Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Tsili
note moyenne
2,7
22 notes dont 10 critiques
40% (4 critiques)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
10% (1 critique)
30% (3 critiques)
20% (2 critiques)
Votre avis sur Tsili ?

10 critiques spectateurs

Touch_Of_Zen
Touch_Of_Zen

Suivre son activité 2 abonnés Lire sa critique

5,0
Publiée le 13/08/2015
Film mal-aimé semble t-il, et pourtant ma surprise a été totale à la découverte de ce film le jour de sa sortie en salle : jamais la guerre ne nous avait été montrée d'une manière aussi intime, jusqu'à abandonner hors champ toute forme de violence et n'en garder que les sons, au loin, pour seulement se concentrer sur le personnage éponyme du film, Tsili. On saisit donc toutes les répercussions de la guerre à travers son comportement quasi-animal, comme si toute humanité avait été perdue dans les camps. Très vite, Tsili s'ouvre complètement au spectateur et devient une figure exemplaire de réflexion sur la violence des hommes. Tout le film, sans aller jusqu'à l'abstraction, fonctionne en stimulant l'imaginaire du spectateur ! C'est donc un ressenti très positif que j'ai pu avoir, sans même avoir lu le livre. Je recommande vivement cette expérience de cinéma !
luience
luience

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 161 critiques

5,0
Publiée le 13/08/2015
TSILI est un film qui arrive à impliquer le spectateur au plus proche de son personnage alors même qu'il est interprété par deux actrices différentes. Chaque parti pris de mise en scène, radical au premier abord, finit par nous happer dans cet univers post-apocalyptique. Une expérience à vivre en salle à tout prix!
Berlioz-Witold
Berlioz-Witold

Suivre son activité Lire ses 8 critiques

5,0
Publiée le 13/08/2015
Vu hier au MK2 Beaubourg. J'ai trouvé le film remarquable. Rarement le thème de la Shoah n'a été traité avec autant de sensibilité, de poésie, de délicatesse. Je suis sorti de la projection ému aux larmes. TSILI est un récit limpide et bouleversant inspiré de la propre expérience d'Aharon Appelfeld (auteur du roman dont le film est l'adaptation), survivant de la Shoah, qui s'était caché dans les bois de Bukovine, sa région d'origine, entre Ukraine et Roumanie, pour échapper aux génocidaires. Avec ce portrait captivant d'une combattante de l'extrême, Amos Gitaï ajoute une nouvelle pierre à l’édifice cinématographique somptueux et cohérent qu’il construit de film en film. Courez-y !
Cyril L.
Cyril L.

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 12 critiques

5,0
Publiée le 12/08/2015
Le réalisateur israélien Amos Gitai porte un regard singulier sur la Shoah. Il évite l'écueil de la représentation figurative au profit d'une lecture personnelle et poétique. Des fulgurances formelles bouleversantes émaillent ce film qui ne ressemble à aucun autre
desiles ben
desiles ben

Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 192 critiques

0,5
Publiée le 24/08/2015
Nullissime. Mortellement ennuyeux. La seule action pendant les quarante cinq premières minutes est un orage. Film idéal en cas d'insomnie rebelle.
Septième Sens
Septième Sens

