Mon AlloCiné
    Discopath
    note moyenne
    2,7
    25 notes dont 7 critiques
    0% (0 critique)
    14% (1 critique)
    0% (0 critique)
    71% (5 critiques)
    14% (1 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur Discopath ?

    7 critiques spectateurs

    Vinz1
    Vinz1

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 92 critiques

    2,0
    Publiée le 5 février 2015
    Pas terrible, mise à part la bande originale, ce petit slasher n'a rien d'incroyable tant il rabâche les clichés inhérents au genre maintes fois éculés, dommage !
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 17 février 2015
    Ce film est "sauvé" par sa minutieuse reconstitution des années 70-80 et par sa bande son vraiment entraînante, car côté scénario, l'histoire n'est pas très développée, le personnage principal n'est pas particulièrement expressif et les meurtres auraient pu être mieux mis en scène... Dommage.
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 219 abonnés Lire ses 4 837 critiques

    2,0
    Publiée le 29 juillet 2015
    Discopath aurait pu vraiment être une sympathique série B de comédie horrifique mais si il est clair que ce film ne se prend pas au sérieux malheureusement le réalisateur ne parvient jamais à nous faire rire pourtant ce n'est pas faute d'essayer. Sans être foireux car Discopath est plutôt prenant et possède une ambiance spéciale et quelques scènes sympa dommage que les acteurs ne semblent pas toujours jouer avec justesse (un jeu trop faussement léger) cependant l'idée du gars qui tue à cause de la musique disco est amusante. Une curiosité québécoise pas indispensable mais éventuellement à regarder si vous tombez par hasard dessus.
    Jahro
    Jahro

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 380 critiques

    2,0
    Publiée le 17 février 2015
    Bel éphèbe à la fin des années soixante-dix, Martin Lopez se traine hélas une tare agaçante : la disco le change en psycho sanguinaire. Tigidiw douw douw douw HAAAAaaa. Avouez-le, c’est un bon pitch. Le genre qui conduit à une œuvre culte ou à un nanar bien fendard. Oui, mais non. Renaud Gauthier est trop pauvre pour se payer un scénariste, des premiers rôles ou un compositeur. Il fait ce qu’il peut avec son synopsis grotesque, son casting de profanes et son tube en carton passé en boucle toutes les vingt-cinq minutes. Mais d’un autre côté, il gère bien son montage, et s’offre même le luxe de quelques plans contemplatifs étrangement bien fichus. Dès lors, comment rire franchement devant ces filles embarquées par un freak au regard noir, qui sème les flics en vaquant en transe dans les ruelles de son quartier ? Décidément peu conscient de l’enjeu, le réalisateur cherche à peine à faire peur ; il préfère insister copieusement sur le gore, suivant en ça quelques chantres du crado superflu – souvent de mauvais cinéastes grimés en fossoyeurs du trash. Notre serial-teufeur en pattes d’éph ne tient décidément pas ses promesses. Mais reprenons dans l’ordre : il y a deux ans, ce jeune metteur en scène en était à poster des footages amateurs sur sa chaine Vimeo. Alors laissons-lui un peu de temps, des fois qu’il reviendrait nous surprendre.
    AM11
    AM11

    Suivre son activité 330 abonnés Lire ses 2 069 critiques

    1,5
    Publiée le 21 mars 2015
    Un film qui a au moins le mérite d'être original ce qui n'est pas toujours le cas pour ce genre de films, les réalisateurs préférant jouer la facilité pour toucher le plus grand nombre seulement une fois qu'on a cerné le film avec l'histoire de ce jeune homme qui se révèle être un meurtrier lorsqu'il entend du disco, le film perd rapidement en intérêt et on assiste à un slasher des plus classiques. Ce qui est sur, c'est qu'il ne faut pas prendre ce film au premier degré, l'univers est absurde très second degrés, mais même avec toute la bonne volonté du monde, j'ai très rapidement décroché, le film est sauvé uniquement par sa BO entraînante, c'est vraiment dommage, car le pitch est étonnant, mais trop de choses ne sont pas développées comme le personnage du tueur ou les meurtres qui sont très vite expédiés.
    Yannickcinéphile
    Yannickcinéphile

