plus la peine de chercher les incohérences entre les deux !) C'est donc en pleine plénitude que je suis allé voir ce nouvel opus, avec même un peu d'impatience afin de voir ce qu'ils allaient pouvoir faire avec En Sabah Nur alias Apocalypse ! Et bien quelle belle surprise, et ce sur plusieurs points : 01) tout d'abord, le récit lui-même (pour un film de super-héros j'entends) qui penche plus du côté du film catastrophe que de l'actioner pur et dur : ça change et c'est plutôt bienvenu de sentir un réel danger à l'écran (ce qui avait été un peu foiré avec Ultron dans "Avengers 2") 02) Les scènes d'action sont relativement bien foutues même si parfois les SFX sont inégaux : d'un côté vous pouvez avoir des fulgurances comme la rafale optique de Scott, le « lâchage » de Jean Grey ou la nouvelle séquence Quicksilver (vous avez aimez celle du film précédent ? Alors accrochez-vous, car c'est encore PLUS fort, et en plus c'est sur « Sweet Dreams » d'Eurythmics : un moment explosif qui marquera sans conteste les mémoires....déjà culte !!), et d'un autre vous pouvez avoir des plans large en full CGI de piètre qualité. Alors je sais, cela paraît paradoxal mais que voulez-vous, c'est comme ça quand vous employer une quinzaine d'équipes différentes pour faire vos effets spéciaux : y'en a toujours une ou deux pour rendre un boulot bâclé ! Mais il faut tout de même reconnaître que l'ensemble est tout de même d'une bonne qualité visuelle 03) les nouvelles recrues font vraiment plaisir : Scott/Cyclope en jeune homme paumé un peu rebelle qui subit la « contrainte » de son pouvoir (le jeune Tye Sheridan est d'ailleurs beaucoup plus convaincant que son prédécesseur James Marsden) ; Diablo est parfait en nous montrant un mutant sachant utiliser son pouvoir a bon escient tout en dévoilant un garçon un peu à côté de la plaque et très attachant (jolie prestation de Kodi Smith McPhee) ; un très joli travail aussi sur Psylocke (actrice charmante, costume identique au comics, pouvoir « lame psionique » impressionnant) qui semble être promue à un rôle bien plus important dans l'avenir; Jean Grey est tout simplement LA bonne surprise du film : tourmentée par ses capacités qui semblent hors normes, la jeune femme va s'ouvrir à sa nouvelle « famille » et pouvoir ainsi utiliser la puissance qui est en elle (et ainsi, par la même occasion, nous présenter un meilleur développement du personnage que celui du mauvais "X-Men 3")...et puis avoir choisi Sophie Turner pour l'incarner est tout simplement une idée de génie (non pas parce que la demoiselle est déjà aimée des « geeks » fanas de "Game of Thrones", mais tout simplement parce qu'elle a le charisme et le talent nécessaire pour interpréter Jean...et vu que j'aime beaucoup ce personnage, je suis satisfait de la prestation de Mlle Turner !) 