Mon AlloCiné
Toni Erdmann
note moyenne
3,7
1776 notes dont 249 critiques
16% (40 critiques)
31% (76 critiques)
19% (47 critiques)
17% (43 critiques)
12% (30 critiques)
5% (13 critiques)
Votre avis sur Toni Erdmann ?

249 critiques spectateurs

EricDebarnot

Suivre son activité 119 abonnés Lire ses 1 287 critiques

4,0Très bien
Publiée le 06/09/2016

Qu'on aime ou pas "Toni Erdmann" - et au sortir de ces presque trois heures de cinéma singulier, on ne sait pas forcément très bien si on a aimé ou non -, impossible de nier que le film de Maren Ade va vous travailler, longtemps et souterrainement. Car cette sorte de fable atonale et terriblement désenchantée - qui se conclut magnifiquement et pertinement par le "Plainsong" de Cure - affronte sans baisser les yeux les maux les plus cruels de notre époque impitoyable : la barbarie du capitalisme qui broie ses esclaves mais asservit aussi ceux qui s'en croient les maîtres, le dessèchement des relations humaines (familiales, amoureuses, sexuelles, amicales) au point de les vider du moindre sens. Et face à l'horreur, Maren Ade imagine et filme les stratagèmes passablement idiots d'un père vieillissant, plaisantin absurde et limité, qui va interférer avec la vie de sa fille, combattante moderne depuis longtemps perdue pour lui, dans l'espoir de provoquer entre eux une sorte d'étincelle de vie. On rit beaucoup devant l'accumulation de scènes embarrassantes, pitoyables parfois, excellemment filmées par Maren Ade qui démontre un sens de la durée remarquable - sans doute la principale qualité du film, avec son interprétation : mais ce rire, un peu comme devant les strips de Pierre la Police auquel la scène de "la peluche bulgare" et de l'anniversaire nu fait clairement penser, est surtout l'expression de notre malaise, et, au final, de notre désespoir. Car la dernière scène de "Toni Erdman", la plus triste, nous murmure que nos minuscules victoires ne sont qu'éphémères.

btravis1

Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 507 critiques

3,5Bien
Publiée le 27/09/2016

Au vu de l'engouement suscité par le film à Cannes, j'attendais peut-être un peu trop de ce film, surtout qu'il était vendu comme une comédie, ce qu'il n'est pas vraiment. Une fois donc passée cette petite frustration, Tony Erdmann reste un bon film, culotté, surprenant, touchant, certes un peu long ou répétitif par moment, mais le pari de la réalisatrice est, dans tous les cas, gagné. Au-delà de la relation père-fille, le film réussit à dénoncer un certain monde du travail, capitaliste, hypocrite, individualiste et propose un autre regard, avec la vision détachée du père sur ce monde, dans lequel vit sa fille, et qu'il ne connait ni ne comprend, mais parvient pourtant à s'y immiscer en s'inventant un personnage atypique. Les 2 acteurs principaux sont remarquables et certaines scènes sont assez inoubliables. Pour le moment, le meilleur film sélectionné à Cannes parmi les films déjà sortis en salle.

Jean-luc G

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 264 critiques

4,0Très bien
Publiée le 12/09/2016

Un souffle d’air salutaire du côté du cinéma allemand, un air de jamais vu sans l’air d’y toucher, voilà avec ce Tony alias Winfried, un film qui augure bien de la rentrée. Oui le film est long, mais on sent que c’est volontaire dans un monde où tout va vite et dans lequel il ne faut pas perdre une minute. Alors on lui pardonne certaines longueurs. Parfois la caméra certainement portée bouge très légèrement, et cela m’a attiré l’œil inutilement. Car il n’y s’agit pas d’un parti pris de tourner caméra au poing comme chez Von trier/Vintenberg ou dans Le fils de Saul. Un conseil éventuel par ailleurs, lire avant la projection les paroles de la chanson de Whitney Houston The greatest love of all… Elles ne sont pas sous-titrées à l’écran, dommage et pourtant sont essentielles pour accompagner le chemin parcouru entre le père et la fille. Il y a des trouvailles étonnantes dans ce film qui navigue entre la comédie, l’analyse de notre société productiviste et individualiste, la difficulté de se parler entre générations, ou entre sexes opposés. L’humour grinçant et parfois déplacé de Winfried, son côté ronchon soixante-huitard vieillissant, pourraient être insupportables si n’existait pas son double Tony, une fenêtre ouverte sur notre innocence perdue, sur la force de l’autodérision, sur la nécessité d’être en accord avec soi-même. Maren Ade ne se perd pas dans ce dédale des genres, et son film reste crédible parce que basé sur une bonne partie de ce qu’elle a vécu elle-même. Elle nous fait rire franchement ou jaune quand la carapace se fend. Chez Erdmann, il y a un petit côté Begnini dans La vità è bella : un homme prêt à toutes les loufoqueries pour redonner du sens à la vie que mène son enfant. Ici l’enfant est devenu une adulte, Inès mène la vie qu’elle a choisie, rude et sans concession. Elle va se retrouver à poil au sens propre et au sens figuré pour décider si son choix doit être remis en cause. Le sens de la vie, quoi, une question bête et méchante, à laquelle elle a soigneusement évité de répondre jusqu’ici. Et peut-être que son Papa, clown triste et orphelin de son chien, devra lui aussi y répondre. GE aout 2016