    Suivre son activité 219 abonnés Lire ses 1 413 critiques

    2,5
    Publiée le 22 mars 2015
    Discopath est un film qui part sur une idée intéressante, et qui aurait pu vraiment donner lieu à un gros délire gore, mais malheureusement ce métrage reste trop au milieu du gué, et sans être un raté, ce n’est finalement ni plus ni moins qu’une énième série b de genre au visionnage facultatif. Les acteurs sont plutôt inégaux. Clairement on sent que le casting féminin, pléthorique a surtout été recruté sur des critères physiques, car on ne peut pas dire ni que leurs personnages aient beaucoup de substances (une exception se glisse au milieu, mais enfin, ce n’est pas non plus génial), et que les actrices fassent preuve d’une réelle efficacité. Elles savent se montrer séduisantes, c’est déjà cela. L’acteur principal est lui aussi moyennement convaincant, mais il doit surtout cette impression à l’hésitation manifeste qui a concerné le traitement de son personnage. Fallait-il en faire un psychopathe sérieux ou pas ? Et bien malheureusement un coup c’est oui, un coup c’est non, et le héros est donc très versatile. Le meilleur viendra finalement des policiers, auquel l’accent canadien vient donner en plus un côté comique bienvenu, d’autant que là il n’y a pas eu d’hésitation pour leurs rôles. Le scénario est comme le héros hésitant entre le sérieux et le comique. Honnêtement les scènes drôles sont très peu nombreuses, et les scènes sérieuses (globalement les meurtres), tranchent avec l’aspect décalé du film qui cherche souvent à virer à l’absurde ou au burlesque. Peut-être que c’était voulu, mais il faut avouer que du coup le film dégoupille la plupart de ses effets, et comme il n’y a pas beaucoup de meurtres, que le film est court et ne développe pas grand-chose, ben au bout du compte Discopath apparait trop souvent vide. Bon, je ne me suis pas ennuyé non plus, mais dommage de ne pas exploiter une matière aussi intéressante à sa juste valeur. Visuellement le film essaye de construire une esthétique originale, avec une reconstitution d’époque qui n’est pas parfaite, certes, mais les contraintes budgétaires ont dû peser. Le film est en effet limité niveau décors, et heureusement la photographie essaye de rattraper le coup, avec bien sur la bande son, très sympas qui passent pas mal de classiques disco internationaux et locaux. A noter aussi une mise en scène plutôt inspirées, avec des idées sympas (le meurtre épileptique !), et quelques effets horrifiques sympas, mais malheureusement trop rare pour ce genre de production que l’on attend légitimement plus culottée. Au final Discopath n’est pas la réussite que j’attendais, et sans être un échec non plus, le film laisse sur sa fin. Les amateurs pourront sans doute le découvrir, mais je doute que malgré son idée amusante, il parvienne à être davantage qu’une curiosité. 2.5.
    L'homme le plus classe du monde
    L'homme le plus classe du monde

    Suivre son activité 230 abonnés Lire ses 395 critiques

    4,0
    Publiée le 20 juin 2015
    Avant tout, je tiens à remercier l’émission "Tracks" de m'avoir permis de découvrir ce petit bijou québécois. Quand j'ai su qu'il était question d'un type ne pouvant réprimer ses pulsions meurtrières à l'écoute d'un morceau de disco, j'ai su que ce film allait être un chef-d'oeuvre. Au vu de l'aspect visuel du film (couleurs saturées et image granuleuse) et de son sujet, je m'attendais à une grosse parodie des série B cradingues des années 70 / 80, comme peuvent l'être l'excellant "Father's Day" ou encore le bien nommé "hobo with a shotgun". Mais j'ai été surpris de voir à quel point le premier degré est présent dans ce film. Alors certes, le film est absurde. C'est inévitable. Mais même quand le tueur massacre deux donzelles sur fond de Plastic Bertrand, on a presque l'impression de se trouver devant un véritable film d'horreur avec les mêmes trames scénaristiques classiques du genre et un humour mis en retrait. Finalement, en dehors de son sujet principal, discopathe n'est pas si drôle que ça. Mais il n'en ai pas décevant pour autant. L'ensemble est franchement bien réalisé, pleins de bonnes idées dans la mise en scènes des meurtres et calque parfaitement les imperfections de ces vielles série B à la "Maniac" et "Henry, portrait d'un sérial killer". Comble du luxe, Discopathe a réussi à me faire aimer le disco ainsi qu'à réaliser que faire du gore sur du Roni Griffith n'est pas forcément si absurde.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top