Mon AlloCiné
    L'Homme irrationnel
    note moyenne
    3,6
    4762 notes dont 427 critiques
    4% (17 critiques)
    33% (139 critiques)
    37% (156 critiques)
    18% (76 critiques)
    7% (32 critiques)
    2% (7 critiques)
    Votre avis sur L'Homme irrationnel ?

    427 critiques spectateurs

    Alasky
    Alasky

    Suivre son activité 85 abonnés Lire ses 1 271 critiques

    3,5
    Publiée le 23 mars 2016
    Du Woody Allen donc forcément un film très bavard, devant lequel j'ai passé un agréable moment. Loin d'être incontournable, c'est un beau film tout de même.
    Cinéphiles 44
    Cinéphiles 44

    Suivre son activité 185 abonnés Lire ses 89 critiques

    3,0
    Publiée le 17 mars 2016
    Si Woody Allen a abordé de nombreuses fois la thématique du crime, L’homme irrationnel traite le sujet avec comédie. D’ailleurs, pas une seule seconde on a l’impression que cela va arriver. C’est au départ l’histoire d’un prof de philo adulé par les femmes. Pourtant quand on regarde cet homme, on ne voit qu’un alcoolique perdu dans ses pensées. Il va alors trouver en une étudiante, la muse qu’il attendait depuis quelques mois. L’histoire est fidèle à ce qu’on attend du cinéaste aujourd’hui. Partis dans un marathon de réalisation, Woody ne pense plus rien avoir à prouver. Il écrit alors des scénarios à la va vite et s’entourent de bons acteurs pour faire le boulot. Oui ses histoires sont bien ficelées mais elles pourraient être mieux L’Homme irrationnel résonne l’absence d’investissement de sa part. Bref si le duo fonctionne bien, la chute est quant à elle expéditive et on maintenant l’habitude d’être déçu du maître. D'autres critiques sur ma page Facebook : Cinéphiles 44
    EricDebarnot
    EricDebarnot

    Suivre son activité 126 abonnés Lire ses 910 critiques

    2,0
    Publiée le 15 mars 2016
    On connaît la vieille fascination de Woody Allen pour le thème dostoievskien du crime et de la culpabilité - ou non -, qui lui a permis de réaliser deux de ses meilleurs films, "Crimes et Délits" et "Match Point". C'est donc avec un sentiment ambigu de redite, mais en anticipant quand même un certain plaisir que nous suivons l'ami Woody au long de cet "Homme Irrationnel" des plus théoriques - puisque les personnages sont plus ici des concepts qu'autres choses, et que Allen les fait comme à son habitude déblatérer sans fin sur les thèmes "philosophiques" qui les occupent - vers une conclusion que nous espérons cruelle et "immorale"… Pour nous retrouver déconfits devant le petit coup de pouce donné par le Hasard - sous la forme cette fois d'une lampe de poche - afin que l'ordre du monde soit restauré, de manière assez misérable, il faut bien l'avouer. Si l'on se souvient que le même motif de l'équilibre et du basculement servait à conclure superbement "Match Point", on peut se demander si Allen n'a pas voulu ici rétablir une sorte de balance justement - prouvant in extremis (les années passent…) à son public américain puritain qu'il n'est pas un si mauvais bougre que ça, et qu'il comprend bien que les rêves éhontés et lubriques de fuite en Espagne ne "doivent" pas se matérialiser. Il s'agit indiscutablement d'une déception, "l'Homme Immoral" (sous-entendu européen et donc pervers) - un excellent Joaquin Phoenix, comme toujours, malgré une surprenante petite brioche - étant vaincu par l'innocente midinette américaine - une Emma Stone aussi irritante que dans "Magic in the Moonlight". Si l'on ajoute, ce qui ne surprendra plus personne en 2015, une mise en scène paresseuse et un terrible manque de conviction général, "l'Homme Irrationnel" s'avère bel et bien une vraie déception, une de plus dans la filmographie en pleine déliquescence d'un réalisateur usé qui n'a pas su s'arrêter à temps.
    MC feely
    MC feely

    Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 125 critiques

    4,0
    Publiée le 14 mars 2016
    Très bon Woody Allen avec une histoire captivante,j'avais adoré Match Point et celui la m'y a fait penser sur certains points.Joaquin Phoenix est taillé pour ce rôle!c'est un plaisir de le voir jouer et Emma Stone est très crédible également.J'ai eu peur d'avoir un film avec une simple romance et ennuyeux et finalement ce n'est pas du tout ça.J'ai pas décroché 1 seconde.4/5
    gregbutton
    gregbutton

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 380 critiques

    3,5
    Publiée le 14 mars 2016
    L'homme irrationnel est un Woody trés agréable, narritivement assez proche de Match Point en moins abouti à mon sens. Joaquim est comme toujours top dans son rôle, trés crédible. Pour le reste rien d'exceptionnel mais un bon moment.
    Legid
    Legid

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 389 critiques

    3,5
    Publiée le 12 mars 2016
    Woody Allen poursuit avec la même régularité sa volonté de sortir un film par an. Après la sympathique comédie romantique Magic in the moonlight, le réalisateur s'attaque à la comédie dramatique. Bien sur, ses habituels thèmes sont présents : relations amoureuses triangulaires, philosophie, sens de la vie. SI le scénario semble patiner un peu dans la première partie du film, celui-ci va décoller à partir d'une scène clé pour passer d'une romance intellectuelle à un semi-polar philosophique. Comme toujours, Woody Allen s'entoure d'acteur au talent qui n'est plus à prouver. Joaquin Phoenix et Emma Stone (2e passage chez Woody Allen; va-t-elle devenir sa nouvelle muse après Scarlett Johansson ?) sont tous deux impeccables et forment un parfait duo. La fin achève le film sur une note surprenante mais restant dans le style du réalisateur. La comparaison avec Match Point ne pourra d'ailleurs pas être esquivée. Un bon Woody Allen qui ne révolutionnera pas sa filmographie mais qui lui maintient sa cohérence. Bien tendance très bien !
    Kilian Dayer
    Kilian Dayer