04) Tout aussi surprenant que ça puisse paraître vu la gravité des évènements décrits, le film comporte pas mal d'humour plutôt bien distillé dans le récit (ça permet de dédramatiser) notamment grâce à des punchlines efficaces. Singer se permet même une belle pique ironique lorsque Spoiler: les jeunes mutants sortent d'une séance de cinéma de "Le Retour du Jedi" et balancent « On est d'accord sur une chose : le troisième est toujours le plus mauvais ! » (référence au "X-Men 3" de Brett Ratner...cynique vous dites ? Mais non, c'est de bonne guerre : Ratner lui-même sait qu'il a totalement merdé sur ce coup là !!). Alors, bien entendu le film n'est pas exempt de défauts et le principal reproche que je peux lui faire (hors certains SFX très moyens dont j'ai déjà parlé avant) c'est de sous-exploiter certains personnages : Angel est une sorte d’ado rebelle et violent qui se saoule en écoutant du Metallica, ce qui n'est finalement pas mieux que son traitement insipide dans "X-Men 3" ; Jubilee nous est juste présentée en écolière de l'institut Xavier (pour le développement du perso et de ses pouvoirs on repassera...en espérant que cela soit rectifié au prochain film !) ; Havok revient juste pour servir de ressort dramatique au récit ; même si Michael Fassbender est toujours juste dans son interprétation, Magnéto est plutôt transparent dans cet opus et ce qui lui arrive ne fait pas spécialement évoluer le personnage et sa mentalité ; Tornade semble être ici parce qu'on avait pas d'idée pour introduire un nouveau perso...et ça se sent terriblement : elle sert pratiquement à rien sauf à proposer un joli SFX avec son pouvoir ; le traitement de Mystique est toujours faiblard et cela est d'autant plus paradoxal que le récit en fait une icône dans le milieu mutant...et la non implication de Madame Jennifer Lawrence n'arrange pas les choses (« Bonjour, je suis venue chercher mon chèque ! Et oui, je suis LA star de "Hunger Games" qui a obtenu un oscar donc je n'ai PAS besoin de faire d'efforts...et si ça vous plaît pas bin c'est PAREIL!!! »). Mais le plus décevant dans tout ça demeure le paradoxe autour du personnage d'Apocalypse : alors qu'à l'écran on ressent sa puissance qui nous démontre qu'il est tout à fait capable de détruire le monde, Oscar Isaac peine à convaincre par manque de charisme (le maquillage et le costume y sont pour beaucoup aussi) et on en vient presque à regretter Kevin Bacon et Peter Dinklage qui incarnaient de meilleurs vilains alors que leur puissance était beaucoup moindre à côté de celle presque sans limite de En Sabah Nur. Malgré quelques petites déceptions qui n'engage que moi, "X-Men Apocalypse" reste un divertissement de très bonne qualité possédant un visuel bluffant et une volonté propre de préserver l’esprit des comics. Bryan Singer a parfaitement repris les rennes de la saga qu'il avait initié et on a déjà envie de voir le prochain opus vu les promesses que laissent préjuger le film (Spoiler: Jean Grey deviendra-t-elle le Phénix ? Wolverine reviendra-t-il auprès des X-Men après son petit et sympathique caméo dans le dernier acte ? Mister Sinistre serait-il le prochain vilain au vu de la scène post-générique ?)

