Mon AlloCiné
    L'Homme irrationnel
    note moyenne
    3,6
    4735 notes dont 427 critiques
    4% (17 critiques)
    33% (139 critiques)
    36% (155 critiques)
    18% (77 critiques)
    7% (32 critiques)
    2% (7 critiques)
    Votre avis sur L'Homme irrationnel ?

    427 critiques spectateurs

    TDK-TDKR
    TDK-TDKR

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 11 critiques

    4,0
    Un agréable Woody Allen. Je ne suis pas vraiment un grand adorateur de ce cinéaste, trouvant le corps de ses films quelques peu répétitifs, mais celui-ci comportent des éléments qui changent la donne. Notamment les acteurs. Phoenix et Stone sont très bons, très crédibles, touchants. Les thèmes abordés sont originaux, avec en autre cet écrivain-philosophe intéressant, mais le côté "sombre-dépressif-alcoolo", c'est du déjà-vu malheureusement. Sans parler de l'élève qui tombe amoureuse du professeur... Toutefois, je recommande.
    Aurelien P
    Aurelien P

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 2 critiques

    4,5
    Un film qui traite de la géométrie variable de la morale humaine de façon brillante. Le subtil jeu des acteurs nous prend totalement d'empathie pour les épreuves délicates qu'ils doivent affronter, ce film ne laissera pas votre humeur de marbre.
    Xavier T
    Xavier T

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 64 critiques

    4,5
    Un film rythmé, enlevé dans lequel hallen laisse à nouveau s'exprimer son génie créatif. Et ce jazz, et ce jazz, et ce jazz. Et ce jazz qui par la tonalité guillerette qu'il donne au film, souligne l'atrocité du sublime final que woody vous réserve. Ce mec a son univers, et chacun de ses films procure un plaisir toujours neuf. Le sommum de son génie est de nous permettre de nous attacher et de comprendre la psychologie complexe de chacun des personnages sans pour autant nous permettre de trancher.
    fabi0512
    fabi0512

    Suivre son activité

    3,5
    Très bon woody Allen ! un bon moment de cinéma. des dialogues percutants !
    Hippolyte P.
    Hippolyte P.

    Suivre son activité

    3,0
    Un film séduisant par son mélange de style, ses bons acteurs, son inventivité et son originalité. Une structure de voix-off / actions très prenante. De bons dialogues philosophiques invitant à la réflexion. Une chute inattendue qui plaît par son originalité et sa fluidité. Néanmoins le film reste très mou et malgré quelques blagues, l'attention du spectateur est vite perdue.
    kiki3364
    kiki3364

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 73 critiques

    3,0
    L'homme irrationnel est selon moi, un film excellent. Alors pourquoi ne lui ai-je mis que 3/5 ? Ben uniquement car ce n'est tout simplement pas mon type de film, même si j'ai quand même beaucoup aimé, je n'ai pas été envoûté, voilà tout. Dans ce film, tout est bon. Les dialogues, bourrés d'ambiguïté, les personnages très bien interprétés, et le scénario, bien que plutôt basique, très largement bien exploité. Chaque personnages est plus ou moins important et apporte au film sa part de contrat et lui fait prendre de nouveaux tournants. C'est comme si le film était une voiture et les personnages des virages (oui, je suis en plein apprentissage de conduite). Imprévisible, l'homme irrationnel est un homme mystérieux, plutôt bipolaire et plutôt *roulement de tambour* IRRATIONNEL ! Oui, le film porte bien son titre, cool ! Bon voilà, le fllm est très bon et je le conseille.
    Kinopoivre
    Kinopoivre

