Mon AlloCiné
Le Talentueux M. Ripley
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
note moyenne
3,4
4852 notes dont 247 critiques
18% 45 critiques
37% 92 critiques
15% 38 critiques
16% 39 critiques
9% 23 critiques
4% 10 critiques

247 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus utiles
Alain D.

Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 970 critiques

4,0Très bien
Publiée le 01/12/2015

Très bon thriller dramatique d'Anthony Minghella qui a fait avec "Le Talentueux M. Ripley " une excellente réalisation et un scénario diaboliquement astucieux. Sur un fond de décors naturels splendides d'Italie, cette histoire nous replonge dans les années 50, à Rome et à San Remo avec un excellent univers musical de Jazz. Cette intensité dramatique d'amitiés ambigües est soutenue par un casting prestigieux, avec Gwyneth Paltrow qui assure le rôle de Marge et une bonne présence de Cate Blanchett, que l'on voit hélas trop peu dans le rôle de Meredit. Matt Damon assure brillement le rôle principal de Tom Ripley ; quant à Jude Law, il crève l'écran dans la peau de Dickie le jeune et beau séducteur milliardaire. Le Pitch : Le richissime américain Herbert Greenleaf demande à Tom Ripley de lui ramener son fils Dickie qui mène la Dolce Vita en Italie avec Marge, sa petite amie.

