Mon AlloCiné
The Frame
note moyenne
3,8
112 notes dont 15 critiques
13% (2 critiques)
47% (7 critiques)
13% (2 critiques)
20% (3 critiques)
7% (1 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur The Frame ?

15 critiques spectateurs

lhomme-grenouille

Suivre son activité 917 abonnés Lire ses 3 046 critiques

5,0
Publiée le 13/01/2017
Au risque de me répéter d’une critique à l’autre : moi j’adore les films qui savent m’emmener vers l’inconnu, surtout quand cet inconnu est tracé par un film qui, très rapidement, démontre une maitrise formelle à toute épreuve. Pour moi c’est clairement le cas de ce « The Frame » qui se risque quand même à un postulat de départ hallucinant d’audace. Deux héros de séries télévisées se suivent mutuellement à la télé, ignorant que l’un est un personnage de fiction pour l’autre. Rien que ça, mais pour moi c’est juste : OUAH ! Essayer de construire des personnages empathiques pour les spectateurs que nous sommes, tout en rappelant en permanence qu’ils ne sont que des artifices narratifs visant à susciter de l’empathie pour nous, je trouve ça juste incroyablement culotté. C’est culotté parce que le dispositif pourrait s’écrouler à chaque moment : il pourrait alors ne devenir qu’un simple trip « méta » sans âme et bien rêche. Mais le pire, c’est que même si ce « The Frame » s’était réduit à ce genre de métafilm, je pense qu’il m’aurait quand même intéressé, un peu à la façon d’un « Adaptation » de Spike Jonze. Et pourtant, j’avoue être assez scotché de constater comment Jamin Winans a préféré porter notre attention sur ses stéréotypes plutôt que de les fuir afin que l’empathie marche plus. Parce que pour le coup, je trouve que le mélange démarche intellectuelle / démarche émotionnelle s’amalgame beaucoup mieux et produit du coup un objet filmique bien plus singulier. Et ça marche d’autant mieux que le film n’est jamais à l’arrêt. Les idées s’enchainent de plus en plus vite afin de plonger dans une sorte de trip intellectuel qui, dans le film, se transforme en véritable expérience métaphysique, voire ésotérique. Pour le coup je reconnais bien le Jamin Winans de « Ink », à la différence près qu’en cinq ans, le gars a clairement muri son cinéma. Alors après, certes, ce « The Frame » fait le choix de se conclure sur une forme de flou artistique, ne se risquant pas à une intellectualisation trop poussée et didactique de sa démarche. Mais au fond je ne lui en veux pas. Loin de là. Je trouve même avec le recul que c’était finalement le meilleur choix à adopter, surtout pour un Jaime Winans qui semble bien plus être un rêveur et un formaliste plutôt qu’un vrai philosophe dans l’âme. Ainsi, en concluant de cette manière, il laisse au spectateur une marge d’interprétation dans laquelle celui-ci est susceptible de s’y retrouver comme il l’entend. Et quand bien même le spectateur ne voudrait pas interpréter, au moins est-il livré à une certaine liberté de ressenti qui est loin d’être impertinente au regard de l’ensemble proposé. Parce qu’à bien y réfléchir, il y a quand même une véritable cohérence dans cette démarche, entre discours méta et parcours émotionnel en compagnie des personnages. A la fin, spoiler: tout se synthétise en une sorte de métaphore qui questionne à la fois notre rapport d’humain aux rigidités systémiques de la société, tout comme elle questionne la réalité du pouvoir d’un auteur sur son œuvre. Après tout, une œuvre parvient-elle à vivre vraiment si l’auteur n’accepte pas de se laisser surprendre lui-même par ses personnages ? Il y a toujours des choses qui nous échappent dans la création ; des éléments de l’œuvre qu’on n’a pas conscientisé mais qui sont malgré tout présents, et qui nous trahissent la plupart du temps sur ce que nous sommes, ce que nous percevons, ce que nous ressentons… Se laisser surprendre par ses personnages, c’est aussi laisser une œuvre prendre vie. C’est la laisser sortir du cadre et s’animer d’elle-même par une forme d’aléatoire et d’inconscient qui nous dépassent. A la fin de « The Frame », le monde ne s’écroule-t-il pas parce que, justement, le cadre fixé par l’auteur est trop rigide ? Les personnages ne se réduisent-ils pas justement à des stéréotypes parce que la raideur du script les contraint en permanence à des actions et des finalités simplistes ? Au final, l’œuvre reprend vie à partir du moment où la volonté des personnages échappent à la volonté du créateur. Ils existent en dehors du cadre fixé par le créateur. L’œuvre vit parce que l’auteur les abandonne, de gré ou de force. Le simple fait qu’un spectateur investisse l’œuvre et l’interprète à sa manière est en soit une dépossession de l’œuvre pour son auteur. Bon, bref, vous l’aurez compris, mais pour moi, ce final, il a clairement fonctionné. Au bout du compte, j’ai beau faire des dizaines d’interprétations différentes du film, de sa démarche et de sa conclusion, tout ce que je retiens au final, c’est que j’ai été en apesanteur du début jusqu’à la fin. J’ai été transporté. J’étais à fleur de peau, littéralement. J’AIME ces films-là. J’aime ce « The Frame »… Et j’espère que, vous aussi, si vous lui donnez sa chance, vous saurez l’aimer à votre tour…
DavY Croquette