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 96 critiques

    3,0
    Pas une comédie, plutôt une histoire sarcastisque, qui ne fait jamais rire, mais ricaner lors du retournement de situation final, auquel on s’attend, car on connaît Woody Allen. Un très désabusé professeur de philosophie, Abe Lucas, n’a plus le goût de la vie et de l’amour, mais il retrouve tout cela quand, délaissant les cogitations permanentes, prenant conscience que l’action est supérieure, il décide d’agir en tuant un salaud. Pourtant, deux hics surviennent : un innocent est arrêté à sa place, et l’étudiante qui est tombée amoureuse de lui et qui a tout deviné menace de le dénoncer à la police. Il décide alors de spoiler: la tuer aussi , mais une maladresse fait que spoiler: c’est lui qui meurt . Si l’interprétation est bonne, le scénario et surtout les dialogues sont un peu faiblards. En outre, on est un peu agacé par un détail qui n’est jamais signalé par la critique : la musique de jazz qui accompagne tout le film, toujours la même, surgit dès que les personnages cessent de parler et s’arrête dès qu’ils reprennent la parole. Pas très inventif...
    Léa A
    Léa A

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 15 critiques

    3,5
    Un Woody Allen traditionnel donc, qui mêle à une esthétique très classique, un récit rocambolesque, toujours à travers des thématiques phares de son oeuvre comme la mélancolie et les relations hommes/femmes. Pas de surprise, mais un bon moment de cinéma. (... Critique entière sur mon blog !
    rogerwaters
    rogerwaters

    Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 2 critiques

    3,0
    Un peu en mode automatique, le dernier Woody Allen avait pourtant de quoi séduire avec son personnage de philosophe au bout du rouleau qui retrouve goût à la vie en pratiquant le meurtre. Délicieusement amoral, le sujet pouvait donner lieu à une œuvre digne de Match Point et des meilleurs opus de son auteur. Malheureusement, pris d’engourdissement et de paresse au niveau de l’écriture, le cinéaste livre un script trop mécanique, où l’on retrouve les trucs habituels du réalisateur, mais sans la magie. Ainsi, les dialogues semblent moins ciselés, la réalisation elle-même est moins dynamique et même les acteurs déçoivent. Joaquin Phoenix n’est pas dans le rôle et Emma Stone se contente de rouler des yeux à longueur de temps. Peut-être que ce casting – le plus fade depuis longtemps chez Woody – est à l’origine du léger ennui que provoque le film. Attention toutefois, il ne s’agit pas du naufrage de To Rome with love, et le métrage se regarde volontiers, mais on est ici dans un Woody mineur, aussi vite vu qu’oublié.
    poonkie
    poonkie

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 11 critiques

    4,0
    Tout a déjà été dit. Un " bon" Woody Allen , mais très loin de ses meilleurs . Par contre le duo J.P et E.S est particulièrement intéressant . À voir un dimanche gris et froid .
    ned123
    ned123

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 639 critiques

    4,0
    J'ai vu un film... qui m'a vraiment séduit tant l'histoire et l'intrigue sont fortes, et les comédiens tellement attachants... La réalisation et la direction d'acteurs est un petit bijou qui fonctionne à merveille et que dire du scénario et des images !... Ce film est un grand millésime de ce génie du cinéma qu'est Woody Allen. On pénètre dans les pensées les plus intimes des personnages en étant toujours frappé de la justesse du ton et de la qualité des dialogues. Joachim Phoenix et Emma Stone sont vraiment impeccables, dans leurs relations et la complexité de leurs échanges... J'ai vraiment particulièrement apprécié la virtuosité de la narration, et le sens du détail qui permet aux comédiens de passer d'un style à l'autre. Et en plus, on prend quelques leçons de philosophie dans cette comédiens grinçantes aux airs de thriller virevoltant et surprenant.
    halou
    halou

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 1 178 critiques

    4,0
    Woody Allen enchaîne sans se retourner sur ses dernières productions comme il l'affirme et ce cru 2015 est une réussite dans le milieu du cinéma mais loin d'être son plus captivant. On ressent toujours cette facilité dans la réalisation avec une histoire fluide, ces musiques qui rappellent aux spectateurs que Woody est aux commandes, ces personnages triturés. Et celui interprété avec talent par l'excellent Phoenix est intéressant dans son discours mais déjà entendu. L'histoire et la tournure qui en résulte sont assez originales et font passer un agréable moment de cinéma.
    Michel T.
    Michel T.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 10 critiques

