Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Un voyage
note moyenne
2,7
28 notes dont 11 critiques
0% (0 critique)
27% (3 critiques)
0% (0 critique)
27% (3 critiques)
27% (3 critiques)
18% (2 critiques)
Votre avis sur Un voyage ?

11 critiques spectateurs

cylon86
cylon86

Suivre son activité 446 abonnés Lire ses 4 389 critiques

1,0
Publiée le 26/04/2014
Moi qui avais aimé le Samuel Benchetrit très classe de "J'ai toujours rêvé d'être un gangster" et le Samuel Benchetrit sympathique de "Chez Gino", me voilà complètement pris de cours devant ce nouveau long-métrage du réalisateur. Certes, il a sujet et pas n'importe lequel. Mais pourquoi prendre une heure et demie de notre temps pour raconter ce qu'il aurait pu faire en un court-métrage de vingt minutes ? Pourquoi doit-il nous malmener avec sa caméra qui ne cesse de bouger et sa photographie dégueulasse ? Pour être au plus proche de son sujet et de ses acteurs ? On aurait cru Benchetrit plus intelligent que ça. Il n'y a pas besoin de gros plans et d'une photographie sans artifices pour nous faire rentrer dans une histoire, au contraire. Dès le début, ça sent le mauvais cinéma d'auteur et on ne peut s'empêcher de se dire que ça va passer, que ça va devenir bien. Mais à part Anna Mouglalis et quelques scènes, ça ne devient jamais bien. Ça devient chiant et c'est vraiment dommage car on aurait voulu que ce soit bien plus.
Mondocine
Mondocine

Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 292 critiques

2,5
Publiée le 22/04/2014
Petit film courageux ou acte manqué ? Un peu des deux... Un Voyage est un exercice courageux de Samuel Benchetrit qui s’empare d’un sujet difficile et tourne avec simplicité et passion pour porter à l’écran plus qu’un drame lacrymal, une histoire d’amour lumineuse défiant les lois de la tragédie. Effort à la fois minimaliste et ambitieux, Un Voyage laisse cependant un sentiment troublant de creux et d’inabouti, doublé d’un manque d’émotion notoire. A trop vouloir éviter le pathos, Benchetrit fuit vers l’extrême opposé. Reste un soupçon d’ennui, une pincée de déroutant, une cuillère à café de redondance et une esthétique numérique peu gracieuse enveloppant une histoire qui fait des mystères pour pas grand-chose.
rachel690
rachel690

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 23 critiques

0,5
Publiée le 23/04/2014
Nul et insupportable ! Prétentieux et vain ! Aucun talent n est pas Rossellini qui veut et surtout pas ce réalisateur !
Dexter Bauer
Dexter Bauer

