Notez des films
Mon AlloCiné
    La Terre éphémère
    Note moyenne
    3,7
    16 titres de presse
    • La Voix du Nord
    • L'Humanité
    • La Croix
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Nouvel Observateur
    • L'Express
    • Ouest France
    • Paris Match
    • Positif
    • Première
    • Critikat.com
    • Le Monde
    • Les Inrockuptibles
    • Télérama
    • Libération

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    16 critiques presse

    La Voix du Nord

    par Philippe Lagouche

    Les conflits divisant les êtres humains, ce combat éternel dans lequel sont engagés l'homme et la nature, les liens intenses noués entre les uns et les autres, autant de thèmes sur lesquels sont bâtis cette œuvre envoûtante qui utilise à bon escient toutes les ressources du langage cinématographique. Des partis pris capables d'enchanter un cinéaste comme Terrence Malick.

    L'Humanité

    par Dominique Widemann

    Pas un plan qui ne transmette une puissante expressivité, une envolée de sens, la densité d'une dramaturgie qui embrasse tous les conflits de la condition humaine.

    La Croix

    par Arnaud Schwartz

    Le cinéaste géorgien signe une fable aussi sobre qu'intense sur la terre des hommes, forcément morcelée.

    Le Dauphiné Libéré

    par La Rédaction

    Un bel hymne à la nature, à la fois ode à la beauté et conte cruel.

    Le Journal du Dimanche

    par Baptiste Thion

    Le temps s’égrène, les saisons passent, et le film se conclut d’une façon des plus poétiques. Cette ode à la nature, tournée en 35 mm, fascine par son rythme volontairement lent, son économie de dialogues, son esthétisme.

    La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

    Le Nouvel Observateur

    par François Forestier

    Comme naguère Ermanno Olmi ("L'Arbre aux sabots") ou Dovjenko ("La Terre"), George Ovashvili capte le lyrisme amer d'une époque avec une sensualité délicate. C'est son deuxième film, après "L'Autre rive", en 2010. On sort de là émerveillé par tant de douceur dans ce monde de brutes...

    L'Express

    par Sophie Bénamon

    Peu de mots, du labeur, de la sueur et la peur, sourde, au passage des militaires en canot à moteur. Des petits riens d'une beauté lancinante et rugueuse pour conter des vies minuscules, fétus dérisoires ballottés au gré des éléments et de l'Histoire.

    Ouest France

    par Pierre Fornerod

    Du cinéma venu d'ailleurs, dans une démarche contemplative et généreuse. Ca fait du bien.

    Paris Match

    par Alain Spira

    Ce film taiseux à la photographie somptueuse possède la même noblesse poétique que "L'île nue" de Kaneto Shindô.

    La critique complète est disponible sur le site Paris Match

    Positif

    par Jean-Loup Bourget

    L'île, le petit nombre de personnages, les gestes archétypaux (...), la rareté du dialogue et de la musique composent une oeuvre bachelardienne, qui magnifie les éléments, l'eau (...), la terre, la boue, le feu, le bois, tout en les situant dans un cadre géographique précis et précisément contemporain. "La Terre éphémère" s'inscrit avec maestria dans la tradition du Buñuel de "La Jeune fille", de "Dura Lex" de Koulechov et des premiers films de King Vidor, comme "The Jack-Knife Man" et "Capricciosa".

    Première

    par Isabelle Danel

    On est au-delà du cinéma, dans une métaphore de la vie sous la forme d'un poème incantatoire presque sans paroles, mais d'une subjuguante beauté.

    Critikat.com

    par Marianne Fernandez

    Choisissant de créer des personnages dont l’identité se dérobe, le film lui-même reste à la surface de son propos, les personnages bientôt engloutis à leur tour dans le silence, sans qu’on ait vraiment su quoi que ce soit sur eux.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Le Monde

    par Noémie Luciani

    (...) George Ovashvili filme magnifiquement un grand- père et sa petite-fille tentant de faire pousser du maïs, dans un conte silencieux sur la nature, féconde et capricieuse, et la féminité.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    Les Inrockuptibles

    par Vincent Ostria

    Une fable sans fioritures aux résonances bibliques, avec notamment la création d’un monde puis sa perturbation et sa disparition, un peu magiques.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Télérama

    par Guillemette Odicino

    Les images sont splendides et le message finalement plus doux qu'amer : face à la nature qui donne et reprend (...), comme face à la guerre, l'homme est tout petit, mais l'espoir renaît à chaque saison.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Libération

    par Éric Loret

    Un film académique sans regard, cousu de fausses sensations et enfilant les clichés visuels de l’incommunicabilité façon Nature & Découvertes.

    La critique complète est disponible sur le site Libération
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top