Mon AlloCiné
    Les Chaises Musicales
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Les Chaises Musicales" et de son tournage !

    Premier choix

    Isabelle Carré fut le premier choix de la réalisatrice pour le personnage de Perrine. Marie Belhomme ne voyait en effet personne d'autre pour incarner cette jeune femme lunaire et décalée. De plus, il fallait également une actrice drôle et légèrement maladroite, autrement dit autant de caractéristiques qui définissent Isabelle Carré et les personnages qu'elle a pu incarner dans des comédies telles que Quatre étoiles de Christian Vincent, Les Emotifs Anonymes de Jean-Pierre Améris ou plus récemment Du goudron et des plumes de Pascal Rabaté.

    Un premier film

    Les Chaises musicales est le premier film de Marie Belhomme que l'on a notamment ou voir en tant que comédienne dans Les femmes... ou les enfants d'abord... de Manuel Poirier en 2002.

    Genèse du projet

    A l'origine, Marie Belhomme souhaitait raconter le parcours d'une jeune femme un peu lunaire. La réalisatrice déclare : "Plus qu'une histoire, ou une situation, mon point de départ, c'est le personnage de Perrine. Au départ, je voulais filmer la chronique d'une jeune femme un peu décalée, un peu maladroite, souvent dans la fuite."

    Un co-scénariste de prestige

    Les Chaises musicales a été co-scénarisé par l'un des cinéastes français ayant le vent en poupe ces dernières années, Michel Leclerc à qui l'on doit notamment les films Le Nom des gens en 2010 qui a valu à Sara Forestier le César de la meilleure actrice ainsi que Télé Gaucho en 2012.

    Lieux de tournage

    Le tournage du film s'est déroulé entre mai et juillet 2014 dans le département de l'Ille-et-Vilaine, en Bretagne. L'équipe technique a notamment tourné dans les communes de Rennes, Saint-Aubin-du-Cormier, Saint-Aubin d'Aubigné et Ercé-près-Liffré.

    En haut de l'affiche

    Les Chaises musicales est l'occasion de voir Philippe Rebbot en tête d'affiche d'un film. Hormis dans la comédie Mariage à Mendoza d'Edouard Deluc en 2012 dans lequel il incarnait le frère lunaire de Nicolas Duvauchelle, le comédien est surtout connu pour être l'un des éternels seconds couteaux du cinéma français vu ces dernières années dans des films tels que Tous les soleils de Philippe Claudel, Mon âme par toi guérie réalisé par François Dupeyron ou plus récemment Hippocrate de Thomas Lilti.

    Références précises

    La cinéaste avait un certain type de cinéma en tête avant de préparer son film concernant le déroulement de l'intrigue et la construction du personnage de Perrine : "Au départ, je voulais qu'on puisse prendre le temps de s'attacher au personnage. En même temps, j'avais en tête les comédies américaines des années cinquante : des histoires parfois fantasques dans lesquelles on embarque parce que le rythme est très travaillé, et la narration dramatisée. D'où cette dramaturgie qui fait un peu boule de neige."

    La tentation des premiers films

    Isabelle Carré s'est surtout illustrée ces dernières années dans des premiers films à l'image de celui de Marie Belhomme, que ce soit dans La Cerise sur le gâteau de la comédienne Laura Morante ou Cheba Louisa de Françoise Charpiat. Pour l'actrice, le choix de tourner dans des premiers films s'explique par un désir d'explorer des contrées cinématographiques inédites et ainsi essayer des choses différentes de ce qu'elle a pu faire par le passé. Il y a également le fait que ces premiers films sont souvent plus rapides à monter et elle peut donc enchaîner sur un autre projet plus facilement.

    Similitudes avec les rôles

    Isabelle Carré reconnaît certaines ressemblances entre elle et Perrine, notamment quant à l'aspect lunaire et rêveur du personnage. L'actrice concède également être maladroite, ce qui n'est pas sans rappeler l'héroïne du film. D'une certaine manière, les rôles qu'interprète la comédienne sont souvent en lien avec elle : "En fait, il y a une parenté entre elle et Angélique, mon personnage des Emotifs Anonymes. Si ces histoires m'ont touchée immédiatement, c'est que je me sentais pas totalement étrangère à ces deux femmes."

    Sélection en festival

    Le film a été sélectionné en compétition pour l'édition 2015 du Festival du film romantique de Cabourg.

    Un titre significatif

    Marie Belhomme a donné comme titre à son film le nom d'un jeu qui serait une métaphore de l'histoire et de la situation dans laquelle se retrouve le personnage de Perrine. La réalisatrice explique son choix : "Vous connaissez la règle : vous tournez autour des chaises en dansant et quand la musique s'arrête, vous devez en prendre une et vous asseoir dessus... Perrine, elle, finalement, ne peut s'asseoir que sur la chaise d'un autre : l'homme qu'elle a envoyé dans le coma et dont elle va peu à peu s'approprier la vie."

    Ambiguïté

    Le personnage principal du film est assez ambivalent dans son comportement et ses actions : "J'aimais l'idée d'une ambiguïté : elle veut qu'il se réveille, et en même temps pas du tout. Elle est attachante, on a envie de l'aimer, et à la fois, elle est quand même en train de voler la vie de quelqu'un qu'elle a envoyé à l'hôpital" , témoigne Marie Belhomme. En somme, sous ses apparences simples, Les Chaises musicales présente un personnage tout en paradoxes.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Joker (2019)
    • Ad Astra (2019)
    • Au nom de la terre (2019)
    • Gemini Man (2019)
    • Deux Moi (2018)
    • Un jour de pluie à New York (2018)
    • Downton Abbey (2019)
    • Rambo: Last Blood (2019)
    • Ça : Chapitre 2 (2019)
    • La Vie scolaire (2018)
    • J'irai où tu iras (2018)
    • Le Dindon (2018)
    • Portrait de la jeune fille en feu (2018)
    • Chambre 212 (2019)
    • Alice et le maire (2018)
    • Once Upon a Time… in Hollywood (2019)
    • Inséparables (2018)
    • Ceux qui travaillent (2018)
    • Sœurs d'armes (2018)
    • Trois jours et une vie (2018)
    Back to Top