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 206 critiques

1,5
Publiée le 27/04/2014
...en absurdie Ce qui frappe dés les premières secondes de ce "voyage", c'est que Samuel Benchetrit varie incroyablement les styles, à défaut d'en avoir un qui lui est propre. Ce même réalisateur qui avait merveilleusement révélé la beauté mystique de sa compagne Anna Mouglalis, la rend ici carrément insupportable. Tant dans l'écriture que le jeu, son rôle est surfait dans l'excentrisme et mal tenu dans la folie. Il manque des temps calmes dans le tempérament de Mona afin de battre la mesure et amener une touche de sensibilité et de réalisme. L'absurde, omniprésent, est une volonté évidente de réalisation. Mais malheureusement l'idée n'est pas maîtrisée et inefficace. On lit l'inspiration venue de chez les maîtres du genre. Hélas, c'est le moins bon de David Lynch, Quentin Dupieux..., qu'on aperçoit. On retrouve l'aspect quelque peu pédant d'Inland Empire, qui en était le seul défaut. Une approche ratée du genre. Comme c'était arrivé avec Wrong, le non-sens n'est là qu'insensé et ne possède aucune profondeur. Ce malgré un scénario qui propose une conclusion presque pragmatique à cette folie. Si certaines interrogations trouvent des réponses intéressantes, le secret qui choque Céline Sallette notamment, d'autres restent dans le vague. La jeune actrice révélée par la série "Les revenants" joue très finement le non-dit. La situation du fameux voyage, au fort potentiel comique inexploité, fait partie des choix qui rendent le films aussi intriguant que repoussant. Inconsciemment on cherche à comprendre l'enjeu du récit et son absurdité, ce qui démontre d'une utilisation hasardeuse du genre. Le contre-pied de la scène de classe, pas si mauvaise d'ailleurs, est intéressant mais pas approfondi dans l'humour (absurde justement) qu'il peut provoquer. Le dialogue de cette quasi-ouverture du film promet un voyage de noce qui se destine en fin de compte en Suisse. Sans le charme d'un chalet, d'un station de ski...ou d'une banque. Non la Suisse qu'on cache, celle qui est moche, la citadine. Le décors est donc fait de vieux immeubles, de ciel gris et d'asphalte humide. Une scène fait tout de même respirer l'air frais de la montagne. Le scénario et sa mise en image travaille drôlement la frustration du spectateur. Il manque une clé et c'est assez bien insinué pour qu'on le ressente. Mais les réponses ne sont pas amenées subtilement et progressivement pour nous permettre de lire petit à petit la situation. On ne peut apprécier ou adhérer au contexte ni même à sa conclusion donnée à la fin, bien qu'elle soit logique et intéressante sur le papiers. La fin prend plus de court qu'elle ne saisit et ce parce que le film ne traite jamais du sujet qu'elle aborde. On suit les errances d'un couple en perdition. Ils se demandent si ils seront toujours ensemble à la fin du week-end, mais le savent finalement très bien. Ce manque de d'ailleurs de clarté. On cherche constamment à cerner ce couple et les fondements de leur relation, car là encore ça n'est pas très clair. "Un voyage" ne nous invite pas suffisamment dans l'histoire de vie de ses personnages. Un film intimiste nous rend voyeur. La discussion d'un couple derrière soi au cinéma, d'une jeune femme devant nous à la caisse, de deux mamies à la boulangerie peut facilement nous captiver. Le temps d'une escapade on boit les détails dévoilant le tempérament des personnes et la nature de leur relation, bref leur intimité. Le cinéma permet de rendre saint ce voyeurisme. Ainsi de simples scènes de vie peuvent fasciner. Le repas par exemple en est tout un symbole, souvent utilisé. Ce qui nous donne une scène marquant très bien l'échec de ce film dans sa facette "histoire de vie". Au restaurant on ne voit jamais le couple manger, la scène est coupée par un montage affreux. Et surtout le dialogue est consternant de vide et de fausseté. Aucun intérêt à nous faire suivre les amants qui marchent pendant près d'une minute (ou leur voiture quelque minutes plus tôt). Pas plus que de nous les montrer se baignant en plan large, pendant autant de temps. En revanche la scène suivante dans le bateau avait quelque chose de plus chiadé dans la photographie et le son et aurait méritée de durée plus que dix secondes. Sous des airs de film d'auteur, Samuel Benchetrit signe surtout un essai raté. Plus parodique qu'original, "un voyage" se rate autant dans l'humour absurde que dans la sensibilité de l'intime. Exception faite pour la scène du paquet de clope, assez amusante et touchante.
vousavezditnavet J.
vousavezditnavet J.

Suivre son activité Lire sa critique

0,5
Publiée le 25/04/2014
un film navet, un film navrant. Que cherche Samuel Benchetrit ? Après le très mauvais "chez Gino", il s'essaye au drame pour se racheter une conduite? Si c'est le cas voilà une nouvelle et magistrale sortie de route. Ce voyage, on n'en revient pas : Mise en scène inexistante, jeu des comédiens mauvais au-delà du concevable, nullité du scénario… la liste des travers du film est longue, trop longue. Pauvre Anna Mougladis… se prêter de la sorte au ridicule d'une histoire sans souffle, mal embouchée, et pas inspiré. L'ensemble est si laid… J'aurais aimé sauver quelque chose dans film mais c'est juste impossible. Benchetrit l'impétrant au panthéon de la nullité cinématographique a réussi son coup. Brouiller son image de bouffon romantique et parvenir à vous faire détester le cinéma d'auteur français. Car c'est sur leurs plates bandes qu'il prétend marcher. Pense t'il revendiquer une filiation quelconque ? Pauvre Maurice, repose en paix car jamais tes admirateurs ne confondront ton œuvre avec ce qui n'est rien moins qu'un avorton de film, ou un film avorté, ou la moitié d'un navet. la messe est dite. alleluia ! Update : c'est assez drôle (ou pathétique) de jeter un coup d'oeil au lien ci dessous. cela vaut le détour. marketing féroce, imposture majeure, rigodon absurde.
Aloys M.
Aloys M.

