Mon AlloCiné
Paco de Lucía, légende du flamenco
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Paco de Lucía, légende du flamenco" et de son tournage !

Devoir de mémoire

Curro Sanchez Varela est le réalisateur du documentaire mais aussi et surtout le fils de Paco de Lucía. Le tournage a commencé avant sa mort, alors que le musicien "était encore vivant, plein d'énergie et de projets", selon les dires du documentariste. Celui-ci a logiquement modifié la structure du projet après sa mort mais a tenu à conserver ce qu’il considère comme des caractéristiques humaines propres à son père : "le charisme, sa proximité naturelle avec les gens, l'honnêteté et cette sagesse qu'il invoquait dans chacune de ses interventions."

Un expert aguerri de la corde grattée

Les interviews avec Paco de Lucía se déroulèrent de 2010 jusqu’à sa mort le 25 février 2014. Durant ces moments d’intimité filmés, le guitariste revient sur son enfance en Andalousie et sa pratique extrême de la guitare, entre dix à douze heures par jour dès l’âge de cinq ans (la légende dit même que le paternel accrochait une des deux jambes du jeune Paco afin de l’empêcher de s’enfuir de la maison). Une pratique qui lui sera bien utile lorsque, aidé de ses deux grands frères Ramon et José, il rapporta au travers de son art de l’argent à ses parents, alors en difficulté financière.

Mère et fils

Paco de Lucía a participé à sa première tournée (en qualité de musicien accompagnateur) à l’âge précoce de 14 ans. Cet exploit ne fut pas étranger à la passion entretenue par ses parents pour la musique. Le père, Antonio Sanchez Pecino, fut lui-même guitariste alors que sa mère, Luzia Gomes Gonçalves, travailla comme danseuse de flamenco. C’est d’ailleurs en son hommage que Paco et son frère Pepe prirent comme noms d’emprunts celui de leur mère, Lucia.

Savoir écouter sans savoir lire

S'il a joué avec les plus grands orchestres et certaines des plus grandes voix (Placido Domingo, entre autres), Paco de Lucía n'a jamais appris le solfège et... n'en a jamais eu besoin, profitant d'une excellente mémoire et d'une oreille exceptionnelle.

L'âge ne fait pas tout

On pourrait imaginer que Curro Sánchez connut toutes les humeurs et les facettes de son père. Selon ses dires, c’est pourtant au travers du tournage qu’il découvrit "le grand enfant" que fut Paco de Lucía, se percevant même comme moins vif et moins jeune que le célèbre guitariste.

Musique et cinéma

Paco de Lucía composa également la musique de nombreux films, dont celle de The Hit de Stephen Frears. En 1995, il joua sur la chanson à succès "Have You Ever Really Loved a Woman ?" de Bryan Adams, extrait de la bande originale du film américain Don Juan DeMarco.

Après les récompenses musicales, le cinéma

Paco de Lucía, légende du flamenco a été auréolé d’un Goya (l’équivalent des Oscars argentins) du meilleur documentaire.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • Le Jeu (2017)
  • Independence Day : Resurgence (2016)
  • Les Chatouilles (2018)
  • A Star Is Born (2018)
  • Un homme pressé (2018)
  • Millenium : Ce qui ne me tue pas (2018)
  • En liberté ! (2017)
  • Floride (2015)
  • Un Amour impossible (2018)
  • Les Bonnes intentions (2018)
  • Overlord (2018)
  • Suspiria (2018)
  • Mauvaises herbes (2017)
  • Les Animaux fantastiques (2016)
  • Fou d'amour (2015)
  • Capharnaüm (2018)
  • Independence Day (1996)
Back to Top