Cosmicm

Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 924 critiques

4,0Très bien
Publiée le 04/05/2015

Matt Damon ! Es-ce que j'ai besoin de le présenter ? Il fait parti de ses acteurs de talents dont la seule présence suffit pour savoir sur quel pied danser. En fonction de son jeu on peut savoir si ce sera un film d'action (la saga Jason Bourne), un film plus décomplexé (la saga des Ocean's), un drame plus ou moins familiale (Au delà, Nouveau Départ) , une comédie (2 en 1), un film plus touchant (Will Hunting) ou même un thriller noir (l'Agence, les Infiltrés). Ici on va parler d'un film qui entre dans la dernière catégorie à savoir le cultissime Talentueux M Ripley. Oui ce film est très bon de manière général. La réalisation et la mise en scène sont correctes dans le standard de l'époque. Il installe une très bonne ambiance de drame au début, avec une très bonne photographie. Le paysage de San Reno est somptueux et le réalisateur installe une bien l'intrigue. Peut être un peu trop bien. En effet, l'exposition dure trop longtemp et le film s'étire beaucoup trop en longueur. J'ai eu la même sensation que dans le film Drive. Sauf que dans ce dernier on avait Ryan Gosling qui était présenté d'amblé comme un anti-héro. Là on a Tom Ripley qui en apparence est une personne assez innocente et ingénue; dans le film, il n'a pas le même impact sur le spectateur que Ryan dans Drive ce qui fait qu'au bout d'un moment, malgré le faite qu'on nous présente bien l'univers de Dickie, on s'ennuie ferme. Cela aurait était mieux que l'Univers de Dickie soit présenté en parallèle avec la déconstruction du personnage. Et on en vient à la deuxième partie. Au moment de la *rupture*, le film change complètement. On est plus dans une ambiance idillyque mais plus en thriller. Anthony Minghella exploite très bien cet état de fait en donnant une ambiance plus sombre et fait tomber le masque de nos 2 personnages Ripley et Dickie, et cela marche plutôt bien. Cependant, le cas de Dickie est beaucoup trop brutal au point qu'on se demande si on a pas changé de film. L'auteur illustre en plusieurs plan la manière dont Ripley doit gérer l'absence de Dickie et la déconstruction du personnage est bien visible, alternant entre des plan sombres et lumineux. Cette partie est vraiment intéressante et superbement mis en musique, mais il dommage que la première partie ne soit pas aussi attrayante. Si les personnages principaux sont tous bien traités, il n'en va pas de même pour les personnages secondaires qui ne bénéficient pas du même traitement. Tom Ripley, Dickie Greenleaf et Marge Sherwood (interprétés par Matt Damon, Jude Law et Gwyneth Paltrow) sont tous les 3 bien exploités. Tom Ripley et Dickie Greeleaf sont tous les 2 assez similaires. Chacun d'eux possède un masque qui va se fissurer au fur et à mesure du film. Tom Ripley dont la mission était de ramener Dickie chez son père va se laisser séduire par Dickie, ou plutôt par le style de vie de Dickie et va entretenir une relation assez ambiguë ce dernier, entre bromance et homosexualité like. Mais quand il va commettre l'irréparable, il va user de tous ses talents et de sa personnalité apparente pour tenter de tromper son monde et le film avance en fonction de sa manière de gérer les conséquences. Il va donc tomber dans une spirale qui lui semblera sans fin. Dickie, lui est un personnage exubérant aux antipodes de Tom. Plus libérer, il croit qu'il peut tout ce permettre et abuse de son entourage qui semble - t - il passe tous ces caprices (mis à par Fred, mais on y vient). Spoiler: Sa mort par Tom Ripley symbolise une rupture de ton dans le film et la destruction de son masque de gentillesse et de bienveillance. Marge est un peu en retrait par rapport à Tom et Ripley et en un sens sert de faire valoir pour Dickie (elle ne s'en cache même pas c'est dire). Ceci dit, c'est la seule à s’intéresser à Ripley en tant que tel à plusieurs moment du récit. Sa proximité avec Dickie et les errances de Tom font qu'elle sera la première à comprendre que quelque chose ne tourne pas rond avec Dickie. Même si cela n'est pas suivie d'effet Spoiler: En effet, elle a remarqué les bagues de Dickie sur Tom alors que ce dernier n'est pas du genre à les retirer. Par contre je ne comprends pas trop la relation qu'elle entretient Peter Smith-Kingsley, ce qui me permet d'enchaîner sur mon grand reproche au film, le traitement des personnages secondaires. Pour Freddie Miles (joué par Philipp Seymour-Hoffman), ça va. Il est très bien traité comme personnage secondaire. Il est même mon personnage préféré par son coté fun, sans gène et légèrement hypocrite. Il est même le premier à vraiment comprendre le sort de Dickie, car il est le seul à le connaître trop bien (même si cela lui conduira à sa perte). En revanche, Peter Smith-Kingsley (joué par Jack Davenport) lui je n'ai pas du tout compris son personnage. Il est quoi pour les autres ? D'un coup il semble être l'ami (voir l'amant ce n'est pas précisé) de Marge, d'un coup il est l'avocat de Tom, et d'un seul coup il entretient une forme de bromance avec Tom. Quoi ? Il est arrivé dans la seconde partie d'un coup et ils se comporte comme un des personnages principaux ! Pour moi c'est l'un des bugs du film. En effet le film est situé par du point de vue de Tom donc il est évident que beaucoup d'événements se déroulent hors champ; sauf que pour ce personnage, ça ne marche pas. Les relations qu'il entretient avec les protagonistes sont assez artificielles. Mais ce n'est pas le pire. Le pire c'est Meredith Logue (jouée par Cate Blanchett). A quoi elle sert dans le film ? On nous la présente dès le début comme un personnage qui aura son rôle à jouer et puis d'un coup elle devient la love interest de Tom, sans que ce soit bien exploité. A quoi sa sert de la mettre en avant d'un coup si c'est pour l'oublier et nous la rappeler après 1 h 30 de film (oui je chronomètre). Et tout ça pour une love interest non exploitée ? Spoiler: Oui je sais, elle sert un temps soit peu d'alibi à Tom qui se fait passer pour Dickie à ce moment là. Le problème est que ça ne va pas plus loin et c'est dommage. L'ensemble de tout ça, la musique, la réalisation et l'histoire forme un tout globalement assez intéressant mais qui traîne trop en longueur. Ceci dit, l'histoire est particulièrement bien racontée. Tout le film se construit autour de mystère de Tom Ripley que les protagonistes au final ne le connaisse pas si bien que ça. La gentillesse et l'introversion de Tom forme un masque que les autres n'ont jamais cherché à percer et qui se retourne contre eux. Bien que très lente, la première partie montre en parallèle un petit peu les objectifs de Tom.Spoiler: En le faisant se rapprocher de plus en plus de Dickie, en le faisant essayer ses vêtements, on le sentant à l'aise dans son monde mais aussi en nous faisant connaître des talents d'acteurs et de faussaires hors paire. Dickie et Marge était au courant de ses talents mais coincés dans leur tour d'ivoire n'ont rien vue venir. La 2e partie nous montre Ripley usé de ses talents, mais en parallèle nous montre aussi qu'il n'est pas infaillible; à plusieurs reprises il fera face à ces contradictions qu'il devra gérer et sera prisonnier d'une spirale sans fin. Le dernier plan est édifiant, il seul dans le noir avec tout le poid du monde sur ces épaules. Ce serait intéressant de voir la suite mais, le réalisateur nous laisse un peu suggérer. Spoiler: Va - t - il continuer sa vie en continuant à tromper son monde, tout en usant de tous les stratagèmes ou finira-t-il par craquer ? Bref, ce film est très intéressant et très beau visuellement. Il s'agit d'un bon thriller angoissant mais qui souffre de longueur au début et du faite que certains personnages ne sont pas vraiment exploités comme il fallait. Mais passé une heure il est tout à fait divertissant et nous montre qu'il ne faut surtout pas s'intéresser plus à la personne en lui-même qu'au masque qu'il nous montre. En clair je suis Cosmic M et je me comporte en Cosmic M mais en réalité je suis... Spoiler: Le prince William

