Notez des films
Mon AlloCiné
    The Grudge
    note moyenne
    1,8
    174 notes dont 47 critiques
    répartition des 47 critiques par note
    1 critique
    2 critiques
    5 critiques
    7 critiques
    14 critiques
    18 critiques
    Votre avis sur The Grudge ?

    47 critiques spectateurs

    Narnet
    Narnet

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 55 critiques

    3,5
    Publiée le 20 janvier 2020
    Bon film dans le genre ; ça met bien les micquettes, surtout sur la fin, à travers les 4 histoires croisées des différents "franchisseurs" du seuil de la maison.
    axel_films F.
    axel_films F.

    Suivre son activité Lire ses 15 critiques

    3,0
    Publiée le 19 janvier 2020
    Si vous êtes venu voir ce The Grudge pour revenir au racine de Ju-On et voir donc un pure The Grudge, vous aller détester le film comme moi ! Je lui aurai mis d'ailleurs la note de 1/5. Le problème c'est que si on regarde le film sans penser à l'histoire original de the grudge et qu'on oublie on peut tout ça le film n'est pas si mauvais et plutôt bien réaliser c'est pour ça qu'il a 2 point de plus.
    loan
    loan

    Suivre son activité 2 abonnés Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 19 janvier 2020
    Beurk est exellent. Je m'attendais a moins bien, un chef d'œuvre qui mérite des dizaines d'Oscar !! On s'attendait absolument pas a la fin et l'intrigue est exceptionnelle. Bravo aux scénaristes et encore mille bravos aux acteurs !!!
    Cinemadourg
    Cinemadourg

    Suivre son activité 125 abonnés Lire ses 699 critiques

    1,5
    Publiée le 18 janvier 2020
    Je ne connaissais pas du tout la franchise "The Grudge" et sa trilogie des années 2004, 2006 et 2009, mais j'avais tout de même envie de tenter l'expérience horrifique avec ce numéro 4 : mauvais choix ! Pour résumer en quelques mots, différentes personnes commencent à avoir des hallucinations effrayantes et dangereuses après avoir mis les pieds dans des maisons hantées par des esprits torturés. Le récit n'est pas chronologique (pour compliquer un peu) et se passe à différents points du globe. Le scénario n'a donc rien d'emballant et d'original à première vue, mais c'est loin d'être le seul défaut !! Car côté personnages, dialogues et mise en scène, c'est faible, hyper prévisible et sans grand intérêt. Certes, un film d'horreur doit tenter de faire peur mais pas uniquement ! J'ai eu l'impression de monter à bord d'un vieux train fantôme oublié au fond d'une fête foraine sans âme. D'une pauvreté affligeante. Site www.cinemadourg.free.fr
    Bluechild
    Bluechild

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 36 critiques

    5,0
    Publiée le 19 janvier 2020
    Je suis fan de la franchise que ce soit la version japonaise ou américaine de Takashi shimizu. Donc forcément malgré les mauvaises critiques je suis allé le voir. Je comprends les mauvaises critiques car les gens voulait de l'horreur alors que ce film c'est plus une enquête policière qui nous montre comment des événements ce sont produits. Donc y a beaucoup de flashback et l'intrigue et va crescendo. Moi j'adore quand c'est comme ça. D'ailleurs Rings 2017 utilise le même procédé. Plutôt que de faire un remake/reboot avec un autre scénario ou un copié collé montrer l'intrigue sous un autre angle est un choix judicieux !
    RedArrow
    RedArrow