x-worley

Suivre son activité 87 abonnés Lire ses 331 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 22/05/2016

Il était le film de super héro que j'attendais cette année, mais quelle déception. C'est du Bryan Singer a son pire niveau. Histoire pas du tout intéressante, ou en tout cas pas assez pour être étiré sur 2h20 de film. On s'ennui énormément, les scènes d'action n''ont aucune intensités et les effets spéciaux c'est mi figue mi raisin, y a des passages c'est juste affreux. On est franchement très loin de "First Class" et de "Days Of Future Past"., c'est le moins qu'on puisse dire. Donc voila en ce qui me concerne y'a pas grand chose a sauver malheureusement, sauf peut-être la fameuse scène de Vif-Argent.

ptitmayo

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 892 critiques

4,0Très bien
Publiée le 09/01/2017

Après les excellents First Class et Days of Future Past, ce 3ème volet de la nouvelle trilogie X-Men s'avère fidèle aux principes de Bryan Singer (spectacle garanti, grande attention portée aux personnages, séquences bluffantes, cohérence scénaristique, style visuel impeccable, importance accordée à l'Histoire et à la pop-culture) malgré un couac sur le méchant. En effet, on retrouve ici les ingrédients principaux de l'univers X-Men, à savoir des protagonistes très travaillés Spoiler: (l'introduction de Jean, Scott Summers et Tornade jeunes, celle de l'amusant Diablo, la relation complexe entre Xavier et Magnéto, la mentalité de Mystique), des liens forts avec la trilogie d'origine Spoiler: (la calvitie de Xavier) et des nouveautés liées aux changements induits par Days of Future Past Spoiler: (pour l'évasion de Wolverine, les machines, le camp choisi par Mystique) permettant de boucler la boule en quelque sorte Spoiler: (j'ai grandement apprécié aussi le retour de Moira, géniale dans First Class), un soin particulier pour l'Histoire Spoiler: (l'Égypte Antique, Auschwitz, Berlin, le générique temporel), des références à la pop-culture Spoiler: (choix musicaux, Star Wars: le troisième volet est toujours le moins bon, est-ce une allusion au mitigé X-Men 3 ou bien une prédiction quant à Apocalypse, moins bon que les 2 précédents?) et une association parfaite entre réalisation audacieuse et effets spéciaux hallucinants, délivrant une multitude de séquences bluffantes Spoiler: (l'intro somptueuse en Égypte, l'incroyable Quicksilver sous fond d'Eurythmics, Angel avec le son énorme de Metallica, la destruction au Caire, etc...). Le seul vrai bémol dans tout cela, c'est le méchant Apocalypse, battu trop facilement par rapport à la grandeur infinie de ses pouvoirs. Certes, Apocalypse a du charisme, des capacités exceptionnelles et un but précis, mais j'attendais mieux de sa part Spoiler: (il délègue quand même beaucoup). Enfin, si le casting 5 étoiles est brillant, la direction d'acteurs est parfois un peu bancale. Au final, sans égaler le niveau des 2 derniers opus, X-Men Apocalypse est un divertissement de grande qualité, techniquement irréprochable (bravo à Bryan Singer et aux effets spéciaux), exceptionnel dans bien des scènes et riche d'un scénario qui développe avec soin ses personnages et son univers, hormis le mitigé Apocalypse.

MaxLaMenace89

Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 282 critiques

3,5Bien
Publiée le 19/05/2016

Suite à la réussite indiscutable de Days of Future Past, Bryan Singer remonte les manches et chevauche l'invincible, le plus grand nemesis de la mythologie : X-Men Apocalypse, spectacle d'une efficacité radicale, subit sans conteste le poids de cette ambition alors que le réalisateur tombe dans les pièges de la démesure. Aux antipodes des trois autres opus que celui-ci a réalisé, cet épisode climax frôle le blockbuster désincarné, en mode pilotage automatique dans tout le dernier acte, la narration se prenant les pieds dans des trous béants. L'antagoniste lui-même souffre de cette prise en main négligée : ce n'est pas tant son design - loin d'être si désastreux que le clament certains - que son traitement qui peine, la transparence de son plan démoniaque trahissant une menace finalement inconsistante... Mais passons cette déception mesurée, car X-Men Apocalypse est loin d'être une catastrophe. Explosant les ruines de l'Holocauste et griffant la médiocrité du Last Stand de Brett Ratner, Singer conserve sa poigne sur sa licence maîtresse qui délivre des symboles toujours aussi fort : la tolérance, phare des précédents films, se voit dorénavant chargé par la friabilité de la foi et une puissante ode à la famille. L'ambition du film se transmet aussi dans la mise en scène de Singer qui, à grand coup de décadrages et de courte focale, met en scène et découpe son film avec un plaisir communicatif. Ses failles sont incontestables, mais X-Men Apocalypse demeure un divertissement total et sincère.

shagil

Suivre son activité 55 abonnés Lire ses 12 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 20/05/2016

Hélas après les deux excellents premiers préquels, ce 3e volet se met à la mode du "too much", c'est à dire qu'on laisse le scénario de côté pour se concentrer sur un maximum d'explosions et d'effets spéciaux avec un maximum de personnage également. Résultat, on perd ce qui faisait la différence entre les X-Men et les autres adaptations Marvel : Une vraie histoire !! Là on tombe dans la surenchère et c'est fort dommage.

Extremagic

Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 483 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 18/05/2016

