Mon AlloCiné
    L'Homme irrationnel
    note moyenne
    3,6
    4764 notes dont 427 critiques
    4% (17 critiques)
    33% (139 critiques)
    37% (156 critiques)
    18% (76 critiques)
    7% (32 critiques)
    2% (7 critiques)
    Votre avis sur L'Homme irrationnel ?

    427 critiques spectateurs

    Raphaël O
    Raphaël O

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 653 critiques

    4,0
    Publiée le 1 août 2016
    Woody Allen mélange les genres avec un talent fou et vire d'une manière inattendue d'une savoureuse romance au polar philosophique au travers d'un scénario original, envoûtant et jouissif, servi par le très séduisant duo Emma Stone / Joaquin Phœnix. Une totale réussite !
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 202 abonnés Lire ses 2 108 critiques

    4,0
    Publiée le 6 août 2016
    La réalisation du crime parfait validée par la théorie nietzschéenne qui reconnaitrait aux êtres supérieurs ("übermensch") le droit de disposer de la vie de leurs condisciples inférieurs ("untermensch") vient parfois hanter la filmographie des grands cinéastes. Hitchcock, le maître du suspense auquel Allen rend parfois hommage dans ses œuvres en avait fait le thème de "La Corde" son film réalisé en un seul faux plan-séquence en 1948. Orson Welles avait quant à lui participé au "Génie du mal" de Richard Fleischer (1958) remake à peine voilé de "La corde". C'est au tour de Woody Allen d'explorer le concept en proposant "L'homme irrationnel" dont le titre fait explicitement référence à "Vérité et mensonge au sens extra-moral" de Friedrich Nietzsche. Transposant encore une fois son action hors de son New York chéri (ici Newport), Allen nous emmène sur un campus où débarque Abe Lucas (Joaquin Phoenix), professeur de philosophie à la réputation tout à la fois flatteuse et sulfureuse. Rien de tel pour émoustiller la population féminine de la faculté. Un Joaquin Phoenix bedonnant en droite ligne de son rôle de détective hirsute sauce hippie chez Paul Thomas Anderson ("Inherent vice" en 2014) qui vient se glisser sans peine dans l'univers allenien, campant avec maestria ce professeur faussement débonnaire en perte d'identité, lassé de lutter contre ses propres contradictions et qui adepte de Dostoïevski, va progressivement trouver remède à son mal de vivre en se prenant pour un Raskolnikov tout puissant (héros du roman "Crime et châtiment" où un jeune étudiant tue une prêteuse sur gages et sa sœur). Cette versatilité de l'attitude d'Abe module imperceptiblement le changement de tonalité du film adroitement orchestré par Woody Allen. De la comédie romantique classique construite autour du curieux mélange entre pulsion sexuelle et envie de materner que déclenche spoiler: Abe simultanément chez une de ses élèves (Emma Stone) et chez une de ses collègues professeurs (Parker Posey), on bascule à partir d'une simple conversation entendue par accident dans un café dans un thriller où se matérialisent brutalement toutes les théories distillées par Abe à ses élèves sur l'inanité des théories philosophiques qui se heurtent à tous coups au mur de la réalité. La transgression ultime que constituerait le crime parfait comme échappatoire au vide existentiel est aujourd'hui la question que nous soumet Woody Allen bien loin désormais de ses angoisses hypocondriaques autocentrées du temps de "Manhattan" (1979) ou d' "Hannah et ses sœurs"(1986). La transgression qui a joué bien des tours au réalisateur au moment du procès retentissant que lui intenta Mia Farrow, semble d'ailleurs la règle commune des personnages principaux de "L'homme irrationnel". Jill (Emma Stone) la jeune étudiante rangée ne se cache pratiquement pas du très vif intérêt porté à Abe auprès de son fiancé officiel (Jamie Blackley). Rita (Parker Posey) la collègue énamourée quant à elle s'offre sans retenue, n'hésitant pas à envisager de sacrifier son mariage d'un claquement de doigt pour filer à l'anglaise avec Abe. Mais tout de même encore un peu moraliste, Woody Allen se servira de la résolution de l'enquête pour remettre tout le monde à sa juste place. S'il est vrai que la substance profonde de ce qui faisait le cinéma tant adulé (surtout en France) du Allen des années 70 et 80 s'est évaporé depuis un moment, le cinéaste se livre depuis une décennie à des exercices de style tout à fait séduisants qui nous instruisent sur la ductilité de son savoir-faire dont justement certains de ses plus fervents admirateurs doutaient à sa grande époque craignant qu'il soit incapable de trouver une issue quand la source créatrice de ses débuts commencerait à se tarir. De manière inattendue après avoir un peu tourné en rond à l'orée de ce nouveau siècle, Allen démontre pour notre plus grand plaisir que sans se renier il est capable d'aller puiser dans le cinéma de genre pour continuer de nous surprendre une fois par an. Un artiste ne doit pas être sans arrêt confronté à ce qu'il a fait de meilleur mais aussi jugé sur sa capacité à se renouveler et à conserver sa sincérité. De ce point de vue rien à reprocher à Monsieur Woody Allen. Quant à Joaquin Phoenix, il est encore une fois confondant de naturel.
    Damien H.
    Damien H.