Suivre son activité 3 abonnés Lire sa critique

4,5
Publiée le 03/05/2014
Pourquoi ce film magnifique, subtilement réalisé, visiblement avec de petit moyens, ou probablement également aussi avec la volonté de rester au plus près du réel -qui pourrait être celu ide tout un chacun-, sans fausseté esthétique, admirablement bien interprété notamment par les deux acteurs principaux, si justes, si forts, remarquablement écrit aussi et sur un sujet si profond, si cruel, pourquoi donc ce petit chef d'oeuvre de Benchetrit, a été aussi sabré par la critique?? C'est assurément mystérieux. La discrétion de sa distribution, très peu de publicité (qq affiches murales miniatures plutôt que de réels panneaux publicitaires habituels sur les bus, abris-bus ou le métro), donne une idée sur le budget minimaliste de cet ovni cinématographique comparé aux autres films français du moment. Et les critiques presses visiblement ne savent pas faire grd chose d'autres que de plébisciter les succès commerciaux des grandes productions. Si tel n'est pas le cas, si ce n'est pas juste affaire de marketing ou de petits copinages, alors c'est encore pire et plus désespérant encore : à savoir qu'ils n'ont vraiment rien compris. Honte au Nouvel Obs et à Télémara, oscars de la critique dépourvu de la moindre intelligence pour écrire de pareils calomnies... Mais c'est une lapalissades : les oeuvres rares et puissantes, voire dérangeantes, ne sont pas faites pour être mise sur le devant de la scenes même si elles propulsent le spectateurs bien plus loin, dans la réflexion, les niveaux de lectures multiples, ...etc que les navets poussés en avant comme Barbecue ou Le dernier Diamant!.. encore moins pour être comprises par la critique bourgeoise. Pour moi, c'est un film coup de point, un chef d'oeuvre à voir de toute urgence!
Thierry M
Thierry M

Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 2 435 critiques

2,0
Publiée le 29/04/2014
Ce qui pouvait être un film touchant est malheureusement une histoire pénible et grotesque.
Flore A.
Flore A.

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 518 critiques

1,5
Publiée le 25/04/2014
"Un voyage" veut aborder un thème touchant et très intéressant, mais exceptée la fin, attendue mais émouvante, c'est fait de façon maladroite, souvent exaspérante. Dommage.
irene b.
irene b.

Suivre son activité Lire ses 2 critiques

4,5
Publiée le 25/04/2014
Très beau film! Interprété magistralement. On nous tiens en haleine, on veut croire à quelque chose, c'est touchant. Merci de réaliser ce genre de film, avec des moyens comme ceux là, merci de raconter, de donner les sentiments humains, merci pour la beauté. Très grand bravo.
Marilyne Breant
Marilyne Breant

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 52 critiques

2,0
Publiée le 21/04/2014
Caméra au poing et au plus près de ses comédiens, Samuel Benchetrit s'attaque à un sujet rarement traité et qui fait toujours polémique : celui du suicide assisté. La réalisation sobre et sans fioriture, très proche du documentaire ou du reportage, interdit un pathos inutile et malvenu. Ce "voyage", on en connaît le but dès les premières secondes. "Je vais mourir dans une heure, un jour où tu m'aimes" dit Mona à son époux. C'est au fil de l'histoire qu'on en découvre les raisons et la façon de faire, au gré des rencontres et des tête à têtes tantôt passionnés tantôt silencieux du couple. De nombreuses scènes vous ferons ouvrir des yeux ronds d'incrédulité, l'absnce de transitions vous prendra en traître. Et attention aux petits coeurs ( et estomacs ) sensibles, la "caméra au poing" poussée à l'extrême peut donner le mal de mer (ma voisine de ciné s'est sentie mal pendant tout le film). En Bref : on ne sort pas les mouchoirs et on n'y va pas pour sangloter, ni pour se divertir. Ça se regarde comme un documentaire, raconté par la belle voix cassée d'Anna Mouglalis.
Gael L.
Gael L.

Suivre son activité 2 abonnés Lire sa critique

4,0
Publiée le 25/04/2014
très beau film , et très émouvant ,et plein d émotion tous le long du film je trouve que le petit garçon dans le film joue merveilleusement bien ,très touchant le petit boutchou tous les acteurs d ailleurs !!!!!!! très grande actrice anna
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top