Alligator 427

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 77 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 19/08/2016

Très surévalué par la critique cannoise et faussement présenté comme une comédie très drôle, Toni Erdmann est le portrait aigre-doux d'un père en déphasage complet avec sa fille et son époque et qui tente maladroitement de se refaire une place dans sa vie. A la fois bien joué et très justement mis en scène, le film souffre de sa lenteur et de sa longueur (2h30). Dommage, le travail de Maren Ade et de son équipe aurait mérité un meilleur montage.

Hey Jude

Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 14 critiques

4,0Très bien
Publiée le 26/08/2016

Un film original aux trouvailles surprenantes porté par deux acteurs réellement attachants et touchants. C'est surtout une histoire sur le manque de communication d'une fille et de son père, la première enfermée dans son travail, le second ne s'exprimant qu'à travers des blagues et des déguisements. Au départ on se dit que c'est le père le plus fou des deux, et il est vrai qu'il ne manque pas de culot en inventant le personnage de Toni, ("coach" spécialité, heu, vie) qui s'immisce parmi les collègues d'Inès, allant jusqu'à se créer des cartes de visite et louer des limousines... Mais sa fille ne tarde pas à nous surprendre, notamment lors d'une fête d'anniversaire mémorable (un moment excellent de cinéma qui m'a laissée tantôt inconfortable, tantôt hilare, tantôt touchée par le mélange d'audace et fragilité d'Ines) et on ne sait plus vraiment qui est le plus fou... C'est un film sur les convenances sociales, aussi, sur l'humour. J'ai rarement vu un film avec autant de personnages gênés, parce qu'ils ne comprennent pas une blague, parce qu'ils ne comprennent pas que quelqu'un puisse faire quelque chose d'inattendu... Cela s'exprime beaucoup par le comique de situation (et quelles situations!), Le film est très théâtral. Mais réaliste car rien n'est attendu, il ne nous emmène jamais là où on s'imagine.

Maitre Kurosawa

Suivre son activité 165 abonnés Lire ses 1 152 critiques

4,5Excellent
Publiée le 26/08/2016

Acclamé à la quasi unanimité par la presse à Cannes, "Toni Erdmann" de la réalisatrice allemande Maren Ade arrive sur nos écrans en étant présenté comme une "comédie hilarante". S'il est vrai que le film est très drôle, surtout à partir du moment où Winfried Conradi se déguise et devient l'ambassadeur Erdmann, il est surtout traversé par une réflexion père-fille grave et touchante. Car sous ses airs de clown-farceur, Winfried apparaît comme un homme malheureux et seul qui tente de dérider sa fille absorbée par l'entreprise capitaliste dans laquelle elle travaille, triste reflet de notre monde économique actuel, mais le fait finalement moins dans l'idée de la sauver d'un environnement dont il ignore tout que dans l'espoir de retrouver en elle la petite fille qu'il a connue autrefois et qu'il ne reconnaît désormais plus. Ainsi, le film nuance sans cesse l'idée du bonheur en réfléchissant sur la perception que chacun en a tout en maintenant que le rire en est l'illustration la plus forte, un passage vers la dérision qui conduit à une mise à nue littéralement exprimée sur la fin, avec une "naked party" drôlissime et totalement imprévisible dans son déroulement. En plus de faire valoir une grande originalité dans son écriture, "Toni Erdmann" est aussi d'une grande précision dans sa mise en scène, déroutante par le fait que les scènes comiques sont filmées avec une austérité qui se rapprocherait plutôt d'un ton dramatique, un effet qui crée un décalage efficace et qui n'annule en aucun cas la proximité avec les personnages; au contraire, cette façon de filmer à l'inverse du scénario permet une projection inattendue du spectateur dans les diverses situations, toutes intéressantes sur la durée de 2 h 40 amplement justifiée. Film sur un père qui n'accepte pas de voir sa fille grandir et sur une fille qui comprend peu à peu l'amour paternel en rentrant dans le jeu que Winfried lui propose, "Toni Erdmann" se garde bien d'expliquer toutes les réactions de ses deux personnages principaux, les regards que l'on ne veut dérober et les sentiments indicibles, afin de mieux laisser le spectateur accomplir un processus d'identification ample et complexe devant cette proposition singulière sur le plan cinématographique mais universelle sur ses subtilités émotionnelles. Porté par deux immenses acteurs que sont Sandra Hüller et Peter Simonischek, "Toni Erdmann" est un bijou d'inventivité qui évite sans cesse le tire-larmes pour mieux être lucide sur les effets dévastateurs de la mondialisation et les rapports difficiles père-fille, s'achevant sur l'idée que chacun voudrait réaliser : celle de "retenir les instants", illusion magnifique qui permettrait un bonheur permanent, impossible remède au malheur qui clôt le film d'une manière pessimiste et bouleversante.