http://realcosmicm.blogspot.fr/2015/05/review-le-talenteux-m-ripley-ou-le.html

tuco-ramirez

Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 908 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 13/11/2013

A la fin des 50’s, le jeune Ripley est envoyé des EU par le père de Dick Greenleaf pour convaincre son fils de revenir au pays. Ripley envieux de faire partie de ce monde de riches va tenter de prendre la place de celui qu’il doit ramener. Remake de « Plein Soleil » de René Clément et toujours tiré du roman de Patricia Highsmith, ce film ne parviendra pas à détrôner la version française. D’accord, Minghella est plus proche du roman en abordant bille en tête l’ambigüité sexuelle de Ripley. Mais là où René Clément installait un climat pesant par des gros plans et huis clos terrible sur le yacht, Minghella décide de nous faire le tour operator de l’Italie des 50’s. D’accord, les décors sont idylliques et la dolce vita est perceptible, le swing vient s’ajouter à l’image d’Epinal ; mais çà reste un « Plein soleil » à la sauce grand studio hollywoodien. En effet, là où Clément fait confiance à l’intelligence du spectateur qui va découvrir petit à petit la complexité de la personnalité de Ripley ; Minghella use lui d’effets hyper appuyés et d’un scénario manquant clairement de subtilité. Ultra explicatif, le scénario tue le film dès la mise en place. Celle-ci ne faisait pas parti du film de Clément ; là on comprend tout de suite que Ripley est un usurpateur. Un film pour bouffeur de pop corn de fait ; pourquoi faire disparaitre si tôt toute l’opacité du personnage. Et pour finir, à vouloir rendre son Ripley très complexe dans un second temps, il nous perd carrément en route. Vous comprendrez que je vous conseillerais de voir plutôt la version française de 1960. Le trio d’acteur de l’époque (Delon-Ronet-Laforêt) écrase complètement le casting trois étoiles mais hyper fade de la version US. Seul Jude Law en dandy tire son épingle du jeu.

http://tout-un-cinema.blogspot.fr/

Najou

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 232 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 03/11/2013

Mon problème, c'est d'être un peu inculte. Du coup j'ai regardé le film environ 2 mois après Plein Soleil. Et forcément, ça coince. Car le premier reste meilleur et que l'on se pose la question du: pourquoi un remake? Ah oui les américains aiment les films joués par des américains et ne connaissent sans doute pas le film de René Clément. Le problème c'est que Plein Soleil n'a pas vieilli et que Delon est meilleur que Damon (qui est vraiment lourdingue dans sa manière de jouer). Du coup je n'ai trouvé aucun intérêt au film.