    Suivre son activité 65 abonnés Lire ses 516 critiques

    3,0
    Publiée le 9 mars 2016
    A chaque nouvelle année son nouveau Woody Allen. Le cru 2015 se nomme donc l’Homme irrationnel, un long-métrage dans la stricte et même verve que les précédentes réalisations du plus prolifique des cinéastes américains. Du haut de son âge avancé, Allen ne semble jamais défaillir, quand bien même ses œuvres sont inégales. Sans faire trembler toute la baraque, jamais un film de Woody Allen n’aura pour moi été prodigieux, qu’importe les avis généraux, cet opus s’avère en définitive plutôt réussi. En dépit de son entrée en matière laborieuse, des commérages incessants des personnages, l’Homme irrationnel est, il semble qu’il s’agisse d’un avis partagé, un film sympathique, un pur produit de l’écurie du vieillard alerte new-yorkais assaisonné d’une once de tout ce pourrait constituer un thriller intimiste. Une fois encore, Woody Allen aime à philosopher, aux travers de ses personnages, sur le sens de la vie, et une fois encore, il semble parvenir à ses fins contre vents et marées. Ce qui marque, ici, du moins qui dénote quelque peu des régulières tribulations d’Allen, c’est qu’il consacre un personnage masculin comme étant le personnage principal de son film. L’idée est sincèrement bonne tant Joaquin Phoenix est excellent. Le comédien tire pleinement profit des errances de son drôle de personnage, parvenant à composer avec le reste du casting, la bavarde, un peu niaise mais touchante Emma Stone, nouvelle muse du cinéaste, ou encore Parker Posey. Professeur de philosophie dépressif, n’ayant plus goût à rien, il redécouvre la joie de vivre dans le fait de s’affranchir du plus odieux des actes. Accessoirement, son amitié, puis son amour, pour son élève, rouquine narquoise, y sera pour quelque chose. Phoenix parvient parfaitement à cerner les motivations du cinéaste, livrant une prestation captivante qui, il faut l’avouer, relève sacrément le niveau général du film. Il semble alors indéniable qu’en dépit de ses réussites et échecs, Woody Allen sache à chaque occasion s’entourer de comédiens prodigieux, du moins le réalisateur semble être un directeur d’acteur hors norme. On ne peut enlever ça à Woody Allen, que l’on apprécie son œuvre ou non. Ici, Joaquin Phoenix est méritant, certes, mais l’opportunité lui est offerte par un homme de bon goût. Ce fût le cas pour Cate Blanchett sur Blue Jasmin. Hormis cela, l’Homme irrationnel est d’une fraîcheur toute particulière. Les décors universitaires et paisibles du nord-est américains, le luxe dans lequel évolue le personnage, tout ça offre une note passablement amicale à ce curieux long-métrage. Mais l’homme irrationnel souffre aussi des tics et autres tocs du cinéaste, à savoir des dialogues à rallonge souvent peu signifiants, des personnages à la naïveté étonnante et j’en passe. En définitive, voici un énième déroulé par le réalisateur, un film parmi d’autres dans une filmographie dont on ne tient plus les comptes depuis longtemps. Pour autant, celui-ci est frais, plutôt sympathique, et outre la philosophie de comptoir qu’Allen s’efforce de développer, l’Homme irrationnel est plutôt accessible au tout public. 12/20
    Zimidar
    Zimidar

    Suivre son activité 5 abonnés

    3,5
    Publiée le 8 mars 2016
    Je ne parlerai pas de Woody Allen dont je connais mal les films mais de celui-ci en lui-même. Je le trouve très intéressant philosophiquement parlant. SI le film suit son histoire sans nous perdre et en nous amenant petit à petit à comprendre ce qu'il va se passer, il nous donne surtout l'histoire de ce à quoi pourrait ressembler la vie d'un homme qui vivrait sans la raison. Je le recommande aux profs de philo. Intéressant et sympa.
    Svetlana N.
    Svetlana N.

    Suivre son activité 4 abonnés

    2,0
    Publiée le 4 mars 2016
    Fan de W.Allen depuis longtemps, je regarde tous ses films, mais celui là m a particulièrement déçue. Le scénario ni queue ni tête, on parle trop pour rien. Je me suis ennuyée des le début jusqu'à la fin.
    brunocinoche
    brunocinoche

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 497 critiques

    3,5
    Publiée le 21 février 2016
    "L'homme irrationnel" fait partie des films les plus noirs de Woody Allen qui sous une apparence de comédie sociale va se transformer en drame. Comme dans "Crimes et délits" ou "Match point" ( deux chefs d'œuvre du cinéaste), le personnage central va commettre un crime et se révéler bien plus complexe qu'il n'en avait l'air. "L'homme irrationnel" est un film qui va directement à l'essentiel sans perte de temps et le spectateur n'a pas le temps de s'ennuyer. Il manque pourtant quelque chose à "L'homme irrationnel" pour en faire un grand Woody Allen. Surement pas les acteurs, tous excellents, Joaquim Phoenix en tête, mais peut-être l'absence de l'aspect collégial, qui fait souvent le charme des films de Woody. Le film est effet très (trop ?) resserré sur les 2, voire 3, personnages principaux. Ceci dit, ça reste très bien écrit, joué et réalisé, c'est déjà beaucoup.
    Chris V.
    Chris V.

    Suivre son activité 2 abonnés

    4,0
    Publiée le 21 février 2016
    J' ai l' impression que Woody Allen s' améliore avec l'âge! Un excellent moment, une vraie comédie, ou l' on a le sourire aux lèvres bien que ce soit un drame....
    Pauline G.
    Pauline G.

