Mon AlloCiné
    La Planète des Singes - Suprématie
    note moyenne
    3,9
    9930 notes dont 882 critiques
    18% (155 critiques)
    32% (286 critiques)
    22% (196 critiques)
    14% (124 critiques)
    8% (72 critiques)
    6% (49 critiques)
    Votre avis sur La Planète des Singes - Suprématie ?

    882 critiques spectateurs

    smil3y_69
    smil3y_69

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 4 critiques

    4,5
    Publiée le 6 août 2017
    Une fin de trilogie exeptionnellle. Cet opus est bien plus noir que les précédents, les actions sont orchestrées de manière intense, aussi bien en terme de scénario que de bande son! Ça fait plaisir d'avoir une trilogie de si bonne qualité du premier au dernier film. Je recommande à tout ceux qui ont apprécié les deux premiers.
    Vincent L.
    Vincent L.

    Suivre son activité 20 abonnés

    5,0
    Publiée le 25 août 2017
    ''La Planète des Singes - Suprématie'' est clairement pour le moment le meilleur film de l'année 2017. ''Suprématie'' possède énormément de qualités, en commençant avec la réalisation parfaite de Matt Reeves (réalisateur du deuxième film de la saga ''l'Affrontement qui était exceptionnel, puis prochainement de ''The Batman'') signe un dernier volet de haute volée qui conclut parfaitement cette trilogie formidable commencée en 2011 avec ''Les Origines''; également le jeu d'acteur époustouflant de l'ensemble des acteurs dont Andy Serkis qui mériterait clairement l'oscar du meilleur acteur pour son interprétation de César, il est fantastique, on remarque l'évolution grandiose depuis le premier volet, quelle évolution ! Et la relation entre les personnages est vraiment bien faite, que ce soit entre Maurice, Rocket, Méchant Singe, le Colonel ou encore Nova, on se sent proche de l'histoire et de ces singes, on éprouve énormément d'empathie pour les singes, on souhaite vraiment qu'ils aient leur planète : la Planète des Singes. De plus, la bande originale exceptionnelle réalisée par Michael Giacchino, compositeur américain qui commence à prendre beaucoup d'ampleur en composant récemment ''Jurrasic World'', ''Docteur Strange'', ''Star Wars - Rogue One'', ''Spider-Man - Homecoming'' et maintenant ''Suprématie'' et quelle BO ! Un des points-clés du film est l'émotion. Que d'émotion dans ce film spoiler: entre les morts de différents singes (personnellement celle de Luca m'a véritablement émut avec Nova pleurant et qui met la petite fleur rose sur lui, ainsi que celle du fils et de la femme Cornelia de César bien sûr, puis évidemment celle de César à la fin) . Le dernier plan également ... quelle plan ! Que d'espoir dans ce plan spoiler: avec les derniers mots de César puis Maurice promettant que Cornélius saura qui était son père : le sauveur des singes !) quel fin ! La scène d'introduction, par ailleurs est incroyable, on attend même pas une minute avant d'être dedans, directement ça commence spoiler: avec une superbe récapitulation des trois films avec en gras les termes Origines, Affrontement, Suprématie qui rend vraiment bien, tout ça avec la musique de Giacchino : parfait ! Les effets spéciaux sont magnifiques, notamment l spoiler: a scène de l'avalanche à la fin ! , les plans sont magnifiques spoiler: surtout celui où César et ses fidèles traverse le désert avec leurs chevaux à la poursuite du Colonel ou encore dans la neige : magnifique ! La motion-capture est très bien réalisée comme d'habitude que ce soit pour César, Maurice, Rocket, Luca, Winter & cie, personnellement j'adore César comme tout le monde mais j'aime beaucoup également Rocket qui reste un peu plus dans l'ombre, c'est normal, mais je trouve le jeu d'acteur de Terry Notary, son interprète notamment remarquable ! spoiler: Puis le retour de Koba dans les visions de César est génial ! Koba était pour moi le meilleur singe exploité au cinéma, similaire à Aldo du dernier Planète des Singes (la Bataille, 1973), mais plus encore, il avait une profondeur qui manque un tout petit peu à ce troisième volet. Puis pour finir, ce que j'ai beaucoup apprécié est l'ensemble des références utilisés pour réaliser ''Suprématie'' comme tout d'abord ''La Planète des Singes (1968)'' de nombreux plans similaires sont présents rappelant la zone interdite, le désert à côté de la mer en clin d'œil avec la scène de la statue de la liberté (j'espérais la voir à la fin ...); également ''The Revenant'' avec les scènes dans la neige, ''La Grande Evasion'' ''Apocalypse Now'' : Ape-Pocalypse Now? ... où Woody Harrelson qui nous rappelle Marlon Brando, mais qui joue également très bien dans le rôle de l'antagoniste, et ''Full Metal Jacket'' avec les soldats au début également. Bref, pour l'instant ''La Planète des Singes - Suprématie'' est le meilleur film de l'année !!!!!! 4.5 Excellent, pas loin du chef-d'œuvre ! Le Vince !
    Walter Mouse
    Walter Mouse

