Mon AlloCiné
The Disaster Artist
note moyenne
3,8
1558 notes dont 129 critiques
12% (15 critiques)
33% (43 critiques)
40% (52 critiques)
8% (10 critiques)
6% (8 critiques)
1% (1 critique)
Votre avis sur The Disaster Artist ?

129 critiques spectateurs

FredArrow

Suivre son activité 321 abonnés Lire ses 875 critiques

4,0Très bien
Publiée le 11/03/2018

Si on devait établir un classement des grands dingos lunaires contemporains, le nom de Tommy Wiseau y figurerait sans doute en bonne place. Le résumer reviendrait à parler d'un extraterrestre sorti de nulle part et doté de capacités financières inexplicablement illimitées qui, un beau jour, devant les multiples refus essuyés en tant qu'acteur, a décidé d'écrire, produire, réaliser et interpréter son propre long-métrage, "The Room", aujourd'hui culte par son statut d'un des pires films du monde auprès d'un cercle de plus en plus large d'aficionados. En choisissant de le dépeindre au travers de son amitié avec celui qui deviendra l'acteur principal de son "chef-d'oeuvre", Greg Sestero (d'après le livre éponyme de ce dernier relatant son étrange relation avec Wiseau et le tournage qui s'ensuivra), James Franco nous dresse un portrait de Wiseau proche de celui de la créature de Frankenstein, image à laquelle le film le renvoie d'ailleurs explicitement souvent. Conspué par la foule pour sa différence (son manque de talent flagrant sur lequel lui-même reste aveugle lui vaut les moqueries de tous), l'acteur est en fait décrit comme un "monstre" innocent, sans âge, à peine sociabilisé, qui, mué par sa seule conviction naïve d'être fait pour la cinéma (et ce, sans en avoir la moindre connaissance culturelle ou technique), voit tout à travers les yeux d'un grand enfant capable des plus beaux émerveillements comme des pires caprices. Un comportement si infantile qu'il va influer sur sa relation avec Sestero jusqu'à impacter tout le tournage de "The Room" car, alors que Wiseau ne semble plus pouvoir évoluer vers une forme quelconque de maturité, Sestero, lui, va grandir. Passant du statut de meilleur ami naïf galérant d'audition en audition tout comme son compère à celui d'un jeune homme avec une relation sentimentale stable et de nouvelles opportunités professionnelles, le comédien va attiser sans le vouloir la jalousie de Wiseau trahissant une peur primaire à peine voilée de ce dernier de se retrouver à nouveau seul (comme, on peut le supputer, il l'était avant leur rencontre) et creusant un profond gouffre entre eux. L'incompréhension de Wiseau face au fait que son ami ne lui soit pas totalement dévolu en l'ayant impliqué dans son projet de film trahira une fois de plus un ego d'enfant blessé qui ne peut/veut plus grandir. Avec bien entendu beaucoup d'humour et un regard distancié plein d'ironie (mais dont le tour de force est d'éviter l'écueil du cynisme), "The Disaster Artist" nous offre par le prisme de cette relation ubuesque le making-of de "The Room" en dévoilant les secrets de fabrication de toutes les scènes et dialogues autant cultes que ridicules qui ont fait sa renommée. Aussi drôle que gênant selon les états d'âme de Wiseau, "The Disaster Artist" nous apprend, en réalité, par effet de miroir à l'explication de Sestero envers Wiseau lors de l'avant-première au coeur de l'acte final très réussi du film, à comment réellement aimer "The Room", c'est-à-dire en allant au-delà des apparences d'un simple nanar sujet à toutes les moqueries pour y voir le projet fou et pourtant mené à bien d'un doux dingue grâce au soutien d'une amitié indéfectible. S'appropriant avec un mimétisme dément le rôle de Wiseau (son Golden Globe est amplement mérité), James Franco parvient à faire d'un véritable "désastre" une réussite qui restera dans doute comme son meilleur film à ce jour. Au moins, Tommy Wiseau n'aura pas à payer pour que "The Disaster Artist" reste à l'affiche, ses qualités suffiront à faire son succès...

