Mon Allociné
Je ne suis pas un salaud
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
3,7 236 notes dont 47 critiques
6% 3 critiques 36% 17 critiques 45% 21 critiques 6% 3 critiques 4% 2 critiques 2% 1 critique

47 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus utiles
martin b.

Suivre son activité 0 abonné Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 24/02/2016

Film noir, film dur, film sans concession sur la violence sociale, "je ne suis pas un salaud" est une réussite totale d'un auteur injustement méconnu en France, portée par deux acteurs à leur meilleur niveau. Finkiel, contrairement à certains, ne fait pas dans le pathos ni dans le misérabilisme pour nous parler de la loi du marché...

mat niro

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 80 critiques

4,0Très bien • Publiée le 16/03/2016

Nicolas Duvauchelle joue dans ce film le rôle d'un chômeur instable et alcoolique qui pour reconquérir sa femme et la fierté de son enfant va fournir un faux témoignage à la suite d'une agression et y incriminer le jeune Ahmed (Driss Ramdi). Nicolas Duvauchelle, malgré un scénario assez faible, est époustouflant en père immature, affabulateur et violent. Il se dégage de ce film une atmosphère anxiogène qui peut mettre mal à l'aise car on a tour à tour de l'affection puis du dégout pour ce jeune, paumé et tourmenté. Un polar nerveux et sombre Spoiler: qui laisse présager une fin inéluctable. Ames sensibles , s'abstenir!

closer444

Suivre son activité 186 abonnés Lire ses 430 critiques

4,0Très bien • Publiée le 25/02/2016

Emmanuel Finkiel nous conte une histoire qui pourrait s’apparenter à un fait divers qui tourne mal. En creux, il nous dresse le portrait d’un homme broyé par la vie et la société mais surtout la descente aux enfers d’un homme détestable. Il est toujours difficile de créer de l’empathie pour un personnage principal lâche, violent et menteur, surtout que durant tout le film on suit son point de vue et on est spectateur de ses actes. Pourtant, en dépit des circonstances et de ce protagoniste facile à abhorrer, on suit « Je ne suis pas un salaud » avec attention et dans un état psychologique toujours alerte. Et on parvient même à trouver des circonstances atténuantes à ce quidam peu fréquentable. La réalité sociale dépeinte ici est sans appel. Un homme quitté par sa compagne, ayant la garde de son fils par intermittence et qui se réfugie dans l’alcool entre deux rendez-vous au Pôle emploi. Une agression dont il est victime va le précipiter dans un gouffre inextricable lorsqu’il décrit un étranger comme coupable sans en être sur à la police. Désir de vengeance ? Inconséquence ? Suspicion quant à l’auteur de son agression ? Le film entretient bien le doute et nous plonge dans la psychologie d’un homme comme tout le monde qui va tomber dans la spirale infernale de son mensonge jusqu’au point de non retour. On pourrait reprocher au long-métrage de faire du surplace mais il nous empoigne dans ce tourbillon psychologique, juridique et social que l’on sent inéluctable. En cela, l’atmosphère grisâtre et anxiogène du long-métrage y concourt en nous captivant du début à la fin. L’interprétation sans faille et pleine de nuances de Nicolas Duvauchelle est pour beaucoup dans la réussite du film. Il tient certainement là le rôle de sa vie et concourt directement pour le César du meilleur acteur l’an prochain. Toute de failles et de nuances, sa composition de salaud ordinaire est monstrueuse. Lors d’une dispute familiale d’une violence inouïe, il réussit à nous fait peur comme jamais et donc, à nous impressionner. Face à lui la fragilité de Mélanie Thierry est une réponse parfaite. L’horreur sociale qu’ils affrontent et dont il devient l’instigateur nous tétanise, le drame familial qu’elle vit nous émeut. Si le final peut sembler excessif, il cristallise toute la frustration et le nihilisme d’un personnage broyé par la société puis par ses propres actes. Un film implacable et unique qui fait froid dans le dos. https://www.facebook.com/cinemapassion4444/