    Suivre son activité 412 abonnés Lire ses 317 critiques

    4,0
    Publiée le 8 août 2017
    La Trilogie de La Planète des Singes est un petit objet saint dans l'industrie hollywoodienne de ces dernières années. Elle a utilisé les mêmes ficelles que les superproductions concurrentes avec son interface numérique, ses angles de prequel et de reboot ainsi que ses références cachées à sa saga d'appartenance. À cela près que ses fondateurs ont pris très au sérieux l'héritage du roman de Pierre Boule et du film de Frankin J. Shaffner. Prenant leur temps en sortant un volet tous les trois ans et en embauchant des artisans plein de ressources, les auteurs de ce redémarrage ont gravi de nouveaux échelons à chaque film, leur faisant gagner en profondeur et en noirceur. Suprématie atteint l'apogée de cette ambition, choisissant comme pan narratif uniquement le point de vue primate et en donnant du poids aux actions de César par des rappels du passé. Le singe a subi une transformation draconienne depuis Les Origines, devenant malgré lui le fossoyeur de l'Humanité. Matt Reeves refroidit net les espoirs de réconciliation entraperçus dans L'Affrontement en établissant un dernier lien avec l'état initial de La Planète des Singes, obligeant une des deux races à un jour disparaître. Très obscur dans son discours, ce troisième film post-apocalyptique met un point final à tous les thèmes et tous les arcs lancés, assombrissant le destin de la Terre et faisant preuve d'une aisance remarquable pour achever l'histoire de César. La Planète des Singes : Suprématie est assurément un des meilleurs blockbusters de l'année et le deuxième meilleur film de la saga derrière l'original de 1968.
    Fabien S.
    Fabien S.

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 199 critiques

    4,0
    Publiée le 3 août 2017
    Un excellent troisième volet qui conclut la saga. Woody Harrelson incarne un colonel. Andy Serkis interprète César un singe en motion picture. Un film antimilitariste et humaniste.
    Bruno d
    Bruno d

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 60 critiques

    5,0
    Publiée le 5 août 2017
    je viens de prendre ma plus belle claque de 2017,un final tout simplement extraordinaire ,matt reeves a tout simplement soigné le scenario pour donner une fin d'une telle intensité ,ouvertement inspiré d'apocalypse now surtout pour le colonel qui rappelle brando des moments d'une grande intensité et qui conclut sur un final magistral et pour finir quel performance d'andy serkis en plus que d'habitude car là il interprete un cesar avec plein d'émotions variées,un oscar ne serait pas démerité ,voilà moi je n'ai pas vu un banal blockbuster mais une oeuvre puissante et grandiose
    btravis1
    btravis1

    Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 74 critiques

    2,0
    Publiée le 7 août 2017
    Le film a le mérite de terminer la trilogie mais il est très en-dessous des deux volets précédents. Déjà le film est long alors qu'il ne s'y passe pas grand chose. Hormis une scène captivante au début, le reste est quand même assez mou et tourne vite en rond. Beaucoup d'interrogations répétitives, qui sont les gentils, qui sont les méchants, intérêt général ou vendetta personnelle. Mais le vrai défaut du film c'est son scénario bâclé et incohérent au possible. Entre l'évasion des singes prisonniers (la fillette pénètre dans le camp alors que tous les soldats sont en alerte suite à l'arrivée imminente des autres armées, les prisonniers marchent sur 20 centimètres de terre, dessous c'est le vide ! un seul gardien abruti, pas de rondes...), la construction d'un mur dont on ne comprend pas trop l'intérêt (il suffit de tuer tous les singes et le conflit avec les autres humains n'aura plus lieu), la métamorphose du virus qui fait perdre la parole et l'avalanche finale, on est quand même dans du grand n'importe quoi. Ah il y aussi un singe marrant qui débarque, échappé d'un zoo, il ressemble au singe Popi en tenue de ski ! Dommage de finir là-dessus, même si le film est bien fait, cette trilogie méritait une fin d'un autre niveau.
    clau69clau
    clau69clau