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 88 critiques

    4,0
    Publiée le 29 juillet 2016
    Une très bonne comédie dans la veine des films habituels de Woody Allen. Les acteurs sont géniaux ! Allergiques à l'humour de Allen, fuyez ;)
    Flowcoast
    Flowcoast

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 747 critiques

    2,5
    Publiée le 23 juillet 2016
    Quand Joaquin Phoenix rencontre Emma Stone pour une partie consente de relation amoureuse entre un professeur et son élève, le résultat n'est pas tout à fait réussi. Certes, les deux personnages sont particulièrement compatibles, mais cette histoire est molle, et longtemps, on ne comprend pas cette histoire de meurtres. La fin est particulièrement stupide et simple...
    jbpo66
    jbpo66

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 16 critiques

    4,0
    Publiée le 17 juillet 2016
    Excellent film brillamment interprété par tous les acteurs ! il me fait penser à Match point que j'avais également beaucoup aimé.
    LXNRRZNN
    LXNRRZNN

    Suivre son activité 1 abonné

    3,5
    Publiée le 16 juillet 2016
    Infatigable, Woody Allen continue à nous proposer jusqu'à deux films par an. Si le résultat ne nous transporte jamais vraiment et que nous oublions à vrai dire assez vite ce que nous avons vu, nous prenons toujours plaisir à nous laisser bercer par la douce euphorie que génère le ton désinvolte qui est sa marque de fabrique. Cet opus est à classer parmi les bons et le personnage de J. Phenix est plus complexe que les personnages habituels de l'auteur.
    Tayop
    Tayop

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 453 critiques

    3,5
    Publiée le 11 juillet 2016
    Mordant, élégant et épicé. Une mécanique distrayante pour un film qui laisse une saveur sur son passage. Les acteurs, la photo et l'orchestration transcendent le récit. Le Frenzy de Woody.
    ptitmayo
    ptitmayo

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 514 critiques

    3,5
    Publiée le 17 septembre 2016
    Ce film est en 2 parties, la première est une romance alors que la seconde bascule dans le thriller, l'ensemble étant relié par un propos à forte teneur philosophique. Les dialogues sont bien ciselés et les réflexions du personnage principal sont intéressantes d'un point de vue intellectuel mais j'ai trouvé cette première partie un peu trop longue, avec la sensation que le film tarde à rassembler les 2 protagonistes alors que tout les rapproche. À l'inverse, la session thriller est pour le coup trop courte, ce qui est d'autant plus dommageable que l'aspect thriller Hitcockien se marie très bien avec le ton léger, qui n'est pas sans rappeler "Scoop", signé du même Woody Allen. En tout cas, ces passages sont séduisants en confrontant en permanence la réalité d'Abe face à ses propres opinions (notamment sur ce qui est moral ou non), et en maniant avec intelligence l'ironie, jusque dans un dénouement réussi. Côté acteurs, Joaquin Phoenix est parfait dans le rôle du gars dévasté et paumé alors qu'Emma Stone apporte une belle fraîcheur en contrepartie. Il ne manque donc qu'à ce film un meilleur découpage entre les différents chapitres, Woody Allen s'étant trop focalisé sur la romance et pas assez sur le thriller, ce dernier ayant pourtant un potentiel supérieur.
    samprastowin
    samprastowin

