Mon AlloCiné
    L'Homme irrationnel
    note moyenne
    3,6
    4764 notes dont 427 critiques
    4% (17 critiques)
    33% (139 critiques)
    37% (156 critiques)
    18% (76 critiques)
    7% (32 critiques)
    2% (7 critiques)
    Votre avis sur L'Homme irrationnel ?

    427 critiques spectateurs

    Jean-Luc L.
    Jean-Luc L.

    Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 25 octobre 2017
    Scénario intéressant. Donc au moins il y a un scénario. Ben oui avec Allen, c'est pas sûr. Des fois, les gens parlent, parlent, s'écoutent parler et n'écoutent pas les autres. Mais là c'est un peu différent. Oh, on est bien dans la seule Amérique connue de Allen : milieu intellectuel bien blanc, on gravite très étroitement dans un campus. Mais il y a un personnage intéressant, cet homme dont la rationalité vacille. Le reste n'est qu'habillage, et c'est plutôt indigent.
    mazou31
    mazou31

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 468 critiques

    4,0
    Publiée le 15 octobre 2017
    Film remarquable quand on pense à l’âge du créateur, inventif, léger, maître de tout. Un peu thriller, jolie comédie de mœurs, romance ironique, voilà ce que nous concocte avec élégance l’irremplaçable Woody Allen qui nous fait un joli pied de nez à la fin. Un faux “Match Point”, moins réussi, moins brillant, mais néanmoins très réussi. Les deux acteurs principaux, et surtout la jeune Emma Stone, sont parfaits.
    Cronenbergfansoff
    Cronenbergfansoff

    Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 16 critiques

    4,0
    Publiée le 24 avril 2018
    Un Woody Allen flamboyant pour un film explosif, et qui ne manque pas de pep’s. Une incroyable performance de Joaquin Phoenix, épaulé par Emma Stone. Un scénario assez proche des autres œuvres de l’auteur spoiler: tentative de meurtre du mari sur sa femme, histoire amoureuse troublée, dialogues intempestifs dans un contexte lourd, ou encore conflit familial. spoiler: On ne s’ennuie pas, c’est un bon debut, mais en plus, l’intrigue qui partait d’une histoire amoureuse va rapidement prendre une dérive fatale, à cause de pensées philosophiques dangereuses et glissantes. Intéressant, un autre très bon film de la sélection officielle de Cannes 2015. Je le déconseille aux moins de 10 ans. 4/5
    Christ H.
    Christ H.

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 47 critiques

    4,5
    Publiée le 20 février 2018
    Super synopsis dans ce film qui ne déçoit pas, l’intrigue est excellente, Joaquin Phœnix joue toujours bien, en homme de contradiction, idéaliste d’autrefois dépassé par les événements, son action d’impulsivité le conduira vers le point du non retour, Emma Stone est charmante, dans ses rêveries d’amoureuse, sa naïveté, malgré cela, réussira à s’en sortir de cette situation délicate, à prendre conscience de son vécue, un amusant dénouement.
    lovia04
    lovia04

    Suivre son activité Lire ses 11 critiques

    3,0
    Publiée le 26 août 2017
    Ce n'est pas un film transcendant mais on ne s'ennuie pas. On suit avec curiosité les choix et la vision de ce professeur de philo joué par ce super Joachin. Un film subtil que je recommande.
    Wassim A.
    Wassim A.

    Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 22 août 2017
    L' un des meilleurs Woody Allen pour moi. Un thriller hyper efficace ponctué de touches comiques. Le film doit aussi beaucoup à son casting et surtout ses deux principaux acteurs qui sont excellents. Alors que le film démarre comme une assez banale histoire d'amour, il devient un thriller assez palpitant. On reste vraiment en haleine et c'est la preuve d'une grande maîtrise de ce genre de la part du réalisateur.
    Jérémy J
    Jérémy J

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 167 critiques

    3,5
    Publiée le 3 août 2017
    Un film intéressant, avec un personnage bien développé. Des acteurs convainquant. Un scénario qui monte en puissance. Malheureusement je déplore à nouveau que la folie ne soit pas plus travaillé. Toutefois c'est très plaisant à voir
    I'm A Rocket Man
    I'm A Rocket Man

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 70 critiques

    1,0
    Publiée le 30 mai 2017
    Woody Allen est de plus en plus décevant et de plus en plus affligeant je trouve...Ce film est un navet...C'est cucul la praline, bobo et pseudo intello (comme toujours avec ce réalisateur que j'exècre !!) et le scénario est nul de chez nul !! Rien à tirer de ce film qui est juste pénible et creux !!
    Antoine D.
    Antoine D.