 strapontin

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 123 critiques

4,0Très bien • Publiée le 24/02/2016

un film sombre montrant un couple séparé mais qui s'aime encore,la femme est magnifique,courageuse,bien installée dans sa vie de mère et dans son travail,l'homme est plus ou moins asocial,violent et mal dans sa peau,une agression dans la rue subie par celui-ci va changer leur vie.l'interprétation est magnifique, mélanie thierry est émouvante et nicolas duvauchelle est tout à la fois pitoyable et inquiétant,sans oublier driss ramdy parfait dans un rôle difficile.cependant,je suis moins enthousiaste concernant la scène finale qui me semble hors de propos. en résumé un film puissant et de grande qualité à voir absolument.

dagrey1

Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 376 critiques

3,5Bien • Publiée le 24/02/2016

"Je ne suis pas un salaud" est un drame social centré principalement autour de son héros Eddie, divorcé et à la recherche d'un emploi. Un soir, après une altercation dans une cité, il est pris à partie et se fait poignarder. Il désigne Ahmed à tort comme le responsable.... Ce film est douloureux et extrêmement réaliste. Nicolas Duvauchelle y incarne un anti-héros très authentique, impulsif et dépassé par une situation qu'il crée et qui le dépasse très vite. L'auteur fait passer à l'écran son coté écorché vif et une absence totale de maturité pour le coup. Le casting est bon notamment Mélanie Thierry dans le rôle de sa femme. Ce film a créé chez moi un sentiment de malaise tellement son propos était réaliste et que j'avais le sentiment qu'une telle situation et toutes ses conséquences dramatiques pouvaient facilement frapper tout un chacun.

Pauline_R

Suivre son activité 127 abonnés Lire ses 291 critiques

3,0Pas mal • Publiée le 23/02/2016

Un drame social qui est un peu long à se mettre en route avec trois premiers quarts d'heure un peu plats, puis qui devient peu à peu très anxiogène avec une mise en tension constante. En s'appuyant sur un fait divers (une agression à l'arme blanche), le film tend à montrer l'emprise d'une société d'hyper-consommation, sans scrupules, sur un homme à fleur de peau, meurtri par un manque de reconnaissance patent et mis sur la touche. De tous les plans, Nicolas Duvauchelle porte le film sur ses épaules et vaut à lui seul le déplacement : il est tout simplement saisissant, oscillant entre sensibilité, rage contenue et paranoïa. Peut-être le plus grand rôle de sa carrière.

dominique d.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 4 critiques

4,0Très bien • Publiée le 28/08/2015

Des acteurs époustouflants, qui n'en font jamais trop, véritable fait divers sur fond de roman social. Un Nicolas Duvauchelle et une Mélanie Thierry particulièrement bons. À ne pas manquer !

Denis H.

Suivre son activité 0 abonné Lire sa critique

1,0Très mauvais • Publiée le 27/02/2016

Une horreur ce film, j'ai souffert pendant tout le film. C'est pas bien joué, l'histoire est horrible, je rêvais de pouvoir partir avant la fin mais j'ai pas osé.

momo M.

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 105 critiques

4,0Très bien • Publiée le 26/02/2016

Un film social et violent sur la trajectoire d'un pauvre type d'aujourd'hui chômeur et alcoolique ..Son agression va redorer son image auprès de sa femme et son fils. Il accuse on ne sait pourquoi un jeune innocent qui fait un coupable idéal, tout cela se passe dans un environnement d'une tristesse affligeante, décor fait de barres d'immeubles, de centres commerciaux. Nicolas Devauchelle que l'on suit pendant tout le film est remarquable

Blanche G.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 17 critiques

?Nul • Publiée le 04/03/2016

c'est long long long et sans aucun intérêt. sur 1h50 de film le sujet banal et ordinaire est traité en 10mn le reste c'est du remplissage. ce film est sans vie. aucun sentiment ne se dégage de la part de tous les acteurs.

Les meilleurs films de tous les temps