Mon AlloCiné
    La Planète des Singes - Suprématie
    note moyenne
    3,9
    9953 notes dont 882 critiques
    18% (155 critiques)
    32% (286 critiques)
    22% (196 critiques)
    14% (124 critiques)
    8% (72 critiques)
    6% (49 critiques)
    Votre avis sur La Planète des Singes - Suprématie ?

    882 critiques spectateurs

    Shephard69
    Shephard69

    Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 1 061 critiques

    4,5
    Publiée le 19 novembre 2017
    Jamais un singe n'avait provoqué en moi autant d'émotions. Après un bon premier volet signé Rupert Wyatt et un second opus déjà réalisé par Matt Reeves qui ne m'avait pas énormément marqué, probablement la meilleure conclusion possible pour cette trilogie qui a parfaitement réussi à étoffer son univers film après film pour un final grandiose, un scénario qui tient bien en haleine et une mise en scène de qualité à défaut d'être exceptionnelle. Peu de faiblesses dans l'écriture, un long-métrage qui prend son temps pour sa construction mais sans non plus trop traîner en longueurs, un bon nombre de scènes prenantes, marquantes. Encore une prestation magnifique en motion capture d'Andy Serkis face à un Woody Harrelson toujours aussi électrique dans un rôle qui rappelle immanquablement Marlon Brando en colonel Kurtz dans "Apocalypse now". Touchant, profond, solide, une très grosse sensation.
    Gaby Fourdini
    Gaby Fourdini

    Suivre son activité 8 abonnés

    3,5
    Publiée le 5 août 2017
    Film qui se place essentiellement du point de vue des singes, on tiendrait presque pour eux..Je m'attendais à un film de guerre où l'espèce vainqueur régnerait. Au final [spoiler]l'espèce humaine s'entretue ou dégénère, et les singes s'échappent de leur captivité mené par César vers de meilleurs horizons.
    Guigui67
    Guigui67

    Suivre son activité Lire ses 14 critiques

    1,5
    Publiée le 13 août 2017
    Pas grand chose d'intéressant dans ce film à part les effets spéciaux. L'histoire est inintéressante et le film beaucoup trop long vu le contenu.
    Frederic C.
    Frederic C.

    Suivre son activité

    1,0
    Publiée le 16 août 2017
    scénario insipide des chimpanzés plus humanistes que les hommes qui s'enfoncent dans la violence. sans intérêt.
    Théorème
    Théorème

    Suivre son activité Lire ses 3 critiques

    1,0
    Publiée le 13 août 2017
    Bon d'accord, au début, il y a une bonne bataille. On voit des singes, des hommes, des esclaves-singes. Pourquoi pas, on se dit qu'il y a matière à poser quelques bonnes questions. Le chef Cesar parle la langue des humains, alors peut-être qu'une cohabitation serait possible. Et peu à peu, le film s'enlise dans les bons sentiments, le scénario disparaît quasiment sous prétexte de vouloir faire un pastiche d'"Apocalypse Now". Bref les singes sont plus humains que les humains, on le comprend dès la première heure et encore ... reste encore une heure. C'est très long... et surtout, il n'y a plus aucun suspens.
    dagrey1
    dagrey1

    Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 179 critiques

    4,0
    Publiée le 7 août 2017
    Le singe César vit dans la forêt avec les siens. Il doit défendre le groupe contre une armée humaine dirigée par un colonel fanatisée prônant leur destruction. La planète des singes: Suprématie est un film de Matt Reeves sorti en 2017. Ce dernier volet vient clore la trilogie commencée avec la planète des singes, les origines. Matt Reeves signe ici un film d'action efficace, plein de suspense et d'émotions. Attention, la critique qui suit contient un certain nombre de spoilers. S'appuyant toujours sur des effets spéciaux et des maquillages remarquables, Le film raconte comment un groupe de militaires dissidents veut asservir les singes tout en se rebellant contre le pouvoir central des hommes. A leur tête, un homme déterminé, le colonel (Woody Harrelson) conscient que le virus a muté et que l'homme est en train de régresser. Il est prêt à toutes les extrémités pour enrayer la maladie, notamment à se retrancher dans une forteresse avec son dernier carré de partisans. Ce troisième opus se hisse au niveau du premier. spoiler: Réalisé d'après un script efficace de Mark Bomback, le film raconte l'emprisonnement de la tribu de Cesar, le conflit qui oppose ce dernier au colonel et le coup de pouce du destin qui permettra à la tribu de reprendre son exode. Le film s'appuie sur une interprétation excellente d'Andy Sirkis (Cesar). Woody Harrelson était l'interprète rêvé pour incarner le colonel, dernier "ultra" du genre humain rêvant d'enrayer la chute irréversible d'une espèce qui, à force de jouer avec la science et de se prendre pour Dieu, a causé sa perte. A la périphérie de ce duel, le réalisateur a donné un certain relief à Nova (Amiah MIller), la petite fille muette recueillie par le groupe de Cesar et à Bad ape (surnommé sur les forums "le singe rigolo") simultanément astucieux (ce chimpanzé adore porter des vêtements de ski... c'est bien vu quant il fait froid) et "beta" (les jumelles à l'envers...). Gravite toujours à proximité de César, le sage Orang Outan Maurice (Karin Konoval), toujours aussi sensible et attachant. Suprématie comporte de très bonnes scènes de guerre telle que la bataille finale entre les hommes et de grands moments d'émotions. Le film est sublimé par les scènes d'affrontement psychologique entre César et le colonel que tout oppose. Certains reprocheront le "faux plat" de la période d'emprisonnement de Cesar et des siens, ce qui personnellement ne m'a nullement gêné. Le film est servi par une bande originale efficace de Michael Giachinno. Ne boudons pas notre plaisir, compte tenu des sorties cinéma de cet été, aussi ternes que la météo, La Planète des singes : Suprématie est le Blockbuster de cet été qui vient clore une très belle trilogie. Reste à savoir quels sont les projets des studios pour la suite des aventures issues du roman de Pierre Boulle.
    Antoine D.
    Antoine D.

    Suivre son activité 17 abonnés

    3,5
    Publiée le 7 août 2017
    Reeves et Bomback m'ont enfin plu grâce au dernier épisode de la saga. Ils jouent sur l'échelle de l'animalisation et de l'humanisation tout le long du film. L'homme devient animal par ses actes ou c'est le singe qui devient humain par son esprit revanchard, haineux et sa soif de paix en passant par la guerre? On ressent enfin de l'émotion avec les séquences de suspens cette fois-ci bien géré et bien écrit. Les questions intéressantes qui ponctuent le monde d'aujourd'hui sont enfin soulevés pendant la traque de César, comme le besoin de détruire l'autre pour imposer son point de vue. Ces questions restent à la surface du film mais elles sont néanmoins présentes. L'humour est géré grâce à un nouveau primate qu'on découvre, qui ressemble physiquement et psychologiquement à Gollum dans le seigneur des anneaux, peut être un clin d'oeil à Andy Serkis qui a joué ce personnage et qui campe maintenant César, le soldat malgré lui. Dommage que le scénario à la fin soit aussi rapide, le réalisateur fait tenir le tout dernier combat et enchaîne indéfiniment les effets spéciaux en à peine 20 minutes, pour respecter le cahier des charges. On voit les références de Matt Reeves comme des scènes qui nous font penser à Star Wars, Apocalypse Now, La Grande Évasion et quelques westerns. La référence à Apocalypse now est beaucoup trop appuyé quand on voit le Colonel qui ressemble beaucoup trop au Colonel Kurtz et ce n'est pas Marlon Brando qui le joue mais Woody Harrelson et ça ne me semble pas très crédible. J'ai eu peur quand j'ai vu l'apparition d'un singe blanc appelé Winter, qui va trahir César (à moitié) sans vraiment nous surprendre. En revanche, la tournure du soldat retenu en otage au début m'a complètement surpris.
    Angelina.J
    Angelina.J

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 21 critiques

    4,0
    Publiée le 7 août 2017
    Une saga qui se termine parfaitement bien comme il se doit, un 3ème volet encore plus dur plus violent, plus intense, des effets spéciaux époustouflants, les singes sont d'un réalisme impressionnant. C'est aussi une métaphore de notre civilisation hyper violente cruelle destructrice déshumanisée, allons nous droit vers l'Apocalypse?, Il semblerait!! . Un César encore plus travaillé un personnage avec encore plus de profondeur, de blessures de violence en lui magistralement interprété par Andy Serkis. Pas mal de clins d'oeil à la saga des années 70. Un grand dommage tout de même le personnage de Woody Harrelson est beaucoup trop superficiel, et le film un peu long.
    Herve B.
    Herve B.

