Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Battle of the Sexes
note moyenne
3,7
1359 notes dont 124 critiques
4% (5 critiques)
31% (39 critiques)
51% (63 critiques)
12% (15 critiques)
2% (2 critiques)
0% (0 critique)
Votre avis sur Battle of the Sexes ?

124 critiques spectateurs

Frederic S
Frederic S

Suivre son activité 564 abonnés Lire ses 949 critiques

4,0
Jonathan Dayton and Valerie Faris ne sont peut-être pas les réalisateurs les plus prolifiques du monde ("Little Miss Sunshine" date déjà de 2006 et "Elle s'appelle Ruby" de 2012 !) mais notre attente autour de leurs quelques projets s'en trouve toujours récompensés. D'ailleurs, comment ne pas être séduit à l'idée de découvrir leur vision de cette "bataille des sexes", ce match de tennis complètement fou de 1973 entre la jeune joueuse Billie Jean King, symbole de la cause féministe, et l'ancienne gloire devenue bouffon des foules, Bobby Riggs ? Une des grande forces de "Battle of the Sexes" est assurément son casting. Pour sa première apparition post-Oscar (et son film de 2017), Emma Stone prête donc ses traits à Billie Jean King, une joueuse en pleine phase ascendante qui, si elle cherche à obtenir avec courage et défiance une reconnaissance égale entre les hommes et les femmes sur les courts de tennis face à un système phallocrate bien établi, est paradoxalement en plein doute sur sa vie privée. Sa relation avec une jeune coiffeuse entraîne en effet une sorte de dichotomie fascinante chez le personnage incapable d'assumer sa véritable orientation sexuelle dans une société qui n'est pas encore prête à l'accepter (et son entourage, King est mariée) alors qu'elle devient le porte-étendard de la cause féministe dans un milieu sportif qui, lui, se fissure peu à peu face à l'indépendance et au succès de ces joueuses. Face à elle, Bobby Riggs est un tennisman à la retraite, dont la vie familiale et professionnelle moribonde castre la gouaille verbale de show-man qui a fait son succès passé sur les courts. Son addiction contagieuse aux paris en tous genre (il corrompt à chaque fois tous ses amis ou son entourage professionnel de manière tordante) met à mal sa famille : sa femme et son fils aîné semblent dépassés par ce personnage qu'il s'est créé, ne décelant que bien trop rarement l'homme derrière ses multiples écarts et joutes verbales. Le choix de Steve Carell pour l'incarner relève tout simplement de la perfection. Hilarant lorsque le personnage devient un spectacle machiste à lui tout seul avec ses bouffonneries médiatiques, l'acteur lui apporte aussi tout son jeu nuancé pour dresser le portrait d'un homme bourré de failles, tiraillé entre un amour pour sa famille qu'il ne sait plus vraiment comment exprimer et son envie insatiable de retour sous les feux des projecteurs sans qui il semble étouffer. Si la qualité d'écriture n'y est bien sûr pas étrangère, la montée en puissance du duel tant annoncé entre ces deux figures finalement bien plus fragiles qu'il n'y paraît n'aurait sans doute pas été la même sans la prestation de ces deux immenses acteurs délivrant chacun un numéro impeccable avant le choc de leur grande confrontation. Entendons-nous bien, "Battle of the Sexes" n'est pas un film sur le tennis à proprement parler (le match final filmé comme la reconstitution de la rencontre télévisée de l'époque en témoigne) mais celui d'une révolution dans ce milieu sportif et, par son influence, dans la société américaine elle-même, un combat féministe où Billie Jean King devient un symbole de la cause en grande partie par ses propres positions mais aussi du fait des manipulations de Bobby Riggs (il est inconsciemment le créateur de sa rivale sur certains aspects). Évidemment encore d'actualité, le propos trouve une résonance encore plus grande avec les révélations récentes de harcèlement sexuel dans le microcosme hollywoodien allant jusqu'à déteindre sur l'ensemble des société occidentales dans toutes les strates qui les composent. Pour en revenir au film, le format de feel-good movie choisi Dayton et Faris (et n'oublions pas le scénariste Simon Beaufoy) pour développer ce discours combatif a le défaut de sa qualité. D'un coté, la construction adoptée prend si bien le temps d'explorer en profondeur toutes les facettes des deux futurs adversaires qu'il est quasiment impossible de ne pas se laisser emporter ou frémir sur l'issue de leur affrontement mais, de l'autre, le feel-good movie est un genre aujourd'hui tellement codifié que "Battle of the Sexes" souffre parfois de son manque de surprise, surtout si l'on connaît par avance la finalité de cet improbable match. Toutefois, ce serait vraiment faire la fine bouche de ne s'arrêter que sur ce dernier point car la maîtrise de Dayton et Faris pour juguler nos émotions à travers le positivisme qui émane de cette incroyable histoire relève tout simplement d'un travail d'orfèvre à l'efficacité imparable, ces deux-là sont bel et bien deux des meilleurs artisans du grand feel-good movie contemporain.
traversay1
traversay1