poet75

Suivre son activité 137 abonnés Lire ses 557 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 18/08/2016

J'ai beau me creuser les méninges, je ne parviens pas à comprendre l'engouement suscité par ce film que la plupart des critiques encensent. Certes "Toni Erdmann" est doté d'un sujet pas franchement original mais intéressant: un père qui s'immisce dans la vie surbookée de sa fille, consultante à Bucarest et obsédée par sa carrière, afin, pourrait-on dire, de la reconquérir. C'est un sujet touchant, mais un sujet ne suffit pas à lui tout seul à faire un bon film. Car, pour le reste, ce long-métrage (très long puisqu'il dure 2 heures 40!) de Marin Ade m'a paru uniformément médiocre. Pas de véritable point de vue de la réalisatrice, une mise en scène constamment banale, pas un plan doté d'originalité, un acteur et une actrice dénués de tout charisme, des dialogues d'une consternante platitude... Quant à l'humour qui, paraît-il, a séduit les festivaliers de la Croisette, je l'ai trouvé tour à tour balourd, grossier, voire carrément vulgaire. Ce film interminable n'a pas réussi un seul instant à me plaire, pas même pendant la dernière demi-heure qui propose une succession de loufoqueries qui tombent toutes à plat. 3/10

SRSL

Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 480 critiques

3,5Bien
Publiée le 23/08/2016

Les relations parents-enfants fascinent depuis longtemps l'art. Au cinéma, on en a vu des films sur le sujet. Mais comme celui de "Toni Erdmann", beaucoup moins. Déjà, les personnages sont plus âgés qu'à l'ordinaire : la fille a plus de 30 ans et le père approche la soixantaine. Ce père terriblement drôle car il ne sait communiquer que par des blagues et cette fille terriblement triste car elle ne vit que pour son travail et s'oublie. Leur rencontre fait des étincelles car l'un s’inquiète pour l'autre et l'autre refuse son aide. Et petit à petit... Bref, vous avez compris. C'est touchant car tout est fait en subtilité et chaque personnage apprend de l'autre par petite touche. La réalisation est très sobre pour laisser place aux acteurs qui sont vraiment très bons. On voit un peu partout que ce film est la palme du public et de la presse à Cannes et ça se comprend car il est original, traite des problèmes générationnels et fait beaucoup rire dans des situations qui nous mettraient d'ordinaire mal à l'aise.

BeatJunky

Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 1 873 critiques

4,0Très bien
Publiée le 25/09/2016

Excellent, j'ai rarement vu presque 3hrs de film passer si vite! L'histoire est d'actualité et vraiment passionnante dès le départ grâce au père de notre businesswoman obnubilée voire dépassée par son travail.... Le film nous montre comment elle, comme un grand nombre de personnes aujourd'hui, ne vit plus que par son travail et néglige l'essentiel: Les rapports humains , l'amour, l'amitié et surtout elle-même ... Son père donc vient essayer de la sortir de cette vie en y apportant un peu de légèreté et d'humour avec ses déguisements loufoques... Sur le papier, ça me paraissait un peu léger mais finalement Maren Ade réussit à remplir ces 3hrs ou presque mieux que personne ne pouvait l'imaginer. Je comprends mieux maintenant l'engouement de la presse à Cannes et ailleurs après avoir vu ce Toni Erdman à l'oeuvre. Pourtant, rien d'extra non plus avec la mise en scène qui est vraiment toute simple. Non, l'essentiel ici est bien son actrice: Sandra Hüller absolument extra. Là aussi, je comprends pourquoi certains ont hurlé au scandale après Miller et son jury quand la palme de la meilleure actrice à été décerné a Jaclyn Jose... Même si cette dernière ne démérite pas son prix, j'avoue que Sandra Hüller le méritait encore plus selon moi puisqu'elle est vraiment incroyable de justesse du début à la fin. Elle incarne parfaitement la femme active d'aujourd'hui avec tout ce qu'elle doit prouver au quotidien pour mériter autant de reconnaissance que ses homologues masculins qui eux ont tjrs autant de mal à accepter d'être surclassé... On voit également comment naît le stress, la pression que femme subit lors d'un dîner pro, une séquence terrible où elle doit prouver ses compétences tout en supportant son père, loin de tout ça, qui essaye de détendre l'atmosphère.... Mais ce n'est qu'une petite partie des sujets qu'abordent le film puisque Maren Ade aura aussi pris le temps de décortiquer la vie sociale de Ines qui est évidemment chaotique vu son ambition pro. Un film vraiment complet captivant de bout en bout, émouvant, drôle et surtout réaliste. Il m'aura notamment donné l'occasion de me rendre compte de la vie dans ces pays de l'est comme la Roumanie où le capitalisme se fait sentir de plus en plus et commence à faire ses ravages sur les gens (course à la performance, stress, dépression etc...)

