Mon AlloCiné
    L'Homme irrationnel
    note moyenne
    3,6
    4737 notes dont 427 critiques
    4% (17 critiques)
    33% (139 critiques)
    36% (155 critiques)
    18% (77 critiques)
    7% (32 critiques)
    2% (7 critiques)
    Votre avis sur L'Homme irrationnel ?

    427 critiques spectateurs

    cinema76
    cinema76

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 55 critiques

    4,5
    Inconditionnelle de Woody Allen , merci pour ce nouveau film dans la lignée de Match Point pour le suspense, Joaquin Phoenix formidable comme dab
    philhag
    philhag

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 219 critiques

    3,5
    Si ce film n'était pas un "Woody Allen", il serait original. Donc il l'est mais un peu répétitif de la recherche du crime parfait comme Match Point et évidemment de la pointe de psycho et ici de philo. Se voit agréablement.
    Remy Spielberg
    Remy Spielberg

    Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 24 critiques

    3,5
    Un Woody Allen c'est plus qu'un film c'est une institution, une tradition même On regarde un Woody Allen avec passion tel on déguste un grand cru, il peut varie selon les goûts Parfois amer, Parfois Liquoreux et sucré Parfois Fruité Un mélange de saveurs... Woody nous plonge dans un univers philosophique à la fois drôle, intriguant, passionnel, psychologique, et voir même psychotique Bravo
    leatherface5332
    leatherface5332

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 22 critiques

    4,5
    Un petit bijoux du maître joaillier Woody Allen qui nous livre avec ce film une rafraichissante leçon de philosophie Le film très beau esthétiquement , très bien filmé , se révèle être très intéressant et prenant , les acteurs jouent très bien et le scénario pourtant vu et revu nous surprend et nous livre un film très élégant et agréable à voir
    ariane.31
    ariane.31

    Suivre son activité 8 abonnés Lire sa critique

    4,0
    J ai adoré du bon Woody Allen. super scenario excellent acteur je recommande
    Cévenole30
    Cévenole30

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 3 critiques

    4,0
    J'ai beaucoup aimé ce film avec son héros attachant et romantique dans sa vision noire, désabusée et même désespérée de la vie, dans un style évoquant à la fois Chateaubriand et Woody Allen ... C'est un film qui fait se poser des questions. spoiler: Peut-on faire une bonne action en commettant un acte réprouvé par la loi ? Ici un crime, un crime parfait puisque insoupçonnable, sans mobile apparent, le meurtre d'un juge corrompu, personnage sans scrupule tout à fait indigne de sa fonction mais inamovible car ayant le pouvoir, dans le but de protéger une femme inconnue et ses enfants d'une très grave injustice qui rendrait leur vie insupportable. [/spoiler]J'aurais pu mettre la note de 5/5 mais l'accompagnement musical m'a plutôt déplu ainsi que la fin du film qui ne correspondait plus à l'éthique du personnage. spoiler: Sans doute Woody Allen n'a-t-il pas voulu le rendre trop sympathique en lui faisant commettre un acte qu'on ne peut que désapprouver, contrairement au premier, sans doute pour "sauver la morale" ] . Un film que je n'oublierai pas.
    grosbipar
    grosbipar

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 96 critiques

    3,0
    ce nouveau est plutôt un bon cru mais sans surprise sans invention. j'ai cette impression qu'il répète à l'infini ses films. pourtant ça marche. l'ambiance est prenante et phoenix impeccable. dommage il manque juste une petite etincelle au scénario !
    Black-Night
    Black-Night

    Suivre son activité 113 abonnés Lire ses 52 critiques

    4,0
    L’Homme Irrationnel est un très bon film. J’ai personnellement adoré le dernier film de la cuvée annuelle de monsieur Woody Allen qui est doté d’une histoire dramatique et romantique assez passionnante à suivre, avec des réflexions intrigantes et intéressantes sur le sens de la vie. Présenté en sélection officielle hors compétition au 68ème Festival De Cannes en 2015 qui a plutôt bien séduit le public. Le métrage possède une écriture riche et superbe et comporte son lot de dialogues savoureux et prenants, qui font rentrer le spectateur assez rapidement dans l’histoire quelque peu philosophique dû à son thème qui se décomposera en 2 parties. Une première partie plus axée comédie romantique et une deuxième plus tendance au film noir, thriller toutes deux particulièrement maîtrisés. Une bande son bonne sans plus avec un thème de piano des fois énervant car récurrent mais qui donne malgré tout un certain cachet à l’œuvre. Le cinéaste et maître Woody Allen nous réserve une nouvelle fois une réalisation excellente, techniquement parfaite et nous a choisi un casting excellent où : la belle Emma Stone excelle, Joaquin Phoenix y est très bon, Parker Posey très bien ainsi que Jamie Blackley très bien. Il faut être rationnel et voir l’homme irrationnel qui nous fait passer un bon moment simple mais efficace. Ma note : 8/10 !
    Fabien F
    Fabien F

