Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Le goût des autres
note moyenne
3,5
5443 notes dont 267 critiques
33% (89 critiques)
26% (70 critiques)
13% (36 critiques)
10% (28 critiques)
12% (33 critiques)
4% (11 critiques)
Votre avis sur Le goût des autres ?

267 critiques spectateurs

Julie M.
Julie M.

Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 157 critiques

5,0
Le meilleur film de Jaoui et Bacri. J'ai adoré les interprétations d'Alain Chabat et de Gérard Lanvin, ce dernier s'étant d'ailleurs pleint dans une interview que Jaoui ne fasse pas plus appel à lui. Bacri change un peu de registre dans ce film et ça lui va très bien. C'est un film subtil, pas moralisateur pour un sous, drole et émouvant.
Alain D.
Alain D.

Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 1 759 critiques

3,5
Une belle Comédie intimiste qui plonge dans la vie des gens. Certes le rythme est un peu lent mais le joli scénario prend son temps pour entrer dans l'intimité des personnages. A la réalisation comme à l'écriture du scénario, Agnès Jaoui est aussi une brillante comédienne. Ses films offrent toujours une affiche très étoffée avec des seconds rôles remarquablement tenus par Anne Alvaro et Wladimir Yordanoff. Jean-Pierre Bacri, toujours excellent, se révèle encore une fois parfait dans un rôle gratiné de chef d'entreprise inculte. Il est bien secondé par le duo Gérard Lanvin (son garde du corps) et Alain Chabat (son chauffeur). A voir ou à revoir, ce film mérite amplement ses 4 Césars.
progiamorf
progiamorf

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 56 critiques

3,5
En plus d'être drôle, le film illustre parfaitement les analyses de Pierre Bourdieu en terme de groupes sociaux. Digne d’intérêt sur un plan sociologique, c'est une comédie fraîche et sympathique à voir !
Akamaru
Akamaru

Suivre son activité 528 abonnés Lire ses 4 333 critiques

5,0
On savait Agnès Jaoui extrêmement douée pour écrire des scénarios vachards et précis.En passant à la réalisation,elle confirme largement ses différents talents,mais ce qui frappe le plus,c'est la lucidité avec laquelle elle dépeint les relations sociales,et les mesquineries de chacun."Le goût des autres" met en relation 6 personnages de milieux différents,de statuts différents qui semblent chercher toujours ce qu'ils n'ont pas,qui sont incapables d'être heureux,d'un naturel pessimiste,faillibles mais tellement en attente d'amour exprimé que ça les rend excusables.Jaoui,elle-même brillante en serveuse tempétueuse,s'amuse à constater qu'un patron d'entreprise peut être inculte,presque benêt et que des intermittents du spectacle à la précarité de mise trimballent un bagage culturel autrement important.Comme pour dire qu'il ne faut pas se fier aux apparences.Les mêmes qui dans la vie réelle nous empêchent de fréquenter des gens dont le monde nous est inconnu ou lointain.Jean-Pierre Bacri,moustachu,autant bougon que fleur bleue,est hilarant et touchant.Anne Alvaro,comédienne désabusée dans le film,a un jeu remarquable.Gérard Lanvin,garde du corps réactionnaire et Alain Chabat,chauffeur à la naïveté presque pathétique forment un bon duo de frustrés par leurs échecs amoureux et professionnels.Sous les répliques cinglantes,l'amour finit par perçer au moment où chacun se débarrasse de sa carapace...Une comédie dramatique de très haut niveau.
chrischambers86
chrischambers86

Suivre son activité 1036 abonnés Lire ses 10 088 critiques

3,0
Quel est le vèritable sujet du premier long-mètrage d'Agnès Jaoui en tant que cinèaste ? Cela a à voir en fait avec le goût et avec les rèfèrences des gens en gènèral! L'èducation qu'ils ont reçue leur paraît une vèritè absolue qu'ils ne peuvent - ou ne veulent pas - remettre en cause. "Le goût des autres", c'est aussi un titre à double sens: cela èvoque à la fois ce qu'aiment les autres et l'ouverture d'esprit qui permet d'apprècier l'autre! Du premier scènario, l'actrice-rèalisatrice a conservè deux bandits, qui sont devenus un garde du corps (Gèrard Lanvin, cèsarisè) et un chauffeur (Alain Chabat), une "dealeuse" (jouèe par Jaoui) et le chef d'entreprise, employeur des deux gars (son personnage). Pour les autres rôles, Jaoui a travaillè avec des grands comèdiens de thèâtre qu'elle apprècie telle que Anne Alvaro qui se rèvèle en recevant le Cèsar du meilleur second rôle fèminin! Cette comèdie enlevèe crèa même la surprise en repartant avec le Cèsar du meilleur film...
elisa2102
elisa2102

