Mon AlloCiné
    La Résistance de l'air
    note moyenne
    3,1
    438 notes dont 61 critiques
    3% (2 critiques)
    26% (16 critiques)
    33% (20 critiques)
    26% (16 critiques)
    8% (5 critiques)
    3% (2 critiques)
    Votre avis sur La Résistance de l'air ?

    61 critiques spectateurs

    Michel C.
    Michel C.

    Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 11 critiques

    3,0
    Publiée le 22 juin 2015
    Reda Kateb m'a vraiment surpris ... dans ce rôle d'excellent tireur qui vire dans le dark side, et tout ceci à travers un calme olympien et une dérive graduelle. Très bonne surprise donc pour ce polar ! C'est donc une ambiance sombre, facilitée par le fond de tir à la carabine, très bien détaillé. Ludivine Sagnier apporte La touche féminine dans ce film dur et complète judicieusement le rôle principal qui empêche au film le moindre ennui !! **
    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2438 abonnés Lire ses 645 critiques

    4,0
    Publiée le 18 juin 2015
    "La Résistance de l'Air" se démarque des scénarios et films du même acabit et présente ainsi un intérêt à mon avis bien particulier surtout en tant que premier film de Fred Grivois... Car au fond, on pourrait croire que ce genre d'histoire sent le déjà vu, mais ce serait un peu vite expédier cette réalisation aux oubliettes et ceci, d'autant plus injustement. Ce qui est tout de suite séduisant, tient à cette ambiance grise et métallique, celle des armes à feu utilisées par ce champion du tir au fusil, qui rejaillit même sur cette petite famille par la façon de filmer ces visages avec un soupçon d'inquiétude latent... En effet après un début extrêmement sanglant, on retombe presque bizarrement dans l'univers tranquille, en apparence, de ce couple dont la future et fragile maison apparaît telle un squelette de bois, perdue en pleine nature malgré des difficultés financières évidentes. Puis, le basculement attendu se produit comme une solution, une issue inespérée aux soucis de l'existence, du père malade problématique et encombrant et à cet argent qui se laisse toujours désirer... C'est alors que l'inattendu va arriver suite à un contrat un peu spécial, et que toute cette histoire devient alors véritablement passionnante en faisant du personnage de Vincent, un être fluctuant, influençable et manipulé, qui passe de la découverte d'un nouveau milieu, complètement grisant à ses yeux, à un retour salvateur auprès des siens. C'est toute cette ambivalence qui retient ainsi notre attention, comme si cet homme lambda faisait face à une double personnalité en se transformant radicalement sous l'effet de cette nouvelle vie, tout en gardant au fond de lui un pied rassurant dans son train train et ses habitudes ! À ce titre la démonstration de la manipulation fonctionne à plein, avec un mode opératoire diabolique, chaque point faible étant analysé et utilisé, comme sur du velours ! Et c'est ainsi que ce jeu d'équilibre entre la vie de tous les jours et cette nouvelle vie, qui plonge Vincent dans un autre monde, va devenir un point d'oscillation fascinant, comme si on passait du drame familial au thriller noir et vice versa... Reda Kateb porte sur ces épaules, ce personnage ambivalent, de manière remarquable et Ludivine Sagnier le complète très adroitement. Johan Heldenbergh en personnage séducteur, littéralement diabolique est assez époustouflant dans sa prestation plutôt troublante ! Une réussite indéniable qui nous fera méditer sur les avantages incontestables d'une vie toute tranquille même si un peu routinière !
    Bernard S.
    Bernard S.

