Notez des films
Mon AlloCiné
    Pan
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Pan" et de son tournage !

    Des pages à l'écran

    La littérature est une source d'inspiration intarissable. Ce n'est pas Joe Wright qui va dire le contraire. La preuve, c'est déjà la cinquième fois qu'il adapte un scénario tiré d'un roman après Orgueil et Préjugés, Reviens-moi, Le Soliste, Anna Karenine.

    Mauvais départ

    Le scénario du Pan figurait sur l'édition 2013 de la fameuse Blacklist répertoriant projets maudits. La même année, les scénarios de Cake, American Sniper et La Forêt des Songes faisaient également partie des élus.

    Tous les enfants grandissent... sauf Joe Wright

    Issus de parents qui dirigeaient un théâtre de marionnettes, Joe Wright a longtemps été bercé par la magie des arts de la scène. S'atteler à Pan signifiait donc pour lui retourner dans un univers de pure fantaisie lié à l'enfance, saupoudré d'un "sens de l'étrangeté" propre au conte d'origine, selon ses propres termes. En retour, c'est la naissance de son fils Zubin et la relation d'amour de Pan avec sa mère qui lui ont donné envie de se lancer dans la périlleuse expérience du film à gros budget.

    Un conte, plusieurs lectures

    Les années passent et les adaptations restent. Non moins de quatre films ont déjà été consacrés au héros qui refuse de grandir. Si plusieurs générations ont été marquées par la version Disney qui date de 1953, les suivantes ont héritées de Hook avec Robin Williams qui s'éloigne un peu plus de l'intrigue initiale. Qu'importe puisqu'en 2003 P.J Hogan se réapproprie le conte et offre une version au plus près du texte mettant en scène Jeremy Sumpter face à un redoutable Jason Isaacs. L'année suivante, c'est sur l'écrivain James Barrie que le film Neverland se concentre ainsi que ses sources d'inspirations. Pan adopte une approche jusqu'alors inédite et choisit de se concentrer sur les évènements qui ont précédé Peter Pan, à une époque ou Crochet avait encore ses deux mains et où le héros ne savait pas encore voler. Le conte n'en finit plus d'inspirer le septième art.

    L'attraction d'abord, l'écriture ensuite

    Cette nouvelle version du mythique Peter Pan est tirée de la plume de Jason Fuchs, précédemment à l'oeuvre sur L'Âge de Glace: La dérive des continents. Son inspiration, il l'a tirée de la célèbre attraction Disney mettant en scène l'intrépide garçon volant : "Ces 25 minutes ont littéralement été les meilleures de ma vie", raconte-t-il. En cherchant des réponses aux questions posées par l'univers de J.M Barrie (comme sur la capacité de Peter à voler, le chemin parcouru pour atteindre le monde imaginaire...), le scénariste ne trouva que des pistes. Passionné par ces multiples mystères, il choisit d'y répondre lui-même en écrivant sa version du mythe, aujourd'hui portée à l'écran par Joe Wright.

    Elles veulent fumer le calumet

    Devery Jacobs, Lupita Nyong'O et Adèle Exarchopoulos ont toutes été envisagées pour le rôle de Lily la Tigresse.

    Retrouvailles

    Jean Valjean retrouve Cosette. Non, Pan n'est pas la suite de la comédie musicale Les Misérables orchestrée par Tom Hooper mais il marque la seconde collaboration entre Hugh Jackman et Amanda Seyfried.

    Né pour voler

    Le jeune Levi Miller qui réalise ses premiers pas au cinéma n'est néanmoins pas dénué d'expérience scénique. Il a été honoré d'un prix pour sa performance dans la pièce Peter Pan et a déclaré être un fan inconditionnel du film éponyme signé P.J Hogan. La relève de Jeremy Sumpter est assurée !

    Aux quatre coins du monde

    Pour dénicher l'acteur idéal, la production n'a pas lésiné sur les moyens et a auditionné 4000 jeunes garçons à travers les Etats-Unis, le Canada, l'Australie et bien sûr le Royaume Uni, mère patrie de James Barrie. C'est au pays des kangourous qu'elle a trouvé son interprète puisque Levi Miller est originaire de Brisbane. Une découverte que Joe Wright compare à celle de Saoirse Ronan lors de son audition pour Reviens-Moi.

    Vers le côté obscur

    Malgré une carrière assez prolifique, Hugh Jackman n'a pas souvent eu l'occasion d'interpréter des méchants au cinéma. Avec une trentaine de films à son actif, ses rôles les plus sombres avant Barbe Noire se trouvent dans Scoop, Manipulation et plus récemment Chappie. L'inspiration de ce nouveau personnage est plus proche du roman qu'on ne pourrait le croire, puisqu'il est souligné au détour d'une phrase que le capitaine Crochet fit ses classes chez un mystérieux Barbe Noire. Aujourd'hui personnage à part entière, il fut initialement proposé à un autre acteur habitué aux rôles de méchants, Javier Bardem, mais celui-ci refusa.

    Internautes ! Pas contents !

