Mon AlloCiné
Ma Ma
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Ma Ma" et de son tournage !

Genèse du projet

Julio Medem a eu l'idée de faire ce film lorsqu'il a visité le Musée d’Art de Düsseldorf en 2006. Une sculpture troublante a particulièrement parqué le metteur en scène dans cet endroit : "Bronze frau nº 6" réalisée par Thomas Schütte, qui représente une femme en bronze, rampant dans la douleur et semblant porter une masse de vie et une masse de mort en elle. Il a commencé à écrire un scénario sur elle qui a fini dans un tiroir et y est resté jusqu’à l’automne 2014. A ce moment, Julio Medem a remis le scénario à Penélope Cruz et elle a immédiatement accepté d’incarner Magda. Il se rappelle :


"Dès que Penélope a donné son accord, cela m’a stimulé pour écrire. J’ai été plus inspiré et Magda a grandi. Je lui ai donné de la fraîcheur, de l’humour, de l’authenticité, de la vitalité... toutes les qualités que Penélope Cruz a. C’est une actrice que j’admire depuis le début de sa carrière. Par la suite, elle a également apporté ses propres idées au scénario. Ses contributions ont été fortes et précises. Elles ont amélioré la compréhension et l’expressivité du personnage."

Motif récurrent

Le dernier film de Julio Medem, Caótica Ana, remonte à 2007, mais n'était sorti en France qu'en 2010. Il était également centré sur une femme en particulier, qu'il suivait cette fois au début de sa vie d'adulte.

Piliers multiples

Dans une note d'intention, Julio Medem explique que le pilier le plus important dans la mise en forme du film était la performance de Penélope Cruz, accompagnée de celles de Luis Tosar, d’Asier Etxeandia et du jeune Teo Planell. Le deuxième était l’éclairage fait par le directeur de la photographie Kiko de la Rica. Le troisième celui de la direction artistique emmenée par Montse Sanz, avec également la conception des costumes réalisés par Carlos Diez, le maquillage par Ana Lozano et la coiffure par Massimo Gattabrussi. Et le quatrième la musique, composée par Alberto Iglesias.

Un film lumineux

Julio Medem a voulu éviter de sombrer dans la tragédie malgré le sujet du film. Le cinéaste développe : "L’idée était de chercher la lumière partout où elle pouvait être, sans qu’on puisse la remarquer. Grâce à cela on peut respirer quand l’histoire devient trop difficile, afin de pouvoir apercevoir la douceur de la vie sous la dureté. Nous avons également examiné l’harmonie et la beauté. (...) Il n’ y a pas de mauvais personnages dans l’histoire. La tumeur maligne, le cancer, est l’antagoniste de tout le monde, les poussant à se battre et faire ressortir le meilleur de chacun. (...) C’est pourquoi Ma Ma est une histoire d’amour dans son sens le plus profond."

Un sujet qui tient à coeur

Penélope Cruz voit Magda comme le personnage le plus complexe et difficile qu'elle a interprété dans sa carrière. Pour l'actrice, le film a un impact d'autant plus fort qu'elle est elle-même une mère de deux enfants : 


"À la vision du film, en tant que mère, on est touché par une sorte de peur. Une peur de mourir et de laisser ses enfants grandir sans leur mère. Voilà la plus grande peur de Magda qui est également le moteur qui lui permet de continuer. Cette peur la pousse à se battre et à prouver aux médecins qu’ils ont tort. Elle est capable de créer la vie tout en combattant la maladie et elle le fait. Elle réussit à arriver au bout de sa grossesse alors qu’elle se bat contre ce monstre." 

Début d'année en fanfare

Si 2015 était plus calme, Penélope Cruz a commencé l'année 2016 sur les chapeaux de roue avec deux grosses productions internationales dans les salles françaises : Zoolander 2 aux côtés de Ben Stiller et Owen Wilson et Grimsby - Agent trop spécial, le nouveau film délirant de Sacha Baron Cohen.

Penélope Cruz productrice

Penélope Cruz et Julio Medem avaient failli travailler ensemble à trois reprises par le passé mais pour des raisons de disponibilités, les choses ne se sont jamais concrétisées. L'actrice endosse ici la fonction de productrice, une première pour elle si l'on excepte le fait qu'elle a été coproductrice en 2012 sur le drame Venir au monde. Elle nous en dit plus sur ce choix : 


"J’ai été tentée de me plonger dans le monde de la production plusieurs fois mais à chaque fois ce n’était pas le bon moment ou le bon projet. Quand j’ai lu celui de Julio Medem j’ai su que c’était le bon. Le scénario n’avait pas encore circulé. Nous l’avons produit ensemble et nous avons été surpris par toutes les réponses positives que nous avons eu rapidement. Nous avons pu tourner le film quelques mois après. Ce fut une sorte de miracle car c’est très dur de mettre en place un projet ici. Nous avons impliqué Alvaro Longoria qui a fait le lien avec Morena Films."
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Gangsterdam (2016)
  • La Belle et la Bête (2017)
  • Baby Boss (2017)
  • Lion (2016)
  • Split (2017)
  • Ghost In The Shell (2017)
  • Sage Femme (2017)
  • Logan (2017)
  • Going To Brazil (2017)
  • Patients (2017)
  • Kong: Skull Island (2017)
  • Grave (2016)
  • The Lost City of Z (2016)
  • Transcendance (2014)
  • Brimstone (2016)
  • Telle mère, telle fille (2016)
  • Les Figures de l'ombre (2016)
  • Chacun sa vie (2017)
  • L'Embarras du choix (2016)
  • Alibi.com (2016)
Back to Top