Le problème avec X-Men c'est que c'est probablement la franchise de super-héros la plus intéressante qui existe, il y a moyen d'en sortir quelque chose parce que des thématiques son au rendez-vous mais aucun X-Men n'y arrive. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison qu'on a besoin d'en mettre plein la vue. Sauf que chaque film est toujours plus gros et du coup on perd simplement toute possibilité de rendre les personnages intéressant, le discours profond et les scènes d'actions sont toujours de plus en plus abrutissantes, mixées avec du surround tous azimuts. L'autre défaut c'est qu'on a Singer et c'est un peu le mec qui n'a pas de talent mais qui veut te faire croire qu'il en a avec une séquence par films bien racoleuse. Dans X-Men 2 on avait Diablo, dans Days of Futur Past on avait Quicksilver et ici on a Diablo et Quicksilver simplement que tous les personnages ne sont pas exploités également. Déjà on nous recycle Quicksilver alors que j'espérais franchement quelque chose de différent visuellement (d'accord la scène n'a pas le même ton mais j'ai simplement l'impression de l'avoir déjà-vu du coup l'impact est beaucoup moindre) et Diablo bah on s'en fiche tout simplement. Dans tout film, mais surtout dans un projet aussi gros il faut faire des choix, et autant prendre les personnages que le public aime, ceux qui en imposent, les plus complexes, et laissons de côté les mutants sortis de nulle part qui serviront à mourir une fois du côté des méchants. Ne faisons pas des personnages avec les mêmes problématiques internes "je ne contrôle pas mes pouvoirs" okay mais pas pour tous les étudiants, mettons des relations de force entre eux, comme les cancres et les premiers (oui l'idée est nulle je disais ça comme ça). Ensuite les personnages super intéressants comme Magneto bah développez le, c'est juste ridicule on dirait Sasuke dans Naruto "non mais je suis méchant, mais en fait non, mais en fait oui", jouez sur l'ambiguïté, ne soyez pas trop tranché. Et puis sa vie sans pouvoir c'est intéressant. Bon sang c'est bien ! Continuez, faites la durer. A la limite faites nous un film que sur ça, d'un mec qui doit garder ses pouvoirs cachés dans sa vie quotidienne. Et ensuite n'en faites pas un personnage secondaire, sous-fifre du grand méchant, je veux dire que c'est depuis toujours le personnage le plus important de chez X-Men, ne le réduisez pas à une fonction parce qu'à chaque film on a l'impression d'avoir un personnage différent, il est remplaçable et je veux bien que Michael Fassbender pète la classe mais là son personnage c'est le vide. Singer a toujours des idées pas inintéressantes mais pas exploitées, ses films laissent toujours une sensation d'inabouti. Ensuite encrer son film dans un contexte historico-politique d'accord. Mais faites le ! Vraiment. Parce que là c'est histoire de... alors qu'il y a vraiment quelque chose à développer qui aille au-delà "des russes et les nazis sont pas gentils" et de l'interventionnisme et patriotisme américain. Si vous faites un apocalypse, faites le vraiment, montrez comment on réagirait, pas que des images racoleuses avec des effets spéciaux aussi moches que les affiches du film, montrez comment les personnages (faut-ils d'abord qu'il existent) réagiraient individuellement, comment leur monde interne comme externe rentre en crise. Mais pour ça il faudrait être moins dans le spectacle et plus dans l'intimisme. Ne rentrez pas dans les clichés comme la mort de la famille de Magneto. Ne prenez pas de raccourcis scénaristiques comme la mort de la famille de Magneto (encore) ou l'écriture des dialogues (Jean qui balance ce qu'elle a vu en rêve comme ça, l'air de rien). C'est symptomatique de X-Men il y a trop de choses et le traitement n'a rien d'intelligent pour en faire sortir une plus que l'autre. J'avais préféré First Class pour ça (même s'il ne tarit pas de tout défauts) au moins il concentrait son intrigue. Soyez intimiste dans votre approche. Si vous voulez des personnages marquants faites les exister parce que bon sang il y a moyen d'en faire quelque chose. Je veux dire c'est un univers qui vend du rêve, un fourre-tout plus ou moins cohérent de super-pouvoirs avec un discours sur l'eugénisme et le rôle social du paria. Et là je ne parle que du scénario mais la réalisation est à la ramasse avec Singer. C'est moche. Comme toujours, il n'arrête pas de s'enfoncer dans la laideur. Les cadrages sont artificiels, les scènes sont toutes faites en numérique, c'est lisse, sans saveur. Les couleurs, les costumes, les coiffures, c'est ridicule tellement c'est kitsch. La scène d'intro est nulle tellement il ne s'en dégage rien parce que justement c'est trop dans le spectacle, c'est trop dans les effets spéciaux pour en mette plein la vue. Après il n'y a aucune inventivité dans les combats, le mec se contente de poser sa caméra, alors que quand t'as des pouvoirs bah il y a moyen d'exploiter l'espace intelligemment, de chorégraphier de manière intéressante mais non que dalle. Du coup on ressort du film avec de l'ennuie parce que toutes les scènes d'action durent alors qu'elles ne dégagent rien et aussi la frustration de voir que si on avait un vrai scénariste et réalisateur à la barre, X-Men ça serait une franchise franchement bien !