alice025

Suivre son activité 427 abonnés Lire ses 865 critiques

4,5Excellent
Publiée le 10/03/2018

James Franco revient en pleine forme en incarnant Tommy Wiseau, réalisateur du célèbre nanar « The Room », sorte de triangle amoureux dramatique. On y découvre ainsi la rencontre entre Tommy et Greg, leurs espoirs de cinéma et leurs ambitions, puis le tournage et les coulisses du film, jusqu'à son avant-première officielle. Franco est complètement bluffant et surtout hilarant, ses scènes de tournage et son comportement sont à mourir de rire. Cependant, ces moqueries restent bienveillantes car on reste très touché par son rêve absolu de vouloir faire son propre film en y mettant toute sa volonté. C'est une personne autant étrange et caricaturale qu'elle en est émouvante et sensible. En bref, un film scotchant et amusant mené par une performance saluée de James Franco. ciephile-critique.over-blog.com

Le cinéphile

Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 1 834 critiques

4,0Très bien
Publiée le 21/02/2018

The Disaster Artist appuie un peu plus l'intérêt que le public porte à The Room et à son étonnant cinéaste Tommy Wiseau. Drôle, touchant, fidèle, le film épaissi un peu plus le mystère qui entoure cet homme, parfaitement interprété par James Franco précis et entraîné pour porter ce rôle hors du commun. https://m.facebook.com/la7emecritique/ http://www.lavisqteam.fr/?p=34521

AM11

Suivre son activité 205 abonnés Lire ses 4 535 critiques

4,0Très bien
Publiée le 04/01/2018

Comme depuis le début de sa carrière, James Franco est là où on ne l'attend pas. Que ce soit devant ou derrière la caméra, on peut difficilement cerner sa carrière, car il peut passer d'un petit DTV à un gros film et personnellement, c'est ce que j'apprécie chez lui. Comme Tim Burton, il y a plus de 20 ans, il s'intéresse à un réalisateur d'abord moqué puis reconnu pour ses mauvais films. Tommy Wiseau n'en a fait qu'un seul, mais il a marqué les esprits. Ce dernier est un personnage très intrigant dont on ne sait rien ce qui participe au mystère entourant son personnage. Ici, Franco ne dévoile rien de plus par respect pour Wiseau. Dans ce film, James Franco ne se moque absolument pas, on rigole beaucoup, mais c'est toujours bienveillant et le message du film est même positif. C'est un film sur les rêves et surtout sur l'amitié. Tommy est quelqu'un d'entier qui est peut-être dans son monde, mais qui est très généreux sûrement trop d'ailleurs... J'ai adoré le film, il est d'une certaine manière intéressant, car c'est du boulot de faire un mauvais film, très amusant et d'un côté assez attendrissant. Je crois que la dernière scène qui est d'abord cruelle pour le réalisateur avant d'être très drôle résume bien l'ensemble. Que l'on connaisse ou pas "The Room", cela n'a pas d'importance. C'est un très bon film qu'il faut de préférence voir en VO ne serait-ce que pour la performance de James Franco qui est excellent et hilarant.

dominique P.

Suivre son activité 255 abonnés Lire ses 1 746 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 11/03/2018

C'est assez difficile de noter ce film car il tout à fait particulier, hors de sentiers battus. Mais dans l'ensemble j'ai bien aimé. L'acteur James Franco, par ce film, a souhaité raconter une histoire véridique. Ce n'était pas forcément nécessaire de faire connaître aux gens cette histoire, mais son souhait se respecte et le résultat final est pas mal. Voilà l'histoire racontée : Cela parle d'un type qui s'appelle Tommy Wiseau, mais son âge, son lieu de naissance et l’origine de ses moyens financiers restent inconnus. Son allure gothique, cheveux noirs très longs, teint pâle, dégaine de hard-rocker, ne peut passer inaperçue. Surtout, il possède un étrange titre de gloire. Au début des années 2000, sans producteur ni réseau, il a financé lui-même, à Los Angeles, un long métrage au budget non négligeable (6 millions de dollars), "The Room", dont il est à la fois le scénariste, le réalisateur et l’acteur principal. Il a aussi assuré les frais de sortie et de publicité de ce mélodrame, shakespearien à ses yeux, mais qui a fait se tordre de rire des salles entières par son amateurisme, au point de susciter un culte moqueur pendant des années, notamment à Hollywood, car ce film fut un immense bide très risible. Voilà, comme je le disais James Franco a souhaité nous raconter cela et même si on s'en fout un peu, ce souhait est tout à fait respectable, d'autant que c'est assez réussi et marrant.