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 57 critiques

    3,0
    Publiée le 30 mai 2016
    C'est léger et plaisant, tout en contraste avec les faits dépeints dans la deuxième moitié du film. Mais on est loin de la noirceur de Match point, dernier grand film d'un réalisateur qui se répète beaucoup depuis.
    Un cinéphile inculte
    Un cinéphile inculte

    Suivre son activité 2 abonnés

    4,0
    Publiée le 24 mai 2016
    Je n'avais pas ressenti cet effet d'un film d'Allen depuis Match Point et je suis ravi de voir que mes spéculations étaient infondés quant à son manque de renouveau dans l'écriture. On peut ici retrouver au travers du personnage joué par Joaquim Phoenix, toujours capable de nous envouter sans que l'on ne comprenne vraiment pourquoi, un professeur de philosophie désabusé par sa vie qui peine à trouver un but dans l'existence au point de sombrer dans la dépression. Il se retrouve accompagné d'une jeune étudiante, interprété par la fantastique Emma Stone (non content d'être une belle femme, elle a vraiment un don pour jouer excellement) qui comme de nombreux personnages féminins, se retrouve emporté par la passion amoureuse envers son enseignant qui lui fait oublier le reste du monde. Jusque ici encore une fois on pourrait y voir un film semblable à d'autres, le romantisme est souvent très présent dans les films d'Allen qui ici la presque conduit à son paroxysme. Seulement c'est tout en subtilité qu'on constate que le traitement de ce personnage est bien différent des précédents, notamment vers la fin où le personnage de Stone fait preuve d'une force morale impressionnante, quitte à rejeter ses sentiments les plus profonds. Les agissements de Phoenix le conduiront vers sa propre perte, une teinte d'ironie vraiment délicieuse qu'Allen a su utiliser brillamment. La musique sait demeurer discrète tout en étant agréable. Des thématiques nouvelles sont abordés tel que le meurtre dans sa notion de bien ou de mal ou encore la crise existentielle que la plupart d'entre nous vivront tôt ou tard. Ce film est vraiment excellent, je me rend compte que je n'ai pas grand chose à dire de plus, c'est difficile de vraiment trouver des éléments à souligner quand tout est bon, juste, aller le voir si vous souhaitez voir du bon Woody Allen.
    Hypaepa
    Hypaepa

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 33 critiques

    3,0
    Publiée le 23 mai 2016
    3/5 Mettre une musique sautillante sur des images de meurtre n'en fait pas un film cynique. L'idée était franchement très bonne, mais terriblement mal réalisé. On est ni dans le burlesque, ni dans le thriller, ni dans le bouleversant. On est dans le tiède. On ne passe pas un mauvais moment, on passe un moment !
    almogrw
    almogrw

    Suivre son activité

    2,0
    Publiée le 17 mai 2016
    Je sors de la salle, un peu assoupi, quand mon voisin s'est, lui, vraiment endormi, avec l'étrange sensation d'avoir déjà vu ce film plusieurs fois. Woody Allen nage dans son confort et finalement s'y noie. Il n'y a rien de nouveau, pas grand chose d'intelligent, le cynisme annoncé n'a jamais été aussi politiquement correct. Le piquant et la créativité des vieux films du réalisateurs ou de certains plus récents (Vicky Cristina Barcelona par ex) manquent cruellement. Plouf.
    yohanaltec
    yohanaltec

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 333 critiques

    3,5
    Publiée le 17 mai 2016
    Woody Allen réalise un très bon cru, ou se mèle ses thèmes habituels : l'amour et le crime. Joaquin Phoenix est excellent en professeur de philosophie limite bipolaire. Son rôle va s'avérer beaucoup plus ambigu qu'il n'y parait. J'ai ressenti une forte influence sur d'autres films de Woody Allen, en particulier Match Point. Au final, on passe un bon moment, bien que certains points du scénario soient un peu tirés par les cheveux.
    camille s.
    camille s.

    Suivre son activité Lire ses 3 critiques

    5,0
    Publiée le 16 mai 2016
    brillant, drôle et inattendu un homme hyper sexy et sauveur (de lui même), une femme mièvre et sauveuse, une autre décomplexé, un savoureux mélange de recherches amoureuses, j'ai adoré.
    Paige Ira
    Paige Ira

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 37 critiques

    4,5
    Publiée le 14 mai 2016
    Une (autre) petite perle signée Woody Allen ! La force du film est son scénario, tout simplement brillant ! Joaquin Phoenix et Emma Stone sont parfaits !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top