    3,5
    Comme chaque automne, Woody Allen offre son film-nouveau en pâture au public. Son quarante-cinquième long métrage nous apporte son autodérision, son amour des femmes dans une comédie policière aux senteurs de thriller philosophique. Comme souvent, le réalisateur sait s’entourer d’actrices à la vivifiante fraîcheur et d’acteurs irradiant leur jeu fougueux. Ainsi, on applaudira le professeur affectivement dévasté, perdu devant l’inutilité de tout ce qu’il a entrepris, militantisme, enseignement ou écriture. On admirera la femme inassouvie campée par Parker Posey. On savourera la pétulance d’Emma Stone irrésistiblement troublée par le caractère fantasque et torturé d’Abe. Outre la merveilleuse description des coulisses d’une université provinciale, toujours aussi inventif, le réalisateur sait nous amener là où il excelle, nous faire réfléchir, sans pour autant quitter ni l’écran ni l’action des yeux. En dépeignant délicieusement les errances existentielles de cet enseignant romantico-dépressif, il nous amène à nous situer par rapport à la morale et à l’action. Schématisant l’une par l’idéalisme de Kant, l’autre par le réalisme d’Heidegger, il nous conduit sur un chemin que l’existentialisme a souvent parcouru, la liberté dans le choix assumé. Désespérant de ne pouvoir donner à sa vie l’absolu qu’il souhaite vivre, ni l’implication dans des O.N.G., ni l’écriture de volumes appréciés par ses pairs ne lui ont donné la plénitude qu’il recherche. Mais Tyché, le malicieux destin des Grecs, le destin moteur de l’univers, vont l’amener à pouvoir agir. Une conversation surprise dans un bar, une injustice discernée, et voilà que se pose la question morale qu’il attendait tant. A-t-on le droit de supprimer un être abject, immoral mais puissant afin que justice puisse être rendue ? Au nom de quoi peut-on le faire ? Marchant dans les traces de Lafcadio, le héros perpétrant un acte gratuit dans les "Caves du Vatican" de Gide, il va se convertir en justicier masqué afin de rétablir l’équilibre entre le pot de fer et le pot de terre. Mais un crime n’entraîne-t-il pas un autre crime ? Un forfait intéressé ne suit-il pas un assassinat gratuit ? C’est là encore qu’intervient, tel un "deus ex machina", le retournement de situation providentiel, le clin d’œil humoristique, mais grinçant, qui éclaire la tresse filée par des Parques intervenant au bon moment. Débutant comme une comédie romantique, usant de son savoureux sens des dialogues croustillants, la maestria jubilatoire avec laquelle Woody Allen nous raconte cette histoire d’une succulente noirceur, ce spectacle à l’ironie mordante débouche dans un film noir aux accents hitchcockiens. Le réalisateur joue ainsi de l’intrigue, des pirouettes divertissantes et même du suspens pour se moquer de lui, vieux misanthrope désespéré. Sans être un merveilleux film, ce sera un excellent moment. Michel Tellier
    Mephiless s.
    Mephiless s.

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 14 critiques

    4,0
    Ma critique des spoilers. Le dernier film de Woody Allen est plaisant, assez léger. Certains plans et idées de réalisation étaient très audacieux. Les acteurs font très bien leur boulot, Joaquin Phoenix et Emma Stone confirment leur talent mais j'ai trouvé que ça pêchait un peu au niveau du scénario. Notamment dans sa décision de tuer le juge et de finalement tuer Jill.. J'ai trouvé ça un peu confus
    1ou2mo
    1ou2mo

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 297 critiques

    3,5
    Une sensation mitigée en sortant de la salle. Le film est bien mais aurait pu être plus accrocheur. Scénario pas inintéressant, acteurs bons , la p'tite réserve donc : ce côté narratif surexploité et des bavardages traînant en longueur sabordant ainsi l'attention du spectateur.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top