Mon AlloCiné
Dans la forêt
Séances
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
note moyenne
2,6
177 notes dont 35 critiques
0% (0 critique)
14% (5 critiques)
40% (14 critiques)
26% (9 critiques)
17% (6 critiques)
3% (1 critique)

35 critiques spectateurs

BF2070

Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 146 critiques

4,0Très bien
Publiée le 09/11/2016

Ce film de Gilles Marchand est plutôt une réussite. Deux frères, dont le cadet est suivi par une pédopsychiatre, vont rejoindre en Suède leur père divorcé. Ce père (interprété par Jérémie Elkaïm) va les entrainer dans un périple dans la forêt suédoise. Les deux enfants vont alors devoir faire face au comportement étrange de leur père et à des apparitions inquiétantes pour le plus jeune, le réalisateur joue alors avec le spectateur à savoir s'il s'agit ou non d'hallucinations pour la plupart effrayantes qui auraient pu donner au film sa classification dans le genre épouvante. En outre, l’atmosphère est plutôt lourde notamment quand vient la nuit dans cette forêt. Malgré un rythme plutôt lent, « Dans la forêt » bénéficie d’une qualité d’interprétation non seulement de la part de Jérémie Elkaïm, mais aussi des deux enfants (Timothé Vom Dorp et Théo Van de Voorde), d’une intrigue intéréssante laissant libre court à une interprétation psychanalytique et d’un magnifique cadre (magnifique nature suédoise avec ses forêts et ses lacs).

Cinéphilion

Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 128 critiques

3,5Bien
Publiée le 10/02/2017

Dépaysant, hors-norme, « Dans la forêt » signe le retour déroutant de Jérémie Elkaïm aux côtés d’un duo d’enfants qui le dépasse par leur talent. En pleine escapade dans les fonds forestiers de la Suède, le film offre un magnifique décor libérateur avec des clichés de lacs scandinaves, de sapins à perte de vue et une cabane authentique. Gilles Marchand arrive à faire ressortir la pureté de nos sentiments les plus innocents dans une simplicité du décor, des personnages autour d’une complexité évasive. Jérémie Elkaïm joue le père. Intriguant, autoritaire et par moment détestable, sa coquille va pourtant s’effriter avec tact sur le fil du métrage pour laisser place à un personnage désemparé et perdu. Il ne sais pas comment faire plaisir à ses enfants, par quel moyen leur prouver son amour et tenter de les retenir face à une maman omniprésente. Le plus petit des deux frères, Tom est brillamment interprété par Timothé Vom Dorp. Dès les premières secondes, les bases se posent et l’imposent comme le personnage central du film. Peu de dialogue, beaucoup d’émotions, de jeu de regard et d’expressions faciès, le spectateur se soumet complètement à sa vision innocente. Même pensées, même naïveté, imagination débordante, on retombe entre les rêves et les cauchemars de nos plus jeunes âges. Par ailleurs, un décalage se creuse entre lui et son frère, Ben légèrement plus âgé et plus idéologue. Toujours dans une émotion infantile forte, « Dans la forêt » se positionne comme un film d’épouvante pour enfants. Rien de violent ni de méchant, le réalisateur exploite toujours plus notre naïveté à travers un monstre terrifiant. Quelques apparitions glaciales, un physique déplaisant, il est difficile de comprendre sa véritable démarche qui prendra un sens à la toute fin… Une modernisation du mythique « La Belle et la Bête ». L’intrigue elle, ne s’explique pas mais se vit avec un regard d’enfant. Elle prend un tournant brutal dans un des rares dialogues de Tom où ce dernier pose une question à son père : Une interrogation ouverte sur une série de questions avec toujours cette barrière entre la réalité et la fiction… Bilan : Un thriller à la française brillamment écrit dans un authentique décor suédois, mais peut être trop déroutant pour un large public.

https://cinephilion.net/2017/01/31/dans-la-foret/

dominique P.

Suivre son activité 93 abonnés Lire ses 1 231 critiques

4,0Très bien
Publiée le 17/02/2017

Ce film est très bien fait. Dès le début on est embarqués dans une angoisse, un mystère, des inquiétudes. L'ambiance est excellente et les acteurs jouent parfaitement bien, surtout le petit garçon. Aussi, j'aime bien les films fantastiques. Je mets 4 étoiles et pas 5 car j'ai trouvé la fin trop déroutante.

