Notez des films
Mon AlloCiné
    Quelques minutes après minuit
    Note moyenne
    3,2
    30 titres de presse
    • Ouest France
    • 20 Minutes
    • aVoir-aLire.com
    • Critikat.com
    • Culturebox - France Télévisions
    • Ecran Large
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Inrockuptibles
    • Mad Movies
    • Paris Match
    • Première
    • Télé 7 Jours
    • Bande à part
    • Cahiers du Cinéma
    • Culturopoing.com
    • La Voix du Nord
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde
    • Les Fiches du Cinéma
    • Studio Ciné Live
    • Télérama
    • Voici
    • Le Figaro
    • Le Parisien
    • Le Point
    • Les Inrockuptibles
    • L'Express
    • Positif
    • VSD

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    30 critiques presse

    Ouest France

    par Frédéric Foubert

    Dans un style mêlant réalisme blafard et fantaisie débridée, J. A. Bayona construit une oeuvre déchirante, à la fois réflexion sur le deuil, parabole du passage à l'adolescence et ode à la puissance consolatrice de la fiction et de l'imaginaire.

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Ce conte cruel coproduit par Guillermo Del Toro envoûte par sa façon d’évoquer des sujets graves avec un sens rare de la poésie macabre. Il n’est pas inutile de prévoir des mouchoirs en papier avant la séance.

    La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

    aVoir-aLire.com

    par Frédéric Mignard

    Quelques minutes après minuit frappe juste, sans toutefois totalement parvenir à affirmer son réel statut d’œuvre hybride, au croisement des sensibilités et des souffrances. Reste un travail d’artisan visionnaire qui doit être salué à sa juste valeur.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Critikat.com

    par Fabien Reyre

    (...) la pleine réussite de "Quelques minutes après minuit" repose sur un équilibre fragile entre sobriété et baroque, trouvant un espace où peuvent co-exister une forme de retenue dans la narration et une série d’expérimentations visuelles réellement spectaculaires.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Culturebox - France Télévisions

    par Jacky Bornet

    Un superbe conte filmique, sur un sujet grave - le rapport de l’enfance à la mort -, mais sur un mode ludique qui rappelle Steven Spielberg, tout en ayant de la personnalité.

    La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

    Ecran Large

    par Simon Riaux

    Juan Antonio Bayona nous propose une fable incroyablement émouvante, d'une pureté narrative et technique qui laisse sans voix.

    La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

    Le Dauphiné Libéré

    par Jean Serroy

    L’adaptation réussie d’un beau livre pour ados, où l’imaginaire trouve dans les peurs surmontées la voie pour assumer les duretés de la vie.

    Le Nouvel Observateur

    par Nicolas Schaller

    Cette ode au pouvoir de l'imaginaire et à l'art qui aide à vivre est un tire-larmes dévastateur, à peine gâté par les violons de sa bande-son. Ainsi s'épanouit le génie spielbergien du réalisateur de "l'Orphelinat", Juan Antonio Bayona.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Les Inrockuptibles

    par Aurélien Allin

    Précision de mise en scène, belles idées de montage, séquences animées vintage illustrant avec poésie la morbidité des peurs enfantines, décor intemporel et universel : Juan Antonio Bayona démontre un brio de chaque instant.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Mad Movies

    par Alexandre Poncet

    Bien conscient de naviguer à vue, sans intrigue véritable, le réalisateur conjure le sort en proposant à son public une oeuvre protéiforme (...) mais totalement cohérente, dont la perspective volontairement faussée n'empêche pas l'épilogue d'imposer une vision d'ensemble satisfaisante.

    Paris Match

    par Yannick Vely

    (...) on est frappé à quel point le cinéaste catalan affronte son sujet à bras la caméra, ose le fracas des sentiments, filme tout au premier degré, avec une telle foi dans le médium cinéma qu’il gomme (...) toutes les réserves que l’on pourrait émettre sur le caractère un peu trop forcé et évident de la métaphore.

    La critique complète est disponible sur le site Paris Match

    Première

    par Florence Roman

    Ce film aux effets spéciaux impressionnants est une merveilleuse fable philosophique au message bouleversant.