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 524 critiques

3,0
Publiée le 14/12/2015
Un début sublime, un peu magique, mais déçu par la lenteurs de la dernière heure ou le scénariste ne sait pas trop ou nous amener. le film reste bon dans l'ensemble. J'ai cru y voir un grand film, j'y ai cru jusqu'à la fin mais non ... dommage.
Attila de Blois

Suivre son activité 110 abonnés Lire ses 2 849 critiques

4,0
Publiée le 05/02/2015
"The Frame" fait partie de ces films dont il faut renoncer à comprendre toutes les subtilités. L'oeuvre est entourée d'une aura de mystère et l'intrigue comporte différents niveaux de lecture et d'interprétation. Intelligent et bien réalisé, "The Frame" sait nous captiver d'un bout à l'autre de cette histoire complexe. N'hésitez pas à plonger dans l'univers atypique de Jamin Winans.
Dogrem

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 13 critiques

2,0
Publiée le 25/11/2016
Que de potentiel ! L'ambiance est très bonne, la réalisation également, la musique et les acteurs ? Pareil. Tout est bien... sauf la fin. Ce film n'est pas sans rappeler le superbe Donnie Darko. On ne comprend pas tout et l'on s'attend à une révélation à la fin, même complètement loufoque. Les effets spéciaux d'encre liquide sont certes magnifiques, mais justement, le scénariste (s'il y en avait un) n'avait peut-être plus d'encre pour écrire une fin convenable (où l'on comprend quelque-chose). Bref, 95% du film est bon, mais on restera sur sa fin avec un arrière gout au fond de la bouche... un gout de "tout ça pour ça ?". A voir quand-même une fois.
Vakelo

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 10 critiques

4,5
Publiée le 13/12/2014
Je viens de le regarder et je suis tout simplement sans voix ce film est l'un des meilleurs que j'ai vu jusque là, le scénario débute de manière classique puis Jamin Winans nous amène peu à peu dans un univers bien maîtrisé, le scénario est donc plutôt original, les images et la musique ne font qu'un. Les acteurs sont aussi très bon je suis vraiment content d'avoir découvert ce réalisateur que je vais suivre avec grande attention maintenant. Un film à voir absolument.
Ombreiste D.