MC4815162342

Suivre son activité 211 abonnés Lire ses 1 486 critiques

4,0Très bien
Publiée le 15/07/2014

Le Talentueux M. Ripley est un thriller efficace et bien foutu, je ne m'attendais vraiment pas à cette histoire, je ne me suis absolument pas renseigné dessus avant de le voir, je savais juste qu'il fallait que je le vois et vraiment surpris, bon c'est pas un film époustouflant mais il reste bien construit et prenant, faut dire que niveau casting ça envoi du lourd, Damon porte merveilleusement le film et la mise en scène est très réussie.

Shephard69

Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 1 535 critiques

4,0Très bien
Publiée le 31/10/2013

Un très bon thriller psychologique où Matt Damon offre une prestation assez inquiétante dans ce rôle sombre. Par contre, j'ai été bien moins convaincu par Jude Law ou Gwyneth Paltrow. Superbe photographie au charme désuet. La question de l'acceptation de soi et de la recherche d'identité est abordée de façon intéressante.

BenLCDC

Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 302 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 05/08/2011

Que c'est chiant ! Que c'est mal écrit ! Que c'est mal dialogué ! Que c'est nul ! Rarement autant de sentiment négatif s'additionne dans un film, encore plus rarement lorsqu'il s'agit d'un film reconnu comme bon en général. Travail inintéressant mêlant le film policier à l'identité sexuelle, le film paraît duré deux heures de plus que sa durée réelle. Mal écrit car on croit toujours voir le bout avant qu'une pseudo nouvelle intrigue vient s'imbriquer dans l'autre sans que cela n'enrichisse le film, disons plutôt que cela l'alourdit chaque fois un peu plus. Inconsistant le film fonctionne par "semblant de" mais ne creuse jamais réellement les pistes qu'il aborde. C'est long, les personnages rivalisent de niaiserie, tout est superficiel, rien n'est vrai tout est enrobé de snobisme, c'est moche.

DanielOceanAndCo

Suivre son activité 247 abonnés Lire ses 3 146 critiques

0,5Nul
Publiée le 02/05/2005

De très bons acteurs et un postulat de départ passionnant. Le fait est que je n'ai accroché à aucun moment et que le film est d'une lenteur allucinante. Vraiment dommage.

The Claw

Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 520 critiques

4,0Très bien
Publiée le 04/05/2015

Un thriller psychologique que j'ai beaucoup aimé, dominé par un Matt Damon très inquiétant. Le cadre - Venise, Rome des années 50/60 - est très bien reconstitué et apporte un cachet supplémentaire au film. Le scénario est très bon, et le tout est assez rythmé pour qu'on ne voit pas le temps passer. La fin, ouverte, est elle aussi, brillante.

Karussell

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 249 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 21/04/2009

En dépit d’une esthétique très soignée et de décors souvent dignes d’une carte postale, on a du mal à retrouver dans ce film plutôt médiocre le caractère du très bon roman de Patricia Highsmith. Pire encore, les personnages et leurs relations sont à peine fidèles au livre, le jeu du trio Damon-Law-Paltrow manquant foncièrement de nuance et de subtilité pour rendre toute l’ambiguïté de leur façon d’être. On n’accroche pas davantage à l’intrigue, la tension étant tout juste palpable lorsque le piège semble se refermer.

Taoufik Benataya

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 34 critiques

4,0Très bien
Publiée le 17/02/2008

un thriller psychologique, sur la fascination de (la Dolce Vita De Italia), un casting d'enfer: M.Damon, J.law, Les superbes actrices semblables: G.Paltrow, C.Blanchett