Ange A.

Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 21 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 19/02/2017

Un mauvais film !! Le scénario est nul !! Les acteurs surtout Jérémie Elkaïm sont mauvais ou peut être mal dirigés, les dialogues sont nuls, la photographie idem !! Il ne suffit pas de tourner dans une forêt et dans le noir pour créer une atmosphère !!! Ce film n'a aucun sens et le twist final le démontre bien !! On ne comprend rien !! On ne sait pas ou le réalisateur veut nous amener ni même ce qu'il veut nous dire !!! C'est quoi l'histoire ? Un film fantastique ? Sérieusement ? Bref un ennui total, il y a encore du chemin à parcourir pour égaler les américains mais je crois que certains français y parviennent ! Gilles Marchand il faudra faire mieux pour me convaincre la prochaine fois ! C'était bien tenté mais je trouve que c'est raté !

L'Info Tout Court

Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 420 critiques

3,5Bien
Publiée le 15/02/2017

Balade entre les troncs. Filmé dans un décor unique, le film apparaît comme un huis clos évolutif qui change au fil des arbres. Deux enfants et leur père passent leurs vacances dans dans les bois suédois. Plus les jours défilent, plus leur retour semble s’éloigner. Si Tom, le plus petit, ne comprend pas réellement ce qu’il se passe, il ressent intensément cette menace, la projetant sur un être monstrueux issu de son imaginaire. On appréhende alors la peur au travers de ses yeux d’enfant, et elle n’en est que plus terrifiante.

https://linfotoutcourt.com/critique-dans-la-foret/

Michel R.

Suivre son activité 0 abonné Lire sa critique

1,5Mauvais
Publiée le 23/02/2017

Scénario et environnement prometteur ! Certaines critiques ont meme été à rapprocher le film du célèbre "the thing"...c'est dire d'ou mon envie d'aller le voir...a la sortie grosse déception ! film lent qui ne démarre vraiment jamais, les textes sont plats, l'interprétation (notamment le Père) oscille entre impénétrable ou vide (pas d'inspiration) et le scénario est plein d'incohérence, on arrive pas à faire le lien entre les différents indices censés donner le caractère fantastique du film (la vision du fils, le lien avec le père ? le Père qui ne dort pas la nuit..etc....). Ou donc a voulu nous amener Gilles Marchand ? pour ma part nulle part !

rogerwaters

Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 719 critiques

3,5Bien
Publiée le 23/02/2017

Après la semi-déception que représentait L’autre monde, film maladroit, Gilles Marchand revient à une atmosphère d’étrangeté qui avait fait le charme de Qui a tué Bambi, son premier film de réalisateur. Il retrouve ici intacte sa capacité à susciter le trouble du spectateur en quelques plans. Parfois, le métrage crée même un certain malaise chez le spectateur. Si l’atmosphère est marquée par une forme de fantastique, l’ensemble du film peut surtout être vu comme une gigantesque métaphore du passage de l’enfance à l’âge adulte, avec pour corollaire l’obligation de symboliquement tuer le père. Ce dernier qui devrait représenter la sécurité du foyer pour l’enfant, est désormais considéré comme un inconnu par sa propre progéniture puisqu’ils n’habitent pas ensemble (séparation oblige). Dès lors, le foyer qui sécurise le petit enfant devient lui aussi un espace d’inquiétude, de mystère et donc d’angoisse. Le père en tant qu’inconnu est donc assimilé à un monstre. Le tout baigne dans une ambiance de conte à la Petit Poucet qui nous ravit. On pourra regretter sans doute une fin un peu trop évasive, mais l’ensemble reste suffisamment intrigant pour satisfaire l’amateur de curiosité. Notons enfin la performance de Jérémie Elkaïm dans un total contre-emploi et celle du petit Timothé Vom Dorp qui vampirise la caméra. Il est pour beaucoup dans la fascination que le film exerce sur le spectateur.

