Mon AlloCiné
    Par accident
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Par accident" et de son tournage !

    Une scénariste aguerrie

    Par Accident est la première réalisation de Camille Fontaine. Son expérience dans l’écriture de scénarios remonte en revanche à 2001 avec L’Homme des foules et s’est prolongée jusqu’à l’épisode 6 de la première saison de la série Les Revenants. Marcia Romano, collaborant ici au scénario, a déjà travaillé avec Camille Fontaine sur La Grande vie. Camille Fontaine a également travaillé sur le scénario de Coco avant Chanel d'Anne Fontaine, réalisatrice avec qui elle partage le même nom, mais n'a aucun lien de parenté.

    Une personne très occupée

    Scénariste et pour la première fois réalisatrice, Camille Fontaine a entretemps trouvé le temps cette année de collaborer aux scénarios de deux autres films : West Coast de Benjamin Weill et "Jeunesse" de Julien Samani.

    Une rencontre autour de l'écriture

    C’est en travaillant au sein du même atelier d’écriture qu’Hafsia Herzi et Camille Fontaine se sont croisées pour la première fois. Alors que la réalisatrice écrivait ce qui est aujourd’hui son premier film, l’actrice planchait sur Bonne Mère, récit d’une femme de ménage dans les quartiers nord de Marseille.

    Un geste un peu particulier

    Si le premier rendez-vous entre Hafsia Herzi et Camille Fontaine fut complexifié par leur timidité commune, l’actrice a transmis à la réalisatrice le DVD du film La Cité rose. Un premier long-métrage de 2013 dans lequel l’actrice… ne joue pas. L’originalité du geste a touché la réalisatrice et l’a incité à la choisir pour le rôle d’Amra.

    Inspiré d'un appel réel

    C’est en croisant un appel à témoin écrit sur une feuille de papier froissée que Camille Fontaine a eu l’idée du film. L’image a inspiré la scénariste qui est passée à l’écriture presque dix ans après les faits, animée d’une volonté de donner à ce mystérieux appel une histoire fictionnelle.

    Deux actrices parfaites pour le rôle

    La précarité sociale et humaine qui anime Arma et Angélique les rapprochent, constituant les deux facettes d’une même pièce. Les carrières respectives des deux actrices présente aussi une similarité selon la réalisatrice : "Ce n’est pas pour rien que Hafsia vient de chez Abdellatif Kechiche et Emilie de chez les frères Dardenne. (…) Ce sont des filles qui existent tout de suite, auxquelles on croit."

    Un accident révélateur

    Camille Fontaine a choisi de commencer son récit avec l’accident de voiture afin de faire connaitre les personnages par le biais de l’action. Ce fut pour elle un moyen plus efficace de révéler les caractères d'Amra et d'Angélique.

    Une méfiance d'ordre sociale

    En dehors de son affiliation au cinéma de genre, le scénario construit par Camille Fontaine contient bien une portée sociale. En se méfiant d’Angélique, Amra a adopté le comportement que lui dicte la précarité humaine et sociale dans laquelle elle vit, ne lui permettant plus de faire pleinement confiance à la jeune femme.

    Trouver le juste équilibre

    Le travail fourni par l’actrice Emilie Dequenne était affaire de dosage, si l’on en croit ses propos : "L’équilibre était très instable. Chaque jour, il fallait rééquilibrer selon les scènes de la veille ou celles à venir. C’était toujours sur le fil." Une fragilité qui a bien convenu à l’actrice, celle-ci expliquant aimer travailler avec des metteurs en scène qui la "malmènent".

    Le thriller en ligne de mire

    Camille Fontaine a puisé ses inspirations dans le thriller et cite comme références des films au confluent du suspens et du drame : Harry, un ami qui vous veut du bienJF partagerait appartement ou encore A bout de course. Le genre du thriller auquel ceux-ci se réfèrent permet selon elle "d’aborder des thèmes personnels de façon ludique".

    Mettre la mise en scène au service du point de vue

    Camille Fontaine et son directeur photo, Elin Kirschfink, ont travaillé la mise en scène pour que celle-ci passe d’un plan-séquence caméra-épaule à un cadre plus stable et contenu. "Grossièrement, je voulais passer d’un point de vue documentaire à un point de vue de fiction."

    La féerie pour conjuguer la misère

    La caravane dans laquelle habitent Amra et Lyes revêt pour la réalisatrice une dimension féerique. La forêt rappelle la maison du Petit Poucet et l’entrée, dissimulée, fait écho à Alice aux pays des merveilles. L’araignée possédée par Blanche porte d’ailleurs le prénom du personnage du même nom.

    Contraster au travers de la musique

    Férue obsessionnelle de ses chansons, Camille Fontaine fait appel à Christophe dans le but d’inventer une musique "élégante, sophistiquée et mélancolique" qui sert de contraste à l’histoire. L’artiste composait la musique la nuit, parfois sur un simple piano, permettant à la réalisatrice d’écouter les dernières compositions dès son réveil.

    Un tournage en pleine région PACA

    Le tournage s’est déroulé en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, entre Marseille et Aix-en-Provence. On peut notamment reconnaitre la ville de Gardanne, située dans les Bouches-du-Rhône.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Le Roi Lion (2019)
    • Once Upon a Time… in Hollywood (2019)
    • Fast & Furious : Hobbs & Shaw (2019)
    • C'est quoi cette mamie?! (2019)
    • Comme des bêtes 2 (2019)
    • Crawl (2019)
    • Playmobil, Le Film (2019)
    • Parasite (2019)
    • Anna (2019)
    • Midsommar (2019)
    • Spider-Man: Far From Home (2019)
    • Toy Story 4 (2019)
    • Yesterday (2019)
    • Le Coup du siècle (2019)
    • The Operative (2019)
    • Dora et la Cité perdue (2019)
    • Mon frère (2019)
    • Frankie (2019)
    • Good Boys (2019)
    • Le Gangster, le flic & l'assassin (2018)
    Back to Top