Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Les Premiers, les Derniers
note moyenne
3,4
865 notes dont 127 critiques
9% (11 critiques)
39% (49 critiques)
26% (33 critiques)
21% (27 critiques)
6% (7 critiques)
0% (0 critique)
Votre avis sur Les Premiers, les Derniers ?

127 critiques spectateurs

Thierry M.
Thierry M.

Suivre son activité Lire sa critique

5,0
Publiée le 07/02/2016
Un film âpre au départ, qui se transforme et s'avère formidablement beau. Un voyage initiatique plein d espoir.
Jonathan M
Jonathan M

Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 1 233 critiques

3,5
Publiée le 07/02/2016
Lanners et Dupontel s'en vont dans un western belge, aux allures apocalyptiques. Bouli, de son prénom, se trouve être un magnifique metteur en scène. L'image, sa texture, parle. C'est divinement beau. Il croît à son excentricité et çà fait toute la différence. Deux roublards à la dégaine de cowboys texans en fin de parcours, deux octogénaires qui viennent jouer les croque-morts, deux jeunes tourtereaux fauchés de l'esprit mais pas du coeur, deux caïds se l'a jouant tortionnaire du dimanche. Le film est figé, n'a pas vraiment d'époque, se sublime par sa forme.
Steven Merlier
Steven Merlier

Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 178 critiques

4,5
Publiée le 07/02/2016
bon alors coup de cœur pour cette petite pépite de cinéma qui vient encore de Belgique. Je dois adorer les films belges deux mecs doivent récupérer un portable voler avec des images compromettantes pour le proprio. Ce film est donc leur quête !! drôle, acerbe, acide, un film qui ne fait aps de concession !! les tettes sont toutes patibulaires , les personnages très bien écrit mais c est surtout le scénario et les sentiments mis en avant par le film qui sont trop beau ! Une mise en scène sublime par de long travelling sans fin a travers la campagne belges qui rend magnifiquement bien !! une image épurer du feu de dieu Des acteurs irréprochables surtout les deux petites jeunes qui sont juste tendres ^^ Un coup de cœur
BeatJunky
BeatJunky

Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 1 916 critiques

4,0
Publiée le 07/02/2016
Très bonne nouvelle réalisation du réalisateur belge Bouli Lanners qui livre là son film le plus personnel d'après ses mots. Un film qui m'aura fait beaucoup pensé à "The Rover" de D.Michôd dans cet environnement désertique (voire apocalyptique dans "Les Premiers..."), dans cette économie de dialogues aussi.... Le réalisateur dit de son film qu'il est plein d'espoir mais j'avoue que, la dernière séquence mise à part, j'ai eu beaucoup de mal à en trouver dans cette ambiance sombre et froide! Et pourtant, on sent que quelque chose est en train de changer devant nous notamment grâce à la prise de conscience des deux personnages ( super tandem Dupontel/Lanners !) qui doutent et qui décident de ne plus continuer à exercer leur métier de "chasseurs de primes" de la même façon.... Le film est lent mais je n'ai pas décroché une seconde et suis resté scotché à ce road trip apocalyptique à la sauce belge jusqu'au bout ! Une bien belle surprise!
Catherine L.
Catherine L.

Suivre son activité Lire sa critique

3,5
Publiée le 05/02/2016
Film très original. Les personnages sont touchants, le paysage particulièrement glauque. Des moments de poésie dans un monde de brutes.
colombe P.
colombe P.

Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 626 critiques

4,5
Publiée le 04/02/2016
Un excellent film qui sort des sentiers battus. J'ai beaucoup apprécié cette histoire lente, prenante, intéressante.
dominique P.
dominique P.

Suivre son activité 380 abonnés Lire ses 1 875 critiques

4,0
Publiée le 31/01/2016
Un film particulier, atypique, avec un rythme lent mais ce film est vraiment très intéressant. L'histoire et l'ambiance ne plairont pas à tout le monde et c'est dommage. En tout cas j'ai beaucoup aimé et je suis contente de ma séance. L'histoire est compliquée à raconter mais on va suivre différents personnages sur trois ou quatre jours dans un coin perdu en Belgique. Même si on le voit peu, j'ai beaucoup apprécié le rôle de M. Londasle. Et les deux acteurs principaux sont excellents chacun dans son rôle.
PaulGe G
PaulGe G

Suivre son activité 64 abonnés Lire ses 528 critiques

4,0
Publiée le 28/01/2016
dans la plaine déserte sous un ciel crépusculaire deux "marginaux" pistent deux ados en perditions ils évoluent dans un état de fin du monde surréaliste et sublime , les images sont d'une beauté rares, des dialogues ciselés ou rien n'est inutile la mise en scène discrète nous en met plein la vue c'est un perpétuel enchantement de cinéma quelle maitrise de jeu d'invention c'est du jamais vu , peut être que le maitre Luis.Bunuel. serait ravi Bouli vite un autre film.
Alain D.
Alain D.

Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 1 720 critiques

4,0
Publiée le 29/07/2016
Un film peu commun écrit et réalisé par Bouli Lanners. Un film belge ou spoiler: Jésus sauve Willy ! Le scénario, au début trouble et sombre, se déroule dans des paysages froids et désertiques. Dans ce drame, tous les personnages sont atypiques, excepté Gibus l'adorable petit chien. Ce film est desservit par une superbe bande musicale de Pascal Humbert et un casting de choix avec l'excellent Albert Dupontel dans le rôle de Cochise et le tout aussi convainquant Bouli Lanners. En fait tous les personnages sont parfaitement interprétés : Aurore Broutin, fantastique dans un rôle délicat, Suzanne Clément, Michael Lonsdale, Philippe Rebbot dans le rôle de Jésus … Avec une première partie plus rythmée, cette réalisation aurait atteint l'excellence. Le Pitch : Cochise et Gilou, deux amis chasseurs de prime, utilisent un traceur pour récupérer un téléphone volé.
Fidelou
Fidelou

Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 367 critiques

3,0
Publiée le 06/02/2016
Quand le ciel est si bas que les derniers humains pourraient s’y pendre. Quand la plaine infinie est battue par un vent mauvais. Et que les héros empruntent un monorail de béton qu’aucun aérotrain n’a jamais pu prendre… Ce plat pays qu’est la Beauce, devient un décor de fin du monde. Du coup, on y croise de drôles de paroissiens. Cochise et Gilou, deux détectives ( ?) marginalisés et fatigués qui tentent de retrouver un téléphone dont le contenu pourrait faire chanter son propriétaire. On croise aussi Esther et Willy, un jeune couple abîmé et psychologiquement fragile qui cherche juste un enfant et le bonheur. Et encore un Christ illuminé qui rencontre sa croix ou un vieux sage en son jardin… Décor crépusculaire pour histoire à dormir debout. On ne sait plus très bien ou on est dans ce film venu d’ailleurs. Western, polar, récit d’anticipation ? En tout cas un genre incertain, entre conte absurde et odyssée intimiste. On nous assure que « vivre ce n’est pas seulement respirer » et se laisser aller, mais espérer et avancer. Lutter sans impatience ni violence, en entendant la bonne parole, car il y a de la place pour « les premiers et les derniers ». Original, sombre et décalé, le film de Bouli Lanners porte une moderne parabole. On peut l’entendre. Avec deux jolis duos de comédiens qui s’opposent : Lanners/Dupontel pour l’expiation et Lonsdale/Von Bulow pour la rédemption ! Il n’empêche, à l’image du réalisateur, son scénario s’essouffle un peu et l’histoire ne décolle pas vraiment. Et nous on lambine en chemin en pleine zone de basse pression.
Nick-J
Nick-J

Suivre son activité Lire ses 12 critiques

1,5
Publiée le 16/06/2017
D'excellents acteurs qui répondent au climat glauque et vaseux voulu et réussi par le réalisateur, mais à part ça, une histoire de rien. Une suite d'épisodes énigmatiques sans logique. Un cerf apparaît, un moment après il est abattu par un inconnu, Dupontel l'achève. Qu'est-ce qu'il est venu faire là ? Cherchez les symboles. Il y en a une série, comme ça : pastiche antithétique de Jésus, cadavre momifié d'un quidam à qui on va donner une parodie de sépulture grandiloquente, routards paumés et affamés qui se perdent dans de grands hangars gérés par des pervers, des gens qui ne marchent pas droit et qui raisonnent au ras du QI, des situations explosives qui explosent parfois en violence gratuite... et à la fin, une espèce d'ouverture en forme d'espoir illusoire qui ne devrait mener nulle part. Déconseillez-le vivement à tous ceux qui ont aimé Rambo, envoyez-y plutôt les fans de l'imposteur Godard...
Jorik V
Jorik V