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 54 critiques

    4,0
    Publiée le 24 juin 2015
    un thriller très sombre (même au niveau de la photo!) mais prenant et bien équilibré, avec une interprétation parfaite, en particulier Reda Kateb évidemment ! Le personnage cadre parfaitement à son rôle basique ! C'est toujours un bonheur à ce niveau. Un bon film donc !
    MaxouPix
    MaxouPix

    Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 22 juin 2015
    J'ai trouvé ce film pas trop mauvais mais lent et plat à certains moments. Des scènes assez sympa jongles avec des des scènes "manquantes" à mon goûts ... On n'en voit pas assez à certains moments, et trop à d'autres ce que je trouve dommage. Malgré ça le film est un bon thriller qui nous tiens jusqu'au bout mais qui manque de quelque chose.
    César D.
    César D.

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 408 critiques

    4,0
    Publiée le 18 juin 2015
    un thriller tout en finesse, sans grosses scènes massues auxquelles on a généralement droit dans ce genre de film, avec un Reda Tateb parfait, comme à son habitude. j'y n'suis allé que pour lui (et aussi pour Ludivine Sagnier) et pense que c'est là un de ses meilleurs rôles.
    Bruno V.
    Bruno V.

    Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 15 juin 2015
    No futur pour la classe moyenne. Vu en avant-première à Saint Gilles Croix de Vie avec le réalisateur Fred Grivois. Un vrai film noir, tragique ou l'issue parait inéluctable. Le parti-pris des éclairages instaure une vraie ambiance qui met en valeur le caractère sombre des acteurs. Un ovni dans le cinéma français. Un très bon moment.
    titicaca120
    titicaca120

    Suivre son activité 184 abonnés Lire ses 1 219 critiques

    4,0
    Publiée le 19 juin 2015
    un bon polar superbement interprété au rythme lent Reda Kateb est excellent dans ce registre de type un peu paumé avec des problèmes de couple , de s'occuper de son père malade et surtout des problèmes financiers. sa vie bascule lors d'une mauvaise rencontre. une belle mise en scène style film policier noir.
    laurence l
    laurence l

    Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 584 critiques

    3,5
    Publiée le 25 juin 2015
    Bon polar noir et très bien joué. On descend dans cet enfer de la violence avec notre personnage très convaincant. Comme quoi ça peut aller vite....
    DarkAkuma02
    DarkAkuma02

    Suivre son activité 45 abonnés

    3,5
    Publiée le 23 juin 2015
    Ce film m’a plutôt intéressé. Il s’agit de l’histoire d’un homme, pratiquant le tir à longue distance dans un cadre sportif avec beaucoup de talent, qui rencontre différentes difficultés financières. Il va se faire proposer d’exécuter des contrats pour des personnes peu fréquentables. Le rythme de ce long-métrage est assez lent. Beaucoup de temps est consacré à l’introduction des différents protagonistes et aux problèmes auxquels est confronté le personnage principal incarné par Reda Kateb. Les conséquences de ses choix sont développées dans une seconde partie de manière plutôt crédible. Il en résulte un film au suspense efficace.
    dominique P.
    dominique P.

    Suivre son activité 509 abonnés Lire ses 452 critiques

    4,0
    Publiée le 20 juin 2015
    Un très bon thriller dramatique. C'est une histoire très dure mais le film est très bien foutu et interprété.
    labellejardinière
    labellejardinière

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 56 critiques

    1,5
    Publiée le 23 octobre 2015
    Ce portrait d'un quidam (enfin, pas tout à fait - champion de tir sportif) en sniper stipendié par la mafia (ou autre organisation criminelle - pas très clair), saisi par le vertige de l'argent gagné salement, puis se rachetant (car bon mari, bon père... et même bon fils) est plutôt laborieux, et sans relief. Les incohérences scénaristiques, les approximations psychologiques, la réalisation minimaliste et monotone (à défaut de style) ne sont pas compensées par le seul point positif, l'interprétation (l'insupportable Sagnier mise à part). On soulignera surtout la performance de l'excellent Belge flamand, Johann Heldenbergh ("La Merditude des Choses").
    gfilm
    gfilm

    Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 18 janvier 2018
    Très bon film. Normalement pas mon genre, mais je fus très agréablement surpris. Je vous le conseille.
    Flaw 70
    Flaw 70