    Suivre son activité 1 abonné

    1,0
    Publiée le 8 août 2017
    Quelle déception ! J'avais aimé les 2 premiers mais j'ai voulu partir avant la fin de ce 3eme opus. Rien il n'y a rien..Pas d'action, pas de scénario (pourtant l'idée du virus qui affaibli les hommes et rend les singes plus forts était bon), pas de sentiment hormis un côté gnangnan des perso. 2h d'ennui. Hormis quelques beaux paysages et des effets spéciaux sur les singes qui effectivement vous rappelle que vous etes en 2017, j'ai eu l'impression de regarder un mauvais film sans inspiration des années 80. Ce film est bâclé, et prend les spectateurs pour des zozos anthropomorphiques sans esprit critique ? Vous ajoutez à ce néant une musique insupportable qui dégouline de mièvrerie et essaye de vous tirer une larme au moment voulu (et qui n'arrive qu'a vous hérisser le poil), des acteurs inutiles (une mignonne petite fille qui joue très mal, un méchant au crâne rasé inutile, des soldats insipides et incapables de viser juste)...et vous avez un navet ! J'ajoute une doudoune sans manche sur un singe, deux citernes bien placées et surtout une avalanche finale sortie de nulle part et je conclue par un FUYEZ et allez voir Dunkerque !
    DanielOceanAndCo
    DanielOceanAndCo

    Suivre son activité 344 abonnés Lire ses 2 397 critiques

    5,0
    Publiée le 2 août 2017
    Quand je pense que je ne croyais vraiment pas en "Les Origines" avant sa sortie, je me retrouve six ans plus tard à considérer cette trilogie comme l'une des meilleures de notre époque. Après "L'Affrontement", nous avons le plaisir de retrouver Matt Reeves aux commandes de "Suprématie" qui se permet une grosse prise de risque pour un blockbuster estival : il n'y a quasiment pas de scènes d'action, la force du film venant de son histoire dense, traitée à la perfection par le metteur en scène qui poursuit les thèmes déjà abordés dans le précédent sauf que cette fois-ci, César est poussé dans ses retranchements moraux comme jamais et c'est extrêmement intéressant de voir comment l'intrigue traite tout ceci. A cela s'ajoute les nombreuses références utilisées par le réalisateur de "Laisse-moi entrer" est souvent jouissif : il y a bien évidemment "Apocalypse Now" ou "La Grande évasion" qui sont directement cités, mais il se dégage de ce troisième "Planète des Singes" un sentiment de récit quasiment biblique. Côté technique, le film est une perfection de tous les instants, les effets spéciaux photo-réalistes sont toujours plus sublimes d'épisode en épisode et rendent justice aux performances d'acteur, notamment Andy Serkis exceptionnel, parfaitement secondé par un Woody Harrelson qui livre un méchant d'anthologie. Bon, si j'étais tatillon, je dirais que le film est un poil trop long avec deux ou trois scènes pas toujours pertinentes et le personnage de Méchant Singe apporte un humour malvenu, d'ailleurs, j'ai trouvé ce personnage superflu, de légers défauts si l'on prend en compte la qualité du film. Bref, un chef d'œuvre, un grand film qui conclut parfaitement l'histoire de César!!
    ollavatelli
    ollavatelli