Suivre son activité 55 abonnés Lire ses 761 critiques

0,5
Publiée le 01/10/2015
Métro, boulot, dodo. Après une triste soirée d'anniversaire, Yann se rend compte qu'il est passé à côté de sa vie. Il décide alors de rappeler son meilleur ami d'enfance pour le revoir. Tous les deux vont replonger dans leurs passés, pour mieux appréhender leurs futurs. L'écriture, manquant cruellement de profondeur, passe à côté d'un sujet qui aurait pu être passionnant à traiter, d'autant plus au cinéma. Le deuil, la famille ou l'amitié sont des thèmes qui parcourent la filmographie de Bezançon. Dans Nos futurs, regrets et triste nostalgie viennent ponctuer un récit qui ne sait pas où il va. Pendant 1h25, nous assistons à un immense cliché, une narration au schéma fictionnel rabâché, bref, un film qui ne fait qu'utiliser les poncifs d'un genre comique dépassé. Quelque chose cloche volontairement dans la dernière réalisation du cinéaste, mais nous n'arrivons pas encore à décrire notre confusion. Patience, l'auteur va nous donner les clés, mais pas celles que nous aurions aimé avoir. Nous avons, enfin, ces dix dernières minutes, soi-disant « révélatrices », ce revirement de situation aussi prévisible que décevant. S'il ne sauve pas le film, il permet néanmoins de nous faire comprendre quelques choix artistiques douteux qui n'en restent pas moins maladroits. Interprétations approximatives, écriture cousue de fil blanc, situations exagérées, le film ne trouve jamais le chemin de la sincérité, la profondeur et la simplicité. Trois qualités, finalement, que possédait Le premier jour du reste de ta vie.
thierry-xavier G.
thierry-xavier G.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 6 critiques

1,0
Publiée le 25/08/2015
Ennuyeux par l'inaction des acteurs et le fond sonore répétitif et ininterrompu des bombardements.
marcator.
marcator.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 41 critiques

1,0
Publiée le 17/08/2015
Un gros navet. Affreux. Un vide sidéral. Failli partir en cours de route (à mi chemin j'avais ma dose de trop plein) mais je me suis mis à somnoler et finalement suis resté jusqu'au bout. Mais ce fut long (mais long !) d'une langueur monotone et d'un mortell ennui. Pire , je n'ai rien compris! Une succession insipide de plans à l'image médiocre (pour enfoncer le clou) du gros grain de camescope d'amateur. Rien compris : aucune cohérence , récit inexistant (hormis les 5 dernières minutes narratives pour y voir un peu plus clair et encore). Dommage si le sujet a maintes (et maintes) fois été abordé, l'idée , elle, était originale , mais pas la manière malheureusement (comme l'avait si bien montré crosswind notamment ) a noter tout de même (et à mettre dans mon livre d'or) la danse de l'intro : magnifique (genre Pina Bausch) , c'était pourtant de bon augure pour la suite, mais c'est vraiment tout ce qu'il y a de bon dans ce désastre. Apathique et soporifique. A jeter. (sauf la danse).
Philippe T
Philippe T

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 6 critiques

1,5
Publiée le 15/08/2015
Lenteur désespérante! 15 mn pour cueillir des baies et autant pour ramasser des brindilles! j'ai failli sortir 10 fois malgré un sujet qui me passionne (Shoa)!.....désolant: le cinéma israélien et Amos Gitai nous avaient habitué à mieux....
traversay1
traversay1

Suivre son activité 480 abonnés Lire ses 3 028 critiques

2,0
Publiée le 14/08/2015
Il y a une quinzaine d'années, au temps de ses films en K (Kadosh, Kedma, Kippour), Amos Gitai dominait le cinéma israélien de la tête et des épaules. Ce n'est plus le cas aujourd'hui, d'une part parce que la production de son pays est de plus en plus riche et diversifiée (Loin de mon père, Self made, Zero Motivation, parmi les plus récentes sorties), d'autre part parce que Gitai s'est tourné vers des récits plus abstraits et austères. Tsili est la transposition d'un roman d'Aharon Appelfeld à l'écran, une évocation indirecte (dans le sens non frontale) de la Shoah, qui devrait toucher profondément. Mais le dispositif en deux temps, l'un dans la solitude d'une forêt avec deux personnages, l'autre en groupe à la fin de la guerre, fonctionne mal, avec trop de silences et d'inaction en premier lieu et un excès de texte dans le deuxième. L'essai de créer une atmosphère claustrophobe est louable, dans ce nid végétal que se sont construits l'homme et la femme, protégés de la guerre et de l'extermination, mais elle est désincarnée et se complaît dans un statisme que renforce une mise en scène qui abuse des longs plans séquences et des vues en plongée. Le film est une expérience mais qui échoue à susciter l'émotion.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top