    Lorsque la production a officiellement annoncé que son choix se portait sur l'actrice caucasienne Rooney Mara pour incarner Lily la tigresse, représentée comme une indienne dans les adaptations, les réactions négatives furent telles qu'une pétition émergea en ligne pour exiger que Warner Bros la remplace. Taxé de "whitewashing" ou "blanchissement", les internautes souhaitaient collecter 5 000 signatures mais finalement plus de 20 000 personnes ont soutenu leurs accusations. Malgré tout, le casting fut maintenu dans le souci de correspondre à l'imagination de Joe Wright, qui s'en défend : "Ce film est une fiction elle-même inspirée d’une autre oeuvre de fiction, et j’ai donc finalement décidé qu'une tribu du Pays imaginaire pouvait emprunter aux nombreux peuples de notre planète."

    Références ultimes pour personnage unique

    Alors qu'il a réalisé Hook en 1991, l'aura de Steven Spielberg semble planer sur Pan. En effet, Joe Wright a comparé sa version du Capitaine Crochet, incarné par Garrett Hedlund, à un jeune Indiana Jones, saga supervisée par le papa des Dents de la Mer. Un autre grand maître, et pas des moindres, fut une source d'inspiration pour la création de ce Crochet nouvelle génération : John Ford. Pour le réalisateur, l'acteur "évoque l'air des grands espaces", alliage d'un "naturel très doux" et d'une "sensibilité de campagnard". Lorsqu'il ne tournait pas, le comédien jouait des ballades au banjo, accompagné par Adeel Akhtar et Levi Miller, qui poussaient la chansonnette.

    Pan, Origines

    Etant donné que Pan est un prequel, le personnage campé par Garrett Hedlund possède encore ses deux mains. Pourtant, son nom a toujours été James Crochet, ce n'est pas un pseudonyme contrairement à ce que l'on pourrait penser. Cet élément provient directement de l'oeuvre de James Barrie. Le crocodile, responsable de la perte de sa main, est présent dans le film.

    Un grand enfant en sécurité

    Pan, de par ses origines et son atmosphère, fait écho aux récentes adaptations de contes mises en chantier par Disney. Pour Joe Wright, c’est pour conjurer l’insécurité de notre temps moderne que le public continuer de goûter aux histoires de l'enfance, empreintes d’innocence : "Je pense que c’est aussi pour ça que les super-héros sont aussi populaires en ce moment. Ils nous font sentir en sécurité."

    Répéter pour mieux incarner

    Afin de resserrer les liens entre les acteurs et de faciliter les incarnations de leurs personnages respectifs, trois semaines de répétitions ont été organisées. Enfermés dans une pièce, les comédiens ont eu une caisse à leur disposition dans laquelle ils pouvaient piocher des costumes et laisser libre cours à leur imagination en improvisant des confrontations. A cela s'est rajoutée une préparation intense au niveau des cascades : Hugh Jackman s'est initié à l'escrime, Rooney Mara et Levi Miller au kick-boxing et les figurants, au travers de séances intensives, à la pratique des arts martiaux.

    Un long chemin à filmer

    L'univers de Pan s'étend sur trois zones. Il y eut d'abord la scène d'ouverture, inspirée selon Joe Wright par l'univers cinématographique de Fritz Lang et tournée dans des lieux emblématiques de Londres durant une semaine. Plus tard, c'est l'orphelinat qui fut reproduit dans les studios de Leavesden, éclairés avec un mélange de bleu et de gris. Deuxième univers, la construction du chantier d'enfants fut inspirée à la fois par les mines aurifères de l'Amérique du sud et par la vue au microscope d'une structure d'une cellule humaine. Reste enfin, pour le passage dans les studios de Cardington, le village cosmoplite imaginaire.

    La diversité d'un village imaginaire

    Un des gros morceaux de la production consista en la construction de l'Arbre-Village où Lily la Princesse règne en chef et dans laquelle tombent Peter et Crochet. Mélange d'un système de plate-formes, de passerelles et d'escaliers, le plateau atteignait jusqu'à 45 mètres de hauteur ! La production utilisa divers matériaux (comme du chêne recyclé ou des tissus aisés à teindre) pour le construire. En observant bien, on peut retrouver des habitations aux multiples influences, du tipi indien à la yourte mongole.

    Une forêt plus grande que nature

    Selon Joe Wright, le décor de Pan fut le plus grand jamais construit au sein des studios Cardington, site londonien qui a accueilli la saga Harry Potter et Inception. La forêt de Neverland s’est étendue selon la productrice Sarah Schechter sur "plusieurs terrains de football américain" (un terrain équivaut à plus de 100 mètres) et fut investie de centaines d’arbres (en fibre de verre) et de milliers de plantes réelles, représentant jusqu'à 30 espèces différentes venues du monde entier. La construction fut si réaliste qu'on pouvait y trouver des araignées, des insectes divers et même des chauves-souris !

    De monumentaux bateaux

    Trois bateaux composent la flotte de Barbe Noire: le Ranger, le Queen Anne's Revenge et le Jolly Roger. La construction du premier a servi à celle du dernier puisque le même modèle (de 18 mètres de long pour 7 mètres de large) a été utilisé pour les deux navires. La structure du Queen Anne's Revenge reposait sur un cadran pivotant actionné par un bras robotisé programmable. En bougeant, celui-ci donnait aux acteurs l'impression de voler.

