Mon Allociné
A perfect day, un jour comme un autre
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
4,0 626 notes dont 91 critiques
7% 6 critiques 55% 50 critiques 30% 27 critiques 4% 4 critiques 3% 3 critiques 1% 1 critique

91 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus utiles
Christoblog

Suivre son activité 256 abonnés Lire ses 870 critiques

4,0Très bien • Publiée le 19/03/2016

Il y a quelque chose de vraiment étonnant dans le fait que les espagnols savent parfaitement faire des films qui semblent américains. L'efficacité de la mise en scène, le réalisme impressionnant des décors, le rythme bien balancé du montage, les prestations des acteurs juste en deça du cabotinage : tout concourt à faire de A perfect day un film aux allures US. Certains ont parlé d'une sorte de MASH de l'humanitaire, mais le film d'Altman était grinçant, alors que Benicio del Toro et Tim Robbins donnent plutôt ici une tonalité désabusée aux (més)aventures des personnages. On n'est pas dans la dénonciation ou la parodie, mais plutôt dans le constat absurde et résigné. Le côté picaresque de la recherche de la corde est parfaitement exploité par un scénario très malin, dont la chute finale constitue le point d'orgue ironique. Roublard, distrayant et instructif. http://www.christoblog.net/2016/03/a-perfect-day.html

Pauline_R

Suivre son activité 128 abonnés Lire ses 305 critiques

3,5Bien • Publiée le 15/03/2016

Une bonne surprise, à mi-chemin entre film de guerre et comédie burlesque, emmené par un casting aux petits oignons. Sur un ton souvent sarcastique, le film nous montre les absurdités de la guerre (ou plutôt de la fin de guerre), les conflits d'intérêts entre ONG humanitaires et l'ONU. C'est souvent drôle, avec des dialogues savoureux entre les cinq personnages principaux, parfois émouvant et même dur, nous rappelant la cruauté des hommes. Côté casting, mention spéciale à Tim Robbins qui apporte une grande force comique au film.

-Snatch-

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 30 critiques

4,0Très bien • Publiée le 19/03/2016

j'ai beaucoup aimé ce film qui nous dévoile un aspect décalé de la guerre des Balkans. On découvre à quel point les humanitaires sont démunis et impuissants face à l'inertie et l'absurdité des administrations, des conventions et des procédures. L'histoire est portée par un très bon casting, une BO superbe et de magnifiques paysages.

SamuelOTook

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 33 critiques

4,0Très bien • Publiée le 23/03/2016

J'ai bien aimé ce film, qui nous présente 48 heures à la fois mouvementées et vides de 5 humanitaires (4 expatriés et 1 interprètes) dans les Balkans à une période de fin de guerre en 1995. Plus que l'horreur de la guerre, le film nous fait ressentir son absurdité (un peu comme dans le livre "le Désert des Tartares", il n y a pas d'héroïsme, mais juste la vanité des efforts). Les anti-héros humanitaires sont un peu désabusés, un peu têtes brûlées, un peu chieurs, un peu froids, un peu égocentriques, un peu lâches, mais, au final, les personnages apparaissent attachants, par les rapports qu'ils développent entre eux dans cette merde (des caractères contrastés, pas mal de dialogues bien écrits, et qui, pour certains, nous font sourire), et le petit soupçon d'humanité, qui les pousse à réessayer de faire un geste même après avoir essuyé un échec. Il ne s'agit pas d'un film d'action ou de guerre, où pleins de choses (faits d'armes, rédemptions,...) vont être accomplies : on pouvait craindre que seule l'impression d'enlisement nous reste du film, mais au final, c'est assez dense, et les nombreux arcs narratifs sont bien bouclés. Et, puis, outre l'interprétation sympathique et les images bien léchées, on ne boude pas notre plaisir àa chaque passage soutenu par la musique. Belle B.O.