    Suivre son activité 17 abonnés

    5,0
    Publiée le 10 décembre 2017
    Joaquin Phœnix joue un professeur de philosophie pessimiste et dépressif qui se noie dans ses écrits et dans son génie philosophique. Il se questionne sur les grandes questions de la vie. Grâce et/ou à cause de Jill, il retrouve goût à la vie en trouvant sa place dans le monde en exprimant son désir d'éliminer un juge qui "le mérite". Le personnage de Jill veut sauver une personne de la noirceur mais inconsciemment elle tombe elle aussi dans le trou. À l'habitude de Woody Allen, les personnages sont fascinants et parfaitement rôdés. Le duo Emma Stone / Joaquin Phoenix crève l'écran et nous transporte jusqu'à l'épilogue. C'est aussi grâce à Woody Allen et son directeur de la photographie Darius Khondji que la magie opère. Le cinéaste signe une nouvelle réussite. Pour moi ce film est aussi un genre de film de super-héros pas banal. Abe tue un juge, un être humain nocif pour la société qui mérite de mourir. Abe est donc un héros mais au-delà de toute les théories philosophiques il est aussi et surtout un meurtrier. Jill, elle, a créé cet anti-héros en le faisant écouter la conversation des inconnus au restaurant. Au final, un suspect innocent est déclaré coupable et risque la perpétuité, c'est là qu'Abe n'est plus le héros auquel on s'est attaché. C'est à Jill de prendre la cape et de rétablir la justice en détruisant ce qu'elle a créé.
    Olive Di Jajo
    Olive Di Jajo

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 4 critiques

    4,5
    Publiée le 16 avril 2017
    Joaquin Phoenix interpète Abe Lucas, un professeur de philosophie dépressif convaincu que ce qu'il entreprend est parfaitement inutile. C'est déjà un thème développé par un Woody Allen inspiré puisque, à l'entame de "L'homme irrationnel", il est beaucoup question des élucubrations de cet homme dévasté, sans aucun goût pour la vie, mais qui en finit, par moments, par être comique. Celui en devient en fait surtout passionnant auprès, notamment, de sa séduisante élève Jill (Emma Stone) et de sa collègue Rita (Parker Posey), avec qui il débute des liaisons. On reconnaît la plume pointilleuse du réalisateur américain dont les dialogues demeurent pratiquement toujours une des principales forces. La meilleure idée du film intervient en revanche un peu plus tard quand, au sommet de ses troubles psychologiques, Abe Lucas reprend goût à la vie, au détour d'une conversation entendue par le plus grand des hasards. Il se décide alors à tuer un inconnu visé par dans cette conversation pour, en résumé, rendre le monde meilleur. Le thème de la chance, déjà traité dans d'autres œuvres d'Allen ("Match Point" par exemple), est donc à nouveau au centre des préoccupations puisque, on le voit, c'est elle qui place Abe au bon endroit au bon moment pour, à la fois, lui permettre de sortir de son marasme et de mettre fin aux jours d'un homme au destin inverse. Il semblerait ainsi que l'octogénaire prenne un malin plaisir à répéter que la vie est en grande partie question de chance, avec les arguments qui vont avec. On peut cependant nuancer le principe. En effet, Abe, du fait de ce hasard "heureux" (ce terme est évidemment contestable ici), prend alors des positions plus surprenantes compte tenu de ses thèses passées, basées sur l'action et la nécessité de prendre les choses en mains. Le revirement n'est pas sans susciter le sourire même s'il est probablement plus conforme à la réalité du quotidien, à savoir un mélange de hasard et de volontarisme. Enfin, "L'homme irrationnel" fait la part belle à la question de la morale car, au fur et à mesure, les avis divergent assez largement. Entre intellectuels que sont les personnages, chacun en a son analyse et en connaîtra les conséquences. Mais de morale, y en a-t-il vraiment ? D'une manière générale, le second degré est de mise tout du long. En tout cas, difficile d'imaginer scénario plus cynique mais le résultat est absolument génial, servi par des acteurs excellents. Abordant une multitude de sujets avec pas mal d'humour, "L'homme irrationnel" ne manque en plus pas de suspense. Ce qui le rend peu dispensable.
    Daniel Schettino
    Daniel Schettino

