Notez des films
Mon AlloCiné
    The Diary of a Teenage Girl
    note moyenne
    3,1
    158 notes dont 13 critiques
    répartition des 13 critiques par note
    2 critiques
    0 critique
    9 critiques
    2 critiques
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur The Diary of a Teenage Girl ?

    13 critiques spectateurs

    Loïse B.
    Loïse B.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 31 critiques

    5,0
    Publiée le 8 juillet 2016
    J'ai franchement adoooooré ce film ! Il peut paraître gloque mais je trouve qu'il montre toute la beauté d'une femme. Parler de sa sexualité sans tabou, se découvrir en grandissant, découvrir tous ces changements physiques et psychiques, découvrir le pouvoir qu'elle peut avoir sur un homme. Je trouve vraiment ce film bien fait, j'ai vraiment aimé, je suis tombée dessus par hasard et heureusement ! Je le recommande vivement.
    Lucci D.
    Lucci D.

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 3 critiques

    5,0
    Publiée le 1 mai 2016
    Ce Film est Vraiment Genialissime ! :0 Alexander skarsgard est juste parfait comme d'habitude.... !!
    RedArrow
    RedArrow

    Suivre son activité 650 abonnés Lire ses 1 079 critiques

    3,5
    Publiée le 5 février 2017
    En adaptant le roman graphique de Phoebe Gloeckner, Marielle Heller signe un très joli film, juste et attachant, qui traite certes d'un énième passage de l'enfance à l'âge adulte mais cette fois en se focalisant sur l'éveil sexuel d'une jeune fille de 15 ans embarquée dans une relation amoureuse avec son beau-père dans l'Amérique des 70's. En effet, Minnie, une jeune fille mal dans sa peau et à l'imaginaire très riche va vivre une période de l'adolescence troublée dont elle ne possède pas les clés et où son désir d'être aimée à tout prix va se confondre avec la découverte de sa sexualité ainsi que du pouvoir que celle-ci engendre sur les hommes. La première des qualités de "The Diary of a Teenage Girl" est de ne jamais juger ses personnages, les laissant évoluer en toute impartialité pour mieux éviter toute forme de manichéisme. Le contexte "sex, drugs & rockn'roll" du San Francisco de l'époque ou le ton parfois léger du long-métrage dédramatisent quelque peu le côté contre-nature de cette relation qu'elle entretient avec son beau-père mais c'est surtout cette neutralité que le film s'oblige à avoir sur ses protagonistes qui prédomine et qui permet ainsi d'éviter tout jugement catégorique ou hâtif. La relation dominant/dominé entre les deux amants s'inversent souvent intelligemment, à un point qu'on ne sait plus qui utilise qui, et le film leur laisse le temps de se rendre compte mutuellement de leurs erreurs de parcours sans que notre point de vue de spectacteur n'ait à s'immiscer trop vite. N'évitant toutefois pas quelques passages obligés dans la conduite de son récit, cette chronique initiatique a pour elle d'aborder de manière frontale les premiers émois sexuels d'une adolescente qui assume pleinement ses choix, ses erreurs et leurs conséquences avant d'atteindre le début d'une forme de maturité (une chose finalement assez rare dans le cinéma américain abonné au puritanisme, ce qui explique sûrement une bonne partie des critiques dithyrambiques de la presse US). Le trio d'acteurs au coeur de "The Diary of a Teenage Girl" est tout simplement exceptionnel : Bel Powley est bien évidemment la révélation du film, parfait point de liaison entre l'enfance et l'âge adulte, Alexander Skarsgård dans un rôle ô combien difficile y apporte l'intelligence d'un jeu plein de nuances et Kristen Wiig livre une prestation tellement remarquable que l'on en vient à regretter que son personnage soit finalement si en retrait. On pourra juste peut-être s'agacer de quelques tics typiques de ce genre de films du cinéma indé US comme le procédé de ces dessins à l'écran nous dévoilant l'imaginaire naïf de l'héroïne, synonyme à la fois de sa passion pour les comics et de la forme si particulière du roman de Phoebe Gloeckner : amusants dans un premier temps, ils prennent plus l'allure d'artifices au fur et à des événements (le trip sous LSD par exemple) devenant un simple gimmick visuel qui n'apporte finalement plus grand chose à l'histoire. Mais, rien que pour la fragilité et la vérité touchante qui émanent de cette période de transition vers la maturité, ce journal d'une adolescente mérite incontestablement que l'on s'y plonge.
    Loïck G.
    Loïck G.