legend13

Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 827 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 21/04/2017

Un film qui met un bout de temps à démarrer mais qui est au final épique et spectaculaire et surtout supérieur au plutôt bon "Days Of Futur Past". Le tout emmené par un casting de haut niveau sous la direction de l'impeccable Bryan Singer. A quand un nouveau chapitre ?

tristan stelitano

Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 818 critiques

3,5Bien
Publiée le 13/04/2017

On la attendu et nous voilà déçu du résultat. Moins imaginative dans le développement de son univers, qui privilégie le plus les scènes d'actions que le fond de l'intrigue, ce troisième épisode est cependant un divertissement correct. " X-Men : Apocalypse " est moins riche que son prédécesseur mais la réalisation reste soignée, l'interprétation est solide, n'oublie à aucun moment le développement de personnages attachants et les batailles aux dimensions mythologiques sont impressionnantes. Malgré ses défauts il est bon,divertissant et de bonne facture. Ce nouveau volet ne conclue pas l'aventure puisqu'un autre est prévu très prochainement.

Amyp

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 49 critiques

4,0Très bien
Publiée le 30/05/2016

Bryan Singer livre le troisième volet des nouvelles aventures des X-Men, qui affrontent cette fois-ci le tout premier mutant, Apocalyspe. Visuellement, le film est époustouflant. Les effets spéciaux sont toujours aussi biens réalisés. La bande son est bonne, tout comme les dialogues. Le scénario est moins complexe que les deux volets précédents car il est moins lié au contexte historique et politique. Cependant l’histoire tient la route et reste prenante. L’arrivée de la nouvelle génération est une bonne trouvaille. Cela créé une sorte de passage de flambeau. Les personnages et les acteurs sont comme toujours à la hauteur. On retrouve le duo Charles Xavier et Magneto qui fonctionne toujours aussi bien même si leur relation est un peu moins mise en avant dans cet opus. Mystique est devenue une sorte de mercenaire et et ce rôle lui va plutôt bien. Cyclope et Jean sont convainquant, les jeunes acteurs sont à la hauteur, ils ont du potentiel. Apocalyspe est un personnage intéressant : un méchant emblématique superpuissant, désillusionné, à la recherche d’un monde nouveau pour les plus forts. Oscar Isaac, récemment vu dans le dernier Star Wars, l'interprète à merveille. On retrouve avec joie d’anciens personnages (Alex Summers, Moira MacTaggert) et des nouveaux font leur apparition comme Diablo. Le retour de Quicksilver est jubilatoire, tout comme sa scène phare. Wolverine fait également une apparition très remarquée. Si cette profusion de personnages est intéressante, il est donc compliqué de les développer et d'exploiter leur potentiel. Les relations sont un peu moins développées. En bref, ce X-Men est moins réussi que les deux précédents mais reste un excellemment divertissement à voir absolument.

romano31

Suivre son activité 116 abonnés Lire ses 1 341 critiques

4,0Très bien
Publiée le 20/05/2016

Après First Class et Days of Future Past, le troisième volet de la deuxième trilogie X-Men, Apocalypse, s’inscrit dans la droite lignée de ses prédécesseurs. Porté une nouvelle fois par l’excellent duo James McAvoy/Michael Fassbender, X-Men : Apocalypse oppose les X-Men à leur plus grande menace : Apocalypse, père de tous les mutants et quasi invincible. Le film est bon, on découvre certains X-Men (Cyclope, Jean Grey, Tornade, Diablo) durant leur jeunesse, les scènes d’action sont bien menées et je trouve que dans cet opus l’émotion est plus présente. J’ai également bien aimé le méchant, Oscar Isaac campe très bien Apocalypse, et la meilleure scène du film reste (comme dans Days of Future Past) celle avec Quicksilver qui est juste géniale une nouvelle fois. Voilà, X-Men : Apocalypse est un bon divertissement et qui est aussi plaisant que ses deux prédécesseurs.