    Suivre son activité 650 abonnés Lire ses 1 079 critiques

    2,0
    Publiée le 16 janvier 2020
    Après avoir vu Samara se prendre méchamment les cheveux sales dans le tapis avec la pitoyable tentative de ressusciter la saga "Ring" US en 2017, on pensait que les spectres nippons (et leurs équivalents "corrigés" au ketchup US) étaient repartis une bonne fois pour toutes se faire un soin capillaire dans l'au-delà... Ben non. Nous voilà en 2019 avec un nouveau "The Grudge" et toujours autant surpris de sous-estimer le manque cruel d'inventivité de l'industrie hollywoodienne en matière d'épouvante. À bien y regarder, la manœuvre est pourtant logique d'un point de vue purement mercantile : en 2004, "The Grudge", remake de "Ju-on", a été un tel carton (avec son prédécesseur "Le Cercle" deux ans auparavant) qu'il a entrainé tout un tas d'adaptations plus ou moins heureuses de longs-métrages estampillés J-Horror (les films de fantômes japonais), alors pourquoi ne pas imaginer qu'une nouvelle version aurait le potentiel d'en faire de même durant la décennie à venir ? Pour cela, rien de tel que de mettre le joli nom du producteur Sam Raimi en argument de vente comme à l'époque, de dénicher un réalisateur venu du l'horreur indé (Nicolas Pesce) pour signifier un semblant de vision artistique, d'avoir quelques acteurs plus que solides devant la caméra (Andrea Riseborough, Demían Bichir, John Cho, Lin Shaye et Jacki Weaver) et d'obtenir un petit R-Rated synonyme de scènes chocs afin d'affirmer une certaine différence face aux produits aseptisés du même genre. Tout cela sentait donc la formule et les astuces marketing à plein nez dans le but de nous vendre à peu près une soupe établie voilà déjà une vingtaine d'années. Étonnamment, et même s'il n'est pas une franche réussite (soyons clairs là-dessus !), "The Grudge" 2020 va toutefois venir nous contredire en constituant réellement une proposition d'épouvante cherchant à ne pas se fondre totalement dans le moule habituel... Bon, passons sur l'introduction sans intérêt qui valide en un éclair le passage de la malédiction du Japon à une maison américaine (car, oui, un tel bidule surnaturel peut traverser un océan de toute évidence...), elle ne fait que confirmer nos pires craintes après à peine quelques minutes et n'est pas vraiment représentative de ce qui va suivre, tout juste un simple clin d'oeil raté au passé. En effet, "The Grudge" dévoile ensuite rapidement son approche bien plus intéressante de polar surnaturel où l'enquête menée par l'héroïne va devenir le fil conducteur de l'historique de toutes les victimes de la malédiction dans sa nouvelle demeure. Et, à notre grande surprise, ça fonctionne ! Certes, la démarche d'un cheminement policier couplée à une sombre histoire de fantôme n'a bien sûr rien d'inédite mais Nicolas Pesce l'exécute avec conviction en faisant baigner son long-métrage dans des ténèbres d'une envergure que l'on n'attendait pas à ce niveau ! Les partis pris esthétiques évoquent ainsi la noirceur d'un automne éternel, l'atmosphère instaurée parvient à demeurer pesante sur la durée, la lente vitesse de croisière est mûrement réfléchie, le ton est adulte et morbide à souhait (avec quelques pointes d'une violence inattendue de surcroît), le choix du casting apparaît on ne peut plus judicieux vis-à-vis d'une palette de rôles torturés (Andrea Riseborough en tête)... Bref, que cela soit dû à leurs propres douleurs, à la malédiction ou aux deux, l'espèce d'état ultra-dépressif permanent dans lequel évoluent tous ces personnages mal rasés ou aux bagages de cernes records déteint sur la totalité de "The Grudge" et lui confère une identité à contre-courant des canons commerciaux actuels du genre. D'ailleurs, le film ne sera jamais meilleur que lorsqu'il utilisera tous les éléments de son cadre dans une optique de suggestion, avec ces petits moments de tension très réussis avant l'apparition des fantômes. A contrario, lorsque Nicolas Pesce se veut plus démonstratif à l'écran, le film sombre complètement. On ne parle pas ici des quelques séquences sanglantes ou des plans sur des cadavres en décomposition, "The Grudge" affiche un (relatif) jusqu'au-boutisme dans la représentation de sa violence et cela fait plutôt plaisir à voir (et ce jusque dans l'épilogue). Le coeur du problème réside surtout chez les spectres en eux-mêmes. En perdant leurs spécificités physiques qui faisaient leur charme dans les anciens opus, ils sont ici occidentalisés et deviennent par conséquent extrêmement banals. Hormis la présence surabondante d'eau croupie et de baignoires, les modalités de la malédiction "grudgienne" à base de meurtres familiaux n'ont jamais été d'une grande originalité mais, si, en plus, leurs fantômes n'ont plus aucune caractéristique pour en symboliser la portée, ça ne peut hélas déboucher que sur des apparitions très lambdas. D'autant plus qu'à l'exception de quelques jumpscares efficaces, Nicolas Pesce se montre bien moins doué afin de nous surprendre avec leurs manifestations beaucoup trop nombreuses, répétitives et sans grande imagination pour la plupart. C'est d'ailleurs un peu le même souci en ce qui concerne l'intrigue. La progression de l'enquête par ses allers-retours chronologiques nous exposant le destin de chaque habitant de la maison prend beaucoup trop de temps et se limite finalement à enchaîner les exécutions (amusantes pour certaines) sans laisser vraiment le temps de nous passionner ou de creuser les enjeux de la trame principale dont découlera un final plutôt terne... Avouons néanmoins que l'on aura été un poil surpris par certaines qualités de ce "The Grudge" version 2020 tant on redoutait une catastrophe de bien plus grande ampleur. Le film n'est pas bon pour autant et ne remettra sûrement pas cette franchise ou les adaptations de J-Horror sous le feu des projecteurs mais tout de même... les ambitions qui l'animaient étaient loin d'être inintéressantes.
    Nightmorning
    Nightmorning

