Mon AlloCiné
Ma vie avec John F. Donovan
Note moyenne
3,1
37 titres de presse
  • CinemaTeaser
  • Les Inrockuptibles
  • Ouest France
  • 20 Minutes
  • aVoir-aLire.com
  • CNews
  • Culturopoing.com
  • Femme Actuelle
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Point
  • Marie Claire
  • Paris Match
  • Première
  • Rolling Stone
  • Télé 7 Jours
  • Télé Loisirs
  • Télérama
  • Cahiers du Cinéma
  • Culturebox - France Télévisions
  • Ecran Large
  • Le Monde
  • Le Nouvel Observateur
  • L'Express
  • Sud Ouest
  • Voici
  • La Croix
  • La Septième Obsession
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Figaro
  • Le Parisien
  • Les Fiches du Cinéma
  • Libération
  • Positif
  • Critikat.com
  • Dernières Nouvelles d'Alsace
  • Marianne
  • Télérama

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

37 critiques presse

CinemaTeaser

par Renan Cros

Un sublime film-somme, à la fois intime et grandiose.

Les Inrockuptibles

par Bruno Deruisseau

Complexification du fond et épure de la forme, "Ma vie avec John F. Donovan" marque un fascinant tournant dans la carrière de Xavier Dolan.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Ouest France

par Thomas Baurez

C'est sans doute l'oeuvre la plus ambitieuse de Dolan qui n'a rien perdu de sa faculté à faire vibrer les émotions de ses personnages.

20 Minutes

par Caroline Vié

Xavier Dolan frappe un grand coup avec Ma vie avec John F. Donovan (...). Le réalisateur québécois signe une œuvre bouleversante sur les mécanismes de Hollywood.

aVoir-aLire.com

par Claudio Marchi

Xavier Dolan rempile avec bonheur sur les thèmes qui lui sont chers. Un film percutant, sensible et d’une grande densité.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

CNews

par La rédaction

En conservant ses plans stylisés, sublimés par une BO pop, le cinéaste livre une œuvre aux récits emboîtés qui fait écho à sa propre vie, quand, enfant, il se rêvait comédien et écrivait à son idole, Leonardo DiCaprio.

Culturopoing.com

par Maryline Alligier

"The Death and Life of John F. Donovan" est un film plus délicat peut-être, mais comme tous les précédents, d'une sincérité désarmante, à travers ses obsessions et à travers sa forme. Un film qui dit les émois souvent informulables, par lesquels les personnages font l'expérience du monde, et sont, l'air de rien, la voix de ceux qui manquent.

La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

Femme Actuelle

par Sabrina Nadjar

Ce film touchant livre des vérités sur la gloire (et ses rançons), sur la bêtise ordinaire et sur les histoires intimes qui nourrissent une vie d'artiste.

Le Journal du Dimanche

par Alexis Campion

Soignant le suspense, il impressionne par son habileté à conjuguer l’épique et l’intime, le réel et la fiction, à enchâsser dans une même intrigue deux destins sous pression.

Le Point

par V.G.

Une superbe mise en abyme de ce que le cinéma offre de pire et de meilleur.

Marie Claire

par Emily Barnett

Cet édifice temporel instable se révèle passionnant, même si le gamin, sorte de double dolanien, prend parfois trop la lumière au détriment de son modèle.

Paris Match

par Karelle Fitoussi

Son film le plus simple et le plus sincère. Un retour aux sources salutaire.

Première

par Thierry Chèze

Xavier Dolan revisite ses obsessions, témoigne d’un amour enragé du 7eart, et signe son oeuvre la plus audacieuse.

La critique complète est disponible sur le site Première

Rolling Stone

par Sophie Rosemont

Ma vie avec John F. Donovan se perd parfois dans une surenchère scénaristique qu’il ne maîtrise pas toujours mais réussit à toucher le spectateur. Par le jeu des comédiens, manifestement transportés par la direction de Dolan, mais aussi par la musique, utilisée à bon escient selon ses habitudes et qu’il a laissé entre les mains de Gabriel Yared.

Télé 7 Jours

par Isabelle Magnier

[...] son œuvre la plus personnelle et, sans doute, la plus belle : une fresque romanesque et hyper séduisante, nourrie de ses obsessions (précocité, relation à la mère, amour impossible, difficulté d’être soi) et portée par des comédiens amoureusement filmés.

Télé Loisirs

par Gwenola Trouillard

Un mélo bouleversant sur les affres de la célébrité.

Télérama

par Louis Guichard

POUR : Mais la vraie surprise consiste à retrouver, malgré le changement d’échelle, l’empreinte intacte du jeune auteur et toutes ses obsessions.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Cahiers du Cinéma

par Florence Maillard

Le film cherche et atteint un beau feuilleté romanesque, construit avec virtuosité.

Culturebox - France Télévisions

par Jacky Bornet

C’est l’écriture qui pèche et le montage qui ne parvient pas à faire le lien. A vouloir trop en mettre, le cinéaste perd l’essentiel de son récit et le spectateur. Qui trop embrasse, mal étreint.