Marine V.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 5 critiques

4,5Excellent
Publiée le 29/05/2016

Un nouveau X-Men qui a comblé mes attentes. Film génial et puissant avec de magnifiques effets spéciaux. Je trouve les jeunes mutants plutôt convaincant. Une scène retiendra particulièrement mon attention, ainsi que pour pleins d'autres personnes à ce que j'ai vu, celle de Quicksilver. Il n'y a pas à dire elle déchire, je trouve Evan Peters parfait dans ce rôle. Malgré que ce soit un peu toujours le même pitch avec un gros méchant et ensuite les gentils qui gagnent en se serrant tous les coudes, ça reste un très bon X-Men.

Dunno The Movie

Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 256 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 18/05/2016

On prend les mêmes et on recommence… Ou presque. Après un Days Of Future Past qui remettait les compteurs à zéro, Bryan Singer est de retour avec X-Men Apocalypse où les mutants affrontent un vilain emblématique : celui qui se présente comme étant le tout premier mutant. Globalement, X-Men Apocalypse a répondu à mes attentes : du grand spectacle super-héroïque efficace, du fan service toujours plaisant, des héros que je retrouve ou découvre avec plaisir et enfin des X-Men qui agissent en équipe. Le film cumule des scènes visuellement grandioses et époustouflantes mais finit par trop se reposer sur un traitement plus souvent démonstratif que dynamique. Résultat, X-Men Apocalypse est une mise en place de presque deux heures qui s’étire avec beaucoup d’emphase, certes salutaire mais souvent trop ronflante. À force de confier les X-Men au même réalisateur, ce nouvel opus a un coté répétitif dans son approche narrative car on remue encore une fois les mêmes problématiques, du coup ce fabuleux bad guy qu’est Apocalypse devient un roi du discours alors que ses ambitions véritables passent peu à peu à la trappe. Il serait peut-être temps de passer le flambeau (ou de rappeler Matthew Vaughn) ?

lhomme-grenouille

Suivre son activité 891 abonnés Lire ses 3 019 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 22/05/2016