Galaise77

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 101 critiques

4,5Excellent
Publiée le 26/01/2018

Dans la grande histoire du cinéma américain, il y a des noms qui seront définitivement associés à des œuvres aussi surprenantes, que connues pour être des « nanars ». Ces réalisateurs passionnés et doux dingues, soucieux de pouvoir donner leur propre image du cinéma, avec un enthousiasme renversant, mais également avec un sens de la mise en scène qui force parfois la surprise, sont souvent entrés dans le Panthéon des célébrités, par le regard toujours un brin attachant et attaché de réalisateurs talentueux tels que Tim Burton par exemple avec son fameux « Ed Wood ». Cette fois-ci, c’est au tour de Tommy Wiseau, célèbre réalisateur de ce qui est considéré, maintenant, comme le plus grand nanar de tous les temps : « The Room », d’avoir les honneurs d’un film le mettant sous les feux de la rampe pour rendre hommage non pas au talent qu’il semble être le seul à se reconnaître, mais plutôt à celui d’être quelqu’un qui a voulu aller au bout de son rêve, qui s’en est donné les moyens, et qui a su fédérer toute une équipe, même dans les moments de doutes les plus intenses qu’il a pu traverser. Et c’est l’acteur James Franco « La planète des singes : Les origines » qui a décidé de lui rendre hommage, avec « The Disaster Artist » et notamment en n’hésitant pas à rejouer quasiment à l’identique des passages du film de Tommy. Et comme beaucoup de personnes, ayant croisé Tommy Wiseau, force est de constater que le réalisateur est tombé sous le charme de ce personnage au charisme surprenant, et au magnétisme évident. Comme la plupart de ses acolytes qui l’ont suivi à l’instar de Greg Sestero, qui signa d’ailleurs un livre sur cette aventure exceptionnelle que celle de « The Room », James Franco a décidé de raconter l’histoire de ce film, non pas à travers l’œil de la moquerie, mais plutôt en laissant parler la tendresse qu’il éprouve envers le personnage, et en prenant suffisamment de recul pour pouvoir y apporter un sens critique évident. Car « The Room » est surtout le résultat d’abord d’une rencontre entre Tommy Wiseau et Greg Estero, deux personnages aussi opposés que semblables, dans leur manière d’approcher le métier d’acteur et de réalisateur, qui décidèrent de provoquer la chance en se lançant comme défi de permettre à Tommy de réaliser son propre film. Ce dernier étant le plus apte à écrire, réaliser et à partager un univers qui lui est propre, il se lancera un corps perdu dans cette entreprise, avec toutes les dérives artistiques et évidente vers lesquelles il se dirige. Et si le film est devenu culte, c’est notamment parce que les spectateurs d’abord surpris, le soir de la projection se sont laissé prendre au jeu d’abord de la naïveté de l’amateurisme, puis de l’évidence simplicité avec laquelle le réalisateur s’est lancé dans cette histoire. Il y a évidemment une fraîcheur, peut-être un coup de folie de voir cette histoire incohérente avec une mise en scène qui accumule des plans souvent amateurs, et parfois gênants. Et la mise en scène de James Franco, et très loin d’être gênante ou amatrice, elle est au contraire précise et parvient avec une certaine aisance à faire s’opposer différentes personnalités, mais surtout à nous dépeindre un personnage beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît, et à le rendre tout aussi attachant que le vrai. Une naïveté et un magnétisme qui a su trouver le cœur du public présent dans la salle le premier jour. Jamais dans la caricature, le réalisateur a voulu rester au plus proche du personnage, et des différentes scènes qu’il a voulu reproduire, pour mieux s’imprégner de la complexité psychologique de Tommy. Et c’est une véritable réussite, car aux vues des scènes originales du film « The Room», on se rend très rapidement compte que le réalisateur a voulu jouer, à la virgule près, les différentes scènes du film original. Mais, outre le mimétisme, on trouve dans la prestation du comédien James Franco, une précision et une fidélité au personnage qui force le respect tant cela est rare dans une œuvre cinématographique avec autant de précision. En conclusion « The Disaster artist » est un hommage saisissant à un réalisateur devenu culte pour avoir réalisé le plus grand nanar de tous les temps, mais dont le charisme et le magnétisme ont permis de véhiculer une certaine frénésie passionnelle autour de son film. James Franco nous livre là un film remarquablement écrit, à la mise en scène d’une intelligence rare, et à la sensibilité évidente, qui, loin de se moquer, se veut le plus bel hommage que l’on puisse faire à un passionné, peut-être un peu doux dingues, mais qui a le mérite en tout cas d’être allé au bout de son rêve. Finalement c’est peut-être ça la définition de l’artiste !

