Mon AlloCiné
Mademoiselle
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Mademoiselle" et de son tournage !

Adaptation

Mademoiselle est une adaptation du roman "Du bout des doigts" ("Fingersmith") écrit par la Britannique Sarah Waters et paru en 2002. C'est la femme du producteur Syd Lim qui lui a fait découvrir le livre, lequel l'a ensuite fait lire à Park Chan-Wook. Le réalisateur est ainsi tombé amoureux du style précis et vif de l’auteure ainsi que de ces deux femmes au centre du récit qui lui semblaient très réelles. 

Grâce à 2 femmes

A l'origine, Park Chan-wook devait s'atteler, après la lecture du roman, à un projet hollywoodien. Mais faute de financements, le cinéaste a laissé tombé. Sa femme lui a ensuite conseillé d'adapter le livre de Sarah Waters et c'est de cette manière que Mademoiselle est né.

"Mademoiselle" selon Park Chan-Wook

"C’est un thriller, une histoire d’arnaqueurs, un drame ponctué de rebondissements surprenants et plus que tout, une histoire d’amour."

Changement de cadre spatio-temporel

Si, dans le roman, l'action se déroule dans le Londres des années 1860, l'intrigue du film se situe pendant la colonisation japonaise dans les années 1930. Ce changement est à mettre en parallèle avec des raisons pratiques comme l'explique Park Chan-Wook : "En réfléchissant à une société où la noblesse existe encore, ainsi que le métier de servante, où un personnage collectionne des objets rares, etc., cela semblait le bon choix. C’était une époque où certains aspects traditionnels demeuraient mais où la modernité commençait à prendre le dessus."

3D ?

A l'origine, quand le projet en était à ses débuts, Park Chan-Wook voulait tourner le film en 3D, pour davantage faire ressortir le point de vue de chaque personnage. Pour des raisons financières, cette idée a dû être abandonnée, ce qui n'a pas dérangé le cinéaste qui a, à la place, privilégié les mouvements de caméra.

En numérique

Park Chan-Wook a tourné en numérique pour pouvoir utiliser un objectif anamorphique, obligeant la chef décoratrice Seong-hie Ryu à construire un plateau plus grand pour s'y adapter. Le réalisateur précise par rapport à cette question du format : "Pour moi, la pellicule est toujours supérieure au numérique et, si j’avais le choix, je tournerais sur pellicule. Mais en tournant en numérique, nous avons pu nous permettre d’utiliser un objectif anamorphique. J’ai une affection particulière pour les films tournés avec ce type d’objectif et mon directeur de la photographie était intéressé par l’idée de combiner un objectif ancien et une caméra numérique. L’image ainsi créée est assez unique et me semblait adaptée au décor d’époque."

Casting

Bien que Mademoiselle soit son premier long métrage, Kim Tae-Ri (qui joue Sookee) avait une certaine connaissance du métier d'actrice puisqu'elle a fait du théâtre. Park Chan-wook l'a choisie parmi 1500 candidates.

Préparation

Dans le but de faire ressentir à l'équipe (techniciens et acteurs) l’atmosphère qui se dégagerait du film, Park Chan-Wook leur a fait écouter trois CD avant le tournage.

Direction d'acteurs

Comme a son habitude, Park Chan-Wook a donné à ses acteurs des directions assez précises. Il confie : "Je ne suis pas le genre de réalisateur qui donne un scénario à un acteur en lui disant, « Débrouille-toi. » Par rapport à d’autres réalisateurs, je donne aux acteurs un très petit espace de travail, mais il arrive que des acteurs très talentueux parviennent tout de même à s’y exprimer d’une façon qui me surprend vraiment et, avec Ha Jung-Woo, c’est arrivé à plusieurs reprises."

Humour

Dans Mademoiselle, l’humour provient du fait que les personnages cachent leur véritable identité et jouent la comédie. Ainsi, dans de nombreuses scènes, ils dissimulent leurs sentiments et pensent quelque chose de très différent de ce qu’ils disent. "Même si les spectateurs n’éclatent pas de rire dans la salle de cinéma, je pense qu’ils apprécieront ce genre d’humour tout au long du film", précise Park Chan-Wook.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • La Belle et la Bête (2017)
  • Baby Boss (2017)
  • Lion (2016)
  • Sage Femme (2017)
  • Gangsterdam (2016)
  • Split (2017)
  • Logan (2017)
  • Ghost In The Shell (2017)
  • Patients (2017)
  • Kong: Skull Island (2017)
  • Les Figures de l'ombre (2016)
  • The Lost City of Z (2016)
  • Grave (2016)
  • Chacun sa vie (2017)
  • L'Embarras du choix (2016)
  • Sous le même toit (2016)
  • Going To Brazil (2017)
  • Alibi.com (2016)
  • Telle mère, telle fille (2016)
  • Brimstone (2016)
Back to Top