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 122 critiques

5,0
Publiée le 26/04/2015
spoiler: L'histoire est de deux personnes. Gloria qui travaille dans les urgences sur l'appel du 911 et Bama qui travaillent pour une mafia organiser pour régler ces problèmes de dettes. leurs vies vont se croiser de façon totalement surréaliste et auront la sensation d’être déjà rencontré. Depuis ce contact, ils auront aussi une sensation de ne pas être libre et constamment surveiller par une force invisible. ils essayeront de se revoir en espérant de voir que se cache derrière tout ça. Mon dieu! J'étais aux anges en regardant ce film. Quand je le revoie je rie, je pleure, je suis émerveillée sur les idées du film. Certains diront que c'est un copié collé de The Truman Show. Mais non, on n'eut peut pas comparer deux films avec comme seul point commun que les personnages sont dans une série. Car ce film à une meilleur potentielle: avec des brisages du quatrième mur, une mise en scène plus pousser, une réalisation surréaliste et beaucoup plus de poésie.La musique est particulier pour ce genre. C'est pas ce genre de Bande-son qu'on mettre dans se film en générale. Mais ça renforce un côté inédit et magique aux film.De plus le film à eux un budget minable, des miettes de pain. C'est presque incroyable de faire un film avec tellement d'ambition quand on a un budget aussi ridicule. Ces que l'on trouvent des choix de mise en scène que nous verront sur aucun film mainstream. Je suis un peux entrain d'exploser mais J'étais à fond sur ce film. Tous les acteurs n'ont pas fait de carrière dont loin d’être des professionnelles. Sauf Cal Bartlett qui a déjà eu un début. Mais malgré leur imperfection, je me suis attaché aux protagonistes qui font de la peine parfois qui ne n'a pas la vie en rose. Il y a aussi un rythme qui marche le feu de dieux ce qui fait qu'on eut s'ennuis jamais. Un chef-d'oeuvre à mes yeux.
Nicolas B.

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 9 critiques

4,5
Publiée le 21/01/2019
Tombé complètement par hasard au détour du catalogue de Outbuster et encensé de toute part pour son originalité, il faut reconnaître que The Frame, malgré son minuscule budget, a de nombreux atouts à faire valoir. Dans cet univers, on suit donc le parcours de deux personnages bien distincts : l’un est un trafiquant, cambriolant des camions pour le compte d’un cartel, l’autre est une ambulancière quelque peu torturée par un passé mystérieux ; mais surtout l’un est le héros principal d’une série TV que l’autre regarde, et vice-versa. Déjà, le contexte de base est vraiment surprenant, mais le traitement l’est encore davantage. Communiquant par le biais de leur poste de télévision sans savoir ce qui est réel ou non, mais dans l’impossibilité d’établir le moindre contact physique, comme vivant dans deux mondes parallèles, la jeune femme va semble-t-elle développer un attachement certain pour son héros et essayer de le protéger envers et contre tout du sombre Season Final de sa série qui arrivera dans les prochains jours. Hallucinant dans sa mise en scène et dans son propos, ce film se compose avant tout d’un certain mysticisme rendant complètement flou le message global. Mais loin d’être un point négatif, le parti pris de ne pas tout expliquer tout en laissant suffisamment de marge pour que le spectateur puisse se bâtir sa propre vision de ce monde abstrait est extrêmement judicieux. Les moments suspendus sont légion, essentiellement dans la solitude de ses personnages principaux, usant du champ de la caméra comme d’un personnage à part entière pour les empêcher de se libérer de leur prison numérique. Vraiment très difficile à décrire, mais excellemment intelligent et bien réalisé, la somptueuse musique (essentiellement Post-Rock électro) soutient le découragement des personnages qui comprennent que leur avenir est joué d’avance, livrant une lutte désespérée pour se sauver. Bien trop de choses à dire pour un film aussi nébuleux qu’humainement touchant qui, malgré son manque de moyens, soutiens sa poésie avec talent sans jamais faiblir. D’autres articles sur mon Instagram : just_an_ellipsis
JR Les Iffs

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 1 091 critiques

1,5
Publiée le 10/12/2018
Première moitié du film : on comprend à peu près ce dont il s'agit, bien que ce soit un peu "surnaturel". C'est bien réalisé, certes, (rapidité, ellipse, accompagnement musical), mais les décors et les ambiances (villes, appartement) sont ni originaux ni poétiques. On attendait quelque chose de plus bluffant... Seconde moitié du film, cela ne s'arrange pas et devient de plus en plus incompréhensible même s'il s'agit ici de fantastique, ne pas chercher de sens à ce qu'on voit, le scénariste écrit ce qu'il veut, le cinéaste fait de même. Une musique souvent trop prégnante n'arrange pas les choses, un certain mélo s'en mêle, cela devient ennuyeux. Un film à clé sans doute... Très déçu vu que INK était très bon.
supul