    Suivre son activité 116 abonnés Lire ses 1 013 critiques

    2,5
    Publiée le 22 mars 2016
    Un apprentissage comme un autre peut-être, pour passer de l’adolescence au monde des grands. En prenant pour confident l’ami de sa mère elle en fait son mentor, son amoureux, son amant. On est loin du style durassien pour rejoindre celui de la bande dessinée et de la forme rétro à tout crin. Dans ce sépia un peu morne, Minnie trouve l’espace nécessaire pour exprimer son éclosion au monde adulte sous les yeux de sa mère qui ne voit rien qu’une gamine en crise de croissance. Sa naïveté va pourtant devenir sa force même si son entourage ne grandit pas aussi vite que ses rêves et ses aspirations d’artistes. La réalisatrice Marielle Heller a semble-t-il mis beaucoup d’elle-même dans cet imaginaire très documenté qui devient aux yeux de l’héroïne un idéal absolu. La littérature a déjà exploré le thème avec plus de passion et de discernement. Pour en savoir plus
    ned123
    ned123

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 1 221 critiques

    3,5
    Publiée le 24 janvier 2016
    J'ai vu un film... d'une immense intensité sur ce qui peut se passer dans le cerveau d'une jeune fille des années 70, à San Francisco en pleine période de drogue, sexe et rock n'roll... Pendant toute la durée du film, je n'ai pu m'empêcher de penser que dans des périodes qui vont si loin dans l'excès, le retour de balancier se fait violent... Et je ne peux m'empêcher que le retour de balancier se fait violent.. Au-delà des ces considérations personnelles, le film est très réussi, tant dans sa réalisation, que dans les dialogues ou les situations vécues par Minnie (Bel Powley), qui bien qu'au bord du gouffre (de tous les gouffres - avec sa mère, l'ami de sa mère, la drogue, la prostitution...) trouve les ressources de puiser en elle, les conditions de sa réussite et de replonger vers sa passion, le dessin pour émerger, exister et avancer... Sa confession, sa naïveté, mais aussi sa force et son envie la rende très attachante, très émouvante... Elle se défait de ses habits de son enfance pour entrer dans le monde des adultes avec des réactions de jeune fille... Pas simple... La réalisation de Marielle Heller est innovante avec ses dialogues oniriques dans le monde de son imaginaire. L'image quant à elle est une réussite tout comme la bande-son qui nous replonge avec délice dans une période où la liberté se confondait avec l'absence de vision de soi... Un bon film... Très intéressant.
    BeatJunky
    BeatJunky

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 1 929 critiques

    3,0
    Publiée le 8 mai 2017
    Sympa mais sans plus... L'histoire est loin d'être originale on a déjà eu droit a un paquet de films sur le sujet ! Celui-ci n'apportera rien de bien nouveau mais ça se suit qd même assez facilement grâce à une interprétation juste et convaincante de tous les acteurs (K.Wiig et A. Skarsgard) particulièrement Bel Powley de suite attachante (comment ne pas penser à Heather Matarazzo ds "bienvenue dans l'âge ingrat" !). Mis à part quelques petits effets (inutiles) par-ci par là pour insister sur la période hippie dans laquelle se déroule l'histoire, il n'y a pas grand chose de spécial au niveau de la mise en scène, c'est assez simple et à vrai dire, ce n'est pas plus mal cela aurait probablement surcharger le truc qui, du coup passe vite et facilement. On en ressort pas émerveillé ou bouleversé mais ça reste un bon p'tit film qui passe bien.
    Ann Val
    Ann Val

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 203 critiques

    3,5
    Publiée le 24 août 2019
    Film à la fois doux et acidulé, sur les premiers émois d'une ado et les choix que l'on peut faire à cet âge et surtout, durant cette époque de liberté nouvellement acquise au niveau sexuel... Les acteurs sont très justes et le scénario est simple mais efficace.
    Fa F
    Fa F

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 1 439 critiques

    3,0
    Publiée le 20 janvier 2016
    on peut être choqué par le scénario de départ et l'époque très "alcool, sexe, drogue, rock n'roll" où est narrée cette histoire. mais ce teen movie a bien des charmes : la manière dont il est tourné, la narration, l'humour et l'émotion mélangés... au final, une sorte de confession humaine, fraîche et originale.
    sebd59
    sebd59