    Convaincre par le mélange

    Joe Wright a convaincu Hugh Jackman en lui montrant un collage étrange, comme il l'explique lui-même : "Il m'a montré une image qu'il avait en tête pour ce personnage et il s'agissait d'une photo de mon visage sur le corps de Louis XIV coiffé d'une perruque de l'époque de Marie-Antoinette. Je lui ai immédiatement déclaré que j'étais partant". Ce style mélangé fut appliqué aux pirates à qui l'on n'hésita pas à fournir un chapeau du 16ème siècle en même temps qu'un pantalon du 20ème.

    Voler avec grâce

    Outre les séances d’escalade et les cours de tennis pratiqués durant son temps libre, Levi Miller s’est souvenu de la difficulté à voler en étant porté par des filins : "Le harnais était très serré et laissait des marques de frottement sur le corps. Être soulevé dans les airs était néanmoins plutôt fun".

    Rupture

    Dario Marianelli, collaborateur fidèle de Joe Wright et compositeur oscarisé de Reviens-moi, était le choix initial du réalisateur pour composer la musique de Pan. Cependant, Wright n’a pas été satisfait de son travail et il a mis un terme à leur partenariat. Wright a fini par remplacer Marianelli avec John Powell, qui est surtout connu pour son travail universellement acclamé sur Dragons.

    Jambe de bois et tricorne

    Le style vestimentaire des pirates est inspiré de la mode dandy et punk rock. La chef costumière Jacqueline Durran a délibérément choisi d'éviter les costumes classiques de pirates. Joe Wright lui aurait donné deux mots d'ordre à constamment garder à l'esprit : sauvage et patchwork.

    L'indienne bottée

    Rooney Mara a involontairement participé au processus créatif de son personnage. Alors qu'elle participait à des répétitions chaussée d'une paire bottes, la production a particulièrement aimé le look de l'actrice et a décidé d'intégrer cet élément à la garde-robe de Lili la Tigresse. L'histoire de Lily volant ses bottes à un pirate a été créée à partir de ça.

    Un peu de grunge dans le jardin d'enfant ?

    C’est bel et bien Smells Like Teen Spirit du groupe américain Nirvana que l’on entend à l’arrivée de Barbe Noire dans le royaume de Neverland. Une version cette fois-ci légèrement différente puisqu'interprétée par des chœurs d’enfants.

    La musique au coeur de l'aventure

    Pour donner le La de chaque scène à l'équipe, Joe Wright a pris la décision de diffuser sur le plateau de la musique et poussait même parfois les acteurs à chanter en fin de journée. Toujours durant le tournage, le réalisateur a fait venir le batteur nigérian Tony Allen pour qu'il rythme le combat entre Crochet et Kwahu. Soucieux d'étendre l'univers musical au-delà du cinéma, la production a recruté Lily Allen afin qu'elle enregistre deux chansons originales intitulées Something's Not Right et Little Soldier.

    Soigner sa troisième dimension

    Bien que tourné sans l’aide de caméras 3D, Pan a été pensé dès le tournage en trois dimensions. Joe Wright s’est assuré de ne pas filmer de plans en amorce (qui ne marchent "pas si bien en 3D") et a fait appel à l'expertise de Chris Parks, responsable de la conversion sur Gravity.

    Et c'est pas fini !

    Garrett Hedlund a confirmé que les acteurs ont signé un contrat comprenant plusieurs films. L'intrigue de Pan ne s'achève pas juste avant les évènements bien connus de tous, il y a donc la possibilité de raconter d'autres histoires pour explorer l'univers de Peter Pan.

    Le voyage devra attendre

    Pan devait, à l'origine, envahir nos écrans le 15 juillet 2015 mais en raison d'une post-production mouvementée et d'un changement de compositeur, la sortie fut décalée au 14 octobre 2015.

    Elle a pris la poudre d'escampette

    Amateurs de fées, sortez vos mouchoirs, Clochette sera absente de cette adaptation. Pourtant, il reste une trace de sa présence puisqu'une fois envoyés dans un Pays imaginaire repensé, Peter et ses camarades doivent creuser afin de récolter... de la poussière de fée. Que les fans aient l'oeil néanmoins alerte : selon la rumeur, le personnage devrait revenir en solo sous les traits de Reese Witherspoon dans un spin-off intitulé Tink et annoncé pour 2017.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • The Room (2019)
    • Get Out (2017)
    • Tous en scène (2016)
    • The Gentlemen (2020)
    • Les Traducteurs (2018)
    • Parasite (2019)
    • 7. Koğuştaki Mucize (2019)
    • The Square (2017)
    • Pinocchio (2019)
    • L'Appel de la forêt (2020)
    • La Vie scolaire (2019)
    • Ad Astra (2019)
    • Avatar 2 (2021)
    • Coexister (2017)
    • Une fille facile (2019)
    • Invisible Man (2020)
    • Underwater (2019)
    • Wonder (2017)
    • 1917 (2019)
    • La Faille (2007)
    Back to Top