    Télé 7 Jours

    par Philippe Ross

    Sublimé par les performances de Sigourney Weaver, Felicity Jones et du jeune Lewis MacDougall - une révélation -, ce conte noir recèle une intensité émotionnelle rare.

    Bande à part

    par Pierre Charpilloz

    Alternant entre une mise en scène très soignée et fluide à la Spielberg et quelques courtes séquences particulièrement réussies en animation, "Quelques minutes après minuit" est un beau film sur l’enfance, original tout en étant conforme aux canons du genre.

    La critique complète est disponible sur le site Bande à part

    Cahiers du Cinéma

    par Vincent Malausa

    "Quelques minutes après minuit" peine parfois à se détacher d’une forme assez convenue (…) Mais il y a bien longtemps qu’un blockbuster enfantin n’avait abordé de manière si prosaïque et sophistiquée une telle charge de morbidité et de tristesse.

    Culturopoing.com

    par Sophie Yavari

    Dans la lignée de "L’orphelinat", Bayona approfondit son exploration de la relation mère-fils et ajoute aux thématiques du deuil et de la séparation une réflexion sur la transmission.

    La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

    La Voix du Nord

    par Philippe Lagouche

    Tout juste reprochera-t-on à Juan Antonio Bayona d’actionner le turbo sentimental et une propension à l’effet grandiloquent. Histoire sans doute d’exprimer son admiration démesurée pour Steven Spielberg. Personne n’est parfait !

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphanie Belpêche

    Entre mélodrame et conte initiatique, "Quelques minutes après minuit" est en quelque sorte un film d’horreur destiné au jeune public à partir de 12 ans. Émouvant.

    Le Monde

    par Noémie Luciani

    Cet excès de pédagogie est heureusement compensé en partie par un casting tout en relief et en nuances. Le jeune Lewis MacDougall distille intelligemment sa rage d’endeuillé futur, Felicity Jones sa détresse coupable de mère tentée de lâcher prise.

    Les Fiches du Cinéma

    par Thomas Fouet

    Conte spielbergien s’il en est, le troisième long métrage de J.A. Bayona, maîtrisé, parfois brillant, peine toutefois à aller au-delà de l’exercice de style.

    Studio Ciné Live

    par Sophie Benamon

    Une fable mélancolique aux belles images mais qui manque de rythme.

    Télérama

    par Frédéric Strauss

    Dans ce mélange audacieux d'intimisme et de spectaculaire, les larmes et les effets spéciaux pèsent parfois plus qu'ils ne devraient. Mais l'ensemble dégage une poésie et une noirceur tout droit sorties de l'univers des contes, où l'impossible prend forme pour nous apprendre la vie.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Voici

    par La Rédaction

    Un conte terrifiant pour ados, visuellement très beau mais qui s'étire un peu en longueur.

    Le Figaro

    par Nathalie Simon

    Désireux d'être fidèle au livre, Juan Antonio Bayona s'égare sans réussir à nous faire prendre les rêves pour la réalité.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Parisien

    par La Rédaction

    "Quelques Minutes après minuit" peint un beau portrait d'enfant malheureux, bien interprété par Lewis MacDougall. (...) Mais on a du mal à croire à cette histoire de monstre, en images de synthèse. Et la deuxième partie se veut larmoyante et moralisatrice qu'elle plombe l'ensemble.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Le Point

    par Philippe Guedj

    Adaptation visuellement splendide d'un best-seller sur le deuil, le troisième film de Juan Antonio Bayona fait tout pour nous toucher. Sans succès.

    La critique complète est disponible sur le site Le Point

    Les Inrockuptibles

    par Vincent Ostria

    Sa façon raffinée de jouer sur la disparité et la variété des plans, son filmage luxueux de détails infinitésimaux ou de rêves, agrémenté de tombereaux d'effets spéciaux, est la seule plus-value du film.

    L'Express

    par Eric Libiot

    Les effets spéciaux - magnifiques, il est vrai - prennent trop le pas sur une histoire convenue.

    Positif

    par Philippe Rouyer

    (...) le troisième film de Juan Antonio Bayona se retrouve bientôt victime de son scénario programmatique, celui qu'édicte la créature-arbre dès sa première apparition au protagoniste.

    VSD

    par Bernard Achour

    Emphatique mais répétitif.

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top