ffred

Suivre son activité 210 abonnés Lire ses 2 527 critiques

4,0Très bien • Publiée le 20/03/2016

Le seul film de Fernando Leon de Aranoa que j'ai vu, Amador, était déjà un mélange de comédie et de gravité (la vieillesse, la mort). A perfect day suit le même chemin. C'est ici la guerre des Balkans dans les années 90 qui tient lieu de prétexte à un film drôle, plutôt rafraichissant et très sympathique. Le propos est léger en surface (une équipe d'humanitaires a besoin d'une corde) et plus sombre en dessous (pour retirer un cadavre d'un puits avant qu'il ne soit empoisonné), démontrant une fois de plus l'absurdité de la guerre (par le rire). Le tout est écrit et mis en scène de façon très rythmée et pleine d'humour, tout en n'oubliant pas d'appuyer, ça et là, où ça fait mal. L'équipe d'acteurs n'est pas pour rien dans la réussite du film. Casting international où personne ne tire la couverture à soi. L’excellent Benicio del Toro et le trop rare Tim Robbins sont bien entourés par les françaises Mélanie Thuerry et Olga Kurylenko, le bosniaque Fedja Stukan et l'espagnol Sergi Lopez. Une certaine bonne humeur et une belle énergie règnent tout au long du film, malgré quelques scènes plus dures, et nous font passer un très bon moment. Au final, une comédie assez jubilatoire, plus drôle que dramatique. A voir donc. http://lecinedefred2.over-blog.fr

Seemleo

Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 780 critiques

4,5Excellent • Publiée le 17/03/2016

A Perfect Day déroule une scénographie assez unique. Une pièce de théâtre vaudevillesque est tournée sur un champs de bataille. Un huit-clos de quelques personnages durant 24 heures parmi les mines, les vaches putréfiées et les casques bleus. La mise en scène jamais banale et l'esprit du film se situent entre le drame distancié de Breaking Bad, la goutte de folie ibérique et un humour que le cinéma norvégien ne renierait pas. En toile de fonds, la guerre ressort d'autant plus dans toute son horreur, sans toucher directement les engagés de l'ONG. Dans cet exercice d'équilibriste, le réalisateur réussit son tour de force. On est séduit sur toute la ligne.

Ufuk S.

Suivre son activité 99 abonnés Lire ses 344 critiques

3,5Bien • Publiée le 17/03/2016

"à perfect day" est un film qui sort des sentiers battus en effet il dénonce l'horreur de la guerre d'une manière décalé et ironique certaines séquences sont limité irréel il est vrai que ce n'est pas le film du siècle cependant la composition d'ensemble surtout Tim robbins qui donne le Ton à ce film ainsi que les moments drôle et parfois poignant laisse une bonne impression d'ensemble.

chas

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 41 critiques

3,5Bien • Publiée le 16/03/2016

Une équipe d’humanitaires dans les Balkans affrontés à l’absurde, nous fait partager un humour qui les sauve du désespoir. Dans deux véhicules, deux vieux baroudeurs et la petite dernière à initier, assurent sous des dehors forcément désinvoltes, une mission dont l’efficacité ne tient qu’à une corde. Les paysages sont magnifiques, les filles jolies, les puits maléfiques, les vaches piégeuses, un innocent ballon devient un objet de pouvoir révélateur des incompréhensions. Excellent, on peut penser à « M.A.S.H. ».

rollioni

Suivre son activité 157 abonnés Lire ses 1 462 critiques

4,0Très bien • Publiée le 17/03/2016

Un film intéressant qui choisit de traiter la guerre des Balkans par une histoire absurde et anecdotique, il s'agit de trouver une corde pour.....On est pris dans une sorte de tourbillon calme et décalé, une sorte de trip dans des paysages montagneux et arides, croisant des soldats, des forces des nations unies avec des personnages assez désabusés et des histoires personnelles entre eux....la route est souvent piégée par des vaches......On notera des acteurs confirmés et qui n'ont si je me souviens pas jouer ensemble ? (Mélanie Thierry, Benicio del Torro, Tim Robbins) qui sont je trouve bien complémentaires et convaincants dans leurs rôles respectifs.....Belles photos, un humour parfois décalé, une histoire d'amour, cette histoire de guerre traite avec originalité et sans violence un conflit qui lui fut assez douloureux.....