    Suivre son activité Lire ses 4 critiques

    4,5
    La quantité est souvent l’antagoniste de la qualité. Mais il faut bien des exceptions à la règle et Woody Allen en est le parfait exemple. Même ses œuvres mineures sont toujours un plaisir à regarder. « L’Homme Irrationnel » est, une nouvelle fois, un pur joyau, passionnant du début jusqu’à la fin. Les ingrédients d’un bon film sont là : scénario intelligent, suspense entretenu, dialogues ciselés, musique agréable, photographie splendide et interprétation fabuleuse. On pourra reprocher au réalisateur de ne pas se renouveler, car son film réutilise les mêmes thèmes que ses précédents : triangles amoureux, un fond de meurtre, le vagabondage de classe sociale bourgeoise, le désir à l’encontre des conventions. Mais c’est pour cela aussi qu’on se régale, car le grain de sel apporté à chaque plan ou séquence au-delà des conventions fonctionne à merveille – notamment dans les petites séquences qui prennent aux tripes (la roulette russe, la réalisation de l’acte du philosophe, le final qu’on ne dévoilera pas), décuplé par un côté nonchalant délectable. Le film ressemble à un hybride entre le très théâtral et tragique « Match Point » et la pensée philosophique légère et fluide de « Magic In The Moonlight ». Un hybride qui n’atteint ni l’émotion de ce premier ni la magie du second, mais qui est suffisamment consistant (et c’est peu dire) pour qu’on puisse y trouver un grand plaisir. Du vrai, du grand, du beau cinéma.
    Vanessa R.
    Vanessa R.

    Suivre son activité Lire ses 3 critiques

    3,5
    J'attends toujours les Woody Allen comme j'attends Noël et sa magie et là je suis un peu déçue. Certes un duo d'acteur qui fonctionne, une Emma flamboyante, des dialogues savoureux et une intrigue sympathique. Mais le rythme est trop lent et la 1ere partie ne m'a pas convaincue. Pas le meilleur cru mais agréable tout de même. Au passage, une note de Dexter dans le jeu du serial Joachim killer.
    Serge CHITRIT
    Serge CHITRIT

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 30 critiques

    1,5
    J'ai été très déçu par ce film bourré de clichés (les frasques d'un professeur de philosophie alcoolo) avec une intrigue qui cherche à être crédible sans jamais y arriver( l'improbabilité de la situation où il décide d'assassiner un juge qui lui est étranger), avec un humour absent et un pseudo romantisme sauce américaine qui voudrait défier toute moralité. Moralité neuf euros foutus à la poubelle! Woody Allen nous avait habitué à mieux. Heureusement , je reste sur le souvenir de "Minuit à Paris", plus léger, plus frais et jubilatoire. Rien de tout çà dans ce film!
    Patrick M.
    Patrick M.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 4 critiques

    4,0
    Encore une fois, Woody écrit et réalise un film talentueux. Tel un funambule philosophe, qui maîtrise parfaitement, avec cynisme, avec jouissance, les thèmes qui perturbent nos esprits: la raison et l'intellect, face à la pulsion et l'éros, la franchise opposée au mensonge et l'inépuisable questionnement entre la vie et la mort. Allez voir cette gourmandise succulente ! Avec deux acteurs excellents et un suspense progressivement oppressant, jusqu'à la fin ...
    Ricco92
    Ricco92

    Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 325 critiques

    4,5
    Même s’il est souvent associé à la comédie intellectuelle, Woody Allen a prouvé qu’il était également un excellent auteur de films policiers que ce soit sur un ton comique (Meurtre mystérieux à Manhattan) ou dans une veine plus dramatique (Match point). L’Homme irrationnel appartient à cette seconde catégorie. Malgré le sérieux de l’histoire, le scénario et la mise en scène d’Allen apporte une légèreté caractéristique de son cinéma qui permet de rendre quotidien l’intrigue criminelle. Pour réussir cela, Allen se permet de de prendre son temps pour développer les rapports entre les personnages (chose que s’autorisait le cinéma classique d’antan mais que le cinéma contemporain n’ose hélas plus de peur d’ennuyer le jeune public). Ainsi, l’histoire devient totalement crédible et fait penser au spectateur qu’elle peut lui arriver à lui aussi. Cette réussite est entièrement due au talent de Allen, qui fait une fois de plus preuve de finesse dans son travail de scénariste (il évite volontairement les discours trop intellectuels, ceux-ci n’ayant ici pas spécialement leur place) et dans sa mise en scène (toujours très discrète et mettant en valeur les acteurs). En outre, il réussit parfaitement à intégrer les voix-off de différents personnages (rappelant un peu le style épistolaire) sans que cela nuise au récit ou paraisse superflu. De plus, il se permet de baser le twist du film sur une réaction que peu de gens feraient dans la vie de tout les jours spoiler: (arrêter sa conversation et surtout changer de place dans un restaurant pour écouter clairement la conversation de la table d'à-côté sans avoir peur de se faire remarquer) et de faire accepter cela facilement au spectateur. Enfin, il ne faut pas oublier de saluer l’interprétation des différents acteurs tous parfaitement justes. On note que le personnage de Abe était à la base écrit pour Woody Allen avant que celui-ci ne décide de le modifier pour Joaquin Phoenix. Ce dernier arrive parfaitement à s’approprier le rôle sans que l’on pense une seule seconde au cinéaste, exploit rarement réussi quand Allen décidait de faire jouer à un autre acteur un rôle visiblement taillé pour lui (Kenneth Branagh dans Celebrity par exemple). Avec ce polar plein de légèreté (aspect renforcé par l’utilisation récurrente du morceau The "In" Crowd du Ramsey Lewis Trio) et totalement personnel, Woody Allen nous prouve une fois de plus qu’il est un maitre du film criminel et nous fait regretter qu’il n’ait pas plus souvent aborder ce genre dans sa carrière.
    Charles R
    Charles R

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 206 critiques

    4,0
    Lorsque Abe Lucas est nommé professeur de philosophie à l'université de Newport, sa réputation est déjà sulfureuse : on le dit séducteur à tout vent, exerçant son charme tant sur le personnel féminin enseignant que sur les étudiantes fascinées par sa présence et son aura. Rien de surprenant par conséquent à ce que Rita, une collègue mal mariée et en recherche d'émotions fortes, ainsi que Jill, jolie intellectuelle qui n'a d'yeux que pour son professeur favori et délaisse son falot de fiancé, cèdent l'une et l'autre aux attraits de l'aventure sentimentale avec le don Juan chez qui l'on découvre toutefois quelques faiblesses inquiétantes. Le moyen de le sauver ? Il faudra compter avec le hasard qui entraînera bien sûr une nécessité qui elle-même redonnera toute la vigueur nécessaire à notre étalon fatigué. Car Abe est bien sûr le jouet d'angoisses existentielles : on est chez Woody Allen, il ne faudrait pas l'oublier. Abe est prof de philo, rappelons-le : aussi la morale de Kant et l'existentialisme d'un Kierkegaard n'ont aucun secret pour lui, et c'est bien entre ces deux pôles de la philosophie classique que la pensée du séducteur va osciller. Avec un autre phare pour l'éclairer - ou le plonger dans les ténèbres : Dostoïevski, l'auteur bien sûr de "Crime et châtiment". Et c'est ainsi que chemin faisant le film, très allénien dans sa première moitié, va virer au thriller façon Hitchcock. Certes les lumières sont à peu près les mêmes que celles des derniers films, plongeant le spectateur dans une sorte de bien-être visuel, certes les mots d'esprit ne cessent de fuser, mais l'angoisse va bientôt surgir et il suffirait de peu de chose pour que le film produisît quelques "sueurs froides". Seulement voilà : Woody is Woody et l'on ne saurait changer en profondeur l'esprit de ses films. Du reste, qui oserait le souhaiter ? Trop heureux sommes-nous de retrouver notre Woody en pleine forme dirigeant de main de maître deux fabuleux acteurs, Joaquin Phoenix, parfait dans son rôle de don Juan fatigué, et Emma Stone, plus séduisante que jamais et impeccable dans son rôle de tentatrice puis de détective improvisée. Woody maître du suspense ? Qui l'eût cru ?
    DanielOceanAndCo
    DanielOceanAndCo

    Suivre son activité 342 abonnés Lire ses 2 397 critiques

    4,0
    Eh bien ma foi, le cru 2015 de Woody Allen est une franche réussite et ça fait plaisir après un "Magic in the Moonlight" aux prémices exceptionnelles malheureusement non-exploitées par le scénario. En effet, "L'Homme irrationnel", en plus de raconter une histoire qui me parle davantage, est parfaitement traité par un scénario et des thématiques profonds, sublimé par les prestations de Parker Posey et Emma Stone et plus encore par un Joaquin Phoenix exceptionnel dans un rôle très complexe. De plus, Woody Allen traite l'ensemble avec une certaine ironie plus que bien venue. Bref, scénario dense, photographie magnifique et histoire prenante, "L'Homme irrationnel" est un très bon moment, presque indispensable pour tous les fans du maître new-yorkais!!
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top