La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

Ecran Large

par Geoffrey Crété

"Ma vie avec John F. Donovan" n'est ni le grand film, ni le gros raté de Dolan. Mais c'est peut-être son essai le plus fragile et étrange, tiraillé entre des moments très beaux et des limites évidentes en terme d'écriture.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

Le Monde

par Murielle Joudet

Au final, les circonvolutions narratives du récit s’épuisent à cacher son thème essentiel, une image lancinante, plus vraie que les autres et qui s’enroule dans la trame de tous ses films : celle des mères ordinaires et sublimes qu’incarnent Natalie Portman et Susan Sarandon. C’est sur ce registre presque infantile que Ma vie avec John F. Donovan révèle finalement ses charmes (...).

Le Nouvel Observateur

par Nicolas Schaller

Or depuis deux films, le style du réalisateur de "Mommy" se fait plus littéral, voire sursignifiant. L'envie de toucher un public plus large ne doit pas y être étrangère. Toutefois, une vérité émerge, quelque chose de profond nous touche qui dépasse les complaisances mélodramatiques et les débordements lelouchiens.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

L'Express

par Eric Libiot

Les comédiens font le boulot (Natalie Portman, Susan Sarandon, Kit Harrington) mais Dolan ne semble pas très à l'aise avec ses histoires trop fabriquées, à la fois proches et loin de lui.

Sud Ouest

par Sophie Avon

Toutes ces souffrances, toutes ces peines, toute cette vulnérabilité transcendée sur un grand écran, où Dolan se projette depuis qu’il a commencé à tourner, nourrissent un hommage en forme de tumulte.

Voici

par A.V.

Le réalisateur de Momy poursuit ses obsessions en mode plus kitsch, bande-son pop envahissante, et saillies philosophiques souvent trop illustratives, mais reste un vrai cinéaste sincère et passionné.

La Croix

par Céline Rouden

Après dix ans d’une carrière fulgurante, le 7e film du canadien Xavier Dolan, réflexion au ton très personnel sur la célébrité, déçoit par un scénario et une construction trop alambiqués.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

La Septième Obsession

par David Ezan

En deux heures de film, les multiples personnages peinent à exister réellement : la faute sûrement à un récit épars qui aurait mérité qu’on s’y attarde une heure de plus, le cinéma de Dolan étant tout sauf ennuyeux.

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

L’univers, et le talent, de Xavier Dolan sont donc bien là. Mais, est-ce parce que le film, son premier en langue anglaise, constitue sa première véritable aventure américaine qu’il se croit obligé de le plier à certaines conventions qui altèrent sa fougue créatrice ?

Le Figaro

par La Rédaction

Difficile de mettre en cause la sincérité de Dolan, qui part d'un matériau autobiographique - il a écrit des lettres à Leonardo DiCaprio, restées sans réponse, et a fait son coming out à l'adolescence. Mais qui trop embrasse mal étreint. Dolan charge la barque, fatigue à force de va-et-vient entre les époques et perd le fil.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Le Parisien

par Renaud Baronian

On a beau être fan des oeuvres du jeune prodige québécois, Xavier Dolan, on est déçu…

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Les Fiches du Cinéma

par Nicolas Marcadé

Autour de la correspondance entre un enfant et un acteur TV, Dolan tricote un petit film ample (petit par le souffle romanesque qui l’anime, ample par les couches narratives qu’il superpose) en forme d’autojustification.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

Libération

par Didier Péron et Julien Gester

Mais le mystère ou les troubles supposés du récit ont vite fait de se désintégrer ici pour nous reparachuter en terrain dolanien bien balisé, avec ses réunions de familles névrotiques et ses relations torves de dépendance sentimentale des mères et des fils, ses grandes phrases définitives et ses bulles de clip au ralenti vouées à exprimer un lyrisme et une beauté que les personnages ont appris à taire ou à piétiner.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Positif

par Emmanuel Raspiengeas

Engoncés dans une rétrospective m'as-tu-vu des moments de bravoure de sa filmographie, tous ses thèmes de prédilection se transforment pour la première fois en gimmicks artificiels, et finissent par donner au film des airs de répétitions filmées, où chacun des excellents acteurs semble ravi de "faire du Dolan" [...], sans que jamais n'affleure la sensation d'urgence et de sincérité totale à laquelle nous avait habitués le cinéaste.

Critikat.com

par Josué Morel

Reste que ce montage relève moins du rafistolage maladroit, là pour faire tenir ensemble des bouts de films exogènes et une galerie de personnages trop fournie, qu’il ne suit un tracé problématique.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Dernières Nouvelles d'Alsace

par Nathalie Chifflet

Ma Vie avec John F. Donovan est le premier film raté de Xavier Dolan, mélo malheureux, pleurnichard, illustratif.

La critique complète est disponible sur le site Dernières Nouvelles d'Alsace

Marianne

par Olivier de Bruyn

Un soupçon de modestie et de simplicité n'aurait pas nui à ce film caricaturalement "dolanien".

Télérama

par Anne Dessuant

CONTRE : Le cinéma de Xavier Dolan a perdu son caractère artisanal et donc son âme. Tout est expliqué, révélé, surligné.

La critique complète est disponible sur le site Télérama
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top