Mon AlloCiné
A la poursuite du Roi Plumes
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "A la poursuite du Roi Plumes" et de son tournage !

Le choix du lapin

Alors que pour son précédent film, L’Ours Montagne, Esben Toft Jacobsen avait choisi des humains pour personnages principaux, cette fois, il met en scène des lapins, qui se mêlent à d’autres petits personnages de poils et de plumes. Ce choix vient avant tout de son attirance pour les rongeurs aux grandes oreilles. Mais également parce que le thème de A la poursuite du Roi Plumes est assez lourd. Ainsi, explique-t-il, le lapin « rend l’univers plus familier, plus doux ».

Miyazaki pour inspiration

Esben Toft Jacobsen avoue sans problème d’où il tient son inspiration. Ainsi, Hayao Miyazaki, le maitre de l’animation japonaise est l’une de ses sources, tout comme Tove Jansson, Astrid Lindgren. Il puise aussi beaucoup dans les univers de la mythologie grecque et nordique.                 

Une production 100% européenne

Avec des studios à Copenhague et Stockholm, l’équipe de A la poursuite du Roi Plumes revendique un film 100% made in Europe.

Une musique en adéquation

Pour le réalisateur, Esben Toft Jacobsen, il était important de créer une musique qui colle à la peau de Johan. Ainsi, avec le compositeur Nicklas Schmidt, ils se sont accordés pour composer un thème de base qui ressemble au petit protagoniste et à sa famille. Il ajoute : "Nous l’avons ensuite décliné sous différentes formes au fur et à mesure du voyage de Johan. Puis, il y a un thème plus métaphysique, qui accompagne Johan dans sa découverte du monde". Cette musique n’a pas ici pour but de créer une émotion chez le spectateur, mais bien d’accompagner le sentiment que l’histoire a suscité.

Un royaume des morts ?

Bien que son père lui ait interdit, Johan décide de partir à la recherche de sa mère disparue, quitte à s’aventurer dans le royaume du Roi Plumes, d’où on ne revient jamais. "Johan n’arrive pas à comprendre où est sa mère, son père ne lui en parle pas, alors il va chercher tout seul une réponse à son tourment", commente Esben Toft Jacobsen. Pour autant, il ne s’agissait pas, pour le réalisateur et scénariste, de concrétiser un "domaine des morts". "Pour moi, le royaume du Roi Plumes est un endroit que l’on porte en soi", précise Jacobsen. Il ajoute que l’important pour lui est de répondre aux interrogations des enfants et de ne pas laisser la disparition d’un proche devenir un sujet tabou.

Comme un conte de fées

Avec de l’humour, des aventures et beaucoup d’émotion, A la recherche du Roi Plumes s’inscrit dans l’univers des contes de fées. Il y a surtout une intrigue qui pousse le (jeune) spectateur vers un questionnement et qui lui permet de reconnaitre en Johan et sa famille "ses propres frayeurs et ses propres souhaits".
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Shazam! (2019)
  • Us (2019)
  • Dumbo (2019)
  • Rebelles (2018)
  • Captain Marvel (2019)
  • Walter (2018)
  • Mon Bébé (2018)
  • Ma vie avec John F. Donovan (2018)
  • Le Mystère Henri Pick (2019)
  • Le Chant du loup (2018)
  • Let’s Dance (2018)
  • Qui m'aime me suive! (2018)
  • Green Book : Sur les routes du sud (2018)
  • Du Miel plein la tête (2018)
  • C'est ça l'amour (2018)
  • Grâce à Dieu (2019)
  • Tanguy, le retour (2018)
  • Dragon Ball Super: Broly (2018)
  • Dernier amour (2018)
  • Chamboultout (2019)
Back to Top