llafaye

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 133 critiques

4,5Excellent
Publiée le 25/09/2016

On peut hésiter avant d'aller voir ce film de plus de 2h, erreur, on ne s'ennuie pas une minute. C'est drôle, dramatique, intelligent, délirant, bien joué, bien filmé... Excellent.

Jérémy V.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 10 critiques

4,5Excellent
Publiée le 25/09/2016

Surprenant, drôle et profond, le deuxième film de Maren Ade est un très grand moment d'émotion. C'est un petit miracle de traiter avec autant de justesse et d'humour un sujet si essentiel et si contemporain (dans nos sociétés occidentales). Une prouesse qui en fait un film culte !

maimbourg

Suivre son activité Lire ses 20 critiques

4,0Très bien
Publiée le 21/09/2016

Toni Erdmann ou l’irruption de l’enfance Malgré quelques longueurs et un humour que l’on pourrait parfois qualifier de « teuton », Toni Erdmann est une joyeuse invitation à retrouver son enfance ou plutôt à ne pas l’empêcher de réapparaitre de temps à autre. Un père proche de la retraite décide de reinvestir à grands coups de blague, pas nécessairement très élaborées ni très fines, la vie de sa fille Inès qu’il juge malheureuse. Travaillant dans un cabinet international de consultants, celle-ci vit à Bucarest et rêve de Shanghai comme prochaine affectation. Sa société, allemande, est utilisée par les Américains pour pressurer les Roumains. Inès stresse ses subordonnés et est stressée par ses chefs : la soirée qu’elle organise pour faire du « team building » est un petit chef d’œuvre de cocasserie. Tout est travail dans la vie d'Inès, les restaurants de luxe, les bars à strip tease et l’amant-collègue de bureau qui rajoute le sexe dans la collection des activités dépourvues de sens. Qui a vécu dans ces milieux conviendra aisément que le trait est à peine chargé. Les pitreries du père échouent à modifier les choix professionnels de sa fille ou à la ramener en Allemagne auprès de sa famille. Mais elles redonnent par instant à Inès les yeux rieurs de l’enfant qui toujours reste en nous.

Alexis_56

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 43 critiques

4,0Très bien
Publiée le 19/09/2016

L'épopée folle d'un père de famille pouvant être encombrant, voulant simplement s'occuper de sa fille en se mettant dans la peau d'un alter ego rongé par la solitude. De l'autre côté une fille a la vie bien rangée superbement interprêtée. Sur le papier le scenario peut parraitre simpliste mais les dialogues, les scènes, la retrancription des emotions... tout y est parfaitement juste et libre d'interpretation pour son public. C'est la que reside pour moi la beauté et le point fort de ce film : son ambiguité permanente, ses situations comiques et farfelues ne faisant jamais rire le public au meme moment, son interpretation pouvant etre formulée completement differemment d'une personne a une autre. Un pur moment de plaisir singulier, avec en cloture un petit repas partagé au cinéma des Variétés d'Hendaye que je remercie au passage pour cette riche idée

Severine S.

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 67 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 17/09/2016

Une fille stressée par un boulot de consultante killeuse, toujours dans l'hyper-controle pour plaire à sa hierarchie, ses clients bien placés. Son pere toujours si decalée avec ses blagues pas droles. Et finalement, un rapprochement, pour lui permettre de redevenir elle même. Bon presque 3h, c'est long quand même.

Henning P

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 121 critiques

4,0Très bien
Publiée le 16/09/2016

Un film différent de ceux qu'on a l'occasion de voir dans le genre comédie inclassable. On s'amuse avec Toni, à voir cette jeune femme, Inès, obnubilée par son travail et qui oublie peut-être le plus important : être heureuse ! mais qui va retrouver le sens de la vie grâce à son père complètement loufoque qui va la faire changer peu à peu. 15/20

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top