DarkAkuma02

Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 480 critiques

3,5Bien
Publiée le 20/02/2017

Pendant les vacances, deux enfants vont rendre visite à leur père qui habite en Suède. Ce dernier se comporte de manière étrange et décide soudainement de les emmener dans une maison isolée au sein d'une forêt. J'ai été un petit peu dérouté par ce film. Son ambiance est assez mystérieuse et quelques passages peuvent être relativement anxiogènes, notamment lors Spoiler: des apparitions de l'homme défiguré qui est assimilé au diable, mais le fait que rapidement, il ne donne pas d'impression de malveillance atténue l'angoisse. L'impression de danger pour les personnages est plutôt limitée et représentée par le père, les éléments fantastiques du scénario semblant finalement métaphorique. Je retiens de ce long-métrage l'histoire d'un Spoiler: homme seul voulant kidnapper ses enfants, mêlée à une atmosphère un peu mystique dans ses croyances de dons qu'aurait son plus jeune fils et à travers le fait qu'il ne dorme pas. La fin laisse tout de même quelques interrogations en suspens.

cylon86

Suivre son activité 386 abonnés Lire ses 4 103 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 16/02/2017

Voilà bien un curieux film, excursion trop rare (et surtout trop peu réussie) du cinéma français dans le cinéma fantastique. Un cinéma fantastique qui vient titiller le spectateur par un aspect sensoriel troublant et déroutant, un cinéma fantastique qui ne sent pas l'artifice usé jusqu'à la corde et qui ne s'excuse pas d'exister. "Dans la forêt" est donc une belle surprise dans laquelle Gilles Marchand fait preuve d'une belle maîtrise de sa mise en scène. Il s'agit donc ici de deux frères allant retrouver en Suède leur père qu'ils n'ont pas vu depuis un an. Celui-ci, un peu inquiétant (il prétend ne jamais dormir) devient de plus en plus imprévisible et terrifiant quand il s'isole dans une cabane en forêt avec ses fils et qu'il se dit que ce serait sympa de rester là pour toujours. En plus de ça, le jeune Tom a des visions, pressentant une menace sourde et flippante... Certes, le film n'est pas toujours convaincant, en particulier quand il fait traîner en longueurs son dernier acte, carrément déroutant tout en ouvrant de nouvelles perspectives. Mais reconnaissons à Gilles Marchand un savoir-faire indéniable, faisant de la forêt un personnage du film à part entière, influant clairement sur le comportement des personnages. Si le cinéaste ne montre pas tout et préfère laisser son récit libre d'être analysé comme on le souhaite, les pistes qu'il dégage sont passionnantes alors qu'il se permet des incursions dans le fantastique sans jamais sombrer dans le ridicule. C'est donc un film troublant qu'il met en place, aidé par la présence de Jérémie Elkaïm en père de plus en plus inquiétant et surtout par le talent du jeune Timothé Vom Dorp, incarnant un gamin ressemblant étrangement au Danny de "Shining" dans un rôle difficile mais qu'il interprète avec force.

Ricco93

Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 717 critiques

4,0Très bien
Publiée le 14/02/2017

Le thriller d’épouvante est un genre suffisamment rare dans le cinéma français pour ne pas saluer une réussite dans ce type. Gilles Marchand, aidé par son coscénariste Dominik Moll (dont l’influence se fait ressentir), crée une histoire prenante malgré un rythme assez calme et arrive parfaitement à instaurer une ambiance à la fois ancrée dans la réalité et étrange (on pense parfois à ShiningSpoiler: : le plan aérien dans la séquence d’arrivée dans la forêt est fortement inspiré du générique du film de Kubrick, la dernière séquence inutile d’un point de vue narratif montre la forêt sous la neige rappelant la séquence du labyrinthe… ). Les acteurs sont très convaincants et sont pour beaucoup dans la création de cette ambiance en particulier Jérémie Elkaïm troublant d’ambigüité dans son rôle de père assez particulier (ce qui rappelle également le Jack Nicholson de Shining). Un film encourageant pour le film de genre hexagonal.

