Mon AlloCiné
Black Coal
Note moyenne
4,0
25 titres de presse
  • 20 Minutes
  • Elle
  • Libération
  • aVoir-aLire.com
  • Ecran Large
  • La Croix
  • La Voix du Nord
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Monde
  • Le Nouvel Observateur
  • Les Fiches du Cinéma
  • Les Inrockuptibles
  • Ouest France
  • Paris Match
  • Positif
  • Première
  • Studio Ciné Live
  • Sud Ouest
  • Télérama
  • TF1 News
  • Transfuge
  • Cahiers du Cinéma
  • Critikat.com
  • L'Express

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 0.5 à 5 étoiles.

25 critiques presse

20 Minutes

par Caroline Vié

La résolution de l’intrigue est finalement le seul point faible de ce joyau sombre. Peut-être tout simplement parce que le film est si puissant qu’il était peut-être difficile de trouver un dénouement à la hauteur de cette œuvre magistrale…

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

Elle

par Philippe Trétiack

La lourdeur de la Chine, sa bureaucratie, ses flics corrompus, ses femmes violentées et dangereuses percutent un sens de l’image exceptionnel. Plus que des turpitudes humaines, c’est bien de la démentielle accélération chinoise qu’il est question ici.

La critique complète est disponible sur le site Elle

Libération

par Bruno Icher

Comme si muni des pièces d’un vieux puzzle, décidément le motif le plus puissant du film, le cinéaste avait pu former une fresque flambant neuve, hargneuse et cafardeuse, d’où jaillit sans prévenir une nouvelle et étincelante nuance de noir.

La critique complète est disponible sur le site Libération

aVoir-aLire.com

par Virgile Dumez

Constitué de brillants plans séquences, ce polar chinois n’est en rien une œuvre commerciale destinée à susciter de grands élans de ferveur populaire, mais il creuse une veine sociale enthousiasmante qui en dit long sur l’état de la Chine contemporaine.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Ecran Large

par Simon Riaux

Aussi élégante que désespérée, cette enquête sur la condition humaine fascine et impressionne.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

La Croix

par Jean-Claude Raspiengeas

Diao Yinan compose un polar de grisaille crépusculaire (...), dans une lumière très chinoise dominée par les rouges et les verts. Ce thriller glacé est transfiguré par le jeu des comédiens, dans le décor d'une Chine oubliée, en proie à la nostalgie d'un passé détruit, où luit néanmoins un fond d'humanité.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

La Voix du Nord

par Christophe Caron

De cette approche ultra-stylisée (...) émergent quelques désarçonnantes claques d'humour absurde qui rendent d'autant plus radicale et percutante cette glaçante critique sociale.

Le Dauphiné Libéré

par La Rédaction

Un polar complexe et mystérieux, dans une Chine à la nudité froide et glacée, où l’ombre et la lumière se partagent l’âme humaine.

La critique complète est disponible sur le site Le Dauphiné Libéré

Le Journal du Dimanche

par Alexis Campion

(...) On ne lâche jamais la vision du cinéaste Diao Yinan sur la Chine d'aujourd'hui, épatante quand elle se fait tout à la fois sociale, documentaire et clairement artistique. Cela n'empêche pas son film de creuser le sillon d'atmosphères volontiers très sombres, angoisses et soupçons à la clé.

Le Monde

par Jacques Mandelbaum

Le réalisateur poursuit avec "Black Coal" un art qui mêle à merveille histoire personnelle et destin collectif, fable et chronique sociale. (...) il raconte finalement l'histoire d'un crime qui en cache un autre. Une atmosphère et un sujet légitimes pour un film qui en cache un autre.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Le Nouvel Observateur

par Jérôme Garcin

Un excellent polar situé dans la Mandchourie minière de 1999, en même temps qu'un portrait sauvage, violent, cruel et absurde d'une Chine provinciale méconnue. Et surtout, une réalisation d'une effrayante beauté. Ça, c'est du cinéma.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Les Fiches du Cinéma

par Roland Hélié

Un impressionnant film noir dont la beauté, proportionnelle à la noirceur, devrait (pour reposer sur d'inventives idées de mise en scène) enthousiasmer le public.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

Les Inrockuptibles

par Vincent Ostria

Aussi haletant que plastiquement abouti, un thriller moderne et violent qui installe son auteur aux côtés des meilleurs cinéastes chinois.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Ouest France

par La Rédaction

Un portrait au quotidien d'une Chine ordinaire, loin des clichés et des stéréotypes.

Paris Match

par Alain Spira

Plus proche d’un Wong Kar-wai que d’un Johnnie To, Diao Yi’nan signe un polar plus noir que du charbon, ­coloré par une photographie envoûtante. La vérité, comme les cadavres du film, est souvent dispersée.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

Positif

par Adrien Gombeaud

A travers certains codes du genre, ce dernier film de Diao Yinan travaille davantage sur le plan émotionnel, et s'exprime au moyen d'une esthétique flamboyante, même dans la grisaille d'une ville de province sans séduction.

Première

par Gérard Delorme

Splendidement incarnée par l’actrice Gwei Lun Mei, elle contribue pour beaucoup à la réussite du film en y apportant la part de mystère et d’invraisemblance qui fait dire, comme dans Le Grand Sommeil, qu’il n’est pas essentiel d’avoir tout compris pour apprécier. 

La critique complète est disponible sur le site Première

Studio Ciné Live

par Thomas Baurez

Voir le site de Studio Ciné Live.

Sud Ouest

par Sophie Avon

(...) les codes du film noir sont ici renouvelés grâce à la mise en scène de Diao Yi’nan, dont la vigueur, la fermeté et l’ampleur exhument une fresque bien au-delà du polar.

Télérama

par Pierre Murat

(...) l'originalité ­de cet envoûtant polar : son rythme étrange, presque alangui par moments. L'inquiétude sourd de chaque silence, de chaque regard. Et l'on a presque la sensation que le réalisateur nous demande de devenir des spectateurs actifs : à nous de combler les vides et les ellipses ; à nous de deviner, en fait, tout ce qu'il n'a voulu — ou pu — que suggérer.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

TF1 News

par Romain Le Vern

Du cinéma beau et offensif comme on aimerait en voir partout et tout le temps.

La critique complète est disponible sur le site TF1 News

Transfuge

par Damien Aubel

"Black Coal" (...) retrace, sous le verni léché d'une splendide photo griffée d'insolites explosions de cocasseries visuelle, une violence qui se dissémine partout, infiltre les êtres et les choses. Diao Yi'nan confirme que même le surréalisme peut être made in China.

Cahiers du Cinéma

par Gaspard Nectoux

"Black Coal", le plus abouti comme le plus ouvert des films de Diao Yinan, offre ainsi une lecture séduisante. Il capture une chose qui ne faisait qu’affleurer chez Jia Zhang-ke : l’impossible gestion des fantasmes dans une société qui isole.

Critikat.com

par Julien Marsa

Le film est constitué de petits blocs aux réussites variables, et ne donne sa pleine mesure que par intermittence.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

L'Express

par Eric Libot

Voir le site de L'Express.

La critique complète est disponible sur le site L'Express
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top