Suivre son activité 485 abonnés Lire ses 3 044 critiques

3,5
En 1972, la joueuse de tennis Billy Jean King est au sommet. Une championne qui se fait aussi militante pour une meilleure répartition des gains entre hommes et femmes. Un combat qui est loin d'être gagné d'avance. Et qui prend une tournure inédite quand l'ancien n°1 masculin, Bobby Riggs, âgé de 55 ans, la met au défi de l'affronter. Battle of the Sexes, signé de Valerie Faris et Jonathan Dayton, le double mixte gagnant de Little Miss Sunshine, raconte cette histoire édifiante, qui dépasse largement le cadre sportif pour devenir un symbole de la lutte féministe pour l'égalité des sexes. C'est un film américain et cela signifie, malgré le respect que l'on doit aux réalisateurs, outre une efficacité certaine, un certain manque de subtilité dans la narration. Mais après tout, ce qui est montré est la réalité et si le portrait de ce phallocrate de Bobby Riggs (Steve Carell, excellent) semble chargé, il n'en est pas moins grandement conforme à la vérité. Jeu, set et macho, alors ? Oui, et même si les hésitations de Billy Jean (Emma Stone, remarquable) en matière d'orientation sexuelle occupent une trop large place, cela montre à ceux qui en douteraient encore qu'à l'époque l'intolérance régnait en maître. Quant à la comparaison avec le Borg/McEnroe sorti un peu plus tôt, elle n'a évidemment pas lieu d'être. Dans Battle of the Sexes, les enjeux sont bien différents et le match entre King et Riggs, en dépit de son environnement de jeux du cirque, avait avant tout une valeur emblématique et, osons le mot, historique.
Burnham
Burnham

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 61 critiques

5,0
C'est fait, je viens de voir Battle of the Sexes et quel chef d'oeuvre ! J'ai completement été pris par le film, tellement dedans que je suis allé tcheker sur internet pour voir si l'histoire était vraie de bout en bout, et mal m'en a fait : j'ai été spoilé de la fin. Pas grave, car cela n'empêche pas d'apprécier l'oeuvre. J'ai eu peur au bout des trente premières minutes, car j'ai cru que ça allait partir du sujet principal pour se diriger vers les droits LGBTQ qui n'étaient pour moi pas le centre du film. Et non, ça s'est parfaitement remis en place, et Battle of the Sexes est une pépite à faire regarder à tous les misogynes. Il méritait pour moi une place aux Oscars, surtout par rapport au sujet qu'il a abordé, qui est à ce jour encore d'actualité. Dommage. Emma Stone, qui n'est plus à découvrir est superbe dans ce rôle (elle méritait une place aux oscars elle aussi je trouve) et Steve Carell est génial aussi. spoiler: La meilleure partie du film figure au moment où toute la trame qui amène au duel se fait. Un rythme exceptionnel se crée et se conclue par le match très bien filmé à mon goût accompagné d'une bande originale magnifique. Tout ce mélange m'a mis la larme à l'oeil. Autre chose à noter de bon, c'est que les réalisateurs ont réussi à ne pas tomber dans le fait de représenter en divisant catégoriquement les hommes des femmes, grâce notamment au personnage de Larry et au père de Billie Jean pour montrer que les hommes ne sont pas tous comme Bobby le joueur de tennis. spoiler: P.S : à noter que Bobby n'est pas foncièrement méchant et je trouve que sa relation avec sa femme, et comment Steve Carell le joue, sonne très juste et ne tombe pas dans un excès de représentation du mal, on peut même avoir de la peine pour lui 5 étoiles bien méritées.
cylon86
cylon86