RENGER

Suivre son activité 304 abonnés Lire ses 5 432 critiques

4,0Très bien
Publiée le 14/10/2007

Adapté du roman éponyme de Patricia Highsmith, Le Talentueux M. Ripley (2000) est à ce jour, l’une des plus belles réalisations du cinéaste. Et pourtant, niveau choix et qualités, Anthony Minghella nous en offre plus que l’on ne peut l’imaginer, entre le splendide Le Patient Anglais (1997), l’excellent Retour à Cold Mountain (2004) et le passionnant Par Effraction (2007), avec M. Ripley, il nous fait découvrir un homme à la fois exaltant, fascinant, effrayant, manipulateur, élégant, adorable et méfiant. Tant d’adjectif pour un seul homme, si mystérieux, que l’on découvre vite son jeu, usurpateur, faussaire, un véritable génie sachant se fondre dans la masse, se faire passer pour n’importe qui, du bisexuel à un amateur d’art, d’un étudiant à un dandy élégant. Matt Damon se dévoile sous l’œil de la caméra, nous montre ses talents, déjà découvert dans Will Hunting (1998), mais peut exploités dans ses autres films. Une mise en scène habile, un scénario très travaillé, avec une pléiade d’acteurs plus que performants, où se croisent entre autre : Jude Law, Philip Seymour Hoffman, Gwyneth Paltrow, Cate Blanchett et encore Jack Davenport. Une réalisation soignée, où le mystère plane durant tout le film, entre manigances et mensonges, du très bon travail de la part de Minghella et de Sydney Pollack, qui officie en tant que producteur exécutif !

rosebud61

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 56 critiques

4,5Excellent
Publiée le 26/07/2013

Anthony Minghella prend le parti de suivre un manipulateur assumant mal une homosexualité qui l'oblige à porter des masques qui le pousseront , malgré lui, au crime. Il montre cette homosexualité plus clairement que ne pouvait le faire Patricia Highsmith en 1955. Le 1er meurtre est un crime passionnel: Tom tue Dickie car ce dernier feint se moquer de ses sentiments amoureux. Dans "Plein soleil" ,Spoiler: le meurtre a lieu dans un voilier, ici sur une simple et fragile barque. Les fragilités narcissiques de Ripley sont ici abyssales. Les scènes de fascination sexuelle sont clairement montrées, magnifiquement troublantes. Tom est un ado mal dégrossi qui au contact des gens riches trouvera une assurance qui l'enfermera pourtant dans un piège plus terrible que la conclusion policière voulue par René Clément. il est incroyablement humain, interprété avec une infinie délicatesse et profondeur par Matt Damon. il est intéressant de rapprocher ce rôle de celui de l'amant attiré par les strass de Liberace dans "Ma vie avec Liberace" . 14 ans plus tard, on y retrouve la même subtilité de jeu encore plus maîtrisée. Jude Law, au sommet de sa beauté insolente et de son talent, est plus époustouflant que Maurice Ronet (il y a du Gatsby en lui ). Les rôles féminins plus décoratifs, sont malicieusement campées par des comédiennes hors pair. Ces riches femmes semblent plus pour Tom un ascenseur social qu'un véritable objet de désir. Les moindres personnages sont joués par une distributions 4 étoiles. En fait, sous fond de lutte des classes, le film traite de l'ambivalence de chaque être, de ce que l'on cache à la cave. il n'y a aucun manichéisme. Le récit est mené avec fluidité. La musique de Gabriel Yared tisse une somptueuse toile jazz et sentimentale avec des volutes orientales. Le film est construit comme un serpent qui se mord la queue avec une volupté morbide. Le film est passionnant et bouleversant, sans négliger le thriller mené sans faux pas. Bref, et tant pis pour les puristes, je préfère cette version plus psychanalytique, vénéneuse... plus romanesque.

Frank Bermester

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 38 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 21/07/2010

Vivre la vie d'un autre,quels seront les conséquences? La réponse est dans le film,mais quel jeu de Matt Damon.Il ne vous decevera point.

darkju06

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 16 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 24/05/2010

avant de voir le film déjà on s'attend à quelque chose d'intéressant : les acteurs, une histoire peu banale. pendant le film on sent le rythme de réalistion qui est vraiment un plus sans quoi le film aurait été d'un ennui mortel pendant plus de la moitié du temps le gros point fort de ce film c'est la psychologie des personnages et donc le jeu d'acteur après vision du film on a un senimet étrange d'avoir vécu cette histoire de l'intérieur et je trouve ça vraiment fort.

Les meilleurs films de tous les temps
Back to Top