    Suivre son activité 4 abonnés Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 7 août 2017
    Une trilogie qui restera dans les mémoires du cinéma, digne du film originel. On pourrait, sur cette dernière partie s'attendre à un film bourrin : pas tout à fait.
    Victor G.
    Victor G.

    Suivre son activité 1 abonné

    0,5
    Publiée le 8 août 2017
    Ce film est un vrai navet. Bourré de faux raccords que je ne pourrais citer 1 par 1 car vous ne pourriez lire cette critique jusqu'au bout( fille qui pleure pour un gorille rencontré la veille et pas pour son père,doudoune dans un désert bref....)tien parlons des acteurs qui son d'une nullité incroyable,la petite fille ne sert strictement à rien , le méchant .......ba que dire de plus, et le mec avec son arbalète......mec.....une arbalète.....à la guerre....... ????? Bon passant ensuite sur la longueur du film,2 h c'est trop long pour voir sa on s'ennuye tout le long à pars durant les 10 premières minutes, attention à ta gauche ton pote s'endort.pour finir j'aimerais dire à toutes les personnes qui on mis 5etoiles sur cette quiches j'espère qu'on vous a payé cash parsquil manquait de budget à la ''scene de guerre finale''. Merci
    Yliess Keurl
    Yliess Keurl

    Suivre son activité

    0,5
    Publiée le 11 septembre 2017
    Je comprends pas comment l'on peu aimé ce film. A part les singes qui sont criant de vérité. Ce film est naze de tout en bout. spoiler: Je m'explique. La rivalité avec césar et le colonel est mal foutu. Cette rivalité ne tiens qu'au faite que le colonel tue la femme let le fils de césar. Vous me direz c'est suffisant. Hors, on sait PAS pourquoi le colonel en veut aux singes. L'explication donnée à César vers les 3/4 du film est pas compréhensible... L'histoire du colonel est bref, pas intéressante du tout, banal et lancer comme ça... Pour rien.... Ensuite, la rivalité entre les 2 camps humains. ???????? C'est quoi ça sérieusement. Déjà, l'histoire du colonel et de sa faction est à chier, en plus, cette base, avec la construction d'un mur en BOIS (oui oui en BOIS !!!! par les singes) mais WTF? C'est quoi cette assaut à la fin !! ? On dirait une armée de barbare qui gueule en chargeant l'ennemi... avec 5 hélicos et 3 chars. Mais que c'est mal foutu mon dieu. C'est la seule scène réel d'action et elle est ratée. Du coup l'histoire se résume à une rivalité bidon, avec des factions qui s'entretue et les singes au milieu d'eux utilisé en esclavage. La pire étant la fin... La mort de César, mais.... J'avais envie de rire, c'est presque aussi risible que la mort de Cotillard dans Batman. Bref, un film avec un rythme lent et mal foutu, peu de scène marquante, la fin risible, les morts de certains personnages à mourir de rire. Suprématie porte mal son nom... On aurait pu aller tellement loin pour finir la trilogie, comprendre réellement pourquoi les singes vont prendre la pas sur l'humanité. La raison donné par la film est nul. voilà tout.
    Dandure
    Dandure

    Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 50 critiques

    2,0
    Publiée le 2 août 2017
    Attention, cet avis contient des spoilers tels que: spoiler: toute ressemblance avec des événements réels ou mythiques est parfaitement voulue. On nous avait promis une guerre totale entre 2 espèces pour la suprématie sur la planète Terre. On est loin du compte. Je n'ai pas vu de guerre, j'ai vu un Woody Harelson échouer à ressusciter le colonel Kurtz et un César singer grossièrement Abraham, Jésus et Spartacus réunis. On en a vu des films à propos d'esclaves en quête de liberté: fuite d'Egypte, gladiateurs, traite négrière, camp de concentration. Chacun avait sa spécificité historique, un contexte particulier, une part d'humanité à révéler. Ici, on nous rejoue les tous clichés qu'on a déjà vu ailleurs avant qu'ils ne deviennent des clichés. MAIS ce sont des singes numériques. Whaou, la belle affaire... Moralité: c'était pas leur guerre à eux non plus.
    Erwan O.
    Erwan O.

