Mon AlloCiné
Les Premiers, les Derniers
note moyenne
3,4
863 notes dont 127 critiques
9% (11 critiques)
39% (49 critiques)
26% (33 critiques)
21% (27 critiques)
6% (7 critiques)
0% (0 critique)
Votre avis sur Les Premiers, les Derniers ?

127 critiques spectateurs

Tayop
Tayop

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 1 274 critiques

2,5
Publiée le 18/06/2016
Bouli Lanners a bien l'art de nous maintenir à son asphalte poussiéreux façon North Terne, par une orchestration toujours méthodique et soignée, mais le récit décontenance plus qu'il n’interpelle. L'expérience reste pourtant profondément sincère et humaine.
overlook2
overlook2

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 163 critiques

1,0
Publiée le 17/06/2016
L’enfer est pavé de bonnes intentions : le nouveau film de Bouli Lanners navigue à vue entre une complaisance niaise pour les exclus et un formalisme tout aussi artificiel. Malgré quelques heureux dérapages (Jésus) et le beau regard las de Dupontel, le récit s’enlise dans une mélasse de bons sentiments à la limite de la démagogie.
P.V.
P.V.

Suivre son activité Lire ses 2 critiques

4,5
Publiée le 14/06/2016
Très bon film, original, poétique, touchant parfois. J'adore les comédiens et les paysages sont superbement filmés.
Cine vu
Cine vu

Suivre son activité 94 abonnés Lire ses 571 critiques

4,0
Publiée le 14/06/2016
Allo la Belgique, Ici la Terre Dans « Les Premiers, les Derniers » Bouli Lanners nous emmène en voyage, en terre hostile, un no man’s land. Deux chasseurs de prime, au bout du rouleau et un contrat qui ressemble au dernier pour Gilou, car son coeur s’essouffle. Il traine sa carcasse et se pose les bonnes et les mauvaises questions. Bouli Lanners est sublime. Cochise (Albert Dupontel) l’accompagne dans ce périple improbable à la recherche d’un téléphone portable. On suppose que des informations importantes y sont stockées. Ils sont à la poursuite de deux jeunes paumés qui, par mégarde, ont volé le smartphone. Deux cas sociaux : Esther et Willy (Aurore Broutin, David Murgia), ces deux là s’aiment d’amour et vivent de menus larcins, ils semblent désorientés, deux anges au milieu de nulle-part. Et puis Jésus (Philippe Rebbot) qui semble vouloir les guider : un sans abri ? Un dingue? Une bonne personne. Et puis Jean-Berchmans (le grand Michael Lonsdale) et son motel déserté, son jardin et sa gentillesse. Et puis Clara (Suzanne Clément), mère célibataire, qui sait donner et recevoir. Et pour finir une bande de chasseurs teigneux. Des âmes tourmentées, qui vont se croiser pour se battre ou s’entraider. C’est triste, étrange, c’est la Belgitude qui s’impose avec sa différence et ses personnages déglingués. Un beau film plein de mélancolie, de poésie, de générosité et de lumière. Le casting est parfait aucune fausse note, chaque comédien joue sa partition avec simplicité et justesse. La photo est superbe.
Patricemarie
Patricemarie

Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 1 248 critiques

4,0
Publiée le 13/06/2016
Ce film vaut essentiellement par son esthétique, les looks des personnages - Lanners en biker et Dupontel en Mesrine - et les paysages choisis tentent de créer un impression surréaliste typique des films de Dupontel, bien que ce soit Lanners qui le réalise. Sur le fond, il s'agit d'un simple film d'action tourné dans la Beauce qui se donne des airs de road-movie américain, avec une chasse à l'homme, quelques cadavres, et des acteurs patibulaires. Omniprésente dans tout le film, la voie désaffectée de l'aérotrain de l'ingénieur Bertin située dans le Loiret sert décor pour exprimer la déchéance finale. Est-ce anodin, car c'est un des symboles de l'innovation technologique française des années 70 ?
EricDebarnot
EricDebarnot

Suivre son activité 117 abonnés Lire ses 1 287 critiques

3,0
Publiée le 13/06/2016
"Les Premiers les Derniers" commence très mal : par une esthétique post apocalyptique qui caresse le public actuel dans le sens du poil. Dans des paysages ravagés, au milieu de bâtiments laids et décrépis, des êtres fatigués ou débiles courent sans conviction après de vagues "McGuffins" qui servent à Lanners à justifier à peu près n'importe quoi, pourvu que ça soit lent, décati, sinistre... et filmé avec une indéniable élégance. Le pire arrive quand Jésus débarque (je me souviens d'une citation des 70's : "Tout bouquin (ou film) où il y a Jésus, c'est forcément mauvais...") : là on se dit que Lanners se fout vraiment de notre tronche. On est prêt à abandonner devant une telle accumulation de poncifs, devant ce faux geste artistique qui sent la frime et le manque d'inspiration. Et puis quelque chose arrive, à peu près à la moitié du film : d'abord une femme, puis Lonsdale - l'acteur qui peut transcender n'importe quel film pourvu qu'on le laisse 5 minutes à l'écran -, puis Max Von Sydow, éternellement vieux. Ainsi renaît l'humanité - sujet du film, ok, ok... -, et les personnages ont quelque chose à dire, à faire, et "les Premiers les Derniers" dépasse - enfin - le stade de la pose artistique pour devenir du vrai cinéma. Lanners a alors l'intelligence de laisser hors champs ses "méchants" stéréotypés s'entretuer loin de nos regards, pour filmer des gens qui ont quelque chose à vivre ensemble. Parce que "Vivre, c'est plus que respirer" (Lonsdale) : le film devrait commencer là. Malheureusement il se termine.
AM11
AM11

