Mon AlloCiné
Le Petit Spirou
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Le Petit Spirou" et de son tournage !

Spécialiste de l'adaptation

C'est la troisième fois que Nicolas Bary signe l'adaptation d'une oeuvre pour enfants sur grand écran, après Les Enfants de Timpelbach et Au bonheur des ogres. Le metteur en scène explique ce qui l'intéresse tant dans cette thématique : "J’ai grandi dans une sorte de bulle onirique, habité par les films de Spielberg, Lucas, Gilliam ou Burton, marqués par l’univers du conte. J’étais également passionné par la BD ou les jeux vidéo et je crois que mon envie d’aller vers le cinéma est née de là..."

Trouver Le Petit Spirou

Sacha Pinault trouve dans Le Petit Spirou son premier rôle au cinéma. Nicolas Bary tenait à engager un enfant n'ayant jamais joué pour préserver son naturel. Pour trouver la perle rare, des centaines d’enfants ont été rencontrés. Le cinéaste Nicolas Bary se rappelle :

"Après 6 mois de travail, nous avons réussi à composer la bande des copains qui entourent Spirou... mais pas Spirou ! Le souci, c’est que nous arrivions à l’été 2016 et que je devais tourner en août pour respecter les vacances scolaires et profiter de la disponibilité des jeunes acteurs. (...) Nous voilà la veille du 15 juin, date limite du dépôt des dossiers à la commission des enfants du spectacle de la DDCS, et Valérie me présente 5 ou 6 enfants qu’il nous restait à voir, les tout derniers... Sacha était parmi eux. Il habite Angers mais il était de passage à Lyon pour le week-end lorsqu‘il a participé au casting... Je n’ai pas immédiatement su que ce serait lui le Petit Spirou mais il avait un « truc ». C’est quand nous avons tourné les essais (la scène de l’escalade de la corde à l’école avec Suzette) qu’il s’est révélé."

1er film "Le Petit Spirou"

Le Petit Spirou est l'adaptation en prises de vues réelles de la célèbre bande dessinée franco-belge signée Tome et Janry comprenant 18 albums depuis 1990. Il existe également une série animée de 78 épisodes de 13 minutes chacun inspirée de la fameuse bande dessinée du même nom.

Hasard du calendrier

A noter qu'un film adapté de la bande dessinée "Spirou" sortira début 2018 : il s'agit des Aventures de Spirou et Fantasio réalisé par Alexandre Coffre (Une pure affaire, Eyjafjallajökull, Le Père Noël) et porté par les très à la mode Thomas Solivérès dans la peau de Spirou et Alex Lutz dans celle de Fantasio.

"Si on chantait" !

La voix du jeune auteur-compositeur-interprète Vianney figure sur la bande originale du Petit Spirou à travers la chanson "Si on chantait" qui reprend le rythme du célèbre morceau gospel "Oh happy day". Nicolas Bary avait rencontré Vianney en réalisant le clip de sa chanson "Pas là" fin 2014 et a très vite pensé à lui pour ce titre final du film car les enfants l'adorent. Le metteur en scène raconte :

"Dans Le Petit Spirou, l’abbé Langelusse fait répéter à une chorale la chanson "Oh happy day". J’ai proposé à Vianney d’en faire une version personnelle et en français. Il a donc travaillé sur les arrangements, avec une chorale d’enfants et je trouve la chanson épatante... Pour la musique instrumentale du film, j’ai fait appel à Rolfe Kent, un compositeur avec qui j’avais déjà collaboré sur Au bonheur des ogres. Sa bande originale est fidèle à ce que dégage le film : un esprit d’aventure, ludique mais aussi des thématiques plus émouvantes et sombres..."

Retrouvailles

Nicolas Bary avait déjà travaillé avec le scénariste des BD Philippe Tome sur l’adaptation toujours en cours de la bande-dessinée "Soda", qui est une autre de ses créations. "Pour Le Petit Spirou, j’ai commencé en me disant que j’allais m’atteler au scénario, sans forcément penser à la réalisation. C’est en écrivant que je me suis pris au jeu et que le monde de l’enfance m’a rattrapé. Très vite, j’y ai vu la possibilité de sortir de la simple accumulation de gags ou de scénettes. À 35 ans, ayant moi-même compris pas mal de choses sur ma propre enfance, j’ai eu l’envie d’évoquer cet apprentissage à travers l’histoire du film...", explique le réalisateur.

Pixar en référence

Nicolas Bary a cherché à concevoir un film pouvant toucher à la fois les enfants, les adolescents et les parents. En ce sens, sa grande référence en termes de récit a été Toy Story 2, plus particulièrement la scène où Jessie (la poupée écuyère copine de Woody) est oubliée sous le lit de la petite fille qui l’a tant aimée étant plus jeune. Il développe :

"On voit les jambes de la jeune fille passer et repasser pendant qu’elle grandit et que Jessie subit le temps qui file... C’est l’image terrible de l’enfance qui se termine avec ces rêves qu’on peut oublier. Quand j’ai vu le film à l’époque, étant moi-même enfant, je n’avais pas perçu les choses de cette manière. Plus tard, en revoyant le film, je me suis demandé si moi aussi je n’avais pas égaré certaines choses importantes de mon enfance dans un coin..."

Lieux de tournage

Nicolas Bary et son équipe n'ont tourné en studio qu'une seule journée, celle où ils ont réalisé la séquence de l’envol du "Supo" sur fond vert. Le reste a été fait dans le décor principal, celui d'une école désaffectée au Raincy en région parisienne. "C’est là que nous avons installé le grenier du grand-père, la cage d’ascenseur de l’hôtel où travaille la mère, le bar des sports de Mr Mégot... Cela nous a permis de profiter de ce lieu très vaste et vide, permettant aux décorateurs de préparer plusieurs sites en même temps", précise le cinéaste.

L'aspect visuel du film

Nicolas Bary a travaillé en amont du tournage avec les illustrateurs Laurent Kim et Gilles Pointeau sur la présentation visuelle du film. Ensemble, ils ont réalisé des sortes de collages, de superpositions de photos ou de croquis pour voir comment les différentes couleurs ou les formes des éléments pouvaient s’accorder à l’image. Le cinéaste explique : 

"Le petit Spirou balançant entre retro et modernité, il fallait que tout soit cohérent : des tons plus froids pour l’école, une ambiance cuivrée pour le monde des grooms, un rouge un peu rabattu en intensité pour le costume de Spirou afin de ne pas basculer dans une image type "Mr Loyal au cirque" ! C’est Laurent Kim qui a également dessiné ce que nous avons appelé le "Supokitu", ce sidecar à vélo, bricolé par les enfants, pour le voyage de Spirou et Suzette. J’ai également collaboré pour le story-board avec Eric Gandois, qui vient de travailler sur le Valerian de Luc Besson."
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Justice League (2017)
  • Au revoir là-haut (2017)
  • Le Brio (2017)
  • Madame (2017)
  • Happy Birthdead (2017)
  • Battle of the Sexes (2017)
  • L'Expérience interdite - Flatliners (2017)
  • Marvin ou la belle éducation (2016)
  • Jalouse (2017)
  • Star Wars - Les Derniers Jedi (2017)
  • Carbone (2017)
  • Le Musée des merveilles (2017)
  • Maryline (2017)
  • Epouse-moi mon pote (2017)
  • Le Sens de la fête (2017)
  • Coco (2017)
  • Tout l'argent du monde (2017)
  • M (2017)
  • Thelma (2017)
  • Mazinger Z (2018)
Back to Top