    Suivre son activité 226 abonnés Lire ses 98 critiques

    2,0
    Publiée le 1 juillet 2015
    Il n'y a vraiment que deux choses qui ressort du cinéma français, les comédies populaires et les polars. Ils représentent facilement 80% de la production cinématographique française et on clairement du mal à se renouveler, devenant des films insipides qui s'enfoncent dans la médiocrité et rare sont les fulgurances qui montre que le cinéma français a encore des choses à offrir. Néanmoins on aurait pu croire que La Résistance de l'air face parti de ses fulgurances, un jeune réalisateur qui en veut, un casting intéressant, qui bénéficie de la popularité croissante de Reda Kateb, et un contexte original. Pourtant le film ne sera pas à la hauteur de ses promesses, faute à un scénario un peu à la ramasse qui ne s'émancipe pas des polars classiques et qui succombe aux erreurs de premier film, il veut trop en faire. Le scénario se dilue dans les tonalités, on passe du thriller au drame familial en passant par un forme de success story en relatant l'ascension puis la chute du personnage dans le milieu de la criminalité, à tel point qu'il perd toutes substances. Le film ne semble plus savoir où aller, se perd dans le traitement de ses personnages et devient inconsistant. Choisir une direction précise et s'y tenir aurait été plus judicieux car là c'est trop bordélique et ça manque d'intérêt. De plus les personnages peinent à captiver, malgré un sens du dialogue certain rendant plusieurs confrontations verbales assez pertinentes, et surtout ils sont mal gérés. Les personnages les plus intéressants sont évacués du récit comme ça sans prévenir, à l'image de Renaud celui qui engage le personnage principal, il était très intriguant mais il est trop vite mis de côté. Ensuite certains personnages semblent forcés dans l'intrigue comme le personnage du père du héros, qui même si il sert un des propos du film, narrativement cet ajout fait de trop. Après on se plonge entièrement dans le point de vue de Vincent, le personnage principal, donc que les autres personnages soit plus mis en retrait peu se justifier mais paradoxalement ce sont les personnages qui gravitent autour de lui qui le rendent intéressant car sans eux il manquerait cruellement de personnalité. On a parfois même du mal à comprendre son résonnement et ses décisions et quand les personnages secondaires sont mis de coté, on perd de l'intérêt pour son histoire et cela nous mène à un final mou dénué de véritables enjeux. Pour compenser ses grosses lacunes on peut quand même compter sur un très bon casting. Reda Kateb n'a plus à prouver que c'est un excellent acteur et ici il tient le film sur ses épaules arrivant même à combler les lacunes de son personnage par la force de son interprétation. Johan Heldenbergh s'en sort aussi admirablement bien dans son rôle trouble et on notera aussi Ludivine Sagnier qui est très naturelle malgré le fait que son personnage, ainsi que tous les personnages féminins, soit terriblement stéréotypés. Autre défaut du film et pas des moindres, c'est sa réalisation. La photographie est hideuse, essayant une esthétisation avec du gris ( tout dans ce film n'est que des nuances de gris ) mais cela donne un rendu qui est juste moche et très proche d'un téléfilm de TF1. Le montage se fait en plus hésitant et la bande sonore est agaçant car le thème musical est toujours le même et il revient sans cesse. Après pour le travail de mise en scène de Fred Grivois il y a quand même quelques bonnes idées, des cadrages intéressants et une maîtrise encore un peu timide mais qui est bel et bien là. Néanmoins à aucun moment j'ai eu l'impression d'être devant un film de cinéma, l'ensemble fait vraiment téléfilm de luxe et peine à captiver surtout que les quelques scènes d'actions sont terriblement molles dans leurs exécutions. En conclusion La Résistance de l'air est un film peu recommandable, il n'est pas totalement mauvais mais il est loin de convaincre. On n'est devant un résultat plus que bancal qu'on ne peut que qualifier de pas terrible. Les acteurs et certaines joutes verbales arrivent à maintenir éveiller mais on suit l'ensemble d'un ennui poli. Après à savoir si Fred Grivois peut être un réalisateur intéressant pour le cinéma français, c'est encore trop tôt pour se prononcer. Il a des idées qui peuvent être intéressante mais il à du mal à les mettre en application. Tout au plus pour le moment il vient de prouver qu'il pourrait faire un téléfilm du jeudi soir plutôt correct mais c'est encore loin de faire du bon cinéma.
    Cine vu
    Cine vu

