Mon AlloCiné
    L'Homme irrationnel
    note moyenne
    3,6
    4762 notes dont 427 critiques
    4% (17 critiques)
    33% (139 critiques)
    37% (156 critiques)
    18% (76 critiques)
    7% (32 critiques)
    2% (7 critiques)
    Votre avis sur L'Homme irrationnel ?

    427 critiques spectateurs

    Puce6386
    Puce6386

    Suivre son activité 405 abonnés Lire ses 908 critiques

    3,5
    Publiée le 22 janvier 2016
    Un thriller dramatique de Woody Allen aux accents de polar sentimental se rapprochant davantage de "Match Point", "Le rêve de Cassandre" ou encore de "Scoop" que des dernières comédies romantiques du réalisateur telles que "Minuit à Paris", "Blue Jasmine", "Magic in the Moonlight". Une réalisation au scénario habile et bien mené, agrémentée de dialogues acerbes et cyniques, de réflexions comiques et philosophiques. Le ton est léger et la bande son jazzy. Le duo Emma Stone et Joaquin Phoenix fonctionne très bien. Un film vraiment plaisant !
    FrenchSniper
    FrenchSniper

    Suivre son activité

    1,5
    Publiée le 22 février 2018
    Le problème avec ce film, c'est que l'omniprésence de la voix off rend tout trop explicite, trop limpide. Le scénario si schématique et l'invraisemblance de la situation (que le titre même du film tente de désamorcer) achève de ôter à l'ensemble la moindre trace de mystère, dans une histoire qui pourtant en réclamait une bonne dose, puisqu'elle prétend explorer la part d'ombre de l'âme humaine. Sans en vouloir à Woody Allen, à qui l'on doit tant de beaux moments de cinéma, souhaitons que ce ne soit qu'un faux-pas et que sa prochaine oeuvre soit à la hauteur de nos attentes.
    David B.
    David B.

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 73 critiques

    3,5
    Publiée le 16 janvier 2016
    On sent bien la patte de Woody Allen tant dans la photographie du film, sa réalisation, ses échanges bavards, son personnage principal torturé, son mélange de romance et de thriller. Un cru de bon facture et un final plutôt inattendu.
    Chloé D.
    Chloé D.

    Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 16 janvier 2016
    Un film avec un rythme lent mais savoureux. L'intrigue en elle-même est bien pensée. Les personnages sont étudiés jusqu'au bout et une fin inattendue et drôle. Bon film !
    AM11
    AM11

    Suivre son activité 328 abonnés Lire ses 2 068 critiques

    2,5
    Publiée le 15 janvier 2016
    Le synopsis est plus intéressant que le film en lui-même.. Heureusement que je l'ai lu après avoir vu le film aussi non, j'aurais pu avoir de fausses attentes, car ce qui est écrit à l'air passionnant et prometteur alors que le film est bien loin de ça. Ce n'est pas un mauvais film, je ne me suis jamais ennuyé, mais j'ai connu Woody Allen bien plus inspiré. Le scénario est trop simple et linéaire, le déroulement est prévisible, il n'y aucune originalité ni inventivité tout est prétexte à étoffer une intrigue mal menée et peu intéressante. Le film ne tient que grâce aux acteurs et aux personnages qui sont bien développés. En gros, ça se laisse regarder, mais sans plus.
    AbbaZabba
    AbbaZabba

    Suivre son activité Lire sa critique

    3,0
    Publiée le 7 décembre 2015
    Un film intéressant, construit, plutôt agréable à suivre. on passe un bon moment. Mais je reste sur ma faim.
    ckcarmen
    ckcarmen

    Suivre son activité 5 abonnés Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 5 décembre 2015
    Woody Allen va au bout de la logique de ses héros, avec toujours sa touche décalée-absurde-et-terriblement-réaliste qui donne à ses films leur saveur toute particulière ! Il raconte ici l'histoire d'un homme qui intellectualise tout, et qui passe du dégoût à l'amour de la vie à partir de son prisme exclusivement mental... jonglant de bout en bout avec nos notions morales et mettant sens dessus-dessous altruisme et égoïsme, héroïsme et lâcheté, raison et folie. Excellent !
    Ramm-MeinLieberKritiker-Stein
    Ramm-MeinLieberKritiker-Stein