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 38 critiques

    3,0
    Publiée le 9 avril 2017
    Le film raconte l'histoire d'Abe Lucas, écrivain en manque d'inspiration et professeur de philosophie, qui retourne donner des cours dans une université dans l'espoir de retrouver une raison de vivre. La rencontre avec la séduisante Rita Richards, une collègue de travail n'est pas satisfaisante pour Abe, qui va se tourner vers son étudiante Jill (bien évidemment quand on connait les fantasmes de Woody Allen). À ce moment du film on sature vraiment. On n'en peut plus de voir encore une jeune fille sainte-nitouche qui encombre un film de Woody Allen. Heureusement le film évolue vers son aspect le plus intéressant avec l'inquiétante "libération" par le meurtre d'Abe et le dilemme moral que cela entraine pour lui, et par la suite pour Jill quand celle-ci comprendra qu'il est l'auteur d'un crime insensé. La banalité du mal ou comment un homme instruit devient bourreau pour pouvoir revivre. Redoutable cheminement intellectuel. Ainsi nous passons de l'humour noir au film noir. Ce changement marque une rupture bienvenue dans le style de Woody Allen.
    Philippe G.
    Philippe G.

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 7 critiques

    3,5
    Publiée le 27 février 2017
    Comme toujours Allen soigne ses acteurs, à leur zenith chez lui. Emma Stone et ses grands yeux est géniale, quant à la peu connue Parker Posey, elle irradie le sexe, dans le genre MILF insatiable. Phoenix est constamment juste et ambigu. Le film me parait mineur dans la filmographie de son auteur, mais reste très honorable.
    Didier L
    Didier L

    Suivre son activité 17 abonnés

    1,5
    Publiée le 11 janvier 2017
    Mauvaises nouvelles de Woody Allen : atteint de radotage tant au niveau du scénario, vague remugle de "Match point" que de la réalisation où chaque mouvement de caméra, chaque sortie de champ ne semblent être que de pâles répétitions de ce qu'il nous avait déjà offert en nettement mieux. Pathétique de voir un grand réalisateur enfiler des films de la plus grande paresse.
    LAvisDuNeophyte
    LAvisDuNeophyte

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 10 janvier 2017
    C'est très sobre, court, synthétique. L'histoire avance vite, avec une intrigue intéressante. Le film ne cherche pas à faire jeune ou actuel : l'intrigue et les personnages sont intemporels et le film pourrait avoir 30 ans. Le réalisateur va ainsi à l'essentiel, comme dans la plupart de ses films récents.
    Xavi_de_Paris
    Xavi_de_Paris

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 1 675 critiques

    3,5
    Publiée le 5 novembre 2016
    Pas mal sans être le meilleur des Woody Allen, "L'Homme irrationnel" est plutôt plaisant à regarder. Joaquin Phoenix est convaincant dans un rôle de prof de fac dépressif et en proie à de forts tourments intérieurs. Emma Stone s'en sort tout aussi bien dans celui de l'étudiante fascinée et amoureuse. Des personnages certes un peu stéréotypés certes, mais c'est sans compter sur le savoir-faire "allenien" en matière de tryptique amoureux. Et dans sa manière de raconter une histoire. Le final est inattendu, surprenant, et montre à quel point rien n'est cousu de fil blanc avec ce grand réalisateur.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top