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 409 critiques

    4,0
    Publiée le 30 août 2017
    Planète des singes Suprématie est un très bon film continuellement dans la lignée de ces prédécesseurs. Sans être un gros chef d'œuvre, cet opus démontre de bonnes qualités et surtout dans l'équilibre des deux autres. C'est assez rare de nos jours de tenir une trilogie aussi équilibrée. Cet opus nous proposera encore de bonnes scènes touchantes, des singes toujours aussi captivants, un scénario bien écrit et de bonnes scènes d'actions. Le film débute justement sur une scène d'action déjà assez violente et intriguante (des singes dans l'autre camp). Ce sera toujours un plaisir de revoir très vite après Caesar et ses amis les plus fidèles. Il faudra peu de temps pour découvrir une première scène bien sombre et bouleversante. Clairement, on ne va pas se mentir que c'est l'opus le plus noir de cette trilogie. L'affrontement était déjà une petite introduction à cette ambiance plus sérieuse. Il en sera plus difficile de décrocher un sourire. Même si c'était bien essayer de décomplexer avec un certain nouveau singe Bad Ape assez amusant mais le spectateur ne fera sans doute pas trop attention à lui tant l'histoire est prenante et sérieuse. Les relations touchantes, ou les passages marquants, hommes-singes sont moins présents mais on appréciera le rôle de la petite fille muette au cours du film. Mise à part ça, le film de concentre vraiment sur ce que Caesar voulait : protéger les singes et les rendre solidaires. La base du colonel fera penser à une base nazie entre le drapeau et certaines idéologies de folies (génocide, homme non malade comme être supérieur, camp de travail). Cette impression m'a plu. Sur certaines idées, le film se démarquera donc des autres (l'émotion et les relations) mais sur d'autres ça sera identique (ça parlent encore d'évasion : dans les Origines, l'affrontement et celui-ci les singes sont encore enfermés). C'est dommage qu'on reste au niveau de l'action et du suspense quasiment dans la même ambiance. Le film souffre de certaines facilités qui plus est (la petite fille qui s'infiltre aussi facilement sans se faire remarquer dans la base par exemple). Hormis la dernière demie heure assez bluffante, le reste est assez simple et linéaire. Il n'y a rien d'extraordinaire et même les enjeux autour des personnages sont moins percutants que pour le précédent qui mélangeait confiance, trahison et relations intéressantes entre hommes et singes. La dernière demi-heure est par contre excellente : un peu de stratégie, de l'action intense et une scène de neige impressionnante. La fin est très touchante. La planète des singes Suprématie est donc un très bon film de qualité quasiment identique que ces prédécesseurs avec une préférence pour ma part pour les deux premiers. Objectivement les trois films se valent mais subjectivement j'ai été un peu moins bluffé que pour les deux autres films.
    Hélène S.
    Hélène S.

    Suivre son activité 1 abonné

    3,5
    Publiée le 7 août 2017
    Suite et fin de la saga, ce troisième volet s'inscrit encore dans la lignée des précédents films avec les mêmes qualités, éventuellement renforcées (de beaux effets visuels, Andy Serkis impressionnant dans son rôle de César, une histoire intéressante qui donne à réfléchir) et les mêmes défauts, éventuellement à peine un peu corrigés comme les incohérences ou invraisemblances du scénario. J'ai trouvé ce dernier vraiment bien ficelé cette fois à part quelques éléments ( spoiler: Nova qui arrive à rentrer dans le camp tranquille par exemple alors que les gardes sont sur le qui-vive ). Par contre, j'ai l'impression que les longueurs se sont encore renforcées ainsi que le mélodramatisme.. Pour moi, certains plans étaient vraiment d'une lenteur inutile, la bande originale était pas mal mais je trouve que le film pêche vraiment par mélodramatisme, j'en pouvais plus de ces séquences musique à fond pour nous tirer des larmes, chez moi ça ne marche pas du tout, alors que je suis très émotive, ça provoque l'effet tout inverse et c'est dommage car l'histoire avait de quoi émouvoir. J'ai trouvé le film donc trop grandiloquent ; en étant plus sobre, cela aurait été tout aussi efficace mais autrement, c'est très bien réalisé et c'est pour moi une trilogie à voir et j'ai apprécié ce dernier volet, plus riche en nuances.
    Justin L.
    Justin L.

    Suivre son activité

    1,5
    Publiée le 16 août 2017
    J'ai adoré le 1, bien aimé le 2, pas du tout aimé le 3. Je trouve malheureusement que ce dernier volet n'a pas de profondeur, très cliché, avec beaucoup de longueurs, pas de nouveauté. On arrive même à se détacher de César que l'on adore tous depuis l'épisode 1. Très déçu d'être encore déçu par un film qui n'a aucune raison de décevoir avec tant de budget et tant de personnes talentueuses. J'ai l'impression que c'est une volonté de nous servir des films légés sans profondeur où il y a des morts à volonté.
    Vehk A.
    Vehk A.