velocio

Suivre son activité 148 abonnés Lire ses 1 534 critiques

4,0Très bien • Publiée le 01/05/2016

Les Balkans il y a 21 ans. La guerre entre bosniaques, croates et serbes. Une guerre dans laquelle les religions (musulmanes, catholiques, orthodoxes) tiennent une part importante. Une guerre sur le point de se terminer. Terminée, terres minées : deux points très importants dans le film de Fernando León de Aranoa ! Sur place, il y a les forces des Nations Unies, mais aussi des ONG, telle "Aid Across Borders". "A perfect day", adaptation cinématographique du roman "Dejarse llover" de Paula Farias, nous fait partager "un jour comme les autres" de 4 membres de cette ONG : Mambrú, un porto-ricain, responsable de la sécurité, qui doit rentrer chez lui dans quelques jours ; B., un américain quelque peu déjanté et dont on ne sait jamais si on doit prendre au sérieux ce qu'il dit ou ce qu'il fait ; Sophie, une française spécialiste en purification de l'eau ; cette mission est la première qu'elle effectue et elle se montre à la fois naïve et volontaire ; Katya, responsable de l’évaluation et de l’analyse des conflits, une russe qui a eu une aventure avec Mambrú et qui est là pour décider si l'ONG doit ou non rester dans la région. Il y a aussi Damir, le local, l'interprète du petit groupe. Toute la journée, le groupe va s'efforcer de trouver une corde qui permettrait de sortir du seul puits non miné de la région un cadavre qui y a été plongé afin d'en polluer l'eau. Cette recherche va les mettre en contact avec les populations locales, dont l'interprète dit que ce sont les rois de l'humour, avec l'absurdité de cette guerre, avec l'absurdité des comportements et des décisions des représentants des Nations Unies. En contact aussi avec un gamin qui rêve d'un ballon de football. D'un bout à l'autre du film, la situation est manifestement dramatique, mais Fernando León de Aranoa, qui a décidé de faire ce film pour rendre hommage aux ONG dont il avait eu l'occasion de voir le travail en tournant "Buenas noches, Ouma" pour MSF, en Ouganda, a choisi de la peindre en utilisant un humour très distancié dans lequel Tim Robbins, qui interprète le rôle de B., joue un rôle très important. A ses côtés, Benicio Del Toro est un Mambrú très attachant, Mélanie Thierry, une Sophie nature, la franco-ukrainienne Olga Kurylenko, une Katya très forte et très troublante. Les paysages, magnifiques, représentent un personnage important. A noter que ce ne sont pas des paysages des Balkans, mais des paysages de l'Andalousie et de la Castille. Vu le contexte, on est très surpris lorsqu'on entend de la musique pour la première fois : "TTT" par le groupe de punk-rock The Buzzcocks. D'autres musiques plus ou moins punks vont venir se succéder sans pour autant "écraser" le film (MarilynManson, The Ramones, Gogol Bordello) et prouver que, finalement, cette musique âpre et déjantée convient finalement très bien à la situation vécue par notre quatuor. On entend aussi The Velvet Underground dans "Venus in furs" et, sur le générique de fin, "Where Have All the Flowers Gone", la magnifique chanson de Pete Seeger, dans l'interprétation de Marlene Dietrich, puis "There is No Time" par Lou Reed. "A perfect day, un jour comme un autre" avait rencontré un franc succès à la Quinzaine des Réalisateurs de Cannes 2015, beaucoup de spectateurs évoquant une parenté avec "No Man's Land" de Danis Tanovic. Il y a du vrai, même si "No Man's Land" était un véritable chef d'œuvre alors que "A perfect day" n'est ... qu'un excellent film.

Les meilleurs films de tous les temps