tony-76

Suivre son activité 567 abonnés Lire ses 1 367 critiques

3,5Bien
Publiée le 16/03/2018

James Franco a le culot de recréer The Room - sacré pire film de tous les temps - de Tommy Wiseau mais le rend avec beaucoup d'humour, d'intelligence et de respect face à l'original. A noter que le tournage de The Room qui est réputé pour être un nanar culte des années 2000 était un véritable capharnaüm ! The Disaster Artist suit cependant d'un peu trop près la trame narrative hollywoodienne classique mais sa bande son est tellement plaisante qu'on oubli les quelques faiblesses du récit... Plusieurs moment mémorables sont au rendez-vous Spoiler: - au tournage quand Tommy Wiseau n'arrive pas transmettre d'émotion ; lors de la projection quand le public est hilare face à ce navet ; les scènes post-génériques qui ressemblent comme deux gouttes d'eau à l'original avec les mêmes mouvements des personnages - ça ne manquent pas, et on sent la touche de J. Franco à ce film en y ajoutant ses amis dans la vraie vie. Franco creuse aussi le personnage et tente de percer son étrange processus créatif. La réussite du film tient aussi à la distribution d'ensemble, constituée de pointures (de Seth Rogen à Jackie Weaver, en passant par Judd Apatow, Zac Efron et Bryan Cranston), est en phase parfaite avec le ton du film original. Les frères Franco arrivent à rendre crédibles ces deux personnages voulant partir loin de chez eux pour ensuite créer un premier long-métrage... Les intentions de Wiseau ne sont pas tellement saisies Spoiler: en voulant parler de manière incompréhensible (dire ses phrases à l'envers), à croire qu'il s'agit d'un extraterrestre ne connaissant pas le monde du cinéma mais il a cette passion de créer quelque chose dont il n'a pas les moyens financièrement et dont le montage de The Room a été une vraie catastrophe. Tommy Wiseau va à la quête du rêve, même si son résultat final n'est pas génial... Donc, The Disaster Artist est une sorte de faux biopic vraiment drôle, touchant par moment et fidèle au créateur Wiseau. Un film de James Franco dont il a reçu le prix du meilleur acteur dans une comédie lors des deniers Golden Globes, entièrement mérité ! A découvrir !

Marcel D

Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 196 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 11/03/2018

Golden Globe du meilleur acteur de comédie, James Franco était également nominé au Golden Globe de la meilleur comédie. Un film superbe, une mise en abime d'une mise en abime qui en dit tant sur ce qu'est un artiste. Encore une fois bien dommage qu'il soit si peu distribué.