    Suivre son activité 93 abonnés Lire ses 278 critiques

    1,0
    Publiée le 5 décembre 2015
    Des dialogues qui n’en finissent plus, une Emma Stone qui ne fait qu’exagérer son rôle tandis qu’un Joaquin Phoenix énerve plus qu’il ne sidère en alcoolique endormi, poète du dimanche à deux sous. Le montage, de style lent, exaspère, les plans, longs plus qu’il n’est possible, nous font fermer les yeux. La musique, extrêmement répétitive, n’a le don que de nous provoquer de l’urticaire et sûrement pas une certaine grâce qui ne serait pas de refus. Qu’y-a-t’il à sauver face à cette interminable heure et ces trente-cinq minutes qui dépassent avec flemme de la couette de la table autour de laquelle sont réunis des acteurs en sous-régime, qui discutent d’une philosophie tellement de comptoir qu’elle se retrouve être sans aucune importance pour nous, spectateurs… Ou la question serait peut-être la suivante : peut-on faire une overdose de Allen et de son cinéma? Si on considérerait ses films comme des étendues d’eau, cet « Irrationnal Man » ne serait qu’un lac trop paisible et surtout trop faible niveau quantité, donc on se retrouve avec des situations ridicules, jouant, paraît-il, du comique de l’absurde, mais on a affaire qu’à un pétard mouillé, une véritable grenade qui ne peut exploser car elle est calquée sur l’une des pires et l’une des plus durs choses à mettre en scène au cinéma : la philosophie. Le problème avec ce nouveau Woody Allen, c’est que les dialogues semblent être écrits le matin même du jour de tournage. Une suite sans queue ni tête de conversations sur le mal-être bien-pensant d’un professeur d’universités qui n’arrive plus à respirer. Voilà ce que c’est et ce que représente ce film : un continu de scènes prolongées au maximum, durant lesquelles on voit des personnes marcher, parler sans entrain ou avec trop d’entrain, sur-jouant ou sous-jouant, buvant du vin et converser sur le sens cabalistique de la vie. Il n’y a purement et simplement rien de passionnant à voir, et encore moins à entendre, car on s’ennuie sans fin et on ne parvient jamais à être passionnés par ce casting en vacances, qui n’est présent sur le tournage juste pour dormir et manger dans un dinner le midi puis dans un restaurant de luxe le soir, et qui ne sortent de leurs appartements que pour sortir quelques répliques qui, comme dans la plupart des Allen, sont des exemples d’immondices d’écriture idiotes et barbantes. C’est dramatiquement bavard, ennuyant et trop sec. À un moment on décroche face à ce lot d’idioties sorties par un réalisateur qui n’a, si rien à prouver, plus aucune idée de mise en scène et ce depuis une bonne dizaine d’années. Que dire d’autre de plus sur un trou noir artistique dont on sort comme répugnés? Rien, sinon parler de ce final hautement ridicule, voire de cette voix OFF qui n’arrête jamais, avec celle de Stone en fond, déjà trop énervante lorsqu’on la voit à l’écran, mais ce sont deux autres affaires qui rabaisseront encore plus un film déjà bien minable et pauvre. « Il y’a deux ans sortait Jasmine, enveloppée dans son Blue, qui lui allait si bien… Cate, ton caractère nous manque ». Le tien aussi, Woody.
    clorophil
    clorophil

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    2,5
    Publiée le 3 décembre 2015
    J'adore Woody mais j'ai été un peu décu par ce film. On ne rit pas beaucoup et le scenario est fortement convenu et prévisible. En veillissant Woody doit ce prendre un peu pour Hitchcock et se sent obligé de nous balancer des enquètes et des crimes. Ce n'est pas sur ce registre que nous l'attendons le plus. Cet homme irrationnel manque sacrément de profondeur et la mise en scène décevante. Ce film ne fera pas partie de la longue liste des chefs d'oeuvre de Woody.
    JEANRENE43
    JEANRENE43