tixou0

Suivre son activité 207 abonnés Lire ses 1 467 critiques

3,5Bien
Publiée le 23/02/2017

Un père divorcé, deuxième partie de la trentaine (Jérémie Elkaïm), est parti pour la Suède travailler dans un labo (secteur sensible - sans qu'on puisse en savoir plus, au vu des images à venir..), il y a un an environ. Son ex-femme accepte que leurs deux jeunes garçons le rejoignent pendant une partie des vacances d'été (par service UM, sur vol Air France, pour Stockholm) : Ben(jamin), 13 ans, et Tom (9/10 ans ?). 2 ou 3 jours seulement après l'arrivée des enfants, et une rencontre étrange de Tom sur le lieu de travail de leur père, ce dernier prend la soudaine décision (en rupture de ban, comprend-on) de partir avec eux vers le nord du pays. Après un long périple, ils abandonnent la voiture en lisière de forêt, et font à pied le reste du trajet (cela prend 2 jours..), jusqu'à la maison promise (étonnamment vaste, mais abandonnée), dont le père a les clés, située toujours "Dans la Forêt", près d'un lac. Gilles Marchand et son vieux complice Dominik Moll nous livrent une histoire déroutante écrite à deux mains, et réalisée avec une glaçante sobriété par le premier (c'est son 3e long métrage). Si le démarrage est un peu languissant - premier tiers (sans pour autant être inutile - tenter de mettre un nom sur les angoisses de Tom, et celles de son géniteur, ne peut, rétrospectivement se faire, qu'en contemplation de tout un ensemble de détails..), dès l'entrée et la progression dans l'univers végétal (deuxième tiers), on est happé par un climat inquiétant (voire anxiogène), habilement scénarisé, par petites touches successives. Le récit se densifie dans le dernier tiers, resserré sur le seul Tom et son père (et..) - Spoiler: Ben ayant pris la poudre d'escampette, saisissant l'opportunité du passage de 3 "hippies". , progressant encore plus vers le septentrion, de lac en lac. Spoiler: Folie galopante pour celui-qui-ne-dort-plus, catharsis via l'amour paternel...ou... ? Si cette fin de film impressionne, elle est aussi dérangeante par son effet "pointillés" - à chacun de compléter.... JE est absolument excellent, comme ses deux jeunes partenaires - à découvrir.

LBDC

Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 293 critiques

4,0Très bien
Publiée le 10/02/2017

DANS LA FORÊT reste intelligemment à la frontière du fantastique, laissant planer le doute sur les visions de Tom, imaginaires ou non. On se posera bien des questions au cours du film, mais il ne faudra pas en attendre de réponses directes. Car DANS LA FORÊT s’apprécie avant tout comme une expérience des plus angoissantes, qui prend à la gorge tout du long.

https://www.leblogducinema.com/critiques-films/critique-dans-la-foret-847962/

titicaca120

Suivre son activité 100 abonnés Lire ses 1 713 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 20/02/2017

c'est presque un huis clos car hormis les 3 hippies on ne voit que le père et ses fils ainsi que la vision de Tom. l'ambiance est glauque et les paysages dans la forêt suédoise magnifiques. j'ai bien aimé même si la fin me laisse perplexe. comme très souvent il faut analyser pour comprendre et c'est pas mon fort.

Bulles de Culture

Suivre son activité 86 abonnés Lire ses 584 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 15/02/2017

On s'ennuie rapidement avec un film dont les explications sont aussi claires que du David Lynch. La figure paternelle de Jérémy Elkaim est pourtant effrayante.

http://bullesdeculture.com/2017/02/critique-dans-la-foret-films.html

Laurent Cambon

Suivre son activité 89 abonnés Lire ses 735 critiques

3,5Bien
Publiée le 19/02/2017

Dieu que les forêts de Suède sont belles. C'est là que cet homme étrange et attachant, François, décide d'emmener ses deux enfants, Tom et Benjamin. On pourrait croire à une escale spirituelle dans l'antre de la nature. En réalité, c'est une entrée dans la matière profonde et tourmentée de cet homme, mi-démon, mi-ange. Jérémie Elkaïm nous a souvent habitués à des rôles légers, sympathiques. Cette fois, il campe un homme dérangé, pervers et tout à la fois totalement aimant vis-à-vis de ses deux garçons. L'acteur montre une nouvelle fois ses indéniables qualités de comédien. Surtout, il parvient à entraîner les deux jeunes enfants, complètement épatants, dans cette histoire à mille tiroirs dont on ne parvient jamais à mesurer et à comprendre tous les enjeux. La musique et les sonorités grinçantes accompagnent habilement ce récit fantomatique, à la limite du fantastique. En fait, "Dans la forêt" est une déclinaison des processus pervers de maltraitance d'enfants. Les deux garçons se laissent emporter par cet homme, jusque dans sa violence, sans résistance véritable, juste avec leurs regards et leur innocence d'enfance. C'est aussi un film qui signe un retour de Gilles Marchand qu'on avait un peu perdu depuis "Harry, un ami qui vous veut du bien".

Les meilleurs films de tous les temps
Back to Top