Suivre son activité 90 abonnés Lire ses 1 485 critiques

5,0
Probablement l'un des meilleurs rôles de Jean-Pierre Bacri. On se souviendra notamment de la scène où il est touché par Clara au théatre. L'interprétation de tous les acteurs est juste et les dialogues sont recherchés, ce film nous fait réfléchir sur beaucoup de points, et démontre avec beaucoup d'intelligence que les sentiments peuvent également exister entre des personnes de différents milieux.
Caine78
Caine78

Suivre son activité 730 abonnés Lire ses 7 320 critiques

5,0
Un grand film francais. Pour son premier film, Agnès Jaoui signe une fable drole, émouvante, intelligente et sensible sur la nature humaine, sur notre capacité a changer a travers ceux qui nous entourent. Sans jamais être désespérant, ce film mélange habilement comédie et drame, avec un Jean-Pierre Bacri exceptionnel.
cylon86
cylon86

Suivre son activité 449 abonnés Lire ses 4 391 critiques

3,5
Agnès Jaoui passe à la réalisation avec "Le goût des autres", comédie de mœurs dans laquelle un chef d'entreprise bourru et qui ne comprend rien à l'art (Jean-Pierre Bacri, irrésistible) tombe sous le charme d'une actrice qui est également sa prof d'anglais. Alors qu'il tente de la séduire, il semble vite évident que le fossé social entre les deux les empêche de se rapprocher. A cette intrigue, le film en greffe d'autres, toutes ayant ce thème central de la différence du milieu social qui empêche de se lier à tout le monde. Le constat est là, un peu pessimiste mais pas toujours et la force du film est de ne jamais trop dramatiser, préférant toujours une bonne réplique bien placée et cinglante plutôt que de longs discours. Si en terme de mise en scène, ce n'est pas extraordinaire, c'est tout de même subtilement écrit et parfaitement interprété, le tout nous faisant passer un bon moment, souvent caustique et parfois tendre.
Georges P.
Georges P.

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 462 critiques

4,0
J'aime revoir ce film en ces temps de morosité et de domination culturelle et politique parisienne. On devrait aussi le projeter dans les écoles : beaucoup de finesse, de sensibilité et finalement beaucoup d'humanité. Et si on se regardait tel que nous sommes et non pas comme on voudrait que les autres soient ?
Gourmetdefilms
Gourmetdefilms

Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 654 critiques

3,5
Un film basé sur des valeurs sures comme Jean Pierre Bacri, Lanvin et Chabat (ces 2 derniers sous exploités hélas). Jean Pierre Bacri hérite lui d'un personnage fort intéressant qu'il endosse à merveille et qui porte haut le film. Les autres acteurs sont bons aussi voir très bons à part Agnes Jaoui peu convaincante devant comme derrière la caméra. Bref le film arrive à être prenant, diffèrent et intéressant tout en restant sobre, bravo M. Bacri.
pierrre s.
pierrre s.

Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 2 393 critiques

3,5
Le goût des autres, est une comédie grinçante, sur les rapports sociaux. Bacri est excellent en chef d'entreprise réac et paumé, idem pour le duo Lanvin/ Chabat, tout les deux très justes. Agnès Jaoui nous fait passer par différentes émotions en nous baladant dans ce petit univers où se rencontrent des gens bien différents.
The Claw
The Claw

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 679 critiques

3,5
Un film français qui déçoit forcément si on lit toutes ces critiques dithyrambiques un peu partout. Mais il faut bien se rendre à l'évidence : c'est tout de même un film réussi. Certes, on a droit à une musique "classique" qui fait vraiment "film franchouillard", et on a même droit à une scène dans une boîte de nuit avec une musique techno tellement nulle, qu'on la croirait toute droite sortie d'un épisode d'Hélène et les garçons! Vraiment, la bande son est un ratage total. Pour le reste, on balance du rire aux... non, pas aux larmes quand même, mais j'ai bien aimé le thème du film qui fit réfléchir : en gros, faut pas juger les autres trop vite, l'habit ne fait pas le moine. Le tout est très bien interprété. OK, Jean-Pierre Bacri nous refait son numéro de gars bougon, mais qu'est-ce qu'il est drôle!!! A voir (et surtout à faire voir à des personnes qui auraient l'esprit un peu "fermé"...)
shmifmuf
shmifmuf

Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 1 760 critiques

3,0
Surement pour moi le meilleur film d' Agnès Jaoui. Les dialogues sont bons mais ce sont surtout les acteurs qui sont tous excellents( Bacri et Alvaro en tête).
soniadidierkmurgia
soniadidierkmurgia

