Mon Allociné
Les Ogres
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Note moyenne 3,8 28 titres de presse
  • Télérama
  • Transfuge
  • Femme Actuelle
  • Le Nouvel Observateur
  • VSD
  • Ouest France
  • Positif
  • Le Journal du Dimanche
  • Studio Ciné Live
  • L'Express
  • Les Fiches du Cinéma
  • Culturebox - France Télévisions
  • Marianne
  • Le Figaroscope
  • Metro
  • Elle
  • Sud Ouest
  • Le Dauphiné Libéré
  • Première
  • La Croix
  • Voici
  • Ecran Large
  • Le Monde
  • Les Inrockuptibles
  • Le Parisien
  • Cahiers du Cinéma
  • La Septième Obsession
  • Critikat.com

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de Allociné, de 1 à 5 étoiles.

28 critiques presse

Télérama

par Pierre Murat

Extrêmement précis sous son apparente décontraction, le film (...) repose sur des angoisses, des peurs et des ressentiments qui progressent, enflent, explosent, puis s'évanouissent sans laisser de traces, laissant place au seul sentiment que l'être humain mérite : l'indulgence.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Transfuge

par Frédéric Mercier

Un des films français les plus exubérants et surtout les plus puissants vus depuis très longtemps.

Femme Actuelle

par Valérie Beck

Une réalisation bluffante, des comédiens superbes et une belle ode à la liberté.

La critique complète est disponible sur le site Femme Actuelle

Le Nouvel Observateur

par La Rédaction

Alors bien sûr, les raisonneurs, les culs-pincés, les curistes, les sédentaires, les fans de cinéma congelé et les abonnés des salles en velours rouge trouveront ces ogres trop exubérants, trop rabelaisiens, trop felliniens, trop hurleurs, trop partageurs, trop généreux. Mais on les plaint. Ils sont déjà morts, et Léa Fehner est vivante. Applaudissements.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

VSD

par Bernard Achour

En nous immergeant dans son Niagara choral de rapports humains qui embrassent la totalité du spectre des sentiments, la réalisatrice témoigne d’une énergie inépuisable tout en arrachant à ses comédiens des accents d’une vérité inouïe. D’ores et déjà, une de nos palmes de l’année.

Ouest France

par Daniel Morvan

Léa Fehner raconte à merveille cet univers de saltimbanques, leur appétit de vivre plus fort, leurs égos écrasants et leur générosité.

Positif

par Vincent Thabourey

"Les Ogres" est un défi permanent, une très bonne surprise dans le paysage cinématographique français.

Le Journal du Dimanche

par Alexis Campion

Un voyage plein d’allure et d’allant, mené tambour battant au fil d’une narration maîtrisée, habitée par de beaux acteurs tous au taquet.

Studio Ciné Live

par Laurent Dijan

Leur façon de surmonter la douleur, de dire merde à la mort en plongeant dans l'excès et la musique ne peut que bouleverser.

L'Express

par Eric Libiot

Une bonne claque aux petites mauvaises odeurs d'un cinéma d'auteur rabougri qui se méfie du romanesque et de l'extravagance, alors qu'il meurt à petit feu de penser que la vie ne sort pas d'une salle de bains, que les mots se chuchotent à l'ombre, que filmer un mur est d'une audace folle.

Les Fiches du Cinéma

par Opale Muckensturm

Léa Fehner nous invite à rejoindre l'univers de son enfance : celui du théâtre itinérant. Un film bouillonnant de vie, qui nous entraîne parmi ses personnages dans un tourbillon d'émotions.

Culturebox - France Télévisions

par Pierre-Yves Grenu

Léa Fehner réussit son coup en nous embarquant dans sa bande de grandes gueules. Ce film étonnant, bourré de vie et d'énergie, mérite vraiment qu'on lui donne sa chance.

La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

Marianne

par Danièle Heymann

(Un) splendide hommage aux saltimbanques (...).

Le Figaroscope

par Nathalie Simon

D’emblée, on est happé par l’énergie de celle qui la relate. Devant l’objectif et les lumières crues, les membres de cette famille haute en couleur se révèlent dans toute leur vérité. Ils jouent, s’aiment et se déchirent.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaroscope

Metro

par Mehdi Omaïs

Etourdi et pantelant par cette énergie contagieuse, le spectateur ne peut alors qu’embarquer pour cette fuite vers l’avant collective, cathartique et nécessaire.

La critique complète est disponible sur le site Metro

Elle

par Amandine Seguin

Si certains moments sont très durs, le film réussit à dégager une énergie joyeuse communicative.

La critique complète est disponible sur le site Elle

Sud Ouest

par Sophie Avon

Deux heures et demi à fond de train, sur les routes de France : il faut bien du talent à Léa Fehner pour garder le cap, tenir les rênes de sa chevauchée, ériger puis affaisser son chapiteau en chansons. Du talent, une foi à toute épreuve et de la démesure. « Open your mind ».

La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Ça vit, ça bouge : c’est ce milieu du théâtre ambulant, qui tient du cirque et du spectacle forain, dans lequel a grandi la réalisatrice et qu’elle restitue avec une sincérité qui fait passer le trop-plein dont elle le charge.

Première

par Christophe Narbonne

Avec sa caméra indiscrète, sans cesse en mouvement, Léa Fehner crée un drôle de bouillonnement méta où la fiction et le documentaire jouent des coudes pour aboutir à un résultat spectaculairement « vrai ».

La critique complète est disponible sur le site Première

La Croix

par Corinne Renou-Nativel

Dans ce tableau collectif d’une remarquable fluidité percent des destins intenses, avec, en contrepoint à la chorale, des moments d’une bouleversante intimité (...).

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Voici

par La Rédaction

Ces ogres de Léa Fehner sont comme les monstres : terrifiants et fascinants.

Ecran Large

par Christophe Foltzer

Un deuxième long-métrage qui se distingue par son brio narratif et son jeu tout en finesse.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

Le Monde

par Noémie Luciani

Ce mouvement perpétuel entretenu et subi qu'embrasse passionnément le film est aussi vibrant, beau, grand même dans la démesure que tragique dans le vertige de sa tristesse.

Les Inrockuptibles

par Serge Kaganski

Un peu Renoir, un peu Pialat, un peu Cassavetes, un peu Kechiche, un peu Fellini et surtout très Fehner, "Les Ogres" déplaira peut-être aux tenants de l’épure, de la pudeur, de la ligne claire, aux amoureux d’un cinéma de la ténuité, des pointillés, dont un Mikhaël Hers serait l’incarnation du moment.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Le Parisien

par Pierre Vavasseur

Porté par une hystérie épuisante, avec de vrais moments de grâce, "Les Ogres" est peut-être aussi un film qui se mange lui-même.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Cahiers du Cinéma

par Vincent Malausa

C’est au fond l’antienne du réalisme social le plus mièvre qui remonte de cette indigeste marmite compassionnelle – soit le peuple vu comme une troupe de sans-dents mal éduqués offrant sa ration de «vérité vraie» à ce bon bourgeois de public.

La Septième Obsession

par Adrien Valgalier

Léa Fehner manque parfois de distance avec son sujet, trop obnubilée par ces gloutons rabelaisiens.

Critikat.com

par Clément Graminiès

(...) le film cadenasse [les acteurs] dans une série de scènes du quotidien trop écrites, comme autant de passages obligés pour mieux appréhender les rapports au sein de la troupe.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com
Les meilleurs films de tous les temps