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    2,5
    Publiée le 13 octobre 2017
    5 pour les effets spéciaux, inégalés. 0 pour le scénario ni fait ni à faire. 2.5, en moyenne, pour tout le reste. Je passe sur les "niaiseries" abondamment commentées ailleurs : Je ne recherche pas spécialement des œuvres amorales ou immorales, et le thème de l'auto-destruction de l'humanité ou encore de son remplacement par une autre espèce qui serait "meilleure" puisque moins auto-destructrice recèle un minimum de profondeur. Le fait d'illustrer tout ça d'une manière pouvant plaire avant tout à des gosses, pourquoi pas. Franchement, je ne pourrais pas voir que des films comme ça, mais un de temps en temps, c'est ok pour moi. Non, ce qui pose vraiment problème à mes yeux, c'est LA grosse invraisemblance majeure au cœur du film : Les singes qui parlent. Non, je déc#nne. Il y a beaucoup d’invraisemblances "mineures" dans ce film, spoiler: la gamine qui arrive à rentrer dans une base en alerte, les soldats qui ne s'enfoncent pas dans 20 cm de terre friable, etc... MAIS l'évidente invraisemblance, invraisemblable en soi pour un film avec un tel budget, qui m’oblige à mettre carrément zéro au scénario, c'est que spoiler: des exterminateurs de singes - et même d'Hommes contaminés à leur contact - décident de laisser en vie ceux-là même qui refilent le plus évidemment l'agent pathogène et de vivre avec eux quotidiennement... Que ce soit les "mulets" dès le début du film, et à fortiori tout "la harde" capturée au milieu, qu'est-ce que ces soldats "purgateurs" ont dans la tête en prenant ainsi le risque maximum de propager la contamination, à commencer par eux-même, alors que leur mobile obsessionnel, celui de leur colonel qu'ils adorent en bons fachos, est justement d'éradiquer le pathogène et ceux qui le véhiculent ? C'est tellement GROS et CENTRAL comme incohérence que même avec toute la bonne volonté du monde, on ne peut pas fermer les yeux là-dessus : Tout le reste du film s'écroule en une improbable avalanche nihiliste, une hémorragie ebolesque de cerveau, à cause de ça... - Oui, ça fait saigner du cerveau si on en a un. Du coup, les allusions très téléphonées à de véritables problèmes sociologiques d'actualité ( frontière matérialisée par un mur, travaux forcés et exploitation "raciste" / spéciste, exode, etc... ) TOUT prends l'eau : Alors pourtant que c'est d'une importance capitale de nos jours que de véhiculer certains messages humanistes, le fait d'ainsi les véhiculer sur une base sapée par une insondable faille de bêtise se traduisant par des facilités scénaristiques entraînant elles-même des incohérences et invraisemblances majeures est un pur sabotage de l'idéologie humaniste elle-même. Triste. Le scénario mériterait même une notre négative, du coup.
    Uchroniqueur
    Uchroniqueur

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 236 critiques

    3,5
    Publiée le 14 novembre 2017
    Après un premier volet totalement magistral ( La planète des singes : origines) il était légitime de craindre une difficulté pour maintenir le niveau de qualité des volets suivants. Si "La planète des singes : l'affrontement", montre, en effet, quelques signes essoufflements, avec des personnages moins profonds et quelques longueurs inutiles, ce volet final poursuit cette logique. Toujours de belles scènes, des bons effets, mais une dilution dans un scénario moins efficace que le premier et dans de trop nombreuses scène de remplissage, beaucoup de longueurs inutiles dont la pire de toutes : spoiler: celle du trop long monologue du colonel, dont on se fout radicalement, . Ce qui nous intéresse ce n'est pas la psychologie personnelle de quelques personnage pour lesquels nous n'avons aucun intérêt, spoiler: ni les guéguerres entre quelques factions armées , mais bien la grande histoire, celle de la constitution de la civilisation singe. "Origines" reste indéniablement le film de la trilogie le plus efficace, le plus stupéfiant et le plus prenant. Les deux autres sont agréables à regarder, la réussite technique est indéniable, c'est bien filmé, ce qui est très important. Les volets 2 et 3 se perdent trop en détails. Ce qui est dommage.
    grosbipar
    grosbipar

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 96 critiques

    1,0
    Publiée le 16 août 2017
    j'avoue ne pas être fan de cette nouvelle série de films, mais alors là... c'est long, lent, sans scénario et plein de bons sentiments goût guimauve l'étoile c'est juste pour le boulot énorme des acteurs déguisés en primates
    Macmaniac
    Macmaniac

    Suivre son activité Lire ses 7 critiques

    1,5
    Publiée le 16 août 2017
    Affligeant ! Un scénario du niveau d'une classe de primaire, de longues scènes trop violentes, d'autres d'une mièvrerie sans nom, des gags qui tombent à l'eau... Seules la musique et les animations tirent leur épingle du jeu, c'est bien peu...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top