Ah les modes ! Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour donner une illusion de renouvellement, pour coller à l’esprit de son temps, ou bien tout simplement pour ne pas avoir à souffrir de cette peur ultime de la marginalisation… Chez une ado de 14 ans ça peut encore être marrant à observer (quoi qu’horripilant sur le long terme), mais bon, par contre quand ça touche un film à 230 millions de dollars, produit par une major vieille de 80 balais et réalisé par un mec qui a plus de 20 ans de métier au haut niveau, je trouve que ça fout un peu la lose, surtout quand la mode du moment c’est l’effet numérique à tout va, la surenchère auditive et visuelle et surtout l’überkitsch. Cet « X-Men : Apocalypse », on nous l’aurait montré quinze ans plus tôt dans la foulée du premier opus, je suis persuadé qu’on aurait tous ri en croyant à une blague tellement ça nous aurait paru laid et mal écrit. Le pire, c’est que je reste persuadé que dans quinze ans, quand les effets numériques de ce film auront été dépassés et que la mode du tout-kitschouille sera révolue depuis longtemps, on rira là aussi encore bien fort, nous étonnant même qu’on ait pu produire un jour un truc aussi stupide et hideux. Parce que oui, autant j’entends bien ceux qui se laissent bercer par ce zeitgeist et qui prennent leur pied, autant on a aussi le droit d’être totalement interloqué par ce que ce que Bryan Singer et la Fox ont jugé bon de nous offrir pour ce sixième opus de la saga. Déjà, moi, l’ouverture en mode « Stargate » à base de mutant bleu de l’Antiquité présenté comme un super-méchant de « Dragon Ball Z », ça a tout de suite déclenché dans mon cerveau une véritable levée de bouclier. En deux minutes, tout le conseil de sécurité avait déposé son veto sur la table, du représentant du bon goût à celui de la crédulité, en passant par celui du désir de nouveauté. Quel sentiment horrible que de se dire au bout de seulement cinq minutes de film qu'on va sûrement vivre une purge. Mais bon, d’un autre côté, je me suis dit que le précédent opus, déjà réalisé par Bryan Singer, avait su sauver les meubles malgré un début nauséabond. Seulement, là, rien n’en a été. Au contraire. Chaque scène a même été pour moi une véritable contemplation sordide, constatant comment Singer était parvenu en seulement deux opus, à vider de sa substantifique moelle tous les aspects intéressants et charmants que le « First Class » de Vaughn avait réussi à mettre en place. Pour le coup, avec cet épisode, la saga « X-Men » est clairement rentrée dans ce moule immonde taillé par les « Avengers » avant lui. Tout le film ne se résume finalement qu’en un morbide prétexte au plus dégoûtant des fans services, étalant un catalogue de personnages aussi nombreux que ridiculement traités, ces derniers n’étant là que pour enchaîner les confrontations toutes plus numérisées les unes que les autres. Pour le coup, Singer n’a vraiment aucun scrupule. Tous ses personnages sont savatés un à un avec des scènes explicatives expédiées rapidement avec tout son lot de péripéties clefs-en-main totalement caricaturales (Spoiler: la petite saynète bouclée en dix minutes montre en main pour essayer de nous faire tirer une larme sur le sort de ce pauvre Magneto : un modèle du genre !). Et quand l’obligation se fait sentir de caser encore deux ou trois mutants supplémentaires pour s’assurer que les fans soient vraiment rassasiés, on n’hésite pas à tordre le scénario dans tous les sens pour que tout cela puisse passer comme une lettre à la poste… ou plutôt comme une lettre à la poste ukrainienne, car autant dire que là aussi, les trous d’air sont légions. Bien malin sera celui qui parviendra à trouver la cohérence dans tout ce tissu de bullshit fantastique, et plus malin encore sera celui qui parviendra à raccrocher cette intrigue là aux cinq précédents épisodes sans s’arracher les cheveux. (Spoiler: Allez, un petit devoir pour les plus coriaces : revoyez les trois premiers épisodes de la saga et expliquez-moi le relationnel Tornade / Mystique en détail en vous appuyant sur cet épisode pour les expliquer. Vous avez 4 heures ! ) La conséquence de ce grand n'importe-quoi narratif c'est qu'encore une fois j’ai fini par assister au déroulement de cette intrigue de manière totalement passive (m’endormant même à un moment) tant la logique et la cohérence du scénario avec lui-même étaient aux abonnés absents. Et le pire dans tout ça, c’est qu’à quelques très rares instants, Bryan Singer nous offre quelques scènes qui nous démontrent ce qu’aurait pu être le film si le réalisateur de « Usual Suspects » avait su faire preuve de rigueur et de créativité tout du long du métrage. Spoiler: Deux scènes tout particulièrement, l’évacuation de l’école par Vif-Argent (à condition de se boucher les oreilles pour ne pas entendre Eurythmics), mais aussi le combat mental entre Apocalypse d’un côté et Xavier / Phoenix de l’autre, sont pour moi deux beaux exercices visuels et rythmiques qui auraient mérités d’être dans un film à la même hauteur. Autre gâchis aussi : le casting. J’avoue que les apparitions de Sophie Turner et d’Oscar Isaac à l’affiche, associées au retour de Rose Byrne, ça avait suscité chez moi une certaine curiosité. Seulement voilà, avec des personnages aussi peu exploités, n’importe qui finalement aurait pu prendre le relais sans que ça ne change grand-chose au tableau. Là encore finalement, j’ai plutôt l’impression qu’on opère du « fan draining », attirant les inconditionnels de « Game of Thrones » et de « Star Wars VII » en récupérant des éléments de leur distribution. Bref, vous l’aurez compris : j’ai vraiment très peu de raisons de me montrer satisfait de mon déplacement dans les salles obscures après cette « Apocalypse ». Au contraire, tout ce que je garde de cette séance, c’est de l’ennui, de l’agacement, des grimaces de dégoût, et surtout une profonde colère : celle de voir la saga « X-Men » descendre aussi bas. D’un côté « Day of Future Past » avait déjà un peu annoncé la couleur, mais avoir une telle confirmation, et surtout d’une telle ampleur, ça fait forcément très mal. Quelle tristesse !

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top