Suivre son activité Lire ses 4 critiques

4,0
Publiée le 12/08/2018
Chaque plan est une photographie, on aime ce style un peu "clip" ou pas, ici je trouve que c'est réussi. C'est parfois très nerveux; mais il y a une langueur, le film est un peu long, c'est pour moi son seul défaut. Le jeu des acteurs est bon, le casting aussi, la musique, la mise en scène, les dialogues, les situations sont bonnes, c'est rare que je regarde des films de plus de 90 mns et cette fois j'ai été happé. Mais il n'en reste pas grand chose, évidemment on peut y trouver des profondeurs, le film rend bien ces éléments, encore une fois il est maîtrisé de A à Z, je ne connais pas du tout le réal', ça me donne envie d'en apprendre, mais sur le plan de l'investissement émotionnel, il a manqué quelque chose pour moi. Malgré tout je lui donne 4 étoiles, car c'est un petit bijou, on sent que le réal est ambitieux et il parvient à éviter les fautes de goût du genre, ce qui est vraiment fort et appréciable. Là où on aurait une longueur dans un film classique, ici les éléments intéressants arrivent vite et régulièrement; il n'y a pas de longueur, mais il est trop long. Y avait-il vraiment matière à faire un film de ce format ? Perso je pense que c'est limite. Le scénario et la qualité de réalisation auraient fait quelque chose de possiblement culte pour une série, ici on a une oeuvre qui s'amuse franchement avec le Cinéma, qui le fait bien, et qui pour autant ne révolutionne rien. Clairement je ne vais pas y penser avant de m'endormir, le film ne m'a pas remué. Il m'a captivé, fait plaisir, réjoui, mais le côté super planant ne me fait pas super planer. Encore une fois, à mon avis, à cause d'un scénario qui n'a pas la matière pour créer la vision du réal, et qui le pousse à étirer les composantes (excellentes) de la réalisation : Photo, scènes, musique... C'est le genre que je préfère, et c'est extrêmement difficile de réussir cet effet persistant. pour ma part j'ai déjà ré-attéri.
lilian G.

Suivre son activité Lire ses 60 critiques

4,0
Publiée le 17/08/2017
Voilà un film qui sort des sentiers battus. les 2 personnages principaux se voient au travers d'une télé, chacun héro du film que regarde l'autre. le film est complètement planant du début à la fin, avec une sorte d'intensité et des moments de pures émotions qui m'ont fait vibrer. qu'est ce qui nous crée ? Quelqu'un écrit il le scénario pour nous ou sommes nous en mesure de créer chaque morceau de notre vie, a quoi sert ce monde de souffrance dans le quel on vit ? Voila ce que j'ai compris de la thématique de ce film, qui laisse au final le spectateur choisir sa propre réponse.
halou

Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 1 511 critiques

4,0
Publiée le 18/09/2016
Deuxième film d'un réalisateur peu connu et résultat assez bluffant. Evidemment difficile d'en comprendre le sens, chacun pourra interpréter comme il le ressent ce film onirique, captivant du début à la fin et assez hypnotique. Les acteurs sont bons, la musique colle parfaitement à l'ambiance. Un petite pépite à découvrir.
Thierry D

Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 259 critiques

2,5
Publiée le 04/02/2016
Le fait que moi, type ordinaire un peu plus curieux que la moyenne mais pas non plus taré de cinéma au point de voir tout ce qui sort, sous quelque support que ce soit, j'ai vu ce film est déjà une prouesse en soi. Ça signifie que contre toute attente, faute de médias et de budget, il a réussi à rentrer dans mon radar. On parle d'un film qui a 7 critiques en tout et pour tout sur ce site à l'heure où je parle, plus d'un an après sa sortie... Il faut dire que ces 7 là ont réussi à me donner envie. Bien leur en a pris car même si je ne peux pas dire que j'ai aimé The Frame, je suis content de l'avoir vu. Pourquoi ? Pour son originalité, sa sensibilité, Son humanisme. On tient là une histoire pas banale, sur un thème peu exploité au cinéma et pourtant on ne peut plus contemporaine. On tient 2 personnages de pure fiction, torturés, noirs, mais vivants (c'est un comble d'écrire cela!!), qui se respirent l'un l'autre avec un regard de désespoir qui fait mal. On tient quelques idées de scénarios (l'encre) et de réalisation (l'effet visuel du quatrième mur) vraiment bluffantes. Bref, des ingrédients en béton armé pour un film magistral. Malheureusement, le film est si long et lent qu'il en devient soporifique. L'idée de base devient balourde, et pendant une bonne heure ne mène plus nulle part. Si sur la fin, le film retrouve son allant et sa poésie, il m'avait trop perdu avant pour que j'y revienne si facilement. Mais il y a du talent derrière tout ça, c'est indéniable, et quelques progrès à faire encore pour atteindre l'excellence. Elle est à bout touchant.
CineQuoiNone

Suivre son activité Lire ses 95 critiques

4,5
Publiée le 07/05/2015
synopsis : Alex (David Carranza) est un voleur travaillant pour un dangereux cartel. Sam (Tiffany Mualem) est une ambulancière déterminée à sauver le monde tout en essayant de fuir son passé. Soudainement la vie Alex et la vie de Sam rentrent mystérieusement en collision l’une avec l'autre et peu à peu le tissu de la réalité semble se déchirer sous leurs pieds.--------------------------------------------------------------------------------- commentaire : Au début film d’action, puis très vite film chelou au scénario intriguant et vers la fin l’histoire déploie tout son potentiel fantastique. De ce mélange naît un sentiment atypique nourris par l’onirisme ou les étranges visions de la peur manifestée par l’encre noire. On sent bien la métaphore filée sur le destin et son créateur qui s’amuse à tirer les ficelles, mais on a de la peine à en saisir la morale… pas grave, l’ensemble prouve encore une fois qu’un scénario solide et une mise en scène adaptée sont préférables au budget démesuré des blockbuster. On appréciera les effets de réalisions peu fréquents comme la caméra sur une balançoire créant une dilatation de l’image ou quand le protagoniste pousse un bord de l’image pour briser le quatrième mur et que des raies blanches apparaissent sur le côté opposé pour signifier un décalage de bobine…
c4lypso

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 32 critiques

2,0
Publiée le 07/01/2015
Ca débute très bien, l'ambiance et la musique tout est bon. L'idée de base est géniale, le problème est qu'elle est mal exploitée. On a l'impression qu'au final le réalisateur ne sait plus trop quoi faire avec sa trame, spoiler: tout comme le film nous le montre le film, ses 2 protagoniste sont abandonné, plus rien ne se passe, on serait donc dans une mise en abîme d'un manque d'inspiration? 2 étoiles donc juste parceque c'est vraiment trop lent... Ce film est classé en tant que genre Science Fiction, ne vous y prenez pas, c'est du fantastique, rien à voir avec de la science fiction
AM11

Suivre son activité 225 abonnés Lire ses 4 648 critiques

3,5
Publiée le 08/12/2014
Après "Ink" qui n'avait laissé personne indifférent (peu importe si l'avis était bon ou mauvais) Jamin Winans revient avec un film qui va une nouvelle fois marquer les esprits. Le film débute d'une manière classique je ne vais pas résumer l'histoire j'aurai peur de trop en dire mais une fois la mise en place faite on a une sorte de mise en abyme assez impressionnante et c'est là qu'on se rend compte de toute l'originalité du scénario qui est par la suite très bien mené. On entre vraiment dans un univers fascinant, troublant et intrigant, l'histoire est superbe que dire de la BO qui l'est tout autant, je m'en voudrais presque de ne mettre "que" cette note, mais il manque ce petit truc pour nous emmener encore plus loin néanmoins, c'est l'une des meilleures surprises de l'année 2014 puis il faut souligner que c'est un film indépendant qui aurait mérité une sortie en salle puis le réalisateur a fait l'effort de s'ouvrir à l'international avec le film qui est disponible avec sous-titres et pour un prix dérisoire.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top