Suivre son activité 449 abonnés Lire ses 4 391 critiques

3,0
Après la rivalité entre Borg et McEnroe exploitée dans "Borg/McEnroe", voilà que le cinéma revient sur un autre épisode fameux de l'histoire du tennis : "la bataille des sexes". Soit l'affrontement sur le court entre Billie Jean King, championne féministe se battant pour l'égalité entre les hommes et les femmes et Bobby Riggs, fanfaron macho provocateur cherchant à se faire remarquer. Comme pour "Borg/McEnroe", l'action principale ne se situe évidemment pas sur le court. Ici, Jonathan Dayton et Valerie Faris s'intéressent surtout à la figure de Billie Jean King, une femme qui cherche le changement tout en cachant son homosexualité afin de ne pas s'exposer aux quolibets d'un public masculin sacrément machiste (ce qui d'ailleurs, n'a pas tant changé que ça...). Grande féministe qui a toujours été soutenue par son mari (plus compréhensif que lui, tu meurs !), Billie Jean King fait face à un Bobby Riggs qui n'a finalement pas été aussi macho qu'il le clamait, en témoignent les scènes dont il bénéficie dans le film, nous montrant un joueur compulsif qui a connu une belle histoire d'amour avec sa femme. Classique dans sa construction et très calibré "feel-good movie à grand thème", "Battle of the Sexes" vaut surtout pour la solidité de son interprétation. Emma Stone livre ici une très belle prestation, intense et investie qui se trouve être, en plus dans l'air du temps. Face à elle, Steve Carell est parfait en Bobby Riggs, non seulement parce qu'il lui ressemble physiquement mais parce qu'il livre aussi ses failles derrière ses bravades. Complété par un casting de seconds rôles tous impeccables (Andrea Riseborough, Sarah Silverman, Austin Stowell, Alan Cumming, Bill Pullman...), le film se voit avec plaisir, délivrant de belles émotions même si le spectacle est un peu calibré.
Michel C.
Michel C.

Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 647 critiques

3,0
Le Tennis est finalement très loin d'être l'acteur principal de cette réalisation.... , nous sommes bien au sein des débats féministes légitimes..... Le style des années 70 bien restitué est agréable et frais. Les personnages légèrement poussés tant sur le masochisme de l'ex champion masculin - vivant quelques déboires dans son couple, que de la jeune championne qui hésite dans sa propre vie amoureuse, mais très déterminée à relever ce défi. Même si quelques lenteurs se font jour, l'ambiance et l'esprit de cette lutte - qui est bien au centre des débats brulants - sont habilement proposés. Il plaira bien sur davantage à des amateur de ce sport, et pourrait même être un poil ringard pour les autres..... !!**
dominique P.
dominique P.

Suivre son activité 405 abonnés Lire ses 1 926 critiques

4,0
C'est une comédie / biopic faite par les réalisateurs de "Little Miss Sunshine". Je trouve que c'est très intéressant d'avoir fait un film sur cette histoire vraie. La première heure on s'ennuie un peu car on nous montre d'abord les personnages et tout ce qui précède le fameux match. Mais la dernière demi-heure est vraiment fabuleuse. Outre le match en question, c'est intéressant de voir un peu de la vie de la joueuse Billie Jean King. Les années 70 sont très bien reconstituées et les acteurs sont excellents. Si on s'intéresse au tennis, c'est vraiment un film à voir.
tony-76
tony-76

Suivre son activité 622 abonnés Lire ses 1 401 critiques

3,5
« La vie est un pari. » Battle of the Sexes est un drame biographique s'intéressant à l'histoire de la féministe Billie Jean King engagée qui souhaite lutter pour faire avancer la cause des femmes dans son sport. Elle décide donc de livrer un match avec Bobby Riggs, un ancien joueur qui voulait prouver que les hommes étaient meilleurs que les femmes. Riggs s'amusait à faire des comparaisons entre les hommes et les femmes pour attirer l'attention à un moment où il était considéré comme une chose du passé (devenu célèbre dans les années 30) ! Et les femmes ont été ébranlé par les remarques misogynes de ce joueur prétentieux mais spoiler: grâce à King, les hommes voyaient les femmes différemment - après sa victoire. Le fameux match que se sont livré King et Riggs est l'un des principaux moteurs du film, spoiler: il ne dure pas très longtemps à l'écran mais demeure excellent à regarder ! Après peut être que certains amateurs de tennis seront déçus de voir que le long métrage est spoiler: bien davantage un drame biographique qu'un drame sportif. C'est pour cela que les réalisateurs ont choisi de montrer les évènements de toute cette confrontation dans l'histoire du tennis au féminin spoiler: - on s'intéresse à l'attirance sexuelle de Billie Jean King pour sa coiffeuse et aux problèmes de dépendance au jeu de Bobby Riggs - et ils arrivent à nous captiver jusqu'au jour du match ! Le duo d'acteurs est très bon ! Emma Stone et Steve Carell livrent de belles et justes performances dans les rôles-titres. Carell (brillant dans Foxcatcher) arrive à rendre sympathique cet homme égocentrique et manipulateur qui rêve de retrouver sa gloire d'avant, alors que Stone (charmante dans La La Land) offre une interprétation toute en nuances qui nous permet de saisir la pression qu'elle subissait. Des décors vraiment bluffants qui retranscrits bien les années 70 avec leurs voitures de collection et leurs maisons et hôtels... Donc, Battle of he Sexes est un bon biopic qui se démarque des autres sur le paysage cinématographique américain. A noter que le film Borg/McEnroe est sorti le même mois que Battle of the Sexes ! Un rival dans la partie...
Carlos Stins
Carlos Stins

Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 657 critiques

4,0
Biopic sur le match qui a révolutionné la place de la femme dans le sport, "Battle of the sexes" est un film très abouti qui a su me convaincre. Jonathan Dayton et Valérie Faris forment un superbe duo de réalisateurs, proposant un univers très personnel mais qui reste facilement accessible. C'est bête à dire mais on sent que les réalisateurs prennent un plaisir dingue à réaliser ce films et qu'ils s'investissent à fond dans leur sujet, parvenant à dégager de leur long-métrage une énergie particulière qui embarque le spectateur. J'ai adoré le travail de mise en scène effectué sur ce film, une mise en scène à la fois stylisée et porteuse se sens. Chaque plan, en plus d'être agréable à l’œil, rappelle une symbolique et permet de prolonger le propos du long-métrage. Le duo se révèle tout aussi à l'aise dans l'écriture, livrant une oeuvre étonnamment subtile et pleine de nuances. Quand il aborde la problématique du féminisme, le film ne tombe jamais dans la facilité et le manichéisme, se révélant très pertinent dans la manière dont il construit ses personnages. Ces derniers sont d'ailleurs très bien interprétés, notamment par le duo Steve Carell/Emma Stone qui fait des étincelles. J'ai tout de même préféré la première heure du film à la seconde, cette dernière souffrant à mon sens d'un manque d’intensité notamment dans le match en lui même. La mise en scène est alors beaucoup moins inspirée et le film sombre un peu trop dans le romanesque à mon goût.. Cela ne m'a empêché de ressortir charmé de "Battle of the sexes, un film .qui s'est révélé à la hauteur de mes importantes attentes et qui mérite d'être vu.
virnoni
virnoni

Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 578 critiques

3,5
Après un début quelque peu à rallonge, on se prend au jeu de cette femme assez courageuse et volontaire. Je ne connaissais pas le parcours de Billy Jean King. C'est véritablement émouvant : dire que cela a existé. On se pince! Cette tenniswoman a véritablement bouleversé la donne du monde du tennis, comme a permis l'avancée des droits homosexuels. Chapeau Madame! Elle est réellement touchante. Car c'est avant tout un portrait de femme qui se cherche et se découvre en allant jusqu'au bout de ses idéaux et de sa lutte pour le droit des femmes. Elle le fait avec élégance et intelligence, nous donnant encore des leçons de nos jours certainement. Son message est clair, simple, mais sans manquer de convictions, sans être désobligeant avec les hommes non plus. Femme de caractère qui se dévoile dans sa propre sexualité, grâce presque à ce match "exhibition" contre une ex-gloire du tennis masculin. Ce personnage n'est d'ailleurs jamais antipathique tant il respire plus la gaudriole et l'ironie. L'interprétation de Steve Carell fait tout le sel et pep's de cet homme macho mais respectueux et plus joueur que réellement contre la liberté et l'égalité des femmes. Leurs joutes sont par ailleurs l'attrait du film, quand enfin ils se retrouvent. Il faut dc attendre qq peu dans une longue présentation un peu brouillon. Que dire de nouveau sur Emma Stone qui devient de plus en plus star et exceptionnelle dans son jeu. On applaudit devant sa performance et l'intelligence de ses choix de rôles. Longue carrière j'espère pour elle. La réalisation est plutôt pêchue, avec une fidèle et sympathique reconstitution des seventies. L'ambiance donne bcp de charme à l'ensemble également avec une BO pétante! Filmer et rendre passionnant le tennis n'est pas chose aisée. On rentre parfaitement dans le "jeu", stressant même lors des points finaux. On en sort avec un grand sourire et avec des mercis pour cette femme valeureuse. Exemple à suivre.
framboise32
framboise32

Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 1 257 critiques

3,0
On y parle de l’égalité des sexes, de la place de la femme, de la condition féminine. Tout ca sur fond des années 70, la Bande son, les coiffures, les tenues… On y suit non seulement leurs parcours pro incluant leurs entraînements, mais aussi leurs vies personnelles respectives, Le casting du film emmené par le duo remarquable Emma Stone-Steve Carrel est convaincant. Emma Stone cachée derrière de vilaines lunettes joue Billie Jean King. Jeune femme volontaire et battante. Steve Carrell joue le joueur compulsif, ancien numéro 1, macho, sûr de lui, avide de médiatisation, prenant ce match comme gagnant d’avance. Autant Billie Jean King est sérieuse, combattante que le pathétique et idiot Bobby Riggs ne pense que jeu et célébrité. Battle of the sexes raconte une histoire vraie soigneusement reconstituée. C’est efficace, drôle, lucide , nostalgique (l’ambiance des années 70). Plaisant !
Soualmi B
Soualmi B

Suivre son activité Lire ses 4 critiques

4,0
film passionnant , traitant de la double cause féministe et homosexuelle​ chez les femmes , une caricature​ de masochisme bien représentée. Avec ce qui se passe actuellement, le film à toute sa place
Dick C
Dick C

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 378 critiques

3,5
Ah la la Emma Stone et Steve Carell sont vraiment convaincant en Billie Jean King et Bobby Rings, le film est assez classique, rien de surprenant mais bien divertissant, le style des années 70 est bien reconstitué, il y a le féminisme. A voir sans plus
DanielOceanAndCo
DanielOceanAndCo

Suivre son activité 325 abonnés Lire ses 3 590 critiques

2,0
"Oui et??". Tels furent les seuls mots me venant à la fin de ce "Battle of the sexes" et généralement, ça ne signifie rien de bien folichon. Franchement, après "Elle s'appelle Ruby", il s'agit de la seconde fois d'affilée que les réalisateurs de "Little Miss Sunshine" - véritable chef d'oeuvre de comédie - me déçoivent et pas qu'un peu. Alors certes, Emma Stone et Steve Carell sont très bons et cette opposition entre Billie Jean King et Bobby Riggs aussi bien sur le caractère sportif que dans leurs opinions est parfois amusante, mais jamais le film de Valerie Faris et Jonathan Dayton n'arrive à proposer autre chose que de grandes portes ouvertes sur les relations hommes/femmes. Et puis il aurait fallu bien plus que des situations aussi stéréotypées (spoiler: relation adultère pour l'une mais homosexuelle donc on est trop tendance!! ou les problèmes de couple de l'autre avec son obsession des paris) concernant chacun des protagonistes pour pouvoir défendre leur propos. A cela s'ajoute des matches de tennis avec un niveau zéro de mise en scène et d'intensité. Bref, "Battle of the sexes" aurait pu être un feel-good movie si les réalisateurs avaient su garder l'aspect pétillant de leur premier film, heureusement que le casting et certaines scènes sauvent l'ensemble!!
Katia G.
Katia G.

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 23 critiques

3,5
C'est un joli film sur une histoire passionnante, importante et intéressante (et mal connue?). Dommage: le scénar est un peu plat et peut être même qu'avec d'autres acteurs, le film serait passé complètement inaperçu. Mais alors Steve Carell et Emma Stone.... Lui est un des rares à pouvoir me faire compatir avec un c****** fini tant son talent lui permet de jouer des nuances; et elle est à tomber, naturelle et toujours juste, elle crève l'écran comme TOUJOURS. J'ai trouvé la longue scène finale très bien filmée, les reals font du bon travail, les acteurs secondaires sont remarquables: il n'y a vraiment que le scénario qui fâche. Mais grâce à ce film, Billie Jean King est une de mes nouvelles héroïnes!
Elisabeth T
Elisabeth T

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 26 critiques

4,0
Un film très intéressant sur un sujet dans l'air du temps encore aujourd'hui. Les acteurs sont excellents. On regrette juste de ne pas voir davantage de tennis. Le film se focalise un peu trop sur la vie sexuelle de l'héroïne au détriment d'images sur ses talents de sportive.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top