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 65 critiques

    3,0
    Publiée le 17 février 2016
    À force de trouver toujours les mêmes ficelles dans la continuité des oeuvres d'un artiste, on finit par se dire que ce qui s'apparentait à une signature de créateur devient en fait une espèce de cliché répétitif auquel il se raccroche pour satisfaire à la demande, par facilité et complaisance. C'est malheureusement le cas avec Woody Allen, qui semble avoir renoncé à sa créativité pour se consacrer à la réalisation de films purement et simplement "Alleniens". Certains apprécieront de savoir à l'avance le ton employé, le type de narration et même d'anticiper les personnages. D'autres se lassent d'entendre toujours le même refrain, aussi sympathique soit-il. Car il ne s'agit pas là d'une mauvaise expérience que de visionner le dernier Woody Allen, le film n'est pas mauvais et soulève encore une question intéressante. Mais je regrette que ce soit toujours exactement pareil ! Même les rebondissements sont prévisibles ! Enfin, il me semble aussi que le seul fait de soulever des questions de justice et/ou de société ne doit aucunement être une fin en soi, l'aboutissement d'un raisonnement. Encore une fois, Woody Allen joue les intellos, comme lui seul sait si bien le faire, avec trois bouts de ficelle et laisse les plus assoiffés de curiosité artistique sur le carreau. Autrement dit, ce film n'est pas un moment désagréable, mais soyons honnêtes : il ne dit rien.
    dylanauguste
    dylanauguste

    Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 9 février 2016
    L'homme irrationnel est un excellent film. Le meilleur Woody Allen depuis Match point, avec lequel le parallèle est évident. Joaquim Phoenix est un grand acteur, et si "Her" nous l'avait rappelé, ce film le confirme. Il est bouleversant, brillant, dérangeant, agaçant. Emma Stone, non satisfaite de lui donner la réplique, survole et prouve qu'elle est une actrice qui compte. Sa voix donne aux passages narratifs quelque chose de vrai, d'intense (tout comme celle de Joaquim Phoenix, ceci dit en passant). Qu'elle soit mutine, aguicheuse ou furieuse, elle est d'une justesse imperturbable. Woody Allen conduit ces deux Rolls Royce à la perfection, et les fait traverser un scénario à l'improbabilité jouissive, ponctué de dialogues maîtrisés.
    SansCrierArt
    SansCrierArt

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 136 critiques

    2,5
    Publiée le 4 février 2016
    Abe Lucas, professeur de philosophie talentueux et à la réputation sulfureuse, vient d'être nommé à l'université de Newport. Totalement désabusé par la vie, il se traîne entre alcool et dépression. Un jour, il s'attribue une mission qui lui redonne l'envie de vivre. Sur la forme, "l'homme irrationnel" laisse un très fort goût de déjà vu et les dialogues le sentiment d'avoir été rédigés sous écriture automatique. Il faut dire que Woody nous pond un film tous les ans, il en a forcément acquis quelques automatismes. Ainsi, l'ensemble laisse à penser que le réalisateur s'est fait son petit film de façon un peu pépère. "L'homme irrationnel" se regarde sans déplaisir mais, s'il n'y avait pas la chute finale, on l'oublierait sans doute assez vite. Un petit Woody donc (mais un petit Woody est toujours un film de qualité supérieure à la moyenne de la production).
    Bland I
    Bland I

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 5 critiques

    4,0
    Publiée le 27 janvier 2016
    J'ai personnellement adoré ce film. Enfaite, je crois que j'aime la manière de M. Allen de raconter les histoires. On ressent toutes les émotions des personnages, de la confiance, de l'espoir, de l'amour, du stress, de la rage, tout ! Et c'en est donc très fort. Mon seul bémol est un petit ralentissement au 2/3 pendant lequel j'ai baillé :p Bref, je le conseille !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top