Suivre son activité 511 abonnés Lire ses 961 critiques

2,5
Publiée le 27/01/2016
Bouli Lanners a su se créer un univers cinématographique bien reconnaissable avec ses premiers films, le prometteur « Eldorado » et le très beau « Les Géants », on met de côté le quasiment vu par personne « Ultranova ». Des paysages français ou belges magnifiquement filmés qui ressemblent à l’Amérique, un sens du cadre notable et travaillé et des paumés de la vie en guise de héros. Un certain sens du contemplatif également… « Les Premiers les Derniers » ne déroge pas à la règle mais convainc pourtant beaucoup moins que ses ainés. Peut-être que de se payer des stars venues de tous horizons au casting et de se mettre à nouveau en scène dans un rôle principal l’a distrait de ses préoccupations premières, car son nouveau film ne raconte pas grand-chose et tourne en rond. Les belles images et le côté lent mais hypnotique qui faisait le charme de ses précédents long-métrages s’est ici envolé pour laisser place à un film triste, au rythme complètement atone et neurasthénique. Que de longueurs pour pas grand-chose et quand on pense que le film va enfin démarrer, c’est pour mieux de nouveau s’essouffler. De plus l’émotion n’est jamais au rendez-vous et le côté décalé ne fonctionne qu’à moitié. Cependant il faut encore une fois louer la qualité de Bouli Lanners pour créer une atmosphère. Ici la campagne du Loiret est transformée par la caméra du comédien/réalisateur et ses friches industrielles ont de la gueule. Le temps gris, les routes désertes et les usines désaffectées de « Les Premiers les Derniers » sont sublimés par des plans qui donnent à cet univers, une forte impression de noman’s land réussie. On est en plein dans un néo-western contemporain avec des écorchés de la vie et des filous en lieu et place des cowboys. Les apparitions de Max von Sydow et Michael Lonsdale ont tout du gimmick mais charment tout comme Suzanne Clément parachutée ici, mais leurs personnages sont trop peu esquissés. Bouli Lanners réalise ici son moins bon film mais on ne peut lui enlever une patte qui lui est propre. Beau à regarder mais un peu trop vide pour emporter l’adhésion.
Attila de Blois
Attila de Blois

Suivre son activité 117 abonnés Lire ses 2 856 critiques

2,0
Publiée le 03/02/2016
De bons acteurs, un univers "post-apocalyptique"/western moderne attrayant, une sublime bande-son, une mise en scène maitrisée,... En fait, il ne manque à "Les Premiers, les Derniers" qu'un scénario digne de ce nom. L'histoire se perd dans plusieurs sous-intrigues le plus souvent inintéressantes, qui ne mènent à rien. Bref, c'est le vide (ou presque) scénaristique. Bouli Lanners a peut-être beaucoup a raconté mais il ne s'y prend pas de la bonne manière. L'ennui nous gagne rapidement, relevé par quelques bons passages. Une déception.
Veronique J.
Veronique J.

Suivre son activité Lire ses 2 critiques

1,0
Publiée le 07/10/2016
J'ai détesté ce film d'un bout à l'autre. Cet univers constamment sombre (on se demande d'ailleurs pourquoi il n'a pas tourné en noir et blanc) vous plonge dans un inconfort qui colle à la peau de tous les personnages, qui sont dépourvus de la moindre lumière intérieure. Aucun d'eux n'est attachant, émouvant ni même réaliste, tant l'obscurité qui les animent est permanente et surtout vaine. De plus vous êtes en permanence tenus à distance des personnages, dont vous ne connaissez rien et rien de ce qu'ils vous montrent ne vous donnent envie de vous en approcher. On se demande à quoi cette atmosphère glauque est au service ? quel message ? quelles émotions ? quelles réflexions ? J'ai trouvé que c'était creux, du noir pour faire du noir, qui ne donne, nourrit ou ne laisse rien une fois le générique de fin arrivé. Et je passe rapidement sur cette fin tout aussi improbable qu'un sourire sur le visage des acteurs durant 1h30, nous offrant un dénouement Disneyland qui donne un ton ridicule à la noirceur narcissique véhiculée durant le reste des interactions entre les personnages. Mais bon, l'histoire est tellement en arrière plan dans ce film que quelque soit l'issue du scénario choisie, on se demande bien qu'est-ce qu'on est censé avoir reçu ?
Michel C.
Michel C.

Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 629 critiques

3,0
Publiée le 03/02/2016
Je n'appellerais pas ce film de western Belge (ce que j'ai entendu)... c'est certain que du Bouli Lanners, c'est pas ordinaire!!Mention spéciale aux décors (voir les vestiges de l'Aérotrain - ça parlera à certains - force le respect ! Les personnages font dans le Brut,voire très brut !! Un rôle qui va comme un gant à Albert Dupontel ! l'ambiance est irréelle - parfaitement rendue. On ne sait plus où on est, ni quand... c'est une gageure !! Un peu lent, forcément, et trop d'errements pour moi....!! **
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top