ADR

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 163 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 10/03/2018

Un grand film !!! Les acteurs sont excellents, l'histoire est captivante, les dialogues et le scénario sont très bien écrits, les décors sont géniaux, les plans sont super bien filmées et la musique est superbe. Cela nous montre vraiment les coulisses du tournage d'un film en l’occurrence "The Room" qui est considéré comme un film culte à l'heure d'aujourd'hui. James Franco a très bien réalisé ce long métrage mais ce qui saute aux yeux, c'est qu'il transcende l'écran. Il est tout juste incroyable dans le rôle de Tommy Wiseau. Il est tellement à fond dans le personnage qu'il en a adopter l'accent ainsi que la carrure. Tout les acteurs sont géniaux et c'est vraiment époustouflant comme ils ressemblent aux acteurs de l'oeuvre originale. Beaucoup d'humour et d'émotion dans ce long métrage. Aucune longueur, aucun temps mort. Je ne me suis pas ennuyé une seule seconde. Bref, un très grand divertissement, une vraie pépite !!! Un film vraiment fascinant qui ne vous laissera pas indifférent. Je vous conseille vivement d'aller le voir. Il vaut trop le coup.

baldou136

Suivre son activité 78 abonnés Lire ses 400 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 16/03/2018

James Franco se révèle en réalisateur de génie et interprète avec une déroutante perfection l'incompris Tommy Wiseau. Accompagné de son casting d'amis tout aussi talentueux, James Franco signe une comédie fascinante et touchante. Il rend un hommage à l'amitié de Tommy Wiseau et Greg Sestero en livrant probablement son meilleur film en tant que réalisateur, ça aurait mérité un Oscar.

moket

Suivre son activité 59 abonnés Lire ses 2 732 critiques

4,0Très bien
Publiée le 29/10/2018

Un film sur la création d'un nanar intersidéral avec James Franco dans le rôle du plus mauvais acteur du monde, artiste et réalisateur incompris. Franco est superbement impliqué et, malgré ses excès, parvient à rendre son personnage touchant dans son amour pour le cinéma, son envie de reconnaissance ou encore son amitié indéfectible.

bhillereau

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 872 critiques

3,5Bien
Publiée le 10/10/2018

The Disaster Artist, ou comment faire un bon film sur un nanar! Ne connaissant ni The Room, ni l'énergumène qui l'a réalisé, c'est à tâtons que j'ai commencé à visionner cette réalisation de James Franco. Le personnage est complètement barré et, il faut le dire, remarquablement interprété. C'est à la fois la biographie d'un homme loufoque et mystérieux, le making of d'un film nullissime et un pastiche du "Grand" Rêve Américain. A voir pour découvrir le monde de Tommy Wiseau et la performance des frères Franco.

Estonius

Suivre son activité 183 abonnés Lire ses 2 937 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 14/09/2018

A part la performance d'acteur de James Franco, qui d'ailleurs devient vite assez gavante, on se demande ce qu'apporte ce film, ennuyeux, bavard, jamais drôle, alors qu'il aurait dû l'être, et pas mal nombriliste. Une ode à la vacuité ?

Jeon C

Suivre son activité Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 31/08/2018

Ce film est génial ! 👌 Je l'ai adoré � Je vous conseille fortement de le regarder, c'est un chef-d'oeuvre 😊 Spoiler: Ce film m'a fait découvrir le nanar "The Room" que je ne connaissais pas avant d'avoir vu ce film et m'a donné envie de le voir (je n'ai pas réussi à trouver la version vostfr malheureusement 😥) tellement ce film est bien fait et le personnage de Tommy Wiseau (interprété à merveille par James franco) est intriguant. The Disaster Artist est à rajouter au top 10 des meilleurs biopic 🤩

Gregg S.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 113 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 07/08/2018

Un manque de rythme flagrant et un personnage principal qui manque d'envergure. James Franco est bon dans ce rôle de "mauvais acteur", mais cela ne suffit pas à tromper l'ennuie... Dommage car l'histoire est intéressante et ce film aurait gagné à être présenté sous forme de documentaire.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top