Suivre son activité 231 abonnés Lire ses 4 688 critiques

3,0
Publiée le 11/06/2016
Un film pour le moins étrange. J'ai d'abord cru à un truc autour de la fin du monde puisque l'un des personnages y fait mention au début, mais on remarque que ce n'est pas le cas et que si c'est si austère, c'est parce que cette ville l'est du moins si l'on peut appeler ça une ville, c'est plutôt un no man's land qui regroupe le strict minimum. Comme dans un film choral, il y a de nombreux personnages et pas mal d'histoires en parallèle qui finissent par se croiser et se retrouver. L'histoire est très mystérieuse et intrigante, on se demande longtemps ce qui motive ces deux hommes ainsi que ce couple qui semble perdu. Le film est à la fois glauque par rapport au cadre et touchant par rapport aux actes et histoires des personnages. C'est un bon petit film, le rythme est lent sans que ça ne soit jamais ennuyeux, l'ambiance est très bonne et c'est remarquablement interprété.
TchoSensei97
TchoSensei97

Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 167 critiques

2,5
Publiée le 15/05/2016
Thriller un peu trop spécial pour être vraiment séduisant. C'est particulier à cause du fait qu'on ne visualise pas complètement le vrai enjeu du film. Un téléphone à retrouver, un couple qui veut rendre visite à une jeune fille en fuyant une "fin du monde"... Rien de vraiment fort pour nous captiver dès le départ. Mais on se laisse finalement prendre par les différentes actions qui se suivent et les petits rebondissements, même si l'on garde un sentiment mitigé. Le duo de quinquagénaire est assez agréable, mais on peut avoir plus de mal à s'attacher au jeune couple. Film pas désagréable, mais qui laisse perplexe (je cherche encore où voulait en venir les scénaristes avec ce film).
Thomas B.
Thomas B.

Suivre son activité Lire ses 15 critiques

4,5
Publiée le 28/03/2016
Belles prises de vue. La grisaille devient esthétique. Acteurs valides. Quel plaisir de revoir Michael Lonsdale, sa sobriété et ses rares apparitions marquent les esprits. Son rôle me fait penser à celui dans Ronin. Il influence les autres personnages et nous rend perplexe. Dupontel est sobre et crédible.
David A.
David A.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 176 critiques

3,5
Publiée le 26/03/2016
Complètement barré...marche à quoi là dedans ??? On n'arrive même pas à situer ce monde ..on a l'impression qu'il n'y a plus de lois ni de population d'ailleurs ...Pays vidé et triste ... a voir pour l'audace !!
Mortred
Mortred

Suivre son activité Lire ses 15 critiques

2,0
Publiée le 23/03/2016
Il faut reconnaître que le film très profond atteint son objectif : nous faire réfléchir et pourtant il ne m'a pas vraiment plu. Pourquoi ? Tout bêtement parce que ce n'est pas mon style de film. Trop de choses qui se mélangent : un peu drôle mais pas assez, un peu émouvant mais pas assez, une intrigue de départ (le téléphone volé) qui ne nous tient pas vraiment en haleine et qui finalement n'a pas beaucoup d'importance.
Dominique V.
Dominique V.

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 210 critiques

4,0
Publiée le 18/03/2016
Une histoire atypique, un faux rythme, une BO parfaite, une météo plombée avec grâce, des personnages attachants, des cadrages parfaits, un décor désincarné, un Dupontel éblouissant (comme d'hab') et, in fine, un culot monstre... Voilà le genre de choses que j'aime bien voir, quelque chose qui vous transporte. Let's continue !
ocelot
ocelot

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 928 critiques

3,5
Publiée le 18/03/2016
Très très bon film de Bouli Lanners: images formidable, histoire captivante et acteurs géniaux, à voir !
Hop Blog.fr
Hop Blog.fr

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 286 critiques

4,0
Publiée le 16/03/2016
(...) Film plein de charme, aux relents bibliques, Les premiers les derniers est aussi porté par une poignée d’acteurs formidables, de vraies gueules de cinéma : Albert Dupontel, bien sûr, mais aussi Michael Lonsdale, Philippe Rebbot, Serge Riaboukine ou encore Max von Sydow). Mention particulière enfin pour la musique du compositeur Pascal Humbert qui rappelle fortement celles composées par Warren Ellis et Nick Cave pour le cinéma.
Arthur C.
Arthur C.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 50 critiques

1,0
Publiée le 12/03/2016
Ton de néo-western coenien mêlé au surréalisme belge avec Dupontel et d'autres acteurs de courants francophones reliés, on voit d'ici l'emballement des investisseurs avec ce genre de pitch. Ce patch-work d'influences pourrait avoir du charme s'il ne se prenait pas autant au sérieux, ce ton calculé est tellement à l'opposé de ce que le film prétend transmettre!
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top