Suivre son activité 195 abonnés Lire ses 3 156 critiques

4,0
On peut dire que pour sa première réalisation Agnès Jaoui a raflé la mise. Succès public et critique, «Le goût des autres », sélectionné aux Oscars a été la vedette des Césars 2001 avec 9 nominations et quatre prix (meilleur film, meilleur scénario, meilleurs acteur et actrice dans un second rôle). Déjà actrice et scénariste avec son compagnon de l’époque, Jean-Pierre Bacri (pour Alain Resnais et Cédric Klapisch) mais aussi chanteuse, il n’est pas étonnant que cette artiste protéiforme ait eu rapidement envie de passer derrière la caméra. Bien sûr à l’origine de l’histoire, elle raille ici de manière douce-amère les esprits de chapelle qui constituent un mal présent dans toute société organisée mais qui semble tout de même trouver un terreau particulièrement fertile sur le sol français. Jean-Pierre Bacri qui a atteint avec le sublime «Kennedy et moi » de Sam Karman (1999) la quintescence de son rôle récurrent de mélancolique bougon, incarne Jean-Jacques Castella, un riche entrepreneur de province self made man, spoiler: traversant avec élégance et désinvolture l’usure du couple qu’il forme avec Angélique (Christine Millet) qui au contraire de lui se satisfait pleinement de tous les attributs de la vie bourgeoise. Un soir par hasard au théâtre, il tombe en extase devant une représentation de Bérénice, fasciné qu’il est par l’actrice qui se trouve être la professeure d’anglais que l’après-midi même il a renvoyée de son bureau. Hypnotisé comme Mowgli devant Kaa le serpent, le rustre Castella va tenter avec ses gros sabots de se faire accepter de la belle Bérénice (Anne Alvaro) qui fait partie de ce petit monde si particulier du théâtre subventionné où souvent la morgue et la vanité servent de palliatif au vrai succès public qui toujours espéré prend un malin plaisir à se refuser, laissant ces saltimbanques à la remorque des subsides de l’Etat et dépendants de petits boulots souvent jugés comme dégradants face à la grandeur de leur quête artistique. Repliée sur elle-même, boursouflée d’autosatisfaction, cette communauté restreinte prend peut-être comme une revanche d'exclure les gens du peuple qui lui rappellent trop ce monde dont elle n'arrive pas à s'extirper. Le choc des cultures comme on dit va être très dur pour le pauvre Castella qui transi d'amour, se rendra compte très tard du regard méprisant qui est porté sur lui. Le propos de Jaoui et Bacri est tout à la fois féroce et attendri devant cette comédie humaine un peu pitoyable qui accrédite l'idée que tout est entretenu pour que les différentes couches de la société soient imperméables les unes aux autres et que souvent la discrimination emprunte le chemin de la culture parfois même avant celui de l'argent. Le héros ou plutôt l'antihéros joué par un Bacri parfait avec ou sans moustache est entouré en la personne de son garde du corps Franck Moreno (Gérard Lanvin) et de son chauffeur Bruno (Alain Chabat) d'une garde rapprochée des plus sympathiques dont les discussions interminables rappellent joyeusement celles badines et philosophiques auxquelles se livraient Samuel L. Jackson et John Travolta dans "Pulp Fiction" (Quentin Tarentino en 1994). En outre, les deux acteurs très complémentaires agrémentent le récit d'une intrigue parallèle joliment dessinée à laquelle participe Agnès Jaoui en qualité d'actrice. Rien ne manque donc à ce film rafraîchissant qui allant jusqu'au bout de sa démonstration rappelle à un Castella un peu trop complaisamment montré en "Schpountz" (Fernandel dans le célèbre film éponyme de Marcel Pagnol en 1938) que lui aussi sans le savoir a construit une chapelle autour de lui vis à vis du jeune polytechnicien qu'il venait d'embaucher à grands frais. La suite des réalisations d'Agnès Jaoui (quatre films au total) sera un peu moins emballante malgré la présence de Jean-Pierre Bacri-acteur que la réalisatrice et son scénariste ont sans doute eu un peu tort de faire passer au second plan de leurs intrigues.
Santu2b
Santu2b

Suivre son activité 98 abonnés Lire ses 1 540 critiques

3,0
En 2000, Agnès Jaoui franchit le pas et passe pour la première fois à la réalisation avec ce "Goût des autres" qui raflera la même année tous les meilleurs Césars. Bien écrit et bien joué, l'oeuvre est une intéressante réflexion douce-amère sur l'ouverture d'esprit et la personnalité, au moyen d'une dizaine de portraits tous empreints d'une belle complémentarité. En effet, la réalisatrice déploie son meilleur atout : sa plume. Une nouvelle corrosive, celle-ci s'avère d'une grande justesse dans la description des personnages et des situations, allant même parfois distiller une réelle cruauté. La scène la plus remarquable à cet égard est celle où Jean-Pierre Bacri se fait inviter et moquer sans le savoir par la troupe de théâtre. Ce dernier est incontestablement le comédien phare du film, d'autant plus qu'il rajoute à sa casquette d'éternel râleur celle de nigaud. Les autres interprètes sont tout de même impeccables, notamment Alain Chabat et Gérard Lanvin qui pourrait nous faire croire qu'il est un bon acteur. On aurait aimé néanmoins un peu plus de mordant, ce grain de folie que la cinéaste avait su injecter au sein d'un "Air de famille". De même au niveau des sujets qu'elle choisit de cibler, plutôt convenus ; la fidélité, l'adultère, la drogue...
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top