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 504 critiques

    3,5
    Publiée le 29 mars 2016
    The diary of a teenage girl est ce qui est annoncé, et va beaucoup plus loin que ce que l’on attendait pour finalement nous mettre une claque. Le scénario monte crescendo pour la descente aux enfers du personnage principal abusant du sexe, de la drogue et de l’alcool. Tout en opposant le monde des adultes, plutôt glauque, et le monde de l’enfance, de l’adolescence, où la naïveté et l’imagination du personnage de Minnie vont être les petits moments où l’on peut réellement souffler. L’interprétation de Bel Powley est assez exceptionnelle et on aurait aimé en dire autant pour Kristen Wiig. Pour une fois que l’on peut la voir dans autre chose qu’une comédie, l’actrice se retrouve malheureusement avec le personnage de la mère, qui au final ne servira pas à grand-chose à la compréhension.
    Julie M.
    Julie M.

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 157 critiques

    3,5
    Publiée le 26 avril 2016
    J'ai regardé ce film pour Kristen Wiig que j'adore mais les trois acteurs sont tous excellents. Une histoire pas exceptionnelle mais des supers dialogues ... une comédie profonde et amusante.
    Mamat P.
    Mamat P.

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 9 critiques

    3,5
    Publiée le 17 janvier 2016
    On découvre la vie d'une jeune adolescente qui subit les effets de la puberté, principalement le changement du corps qui implique les premières critiques (sur sois même et des autres) ainsi que la découverte du sexe. Passionnée du dessin et voulant devenir artiste, c'est pour elle un monde idéal qui permet de s'évader, un monde ou toutes ses questions ont des réponses. L'adolescente n'a aucun secret pour nous et seulement pour nous, l'histoire est énoncée comme si nous lisions dans son journal intime. Les dialogues et les narrations sont d'ailleurs souvent crues et vont droit au but, un peu comme certaines de nos pensées que nous ne voulons pas dévoiler. Elle nous présente sa famille et ses histoires; sa mère un peu perturbée par la récente rupture avec son mari, ainsi que le fameux ami de sa mère avec lequel elle entretient une liaison secrète. Malgré des passages un peu long, le film est une bonne surprise.
    Le P
    Le P

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 18 critiques

    3,0
    Publiée le 15 mai 2019
    Des histoires comme celle de Minnie, on en a vu plein mais ce Diary of a Teenage Girl reste une bon et fidèle exemple du genre : ode au passage à l'âge adulte et à la sexualité, dans le San Francisco des 70's, capitale mondiale de la coolitude et du mouvement hippie, ce film s'inspire d'ailleurs généreusement de cette période avec de nombreux effets visuels dessinés franchement pas très utiles et parfois même un peu niais spoiler: (la scène où Minnie embrasse sa pote de soirée au cours d'une "party" endiablée à base de sexe, de drogues et de rock'n'roll) . De plus, mis à part le magnifique tandem Bel Powley et Alexander Skarsgard, le jeu des acteurs qui gravitent autour de ce couple des plus atypiques n'est pas très convaincant : spoiler: j'ai eu du mal à trouvé Kristen Wiig bien dans son rôle de mère, que cela soit dans les scènes où elle est déchirée à la coke ou bien dans celles où elle montre à la fois son dégoût et son amour pour sa fille. Les autres acteurs sont assez clichés et facilement oubliables. Mais malgré ces imperfections, le film réussi très bien à confronter le monde de l'enfance, insouciant et fragile, avec celui de l'adulte rempli d'excès et beaucoup plus brutal. Minnie est confrontée à ces deux univers qui ont leur lot d'angoisses et de petits plaisirs, et voudrait garder l'insouciance de la jeunesse en même temps que l'amour des hommes et le sexe qu'elle peut en tirer. En bref, on assiste à une comédie romantique un peu trash et décalée mais franchement sympa, avec un duo assez attachant et émouvant.
    stephanie D.
    stephanie D.

    Suivre son activité Lire ses 10 critiques

    2,0
    Publiée le 22 février 2019
    Je ne connais pas le roman mais ce film, comment dire, les acteurs sont très bons mais alors comme c'est nul, une nana de 15 ans qui a la culotte en feu pendant presque 2h (c'est long). Aucun intérêt.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top