    Suivre son activité 110 abonnés Lire ses 274 critiques

    2,5
    Publiée le 6 novembre 2015
    Résistance à la misère Reda Kateb l’insaisissable, tour à tour: anonyme, dangereux, ambigu, voyou ou pauvre type, un caméléon qui nous bluffe de film en film, il est là pour durer et quelque soit la qualité du film, il nous fait avaler la pilule du scénario, ce type est fait pour être aimer. Vincent est un drôle de type, déçu et malheureux, son échec semble trop lourd à porter et sa vie part en morceaux. Delphine n’est déjà plus là quand il a le plus besoin d’elle. Alors il va commettre l’irréparable pour tout réparer. Une bonne réalisation mais une histoire avec des imperfections et des faux-pas, l’approche de Renaud vers Vincent pour l’engager sur un contrat est peu crédible… Mais on s’attache à Vincent, on le suit pas à pas et c’est avec lui que l’on vise et que l’on tire avec le désir de ne pas rater la cible et sans état d’âme. Puis Vincent est comme en état de grâce après son premier contrat et sa personnalité bascule jusqu’à ne plus lui ressembler, un double personnage totalement maitrisé par Kateb. Joli passage de Tchéky Karyo jouant la fin sans faux semblant. Ludivine Sagnier fait partie de nos bonnes comédiennes françaises mais toujours un peu égale à elle-même. Malgré la collaboration de Thomas Bidegain sur le scénario Fred Grivois n’a pas su me convaincre sur ce premier long métrage mais c’est, quand même, au dessus du panier, il a su saisir la grisaille, la mélancolie et la colère de certains polars les plus sombres.
    Septième Sens
    Septième Sens

    Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 516 critiques

    1,5
    Publiée le 6 juillet 2015
    Respirer, souffler, ajuster, tirer. Champion de tir, Vincent se sent bien plus à l'aise dans son stand d'entraînement qu'à son domicile, où tout part à volo. L'argent manque de plus en plus et les dettes s'agrandissent. Notre homme ne sait plus quoi faire, jusqu'à ce qu'une proposition particulière lui soit faite. Le but d'un thriller est simple : inspirer au spectateur un stress progressif. Mais avec ce récit fade et sans enjeu, ce ressenti ne vient jamais et le casting ne suffira certainement pas à combler notre frustration. La résistance de l'air est un faux polar qui ne sait pas où il va. Le personnage principal est mal écrit et ses intentions sont floues. Le fait de tuer quelqu'un ne semble pas le préoccuper outre mesure et ses attitudes (vis à vis de l'argent ou de sa femme) ne sont pas claires. Mal conçu, le scénario ne progresse pas comme il devrait et faiblit avec des baisses de rythme et un manque total de surprise. Tout est attendu. Tout arrive comme prévu. Brouillon, que représente vraiment ce long-métrage ? Un récit réaliste comme les personnages le montrent ? Ou totalement fictionnel à l'image de certaines phases d'action ? Tout le premier tiers de la narration ne sert qu'à expliquer une chose : les futurs agissements meurtriers de Vincent. Sa femme qui lui met la pression, le papa malade et un crédit à rembourser sont alors les tristes et prévisibles facteurs qui ne peuvent pas nous faire apprécier la suite des évènements. Il faut savoir une chose importante, le public n'aime pas être trop pris par la main. Il est ici carrément sous contrôle.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top