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 8 critiques

    3,0
    Publiée le 2 décembre 2015
    L'homme irrationnel, film de Woody Allen, porte un titre qui correspond bien au personnage principal, un professeur de philosophie en crise qui se comporte en total décalage entre les propos de ses cours et sa vie, ses actes. Le scénario est bien bâti mais tout à fait surréaliste. Il faut au moins deux conditions pour avoir une telle histoire: un Woody Allen comme scenariste et être au US où chacun peut porter une arme et se faire justice. Ailleurs cette histoire est invraisemblable. En effet ce professeur de philosophie se transforme en justicier suite à une banale conversation épiée. Woody Allen, votre personnage est irrationnel, vous le voulez ainsi, mais vous l'êtes tout autant. Votre scénario n'est pas crédible. Passons, l'art peut composer avec des situations surréalistes. Cette histoire est-elle pour nous dire qu'un homme peut avoir un discours et des actes en contradiction, nous dire aussi que les livres, notamment de philosophie, ne vaccinent pas contre les échecs de la vie ? On s'en doutait déjà, mais pour illustrer ce travers des humains, il aurait été judicieux de crédibiliser un peu plus le motif. Au final, c'est tortueux, c'est bien du Woody Allen, mais on aime, car les personnages sont attachants. A voir pour se détendre sans en attendre plus.
    starman93
    starman93

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 104 critiques

    1,5
    Publiée le 2 décembre 2015
    Ou comment W.Allen s'auto-parodie,se repose sur ses lauriers,s'ennuie et nous ennuie par la même occasion.Pourtant,"Blue Jasmine" était un signe avant-coureur du nouveau cinéma de Woody:ronflant et petit-bourgeois.
    scalpa_spirit
    scalpa_spirit

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 15 critiques

    2,0
    Publiée le 1 décembre 2015
    Pour un Woody Allen ce n'est pas une réussite, plutôt construit à l'emporte pièces, avec des morceaux de psychologie mal placés et un niveau moins qu'adolescent on ne retrouve que peu de recherche et au final c'est un film raté. Les détours ne sont pas profonds, même si il arrive qu'on puisse se refaire mentalement un schéma bien plus crédible et se poser quelques questions. Même si au final ça tourne autour du cul et un peu des drogues assez ridiculement exagéré. En Bref "médiocre trainant peu intelligent et surement très bas publique" Note spéciale pour encore une fois la référence au nazisme ,aux juifs et à Anne Frank placée comme ça entre la poire et le fromage sur un passage pauvre comme si il fallait l'intégrer à tout prix. "stupide" spoiler: Et le final qui se torche sur une petite scène sans gout au jeu d'acteur de série B emballé pesé dehors les gens....
    ouadou
    ouadou

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 162 critiques

    4,0
    Publiée le 29 novembre 2015
    Après un Magic pas du tout magique, voilà un Woody cynique, noir et très très bien écrit. Un plaisir de tous les instants. On retrouve sa patte Cassandre et Match point avec la chute d'un bonheur éphémère. Woody si jeune si nouveau si original. Bravo
    David R.
    David R.

    Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 30 novembre 2015
    Une petite pepite de cinéma! Woody Allen est un ovni qui dépeint toujours aussi bien la complexité humaine avec gaité et humour, Emma Stone est géniale dans le rôle de la candide pas si candide, et que dire, de Joachim Phoenix, dans une interprétation sur la corde raide, qu'il manie à merveille, Une fois posée, on pourrait se dire le film est grandiose mais où ça devient un chef d'oeuvre, ç'est que même l'intrigue est intéressante, Courrez y
    maxime ...
    maxime ...

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 876 critiques

    4,0
    Publiée le 22 juillet 2018
    Du délire ! Woody Allen retrouve son mojo et livre avec L'Homme Irrationnel un de ces longs métrages les plus inspirés. Cette histoire en plus d’être rocambolesque situe bien la fièvre de son réalisateur, toujours aussi agité et qui puisse dans les passions qui l'habite pour construire un film exaltant et très bien rythmé. L'emploi de la musique est judicieuse, elle accentue pleinement la tension qui règne tout au longs de ces 94 minutes. Les comédiens sont tout autant farfelus, Joaquin Phoenix, Parker Posey et Emma Stone se refilent des gnons à leurs manières, ils sont terribles ! Ce film à de la gueule et m'a bien fait rire ...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top