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 2 critiques

    3,0
    Publiée le 2 août 2017
    La Planète des singes va conclure sa saga. Après deux premiers films de haute volées, surprenants car non attendus. Ils ont relever toutes les attentes et s'affirment comme une référence des blockbusters de ces dernières années. Qu'en est-il de l'apothéose? La suprématie aura t-elle lieu? La bande annonce fait sacrément envie en tout cas. La première partie est bonne, scène de combats superbes et histoire haletante. César face au colonel, très bien interpréter par Woody Harrelson, dans une atmosphère de fin de règne humain. L'être humain doit lancer ses dernières forces dans la bataille pour survivre face à des singes plus intelligents que jamais. Pendant 1h30 on est captiver. spoiler: A partir de l'arrivée dans la base militaire le film ralentit totalement, des longueurs, des séquences qui tournent en rond . La seconde partie est décevante. J'attendais énormément de ce troisième opus étant un grand fan des deux premiers. Pendant tout le film j'espérais le combat final, celui entre les humains et les singes. La BA donnait l'impression qu'il allait être fou. Un duel unique pour une suprématie. Une ambiance folle et un combat inoubliable. Eh bien non. La baston qu'on annonçait n'aura jamais lieu. spoiler: On aura le droit à une bagarre entre deux armées qui se tirent dessus à coup de missiles avec des singes qui se tirent de la prison en secred Une déception gigantesque, on s'attendait à un final incroyable, un final qui marque les esprits. On aura le droit à une fin raté . Pas à la hauteur de l'attente. Là où la planète des singes l'affrontement arrivait à tirer son épingle du jeu par ces scènes merveilleuses de guerre entre humain et singe, suprématie se rate totalement. spoiler: L'avalanche qui décime toute l'armée alors qu'il vienne juste de démolir la base, rarement vu plus facile et plus naze comme conclusion Au final Suprématie conclue l'une des meilleurs saga des années 2010. malheureusement la fin laisse un arrière gout de gâchis. Ce film aurait pu être un chef d'oeuvre, il est juste pas mal. Terriblement frustrant.
    Le Français Glacé
    Le Français Glacé

    Suivre son activité 11 abonnés

    5,0
    Publiée le 10 octobre 2017
    La Planète des singes: Suprématie réalisé par Matt Reeves en 2017. *Les points que j'ai appréciés → • L'histoire bien menée • La belle exposition des sentiments de tous les personnages • Les singes qui paraissent plus vrai que nature • Le singe comique et la petite fille qui apportent de la douceur au film • La fin parfaite notamment au niveau des émotions • La musique *Les points que je n'ai pas appréciés → • Absolument rien *Conclusion → J'ai aimé, c'est rondement mené et émouvant. 10/10.
    LaChaise M
    LaChaise M

    Suivre son activité 7 abonnés

    2,5
    Publiée le 5 août 2017
    Ce film m'a beaucoup déçu ,je me dois d'avouer que les effets spéciaux:notament les textures des fourrures sont superbes ,que la motion capture et Andy Serky permettent d'obtenir un césar juste ;mais alors que l'Affrontement était vraiment noir, les notes humoristes de Suprématie cassent tout,alors que la fin de l'Affrontement illustrait la décision de César: celle d'être sans pitié ""SPOILER"",cet opus censé illustrer la suprématie des singes (qu'ils obtiendront grâce a une avalanche.....signe de la "supprématie" de la nature et donc des singes ),tombe tjrs dans l'émotionnelle ,alors que l'on s'attend à voir éclater la haine de César promise ,que la musique et la tension montent on retombe dans le deuxième film ,on reitere la question de l'homme,de plus en 2h20 nous n'avons qu'à droit une petite bataille au début et une petite bataille entre humain à la fin ,nous ne pouvons même pas voir celle durant laquelle les singes se feront capturer(déjà que la retour a la case départ me frustre).J'aime le côté prophétique de César "SPOILER"""""""""""""""""""qui se sacrifit ,qui porte la douleur de tout son peuple pour leur offrir enfin le repos,j'aime les références au premier film (nova) a tim burton avec les croix à apocalypse now et full metal jacquet avec les casques,mais on a affaire à un remake de la grande évasion !!dommage de tomber là dedans quand on peux faire un film de sf !on nous vente toujours l'intelligence superieur des singes mais jamais on ne nous montre le mode de vie des singes ,la construction de leurs civilisations,et comment expliquer que la montagne enneigée soit aussi prêt du désert ?et quand on nous montre le voyage de César et ses amis à la recherche du colonel ,laissez les nous explorer les anciennes infrastructures humaines et découvrir d'eux même la régression qui est une idée trés intéressante plutôt que de l'expliquer par l'intermediaire du colonel au lieu de se concentrer sur la folie de ce dernier !!! sans parler du final coulant de niaiserie et de clichés.........
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top