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 4 critiques

    0,5
    Publiée le 20 janvier 2020
    Mais quelle "blague" ce film (assez édulcoré pour vous?) En regardant le teaser, je pensais qu'ils nous avaient pondu une sorte de parodie de "The Grudge": une parodie aurait été meilleure que cet ersatz de films d'horreur. Le scénario ne tient absolument pas la route, les effets spéciaux semblent tout droit sortis d'un film amateur et les éléments horrifiques sont loin de l'être. Même les efforts de Lin Shaye et John Cho n'y pourront rien: ce film est juste mauvais sur tous les points. À moins que vous ne souffriez d'insomnie chronique ou que vous soyez simplement masochiste, passez votre chemin si vous ne voulez pas perdre votre temps.
    Rene J
    Rene J

    Suivre son activité Lire ses 17 critiques

    0,5
    Publiée le 19 janvier 2020
    il n'y a rien d'intéressant dans ce film, cet un mélo sans queue ni tête, avec une fin sans aucune ambition.
    Maëlie Le Pinvic
    Maëlie Le Pinvic

    Suivre son activité

    0,5
    Publiée le 17 janvier 2020
    Si je pouvais mettre 0 étoile je le ferais. Aucun intérêt, fuyez ! Une perte de temps et d’argent. Rien à voir avec les précédents.
    7fabcool7
    7fabcool7

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 488 critiques

    3,5
    Publiée le 21 janvier 2020
    Très bien ce petit film - allez y et faites vous votre propre avis. Mais il est vrai que les jumpscare ne fonctionnent pas toujours! Faut suivre ces histoires de familles qui s'entremellent. Assez glauque biensur mais faut que je retourne le voir une fois. Les acteurs sont vraiment tous bons en + (pour moi).
    Barroul
    Barroul

    Suivre son activité Lire ses 22 critiques

    3,0
    Publiée le 16 janvier 2020
    Ce film d'épouvante fais le taff. Les images et les plans sont travaillés surtout les scènes dans l'asile.
    Junk H.
    Junk H.

    Suivre son activité Lire ses 16 critiques

    4,0
    Publiée le 21 janvier 2020
    He ben... agreablement surpris. Heureusement que les notes sur allociné sont posté par des fan du conjuring universe, car si j étais influençable, je serai passé a coté de cet excellent reboot de the grudge, probablement aussi bon que Le cercle (us). Bonne ambiance, un coté enquête interessant, quelques scenes assez violentes. Une tres bonne surprise aux influences diverses (saw, mirrors, silent hill).
    Cyril R.
    Cyril R.

    Suivre son activité

    0,5
    Publiée le 17 janvier 2020
    Ce n'est pas un film d'horreur c'est juste une enquête qui tourne mal film très décevant à quand les bon film d'horreur !!!!!
    apotheme
    apotheme

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 1 762 critiques

    2,5
    Publiée le 19 janvier 2020
    Cette version 2020 du film the grudge sortie initialement dans sa version américaine en 2004 à le mérite de pas être un simple remake. Il reprends soit la base du scénario original en étant moins prenant que son prédécesseur. Après le cercle en 2017 qui était déjà fade, cette nouvelle version est à nouveau inutile au vu des version s des années 2000.
    Frédéric M.
    Frédéric M.

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 1 036 critiques

    1,5
    Publiée le 19 janvier 2020
    De la suite / remake completement inutile. Le film ne fait absolument pas peur, tellement les jumpscares habituels sont prévisibles, tout comme le scénar ! Pourquoi s'enteter à pondre des remakes / suites en américain alors que l'original japonais est 100 fois meilleur ?
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top